Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Mesure en Sievert



  1. #1
    martoni

    Mesure en Sievert

    Bonjour,

    Après avoir lu l'excellent livre "Une radioactivité de tous les diables", j'avais cru bien comprendre ce qu'était l'unité Sievert. D'après ce livre le Sievert est dérivé du Gray avec un coefficient multiplicateur en fonction du type de rayonnement et de l'organe humain atteint. Bref le Sievert est une dose qui s'évalue par un spécialiste. D'où mon étonnement de voir des appareils de mesures de la radioactivité dans les catalogues d'électronique grand public fournissant une graduation en Sievert ! En Gray à la rigueur je comprendrais, mais là en Sievert je suis perplexe.

    Quelques compteur geigers donnant des mesures en micro-Sievert :
    http://www.conrad.fr/compteurs_geige...36_19360_19361

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    gatsu

    Re : Mesure en Sievert

    Citation Envoyé par martoni Voir le message
    Bonjour,

    Après avoir lu l'excellent livre "Une radioactivité de tous les diables", j'avais cru bien comprendre ce qu'était l'unité Sievert. D'après ce livre le Sievert est dérivé du Gray avec un coefficient multiplicateur en fonction du type de rayonnement et de l'organe humain atteint. Bref le Sievert est une dose qui s'évalue par un spécialiste. D'où mon étonnement de voir des appareils de mesures de la radioactivité dans les catalogues d'électronique grand public fournissant une graduation en Sievert ! En Gray à la rigueur je comprendrais, mais là en Sievert je suis perplexe.

    Quelques compteur geigers donnant des mesures en micro-Sievert :
    http://www.conrad.fr/compteurs_geige...36_19360_19361
    La quantité qui se mesure en Gray s'appelle la dose et est une grandeur physique. Les grandeurs qui se mesurent en Sievert sont des indicateurs de dose effective reçu par un être humain pondérés par des facteurs tenant compte de l'impact physiologique dû au type de rayonnement reçu et à la zone du corps qui a été exposée.
    Il y a un facteur spécial qui tient compte du type de rayonnement (facteur equivalent de dose) quel que soit l'organe en fait et un autre (indépendant)qui tient compte de la partie anatomique exposée (facteur d'equivalent de dose efficace).

    Si le détecteur est construit pour capter qu'un seul type de rayonnement (electromagnetique par exemple) ou bien si il peut discriminer le type de rayonnement qui le traverse alors le facteur de pondération dû au type de rayonnement peut être intégré d'office dans l'appareil, ensuite pour celui relatif à la partie du corps irradiée, il faut juste savoir que la plus grande valeur que peut prendre ce coefficient correspond à une irradiation du corps entier et vaut 1 donc au final ce n'est pas si surprenant que des appareils puissent afficher directement l'equivalent de dose en Sievert.

  4. #3
    KLOUG

    Re : Mesure en Sievert

    Bonjour
    Gatsu a parfaitement résumé la chose.

    Je voulais juste apporter une précision :
    La dose absorbée ne peut traduire, à elle seule, l'action nocive des rayonnements sur la matière vivante. A dose absorbée égale la nuisance va varier, entre autres paramètres, en fonction de la nature, de l’énergie des rayonnements et du débit de dose absorbée.

    Aux faibles doses, où seuls les effets aléatoires interviennent, la nuisance n'est fonction que de la dose absorbée et des caractéristiques du rayonnement considéré.

    Pour les besoins de la radioprotection, afin de disposer d'une grandeur directement liée aux nuisances biologiques relatives aux faibles doses, on a crée la dose équivalente que l’on a noté H, en référence à l’être humain. On a également créé la dose efficace qui est la somme des doses équivalentes (en cas de besoin).

    Tout cela pour dire que le sievert ne doit s'utiliser que dans le domaine des faibles doses. Dans le cas des effets déterministes (exemple les accidents radiologiques) on utilise le gray. On peut situer un point repère pour les faibles et fortes doses quand TOUT l'organisme est exposé : c'est 0,5 Gy (ou 500 mGy). On ne parlera pas par exemple d'une valeur de 5 sievert.

    Enfin dans le domaine de la mesure on utilise l'équivalent de dose (j'avoue que le jargon ne facilite en rien la compréhension en radioprotection) qui est un estimateur de la dose efficace (somme des doses équivalentes ou valeur d'exposition de l'organisme entier).

    Bonne journée
    KLOUG

  5. #4
    martoni

    Re : Mesure en Sievert

    Merci pour ces réponses, mais j'avoue ne pas être sur d'avoir saisie la subtilité.

    Citation Envoyé par gatsu Voir le message
    Les grandeurs qui se mesurent en Sievert sont des indicateurs de dose effective reçu par un être humain pondérés par des facteurs tenant compte de l'impact physiologique dû au type de rayonnement reçu et à la zone du corps qui a été exposée.
    Ce que je ne comprend pas en fait c'est comment l'appareil peut-il savoir que tel ou tel organe à été touché par le rayonnement (puisque en fonction de l'organe et du type de contamination le coefficient change).

    Citation Envoyé par gatsu Voir le message
    Il y a un facteur spécial qui tient compte du type de rayonnement (facteur equivalent de dose) quel que soit l'organe en fait et un autre (indépendant)qui tient compte de la partie anatomique exposée (facteur d'equivalent de dose efficace).
    En gros on peut décider d'évaluer la dose en utilisant un facteur ou en utilisant les deux, c'est selon le résultat que l'on veut obtenir ?

    Citation Envoyé par gatsu Voir le message
    Si le détecteur est construit pour capter qu'un seul type de rayonnement (electromagnetique par exemple) ou bien si il peut discriminer le type de rayonnement qui le traverse alors le facteur de pondération dû au type de rayonnement peut être intégré d'office dans l'appareil, ensuite pour celui relatif à la partie du corps irradiée, il faut juste savoir que la plus grande valeur que peut prendre ce coefficient correspond à une irradiation du corps entier et vaut 1 donc au final ce n'est pas si surprenant que des appareils puissent afficher directement l'equivalent de dose en Sievert.
    mm je crois que je commence à comprendre, dites moi si je me trompe.

    D'après ce que j'ai compris en matière de radioactivité il existe quatre types de rayonnement: alpha, béta, gamma et neutron.

    Sachant que le "rayonnement" alpha ne pénètre pas on va lui juste lui assigner un facteur de pondération lié à la peau, le béta pénètrant un peu plus on lui assignera un facteur un peu plus grand quand au gamma et neutron qui traversent tout on lui assignera tout le corps (avec un facteur de pondération très différent pour le gamma ou neutron).

    À partir de là on peut évaluer le type d'organes atteins par chaque rayonnement et, si on peut discriminer le type de rayonnement en afficher le résultat en µSievert.

    J'ai bon ?

  6. #5
    gatsu

    Re : Mesure en Sievert

    Citation Envoyé par martoni Voir le message
    Ce que je ne comprend pas en fait c'est comment l'appareil peut-il savoir que tel ou tel organe à été touché par le rayonnement (puisque en fonction de l'organe et du type de contamination le coefficient change).
    En fait l'appareil ne peut pas le savoir, du coup on majore la dose effective en imaginant la "pire" situation d'exposition possible. Cette situation correspondant en principe à une exposition du corps entier, il ne me parait pas idiot de pârtir là dessus en ce qui concerne le coefficient associé à l'organe affecté (qui sera tout le corps à défaut d'informations plus précises).

    En gros on peut décider d'évaluer la dose en utilisant un facteur ou en utilisant les deux, c'est selon le résultat que l'on veut obtenir ?
    On en utilise toujours deux, l'un est associé au type de rayonnement et l'autre à l'organe ou l'ensemble d'organes affectés.


    Est ce que c'est plus compréhensible dit comme ça ?

  7. A voir en vidéo sur Futura

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. mesure
    Par baa dans le forum Électronique
    Réponses: 3
    Dernier message: 01/08/2007, 19h30
  2. [MQ]Mesure axiomatique vs mesure physique
    Par Lévesque dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 05/10/2006, 20h47
  3. mesure bu
    Par cassetn dans le forum Dépannage
    Réponses: 1
    Dernier message: 04/02/2006, 23h25
  4. Le QI, que mesure-t-il ?
    Par vin's dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 49
    Dernier message: 29/07/2004, 11h57
  5. mesure du ph
    Par SNAKEROM dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 27/04/2004, 19h25