Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 18 sur 18

Incident Tricastin



  1. #1
    calculair

    Incident Tricastin


    ------

    Bonjour à tous,

    Un incident vient de ce produire à la centrale nucléaire du Tricastin.

    Au moment ou les problèmes d'energie et de pollution de la planete deviennent trés sensibles, je souhaiterais bien comprendre les conséquences de cet incident. Les informations qui existent dans la presse sont à priori partielles.

    Sans vouloir ouvrir une polemique qui brouillera toute information strictement scientifique, mais avec la volonté d'avoir une information fiable pour notre communauté incrite sur ce forum, je sollicite nos spécialistes.

    L'uranium est un produit naturel, il existe des mines d'uranium ou des milliers de tonnes s'y trouvent stockés naturellement. Alors je ne comprend pas pourquoi les 350 kg d'uranium diliué posent tant de problème ? Je me demande donc si il n'y a pas d'autres nucléides dans la solution qui s'est echappée ou d'autre elements chimiques hyper dangeureux.

    Il y a t- il parmi nous un specialiste qui pourrait nous donner quelques informations sur les risques qui existent et la nature des rejets effectivement echappes du controle du confinement ?

    Merci de nous renseigner, dans la mesure ou cela n'est pas secret...

    -----

  2. #2
    DomiM

    Re : Incident Tricastin

    Bonjour,

    Citation Wikipedia
    L'uranium a 17 isotopes, tous radioactifs, dont 3 seulement sont présents à l'état naturel : 238U ; 235U et 234U.

    L'uranium 235 est le seul nucléide naturel qui soit fissile, ou fissible, autrement dit il peut par capture de neutron se scinder en deux noyaux fils avec émission de neutrons (fission nucléaire). Par suite, l'uranium enrichi en cet isotope est aujourd'hui utilisé comme combustible nucléaire dans les réacteurs nucléaires.
    Celà veut dire que l'unranium de la cuve est enrichi en U 235 .

    Il n'y a pas de ville autour de ces sites naturel et on pense qu'en lozère les gens on était exposé au radiation du granit de leur maison qui contient des élément radioactif en faible quantité, leur moyenne de vie est inférieure à la moyenne de la France.

    Alors 360 kg et peutêtre plus suivant ce que dit la CRIRAD ça n'est pas annodin.
    Mesurer la masse de la situation permettrait de connaitre sa gravité :)

  3. #3
    Coincoin

    Re : Incident Tricastin

    Salut,
    Je pense qu'une fois dilué, il n'y a aucun risque. La question m'a plutôt l'air d'être de savoir si ça va bien se diluer. Il suffit qu'une partie se concentre et on peut atteindre des doses nocives.
    Encore une victoire de Canard !

  4. #4
    Pio2001

    Re : Incident Tricastin

    Je ne connais pas d'uranium qui ne soit pas radioactif.

    D'après http://www.linternaute.com/actualite...cleaires.shtml

    30 mètres cubes contenant 12 grammes par litre d'uranium ont été rejetés.
    Ce qui fait 30000 x 12 / 1000 = 360 kg.

    Nous devrions rechercher, pour avoir un ordre d'idée, le taux de radiation d'une telle solution, en gardant à l'esprit qu'elle a été au moins en partie diluée... (à moins que l'uranium ne précipite au fond des cours d'eau ?).

    Edit : oups ! Croisement.
    Dans un espace vectoriel discret, les boules fermées sont ouvertes.

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    DomiM

    Re : Incident Tricastin

    Bonjour CoinCoin

    Citation Envoyé par Coincoin Voir le message
    Salut,
    Je pense qu'une fois dilué, il n'y a aucun risque. La question m'a plutôt l'air d'être de savoir si ça va bien se diluer. Il suffit qu'une partie se concentre et on peut atteindre des doses nocives.
    Dans un milieu étérogène la concentration est inéluctable.

    Et même dilué, le temps d'exposition est un facteur agravant.

    Wikipedia
    On trouve donc dans une tonne d'uranium naturel pur 7,1 kg d'uranium 235 et 54 g d'uranium 234, le reste étant de l'uranium 238.
    L'isotope 234 est toujours présent sur Terre, à l'état de traces, bien qu'il ait une demi-vie de seulement 245 500 ans ; car il est constamment généré par désintégration radioactive de l'isotope 238 (après 3 étapes : une transition α donnant 234Th, puis deux transitions β- donnant 234Pa, puis 234U).
    Mesurer la masse de la situation permettrait de connaitre sa gravité :)

  7. #6
    LPFR

    Re : Incident Tricastin

    Bonjour.
    Je crois qu'on n'a pas assez d'informations sérieuses. D'après je que j'ai entendu il s'agissait d'uranium non enrichi, donc peu radioactif. Mais il y avait 12 g par mètre cube et ils on laissé s'échapper 300 m3 (ils dormaient?). L'ennui est qu'il faut beaucoup diluer la solution pour arriver à des niveaux de l'uranium dans la nature.
    De plus, l'uranium est sous forme de composé soluble (nitrate?) et il faudrait connaître comment se transforme ce composé avec les composées du sol. Je n'ai pas la moindre idée. Peut être que l'uranium précipite en contact avec du calcaire.
    Il faudrait des informations techniques plus détaillées pour comprendre les vrais risques et leur éventuelle gravité.
    Et comme la tradition veut que dans ces occasions on raconte n'importe quoi pour rassurer le public, on n'est jamais sur des informations qui filtrent.
    Il faudrait avoir le compte rendu de l'incident à l'organisme de control de Vienne (Agence Internationale de l'Énergie Atomique, je crois).
    Au revoir.

  8. #7
    philou21

    Re : Incident Tricastin

    Citation Envoyé par DomiM Voir le message
    Bonjour,

    Citation Wikipedia

    L'uranium a 17 isotopes, tous radioactifs, dont 3 seulement sont présents à l'état naturel : 238U ; 235U et 234U.
    L'uranium 235 est le seul nucléide naturel qui soit fissile, ou fissible, autrement dit il peut par capture de neutron se scinder en deux noyaux fils avec émission de neutrons (fission nucléaire). Par suite, l'uranium enrichi en cet isotope est aujourd'hui utilisé comme combustible nucléaire dans les réacteurs nucléaires.
    Celà veut dire que l'unranium de la cuve est enrichi en U 235 .
    J'ai du mal avec votre inférence...

    Citation Envoyé par DomiM Voir le message
    ...on pense qu'en lozère les gens on était exposé au radiation du granit de leur maison qui contient des élément radioactif en faible quantité, leur moyenne de vie est inférieure à la moyenne de la France....
    Ca m'intéresse beaucoup, auriez-vous une référence à me communiquer pour ça ?
    merci

    cordialement

  9. #8
    LPFR

    Re : Incident Tricastin

    Re.
    D'après Le nouvel obs et Le point, ce sont 30 et non 300 m3 et c'est bien 12 g/litre. Et ce sont bien 360 kg d'uranium.
    A+

  10. #9
    DomiM

    Re : Incident Tricastin

    Citation Envoyé par philou21 Voir le message
    J'ai du mal avec votre inférence...
    1. L'uranium utilisé dans une centrale et enrichi en U 235
    2. Ce reget vient d'un nettoyage d'une cuve de la centrale qui contenait de l'uranium de la centrale donc enrichi en U 235

    Citation Envoyé par philou21 Voir le message
    Ca m'intéresse beaucoup, auriez-vous une référence à me communiquer pour ça ?
    recherche google "granit radioactif"
    1ere ligne :
    http://www.chez.com/atomicsarchives/radon.html
    Mesurer la masse de la situation permettrait de connaitre sa gravité :)

  11. #10
    invité576543
    Invité

    Re : Incident Tricastin

    Bonjour,

    Si je lis bien des textes comme celui-ci, la toxicité chimique de l'uranium semble bien plus à redouter que la radiotoxicité. (Sauf s'il est enrichi.)

    Voir l'aspect "industrie nucléaire", pourquoi pas. Mais j'ai tendance à voir d'abord un belle pollution aux métaux lourds, causé par "l'industrie chimique" au sens large.

    Imaginons qu'une usine ait largué de la même manière 30 mètres cubes d'eau à 12g de mercure par litre...

    Quelqu'un a-t-il d'autres sources pour l'évaluation de cette pollution en termes de pollution chimique, c'est-à-dire sans s'occuper de la radioactivité?

    Cordialement,

  12. #11
    philou21

    Re : Incident Tricastin

    Citation Envoyé par DomiM Voir le message
    recherche google "granit radioactif"
    1ere ligne :
    http://www.chez.com/atomicsarchives/radon.html
    Oui...

    je ne pensais pas à des articles de journaux. J'espérais que vous aviez des référence d'études épidémiologiques à me proposer.
    Tant pis, je chercherai tout seul.

    Merci

  13. #12
    DomiM

    Re : Incident Tricastin

    Citation Envoyé par philou21 Voir le message
    Oui...

    je ne pensais pas à des articles de journaux. J'espérais que vous aviez des référence d'études épidémiologiques à me proposer.
    Tant pis, je chercherai tout seul.

    Merci
    Oui avec google : "études épidémiologiques granit radioactif"

    Le 1er lien donné est votre réponse, c'est fou comme google va vite pour indéxer les pages

    et dans le deuxième il cite le même arcticle de science et vie

    Le 3mme cite le CEA : http://www.securiteconso.org/article316.html

    Ce n’est que très récemment (100 ans) que l’homme a découvert, avec les travaux de Henri Becquerel, qu’il avait toujours vécu dans cette ambiance ". A titre d’exemples, le lait " contient " 90 Bq/l, l’eau de mer 10 Bq/l, un corps d’adulte 8 000 Bq, un corps d’enfant 600 Bq, une maison en granit 4 milliards de Bq. Plusieurs minéraux (et pierres fines) sont d’ailleurs plus ou moins radioactifs en fonction des éléments instables qu’ils peuvent contenir.

    La radioactivité artificielle représente environ un tiers de l’exposition moyenne totale de l’homme. D'après l’IPSN (Institut de Protection et de Sûreté Nucléaire), la radioactivité artificielle est de 42 % : 41 d’exposition médicale et 1 d’essais d’armes nucléaires et d’industries ; selon le Conseil scientifique des Nations Unies (1988), pour la France, les expositions médicales (radiographies, radiothérapie) représentent 28,5 %, les sols et matériaux de construction 12 %, les essais nucléaires industrie et divers 1,5 %, les eaux et aliments 10,5 %, les rayons cosmiques 10,5 % et le radon 37 %.
    Mesurer la masse de la situation permettrait de connaitre sa gravité :)

  14. #13
    KLOUG

    Re : Incident Tricastin

    Bonjour à tous

    Je vous incite à consulter plusieurs sites pour vous faire une opinion
    Celui de l'Autorité de Sûreté Nucléaire (www.asn.fr) ou de l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire l'IRSN (www.irsn.org)
    Egalement le site de la CRIIRAD (www.criirad.org).

    Que peut-on dire de factuel ?
    Chaque installation nucléaire à une autorisation pour faire des rejets (liquides ou gazeux) dans l'environnement. L'installation SOCATRI impliquée dans l'incident a une autorisation de rejeter environ 70 MBq d'uranium naturel dans l'année. Or il se trouve que le rejet est d'environ 9 GBq soit 100 fois plus que la limite de l'arrêté de rejet sur l'année (arr 16 octobre 2005).
    Vous aurez les chiffres précis sur chacun des sites, je vous ai indiqué des valeurs arrondies.

    A titre de comparaison l'autorisation de rejet en alpha du site de Marcoule est à l'année de 150 GBq et le site a rejeté en 2007 0,8 Gq. Il faut dire que les rejets ont lieu dans le Rhône qui dilue très fortement la radioactivité encore plus que le canal de Donzère)

    Que la concentration de 12 g/l correspond à environ 3.105 Bq/l.
    Que la limite de rejet est de 50 Bq/l en uranium naturel.
    Et c'est a priori de l'uranium naturel car les calculs que je viens de faire sont totalement équivalent à ceux de la CRIIRAD et de l'IRSN.
    Que cette eau est évidemment totalement impropre à la consommation.

    Qu'une partie a été rejetée dans les ruisseaux bordant l'installation et une autre dans le sol (puis le sous-sol).
    Qu'il y aura une dilution mais pas aussi efficace que les rejets qui se font au point prévu, le canal de Donzère. La question de Coin-coin est totalement justifiée.

    Que l'uranium est aussi un toxique chimique.
    Que l'ASN va mener une inspection réactive demain et qu'elle demandera à avoir également les valeurs en Bq et en mg.

    Le bac de rétention sous la cuve était en travaux. Sur la question : dormaient-ils ? je la tournerai de la manière suivante : avaient-ils pris en compte ce facteur aggravant de perte d'une barrière et avaient-ils mis en place une surveillance supplémentaire ? J'en suis réduit pour l'instant aux questions.

    L'exposition au radon en Lozère fait partie d'un autre débat tout aussi intéressant mais différent.

    Bonne visites sur les différents sites et à bientôt
    KLOUG

  15. #14
    KLOUG

    Re : Incident Tricastin

    Bonjour bis

    Concernant le radon et les enquêtes épidémiologiques
    L'institut de veille sanitaire à consacrer un bulletin hebdomadaire sur le sujet

    Bulletin épidémiologique hebdomadaire du 15 mai 2007 / n° 18-19
    p.145 Éditorial - Radon et cancer du poumon : appel à une politique de santé publique
    Editorial - Radon and lung cancer: call for public health policy
    p.146 Risques associés au radon : l’apport des études de mineurs / Radon-associated risks: contribution from miner studies
    p.149 Exposition au radon dans les habitations et risque de cancer du poumon : analyse conjointe des données individuelles
    de 13 études cas-témoins européennes / Radon in homes and risk of lung cancer: 13 collaborative analyses of individual data from
    European case-control studies
    p.155 Évaluation de l’impact sanitaire de l’exposition domestique au radon en France / Assessment of the health impact related to
    indoor exposure to radon in France
    p.158 Caractérisation des risques radon dans les régions : faire s’approprier par les acteurs un problème de santé publique
    méconnu / Characterisation of radon risks in regions: Making stakeholders aware of an underestimated public health issue
    p.163 Le contrôle des expositions au radon, France, Décembre 2006 / Controlling exposure to radon, France, December 2006
    p.165 La politique de gestion du radon au Québec / Radon gas management policy in Quebec
    Special issue - Health impact of radon: from knowledge to action

    Je vous engage à aller sur le site de l'INVs (www.invs.sante.fr/beh) pour obtenir ces informations ou envoyer moi un message privé pour que je vous fasse parvenir le document.

    A bientôt
    KLOUG

  16. #15
    philou21

    Re : Incident Tricastin

    Bonjour

    en effet, excellent dossier

    http://www.invs.sante.fr/beh/2007/18...18_19_2007.pdf

  17. #16
    philou21

    Re : Incident Tricastin

    dernières news.

    MARSEILLE, 9 juil 2008 (AFP)
    09/07/2008-[11:03] - AFP
    - La quantité d’uranium rejetée lors d’un incident survenu mardi dans une installation de la société Socatri (Areva) sur le site nucléaire de Tricastin à Bollène (Vaucluse) a été moins importante que celle annoncée initialement, a indiqué mercredi matin une porte-parole de Socatri à l’AFP.

    Au lieu des 360 kg d’uranium naturel annoncés (correspondant à 30 m3 d’effluents contenant 12 gr d’uranium par litre), ce sont en fait 75 kg qui ont été rejetés (soit 6,25 m3 d’effluents contenant 12 gr d’uranium par litre), a-t-elle affirmé. Selon la même source, des relevés ont été effectués dans la nappe, dans trois puits de pompage appartenant à des particuliers ainsi que dans les cours d’eau dans lesquels les effluents ont été rejetés. Ces relevés n’ont révélé "aucun élément anormal", selon Socatri. Selon l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN), les relevés effectués dans la nappe et dans les puits n’ont effectivement rien montré. Les mesures sur les cours d’eau se poursuivent et les taux de radioactivité relevés sont en "constante diminution depuis hier soir (ndlr, mardi soir)", a précisé Charles-Antoine Louët, chef de la division de Lyon de l’ASN. Il a confirmé que l’incident avait bien été classé au niveau 1 ("anomalie") de l’échelle Ines qui évalue la gravité des événements touchant les installations nucléaires et qui compte 7 niveaux.

  18. #17
    Pera

    Re : Incident Tricastin

    Citation Envoyé par DomiM Voir le message
    1. L'uranium utilisé dans une centrale et enrichi en U 235
    2. Ce reget vient d'un nettoyage d'une cuve de la centrale qui contenait de l'uranium de la centrale donc enrichi en U 235



    recherche google "granit radioactif"
    1ere ligne :
    http://www.chez.com/atomicsarchives/radon.html
    C'est pour ca qu'il n'y a pas de centrales nucleaires labas, la norme de securite est inferieure a la radioactivite naturelle.

  19. #18
    LPFR

    Re : Incident Tricastin

    Re.
    Merci, Kloug.
    A+

Discussions similaires

  1. Rayonnement incident mensuel
    Par Yoghourt dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 10
    Dernier message: 25/06/2008, 10h23
  2. Incident technique du 09/04 et ses suites (15/05)
    Par Futura dans le forum Annonces Officielles
    Réponses: 8
    Dernier message: 05/06/2008, 17h34
  3. [Blanc] Incident avec réfrigérateur Thomson
    Par Na+ dans le forum Dépannage
    Réponses: 1
    Dernier message: 24/04/2007, 20h02
  4. Léger Incident...
    Par Loot dans le forum Électronique
    Réponses: 17
    Dernier message: 20/06/2006, 21h04
  5. Incident sur lave-linge séchant BRANDT
    Par Aquarius dans le forum Dépannage
    Réponses: 3
    Dernier message: 07/05/2005, 10h39