Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

Feux d'art



  1. #1
    Anne

    Comment ca marche les feux d'artifice ?
    Comment de la poudre peut donner des explosions de lumieres de formes differentes et de couleurs differentes ?
    Quand c'est un feu d'artifice somptueux qu'il s'agit , quel Art ...

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Tesla

    Salut Anne

    à ce j'ai vu et ce que je crois savoir , un "feu d'aritifice" ce sont des tubes en cartons très épais, fixés au sol et qui sont remplis d'une amorce ,de poudre et d'un projectile le plus souvent sphérique.

    Lors de l'allumage de cette poudre, un projectile est propulsé en l'air ...c'est là que tu entend ce fameux "plop" (en plus bruyant )

    mais ce n'est pas fini ! ce projectile est lui même remplis de poudre en son centre et disposées tout autour de cette poudre se trouvent comme des petites billes qui sont composées de "produits chimiques" differents selon la couleur souhaité du résultat.

    Arrivée à la fin de sa course dans le ciel cette sphere explose et projette toutes les petites billes tout autour d'elle ! c'est le gros "bang"

    Ces petites billes se sont aussi enflammées lors de l'explosion de la sphere et sont Incandescentes.
    La couleur de tout ca dependra donc des produits mêlés à la poudre qui composent tout ce petit monde...

    Voila j'espere t'avoir aidé à en savoir + sur le fontionnement.

    Tesla

  4. #3
    kinette

    Bonjour Anne,
    Bon après vérification c'est bien ce que je pensais... l'origine des feux d'artifice est la Chine où la poudre noire a été utilisée pour ceci. Ironie du sort qu'une même technologie ait en même temps servi à faire la fête et à tuer...
    Ensuite on a ajouté différents produits chimiques pour colorer les feux...
    Je pense que la trajectoire est par contre déterminée par la disposition des différents éléments du "pétard" et le fait qu'ils soient par exemple équipés d'ailettes...

    J'ai trouvé de plus amples renseignements à ces adresses:
    http://mendeleiev.cyberscol.qc.ca/ca...01-02/feu.html
    (par Lydia Brouillette, Alexandrine Gareau-Brodeur et Cyndy Morel
    École Présentation de Marie, Granby )
    Aspects historiques
    Nous pouvons dire que les feux d'artifice ont été inspirés par des armes utilisées vers les années 670. Au début, on enflammait un mélange de résine, de soufre, de bitume et de salpêtre pour obtenir un magnifique lance-flammes.

    Après, vers le 8e siècle et le 9e siècle, les Chinois ont utilisé la poudre noire. Lorsque la poudre noire s'enflammait, une grande expansion des gaz permettait de propulser un projectile. La poudre noire est arrivée en Europe au 13e siècle par Marco Polo, qui l'a rapportée de son voyage en Chine. Elle a été utilisée pendant les guerres pour effrayer les chevaux et lors des fêtes après les guerres gagnées.

    Jusqu'au début du 19e siècle, les feux d'artifice manquaient de couleur. Mais maintenant, la chimie a su faire avancer la pyrotechnie énormément en formant une multitude de nouveaux produits plus performants.

    Aspects scientifiques
    Le feu d'artifice relève du domaine de la pyrotechnie, qui englobe également les explosifs et les agents de propulsion, et fait usage de la poudre noire pour diverses manifestations artistiques et spectaculaires.

    Le feu d'artifice nécessite un appareillage simple, léger et bon marché, souvent qualifié de «fusée». Un simple étui de carton renferme le mélange pyrotechnique, qui consiste en un combustible et un comburant (ou oxydant) auxquels sont ajoutés un ingrédient à effet spécial et un agent de liaison.

    Les fusées de feu d'artifice sont généralement déclenchées en enflammant une mèche, mais ils sont également sensibles, comme tous les explosifs, aux chocs, aux étincelles et à l'électricité statique. C'est pourquoi leur manipulation et leur stockage exigent d'importantes précautions et mesures de sécurité.

    Les fusées de feu d'artifice sont entièrement consommées par la réaction de combustion et ne peuvent donc pas être réutilisées.

    Pour connaître des composés chimiques et la couleur qu'ils émettent lorsqu'ils sont excités par la chaleur, comme dans les feux d'artifice, consultez le tableau dans le document suivant: Les feux d'artifice.

    Impacts sur la société
    L'invention des feux d'artifice a eu plusieurs impacts sur nous. Bien sûr, on peut se servir de ces feux pour faire le bien et pour divertir. Mais il y a longtemps, en Chine on s'en servait pour faire la guerre et tuer des gens. Ils ont aussi servi à sauver des vies de personnes en détresse, comme par exemple, lorsqu'un bateau coule, on fait exploser des feux d'artifice pour se faire repérer des bateaux environnants.

    Aujourd'hui les feux se font voir dans les grandes fêtes où les gens se réunissent . Mais ces personnes réunies sont loin de se douter du danger que ces feux représente pour ceux qui les préparent et ceux qui les font exploser. S'il y a une petite maladresse, le feu peut exploser au visage et causer de graves brûlures ou même la mort.

    Les feux créent aussi beaucoup de pollution dans les eaux où ils retombent, dans l'air en détruisant la couche d'ozone en plus de créer de la pollution par le bruit.

    Bibliographie

    BOUDINE, Jean-Pierre. Feu!, Paris, Science et Vie Junior, 1996, no 82, p. 42.

    CASTELNAU, Didier. L'invention du feu d'artifice, Paris, Science et Vie Junior, 1998, no 106, p. 64.

    BOURQUE, Ghislaine, et al. (Page consultée le 28 mars 2002). Les feux d'artifice, [En ligne]. Adresse URL: http://mendeleiev.cyberscol.qc.ca/ca...rotechnie.html

    LaFête.net. (Page consultée le 12 avril 2002). Les Feux d'Artifice,
    [En ligne]. Adresse URL: http://www.lafete.net/14juillet/origine.htm
    [Parenthèse]
    Précisions sur le site: lorsqu'on copie le texte on a une fenêtre qui s'affiche demandant de respecter les droits d'auteurs... donc pour toute personne recopiant le texte prière de se référer au site d'origine (c'est de toute façon valable pour toutes les infos recopiées sur ce forum à partir d'autres sites).
    Je vous engage de plus à visiter le reste du site qui est vraiment très bien: http://mendeleiev.cyberscol.qc.ca/carrefour/mosaique/ sur différentes découvertes, et http://mendeleiev.cyberscol.qc.ca qui est la "racine" du site... [fin de la parenthèse]

    Sur le même site on trouve aussi des pages un peu plus complètes sur certains aspects notament les produits qui donnent les différentes couleurs:
    http://mendeleiev.cyberscol.qc.ca/ch...-fortinmm.html
    Marie-Michèle Rosa-Fortin

    Extraits:

    De nos jours, la poudre noire est toujours utilisée dans la fabrication des feux d’artifice. On la place à la base des fusées, ce qui permet de propulser les bombes miniatures qu’elles contiennent jusqu’à la hauteur où elles doivent exploser (entre 50 m et 250 m du sol). Arrivées à destination, les fusées éclatent et éparpillent des milliers d’étoiles multicolores dans le ciel. Plusieurs caractéristiques de la poudre noire en font un avantageux composé du mélange pyrotechnique. Entre autres, elle est peu onéreuse, contient des substances faciles à trouver dans la nature, est peu toxique et le mélange reste stable plusieurs heures lorsqu’il est protégé de l’humidité. Une autre excellente caractéristique est qu’une simple étincelle l’enflamme, ce qui en facilite grandement le maniement lors des spectacles.

    Il existe trois manières d’expliquer comment les couleurs des feux d’artifice sont obtenues :
    - La première est l’émission atomique qui consiste en des atomes excités qui passent d’un niveau d’énergie à un autre, puis reviennent à leur niveau initial en libérant de l’énergie qui émet de la couleur.
    - La seconde est l’émission moléculaire qui, elle, consiste en une transition de deux niveaux d’énergie lorsque les molécules sont vaporisées dans une flamme.
    - La dernière est l’incandescence. Celle-ci consiste en un simple rayonnement d’un corps chauffé.

    De plus, un phénomène d’oxydoréduction est à la base des réactions chimiques qui permettent la pyrotechnie. Cette réaction est très simple et ne nécessite qu’un oxydant (qui capte les électrons d’un corps qui s’oxyde) et un réducteur (qui cède les électrons au corps qui est réduit) pour se faire. Ceci est souvent accompli par le magnésium et l’oxygène. Les feux d’artifice nécessitent aussi une combustion qui enflammera les produits afin de créer une explosion pour projeter la fusée dans le ciel. Pour permettre à l’explosion d’être à la hauteur de la demande, les mélanges utilisés en pyrotechnie sont, le plus souvent, des poudres, car un mélange liquide, quoique moins décantant, s’enflammerait trop vite. Bien entendu, tout cela nécessite beaucoup d’énergie, que ce soit de façon endothermique ou exothermique, selon le cas
    .
    Il existe plusieurs formes de feux d’artifice. Voici les plus connues, suivies d’une brève description :
    - Fusée ordinaire : elle est largement remplie de poudre.
    - Fusée volante : elle a une « âme » qui met en mouvement différentes substances.
    - Feu chinois : il forme une gerbe d’étincelles.
    - Lance : c’est une longue fusée de couleur très variable.
    - Chandelle romaine : c’est une fusée volante qui abandonne progressivement des étoiles derrière elle.
    - Feu de Bengale : c’est un mélange de combustion facile et rapide qui dispense une lumière très vive, souvent blanche, ou diversement colorée.

    La pyrotechnie se divise en quatre classes (de K1 à K4) destinées à identifier les produits dont on se sert lors de la fabrication du feu. Elles ont chacune des dispositions légales. Chaque classe identifie la masse de matière active permise pour chaque feu et la distance de projection perforante (force d’impact). De plus, certaines catégories ne sont pas autorisées aux mineurs alors il serait donc important de vérifier vos droits avant d’acheter de la matière active permettant la création de feux d’artifice.


    La vue de ces merveilles dans le ciel n’engendre pas que du bon. Les feux d’artifice, comme bien d’autres choses, peuvent devenir dangereux dans certains cas. En effet, une étude récente (1999-2000) de l’université Jawaharlal Nehru de New Delhi a prouvé qu’ils engendrent de l’ozone de surface, élément du brouillard polluant dont plusieurs villes urbaines sont victimes. Ce «smog» peut gravement endommager les tissus pulmonaires et provoquer d’importants problèmes respiratoires, similaires à ce que les pots d’échappement des voitures occasionnent.

    Commençant comme simple projectile, le feu d’artifice a dû subir plusieurs transformations avant de devenir l’art pyrotechnique moderne que l’on connaît aujourd’hui et qui nous offre de si magnifiques spectacles. La science a permis d’ajouter des composantes qui ont rendu les feux de plus en plus «intelligents» et audacieux. Depuis des siècles et des siècles, ils sont toujours aussi magiques dans le cœur des jeunes de tous âges. Mais il y a toujours un petit « attention » ! Ils demeurent toujours des explosifs ! Mal utilisés, ils peuvent devenir des armes meurtrières. Les feux d’artifice, quoique très beaux, méritent une très grande vigilance. Je termine sur cette interrogation : jusqu’où croyez-vous que l’évolution de l’art pyrotechnique nous conduira?

    Bibliographie
    Dictionnaire encyclopédique, Quillet-Grolier .
    L'encyclopédie canadienne sur CDROM [CD-ROM]. Version 2000, 2000.
    Artificiers Associés. (Page consultée le 16 mars 2002). Classes d'artifice, [En ligne]. Adresse URL: http://www.pyrotechnie.com/classes.htm
    Carrefour Atomique (AQUOPS-CyberScol). (Page consultée le 16 mars 2002). Feux d'artifice, [En ligne]. Adresse URL: http://mendeleiev.cyberscol.qc.ca/ca...rotechnie.html
    LaFête.net. (Page consultée le 16 mars 2002). LaFête.net - Spécial 14 juillet, [En ligne]. Adresse URL: http://www.lafete.net/14juillet/origine.htm
    Walder, Pierre. (Page consultée le 17 mars 2002). Site pyrotechnic, [En ligne]. Adresse URL: http://membres.lycos.fr/pyrotechnic/Page-principale.htm

    Recherche : Marie-Michèle Rosa-Fortin, École Jésus-Marie de Beauceville, Beauceville (Québec), CANADA.
    Validation du contenu : Jean-François Jolicoeur
    Révision linguistique : Jean-François Jolicoeur
    Encore sur ce site des explications plus "physiques" (là je recopie pas, y a des images, puis suffit de cliquer ):
    http://mendeleiev.cyberscol.qc.ca/ca...rotechnie.html

    Voili voili...

    K.tapulter...
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  5. #4
    Anne

    Merci bien !




    { Kinette tu connais "le K" de Buzatti ?)

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    guess93

    Re : Feux d'art

    Bonjour a tous
    en fait moi aussi j'ai choisi le meme sujet pour mon tpe mais j'aidu mal a comprendre l'element qui permet l'oxydoreduction est-ce seulement la poudre ou tout les elements presents dedans a savoir se qui donne les couleurs??je suis totaol perdu là!

  8. #6
    LPFR

    Re : Feux d'art

    Bonjour.
    La poudre elle même donne une lumière blanche. On ajoute des éléments qui s'ionisent pendant les réactions (soit qu'ils participent soit qu'ils soient simplement chauffés) et qui ont des rayonnements colorés. Si vous jetez sur sel de cuisine sur une flamme elle deviendra jaune (le sodium) si vous jetez des sels de cuivre elle deviendra verte, et pour d'autres éléments vous obtiendrez d'autres couleurs.
    Regardez wikipedia.
    Au revoir.

  9. Publicité
  10. #7
    guess93

    Re : Feux d'art

    bonjour en fait ma question était qu'est ce qui permet l'oxydo reduction la poudre noir ou les element qui donne les couleurs

  11. #8
    LPFR

    Re : Feux d'art

    Citation Envoyé par guess93 Voir le message
    bonjour en fait ma question était qu'est ce qui permet l'oxydo reduction la poudre noir ou les element qui donne les couleurs
    Re.
    Je ne comprends pas votre question. La poudre comprend un oxydant: du nitrate de potassium qui se décompose et libère de l'oxygène un combustible, le charbon qui brûle avec cet oxygène et du soufre qui forme un sulfure avec le potassium du nitrate avec une réaction aussi exothermique.
    Les éléments qui donnent les couleurs peuvent ou non participer à la réaction. Quand vous jetez du sel sur une flamme, le sel ne subit pas d'oxydoréduction: il se vaporise et s'ionise partiellement avec la température de la flamme.
    A+

  12. #9
    guess93

    Re : Feux d'art

    Citation Envoyé par LPFR Voir le message
    Re.
    Je ne comprends pas votre question. La poudre comprend un oxydant: du nitrate de potassium qui se décompose et libère de l'oxygène un combustible, le charbon qui brûle avec cet oxygène et du soufre qui forme un sulfure avec le potassium du nitrate avec une réaction aussi exothermique.
    Les éléments qui donnent les couleurs peuvent ou non participer à la réaction. Quand vous jetez du sel sur une flamme, le sel ne subit pas d'oxydoréduction: il se vaporise et s'ionise partiellement avec la température de la flamme.
    A+

    Moi je comprend pas l'oxydo reduction dans le feu d'artifice!!!!!mais d'apres ce que vous ecrivez c'est uniquement la poudre qui est principalement utile pour l'oxydo reduction?

  13. #10
    calculair

    Re : Feux d'art

    Bonjour

    OXYDO c'est le K NO3

    Reduction Les sels de Na ou Cu ou de K ou autres ajoutés
    En science " Toute proposition est approximativement vraie " ( Pascal Engel)

  14. #11
    LPFR

    Re : Feux d'art

    Maintenant ce que je ne comprends pas c'est votre grossièreté.
    Adieu.

    EDIT: c'est à propos de la grossièreté de gess93. Ce n'est pas destiné à Calculair dont nosu messages se sont croisés.
    Dernière modification par LPFR ; 21/01/2011 à 16h56.

  15. #12
    guess93

    Re : Feux d'art

    Citation Envoyé par LPFR Voir le message
    Maintenant ce que je ne comprends pas c'est votre grossièreté.
    Adieu.

    EDIT: c'est à propos de la grossièreté de gess93. Ce n'est pas destiné à Calculair dont nosu messages se sont croisés.

    grossièreté????je ne comprend pas???

  16. Publicité
  17. #13
    guess93

    Re : Feux d'art

    Citation Envoyé par calculair Voir le message
    Bonjour

    OXYDO c'est le K NO3

    Reduction Les sels de Na ou Cu ou de K ou autres ajoutés
    Ah ok c'est plus clair maintenant

    j'ai cru comprendre que nos chemins se croiserait plus alors je vous presente mes excuses pour cette soit disant grossiereté et vous remercie de m'avoir repondu et de m'avoir eclairé

Discussions similaires

  1. licence d'art plastique par correspondance ???
    Par nicool dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 1
    Dernier message: 04/11/2009, 10h11
  2. écoles d'art du spectacle!!!
    Par lisamariah dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 1
    Dernier message: 11/11/2008, 09h35
  3. Datation conservation restauration d'oeuvre d'art
    Par justjojy dans le forum Chimie
    Réponses: 8
    Dernier message: 18/06/2007, 23h37
  4. Que peut - on attendre d'une oeuvre d'art?
    Par larinette dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 3
    Dernier message: 28/09/2004, 16h26