Discussion fermée
Page 2 sur 2 PremièrePremière 2
Affichage des résultats 31 à 47 sur 47

Interaction faible et désintegration Beta



  1. #31
    humanino

    Re : Interaction faible et désintegration Beta


    ------

    Citation Envoyé par emmanth Voir le message
    J'ose uniquement avoir la subtilité de penser que c'était une blague de votre part pour me provoquer.
    Ce n'etait guere subtile, et c'etait uniquement pour mettre en evidence que l'argument d'autorite n'a aucune valeur.

    Je n'ai pas acces au magazine payant que vous citez. Mais je trouve sur leur site le debut de l'article en question, ou l'on peut lire
    En 2009, après une phase de construction de plusieurs années, de nouveaux détecteurs vont relancer cette quête en mesurant précisément les derniers paramètres d'oscillation.
    Soyez donc precis lorsque vous-memes dites
    Sa masse a été annoncée, avec, d'après les chercheurs, un bon degré de certitude
    Qu'avez-vous pour me prouver que tous les neutrinos ont une masse ? Je ne suis pas du tout expert en la question, mais je peux vous fournir une reference gratuite et sur laquelle la vaste majorite des physiciens sont d'accords :
    Masse des neutrinos, melange et changements de saveur
    Tout ce que je trouve experimentalement ne me permet que de conclure que les neutrinos n'ont pas tous la meme masse. Est-il impossible que l'un d'entre eux n'ait pas de masse ? Non pas que je trouve l'idee attrayante, mais je n'ai juste pas de preuve que c'est impossible.

    -----
    "Puisque toute ces choses nous depassent, feignons de les avoir organisees"

  2. #32
    emmanth

    Re : Interaction faible et désintegration Beta

    Citation Envoyé par humanino Voir le message
    Ce n'etait guere subtile, et c'etait uniquement pour mettre en evidence que l'argument d'autorite n'a aucune valeur.

    Je n'ai pas acces au magazine payant que vous citez. Mais je trouve sur leur site le debut de l'article en question, ou l'on peut lireSoyez donc precis lorsque vous-memes dites Qu'avez-vous pour me prouver que tous les neutrinos ont une masse ? Je ne suis pas du tout expert en la question, mais je peux vous fournir une reference gratuite et sur laquelle la vaste majorite des physiciens sont d'accords :
    Masse des neutrinos, melange et changements de saveur
    Tout ce que je trouve experimentalement ne me permet que de conclure que les neutrinos n'ont pas tous la meme masse. Est-il impossible que l'un d'entre eux n'ait pas de masse ? Non pas que je trouve l'idee attrayante, mais je n'ai juste pas de preuve que c'est impossible.
    Bonsoir, merci d'avouer que vous n'êtes pas expert en la question. Vous avez quand même une drôle de façon d'aborder les problèmes. Je ne peux rien vous dire d'autre qu'il faut que vous lisiez les dernières publications sur le sujet... A moins que ce vous trouvez expérimentalement nous soit accessible... Pourquoi les neutrinos n'ont-ils pas tous la même masse ? Quand on étudie la désintégration bêta, on peut être tenté par cette hypothèse pour expliquer la perte de masse, vu l'allure du spectre d'émission des électrons.

  3. #33
    humanino

    Re : Interaction faible et désintegration Beta

    Citation Envoyé par emmanth Voir le message
    Je ne peux rien vous dire d'autre qu'il faut que vous lisiez les dernières publications sur le sujet.
    Merci pour votre conseil. L'ennui c'est que justement, je viens de vous donner un lien vers une excellente revue, mise a jour l'an dernier, ou il est explique que ce que l'on peut mesurer facilement c'est la difference entre les masses des neutrinos, et pas leur valeur absolue. Il n'est donc pas exclue, a ma connaissance, que le neutrino le plus leger ait une masse nulle.
    "Puisque toute ces choses nous depassent, feignons de les avoir organisees"

  4. #34
    THEBAULT

    Re : Interaction faible et désintegration Beta

    Citation Envoyé par emmanth Voir le message
    Ne compliquez pas trop les choses.
    J'ai évoqué le fait que le photon, dont la définition n'existe pas aujourd'hui, pourrait être une particule double, type dipôle, 2 charges électriques, en rotation, animée de la vitesse c. Je n'ai pas dit qu'en même temps c'était une onde. J'ai dit que le modèle de photon que je propose a la qualité de reproduire le phénomène d'onde que l'on constate dans les radiations électromagnétiques. Imaginez vous même le dipôle électrique tournant et se déplaçant. Les effets ondulatoires, les effets électriques, les effets mécaniques du photon sur la matière sont tout à fait possibles.
    Si de nombreuses particules et corps tournent sur eux-mêmes, ils ne produisent pas tous des effets ondulatoires, magnétiques et électriques comme on les constate chez le photon.
    je pense que toutes les particules se composent de particules plus petite. donc, il est fortement probable que le photon puisse être une particule double à l'image de l'hydrogène (proton-électron). on pourrait même envisagé que le photon soit composé d'un noyau et d'un genre d'électron. d'ailleurs, un homme, un français, a réussi à déterminer la masse du photon. il se nomme ROGER COUDERT.
    http://perso.numericable.fr/~rcoudert/experience.html.

  5. #35
    Sigmar

    Re : Interaction faible et désintegration Beta

    Citation Envoyé par Roger Coudert
    Maintenant je dispose de la valeur de « E » que personne n’a pu obtenir avant moi.

    E = ½ m.c2.

    Il est très facile d’extraire la valeur « m » et on s’aperçoit qu’elle n’est pas égale à « 0 » ; même ceux qui trouvent une valeur égale à 10-69kg racontent des inepties car cette valeur est très, très, très voisine de « 0 ».
    lol, la formule non relativiste pour déterminer la masse du photon, je trouve ça quand même TRES gonflé !
    "I have to understand the world, you see." (Richard P. Feynman)

  6. #36
    THEBAULT

    Re : Interaction faible et désintegration Beta

    [QUOTE=Sigmar;2244833]Le fait de dire que votre recherche sera mal accueillie vaut pour toutes les universités à travers le monde.


    En réalité, la masse est un problème, mais ce n'est pas le seul. Le neutrino a bien, semble t-il, une masse, mais il n'est pas vecteur d'interaction. Comment est-ce que le couplage EM de votre dipôle sur une charge s'exprimerait-il? En d'autres termes, qui propagerait l'interaction EM? Si on abandonne le concept de vecteur d'interaction EM ayant une masse nulle, on ne peut plus expliquer la portée infinie de l'interaction EM (des gammas et d'autres photons nous arrivent de TRES loin en dehors de la galaxie).

    le neutrino est une particule, donc, forcément, il possède une masse et mieux encore, il attire. selon Einstein, tout attire tout.

  7. #37
    Sigmar

    Re : Interaction faible et désintegration Beta

    Citation Envoyé par THEBAULT Voir le message
    le neutrino est une particule, donc, forcément, il possède une masse et mieux encore, il attire. selon Einstein, tout attire tout.
    Pitié, arrêtez, je commence à avoir mal au ventre à force de rire.
    "I have to understand the world, you see." (Richard P. Feynman)

  8. #38
    pepejy

    Re : Interaction faible et désintegration Beta

    bonsoir,

    il faut arrêter le n'importe quoi. Pour moi, en tatnt que rugbyman, j'associe Roger Couderc au 16èmehomme du XV de France. je ne doute pas des compétence technologique de votre Monsieur, mais de là à peser un photon avec une Roberval, même très sophistiquée, il y a des limites que je ne franchirai pas même pour l'amour de la discussion. Je pense qu'il y a un moment où il faut être sérieux. je veux bien(et d'autre, beaucoup plus compétent que moi sur ce forum) examiner toute théorie présentée de façon scientifique, mais de grâce cessez vos élucubrations si vous n'avez rien pour les étayer.

    Be seeing you

  9. #39
    emmanth

    Re : Interaction faible et désintegration Beta

    Citation Envoyé par pepejy Voir le message
    bonsoir,

    il faut arrêter le n'importe quoi. Pour moi, en tatnt que rugbyman, j'associe Roger Couderc au 16èmehomme du XV de France. je ne doute pas des compétence technologique de votre Monsieur, mais de là à peser un photon avec une Roberval, même très sophistiquée, il y a des limites que je ne franchirai pas même pour l'amour de la discussion. Je pense qu'il y a un moment où il faut être sérieux. je veux bien(et d'autre, beaucoup plus compétent que moi sur ce forum) examiner toute théorie présentée de façon scientifique, mais de grâce cessez vos élucubrations si vous n'avez rien pour les étayer.

    Be seeing you
    Vous connaîtriez Roger Coudert, vous ne parleriez pas comme ça.
    Vous seriez stupéfait par ses travaux, ses instruments de mesure et ses expériences. Son sérieux vous surprendrait.
    Avant de porter ce genre de jugement, documentez-vous.
    C'est un ami et votre manque de respect me choque...

  10. #40
    emmanth

    Re : Interaction faible et désintegration Beta

    [QUOTE=THEBAULT;2246931]
    Citation Envoyé par Sigmar Voir le message
    Le fait de dire que votre recherche sera mal accueillie vaut pour toutes les universités à travers le monde.


    En réalité, la masse est un problème, mais ce n'est pas le seul. Le neutrino a bien, semble t-il, une masse, mais il n'est pas vecteur d'interaction. Comment est-ce que le couplage EM de votre dipôle sur une charge s'exprimerait-il? En d'autres termes, qui propagerait l'interaction EM? Si on abandonne le concept de vecteur d'interaction EM ayant une masse nulle, on ne peut plus expliquer la portée infinie de l'interaction EM (des gammas et d'autres photons nous arrivent de TRES loin en dehors de la galaxie).


    le neutrino est une particule, donc, forcément, il possède une masse et mieux encore, il attire. selon Einstein, tout attire tout.
    Le neutrino a une masse. Ce sera une certitude sous peu. Ce sera pareil pour le photon. Les travaux de Roger Coudert ont été évoqués ce soir. Un jour on se rendra compte que ses mesures sont bonnes.
    Le photon dipôle interagit avec toute particule électrisée (proton, électron) s'il se présente correctement devant cette particule. Par l'une ou l'autre de ses charges. Le photon thermique (en gros l'infrarouge) a, de part sa longueur d'onde, une position pratiquement fixe quand il passe au voisinage d'une particule. S'il se présente correctement, il est dévié... Il me faudrait des pages entières pour aller au fond des choses sur ce forum.

  11. #41
    emmanth

    Re : Interaction faible et désintegration Beta

    Citation Envoyé par Sigmar Voir le message
    lol, la formule non relativiste pour déterminer la masse du photon, je trouve ça quand même TRES gonflé !
    SVP, où avez-vous trouvé ce passage de Roger Coudert ?
    Il ne me semble pas dans son contexte.

  12. #42
    pepejy

    Re : Interaction faible et désintegration Beta

    il est évident que j'ai l'habitude de parler sans avoir pris de renseignement avant. Au vu des éléments de la pages Web de la personne, que j'ai lue avant d'envoyer mon post, je maintiens ce que j'ai dit précédement. Que vous estimiez que je manque de respect c'est votre problème, mais le fait qu'il est (ou pas) de vos amis ne rentre pas en ligne de compte. Et mon jugement ne portait que sur sa mesure de la masse du photon. Mais son site et sa méthode sont truffés d'erreurs et de contresens, ce qui ne veut pas dire que l'ensemble de son travail soit à jeter avec l'eau du bain. En attendant ses travaux sur la masse du photon ne font pas autorités, de plus j'attend toujours que vous me présentiez les bases de vos théories pour les étudier et si elles sont vérifiées à me couvrir la tête de cendres à vos pieds.
    En l'attente de vos éléments, veuillez recevoir, Monsieur, mes salutations les plus humbles.

    Pierre-Jacques BARTHELEMY

  13. #43
    emmanth

    Re : Interaction faible et désintegration Beta

    Citation Envoyé par THEBAULT Voir le message
    je pense que toutes les particules se composent de particules plus petite. donc, il est fortement probable que le photon puisse être une particule double à l'image de l'hydrogène (proton-électron). on pourrait même envisagé que le photon soit composé d'un noyau et d'un genre d'électron. d'ailleurs, un homme, un français, a réussi à déterminer la masse du photon. il se nomme ROGER COUDERT.
    http://perso.numericable.fr/~rcoudert/experience.html.
    Bonsoir, si le photon est une particule double, comme je le pense fortement et comme de nombreux calculs le prévoit, c'est une particule double symétrique. Ne pas oublier qu'il se déplace à la vitesse c et que s'il tourne sur lui-même (d'où le phénomène d'onde électromagnétique) il faut un équilibre des masses.
    Roger Coudert a effectué des travaux remarquables sur la mesure de la masse du photon. Mais il n'est pas du sérail. Donc il n'est pas considéré.
    C'est vraiment dommage.

  14. #44
    emmanth

    Re : Interaction faible et désintegration Beta

    Citation Envoyé par pepejy Voir le message
    il est évident que j'ai l'habitude de parler sans avoir pris de renseignement avant. Au vu des éléments de la pages Web de la personne, que j'ai lue avant d'envoyer mon post, je maintiens ce que j'ai dit précédement. Que vous estimiez que je manque de respect c'est votre problème, mais le fait qu'il est (ou pas) de vos amis ne rentre pas en ligne de compte. Et mon jugement ne portait que sur sa mesure de la masse du photon. Mais son site et sa méthode sont truffés d'erreurs et de contresens, ce qui ne veut pas dire que l'ensemble de son travail soit à jeter avec l'eau du bain. En attendant ses travaux sur la masse du photon ne font pas autorités, de plus j'attend toujours que vous me présentiez les bases de vos théories pour les étudier et si elles sont vérifiées à me couvrir la tête de cendres à vos pieds.
    En l'attente de vos éléments, veuillez recevoir, Monsieur, mes salutations les plus humbles.

    Pierre-Jacques BARTHELEMY
    Bonsoir, le site de Roger Coudert n'est d'ailleurs pas de lui. A ma connaissance, c'est un de ses amis qui l'a fait. Il n'est absolument pas "vendeur". Il ne présente rien ou presque de ses travaux et mesures. Je vais le rencontrer prochainement, et essayer de faire une présentation scientifique de son oeuvre (il a aujourd'hui 85 ans). Si vous êtes intéressé, c'est avec plaisir que je pourrai vous en entretenir.
    Je vous prie d'excuser ma réaction. Mais je suis très choqué de certains propos sur ces forums. Il y a un manque de respect fréquent dans les réponses, qui étonne...

  15. #45
    mtheory

    Re : Interaction faible et désintegration Beta

    Citation Envoyé par emmanth Voir le message
    entretenir.
    Je vous prie d'excuser ma réaction. Mais je suis très choqué de certains propos sur ces forums. Il y a un manque de respect fréquent dans les réponses, qui étonne...
    Bonsoir,

    Le problème est que vous ne semblez pas vous rendre compte que vous sous-entendez que plusieurs générations de physiciens depuis 80 ans sont des grands naïfs pas très intelligents et dépourvus d'esprit critiques...

    Il se trouve aussi que sur ce forum il y a un certains nombre de personnes ayant étudié la physique à un haut niveau et elles savent ce que ça leur a coûté ! Surtout que comme vous elles ont trouvé des choses qui leur apparaissaient initialement mal justifiées et pas claires dans les cours et les présentations habituelles qu'on leur donnaient à la fac...mais au lieu de se poser en nouvel Einstein, elles ont eu la lucidité et l'humilité, tout en n'abandonnant pas leur esprit critique, leur curiosité et leur indépendance d'esprit, de partir sur l'hypothèse que les problèmes venaient d'eux et pas de la science établie et son sois-disant dogmatisme.

    Et il se trouve qu'avec le temps les choses se sont éclaircies et que leur respect pour l'intégrité, l'intelligence et le travail des générations qui les ont précédé s'en est fortement accru.

    Ne vous étonnez pas que ça rende les gens un peu nerveux quand on voit des "nouveaux Einstein" auto-proclamés qui débarquent ici.

    A la long ça lasse et on a plus envie de prendre des gants.
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  16. #46
    THEBAULT

    Re : Interaction faible et désintegration Beta

    [QUOTE=emmanth;2247004]
    Citation Envoyé par THEBAULT Voir le message

    Le neutrino a une masse. Ce sera une certitude sous peu. Ce sera pareil pour le photon. Les travaux de Roger Coudert ont été évoqués ce soir. Un jour on se rendra compte que ses mesures sont bonnes.
    Le photon dipôle interagit avec toute particule électrisée (proton, électron) s'il se présente correctement devant cette particule. Par l'une ou l'autre de ses charges. Le photon thermique (en gros l'infrarouge) a, de part sa longueur d'onde, une position pratiquement fixe quand il passe au voisinage d'une particule. S'il se présente correctement, il est dévié... Il me faudrait des pages entières pour aller au fond des choses sur ce forum.

    Concernant le photon infrarouge, son état d’énergie est moins intense qu’un photon visible par l’œil humain. Il est plus facilement dévié par une autre particule plus massive que lui. Du fait de cette déviation due à l‘attirance de cette particule, sa vitesse translationnelle a changé. Mais ce n’est pas tout, l’attirance de cette particule change aussi la vitesse rotationnelle du photon. Ainsi, concernant la rotation, le photon change de fréquence et concernant la translation, le photon dévie. Le photon qui traverse un milieu riche de matière voit sa vitesse de translation ralentir (phénomène de réfraction) et sa vitesse de rotation ralentir également. Alhazen disait qu’un objet en mouvement continuera de bouger aussi longtemps, jusqu’à la consommation des siècles, si aucune force ne vient l’arrêter.

  17. #47
    Rincevent

    Re : Interaction faible et désintegration Beta

    Bonjour,

    Pour rappel:

    Citation Envoyé par charte
    6. Ayez une démarche scientifique. Ce forum n'est pas un lieu de discussion sur de soi-disant phénomènes paranormaux ou "sciences" parallèles. Toutes idées ou raisonnement (aussi géniaux soient ils) doivent reposer sur des faits scientifiquement établis et non sur de vagues suppositions personnelles, basées sur d'intimes convictions.
    Les prétentions scientifiques de Môssieur Coudert sont amusantes en première lecture mais ne justifient pas une discussion aussi longue que celle-ci compte tenu du grand nombre de faits expérimentaux qui les contredisent.

    Pour la modération,
    Ceux qui manquent de courage ont toujours une philosophie pour le justifier. A.C.

Page 2 sur 2 PremièrePremière 2

Discussions similaires

  1. Cause de la désintégration bêta
    Par Seirios dans le forum La radioactivité
    Réponses: 4
    Dernier message: 24/10/2007, 13h57
  2. double désintégration béta
    Par bongo1981 dans le forum La radioactivité
    Réponses: 1
    Dernier message: 03/10/2007, 08h32
  3. [théorie faible]désintégration bêta
    Par Seirios dans le forum Physique
    Réponses: 12
    Dernier message: 11/11/2006, 14h00
  4. Désintégration bêta
    Par HPLC dans le forum Physique
    Réponses: 5
    Dernier message: 21/10/2005, 20h59
  5. Désintégration Béta- et Béta+
    Par Condensat_B-E dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 01/09/2004, 06h43