Discussion fermée
Page 2 sur 3 PremièrePremière 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 65

Explication sur la célèbre équation e=mc2




  1. #31
    Madarion

    Re : Explication sur la célèbre équation e=mc2

    Défini immobile stp phenix15b75. vu que tout bouge a tout moment il nexiste rien d'absolument inerte, visiblement non ?

    -----

    Dernière modification par Madarion ; 24/02/2005 à 18h28.

  2. Publicité
  3. #32
    glevesque

    Re : Explication sur la célèbre équation e=mc2

    Salut Madarion, phenix15b75 et à tous.

    phenix15b75, ton résumer est fantastique et formidable, et en plus il est très simple d'approche et de compréhension en plus d'être très bien illustré. Alors là je te dit bravo et a quand la suite sur la Relativité Générale.

    Bon, je ne suis pas tout a fait d'accord sur le principe de la conscience, des Univers multiples et autres, que tu décris pour expliquer la dualité onde-particule (onde = paquet d'onde et particule = réduction du paquet d'onde lors d'une interaction) et le fait d'entrer en relation interactive avec un système pour le mesurer et expliquer son objectivitée. Je pence que oui on modifie les résultats en prenant des mesures, mais le système agirais de tout manière de par lui-même sans notre intervention. La nature est ainsi, elle n'a pas besoins de l'homme pour manifester en quelque sorte sa présence. Le chat de Strodinger le sait bien lui, s'il est en vie ou pas, ce n'est que notre formaliste statistique et probabilistique mathématique qui le sait pas et qui a besoins d'une confirmation de par notre intervention extérieurs à la suite naturelle des événement, ce qui bien sur modifie les résultat finale. Donc la perdubation et le principe d'indétermination d'Heizenberg découle du fait indéterminisme des fait et des connaissences qui sont axées sur le plan fondamentale. Dont la renormalisation vient rétablir un peut le fait déterminisme à l'échelle macrophysique, mais toujours indéterminisme en porté objective sur la prédiction des choses. Ainsi le liève ou le lapins qui est dans ton champs de laitue, regarde bien la plus verte de celle-ci, et si tu ne sorte pas pour l'empècher de la manger et bien il le fera. Parcontre si tu sort tu modifiera l'état initiale du système et le lapin prendera la fuite. Voilà un peut comment j'interprète la chose quantique d'Heizenberg et de Strodinger.

    Ps : bon je ne me couchera pas moins stupide ce soire, mais quand même milles bravo pour ton texte !!!

    A++
    Dernière modification par deep_turtle ; 24/02/2005 à 23h00. Motif: fusion avec le message précédent suite à une fausse manip de l'auteur
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  4. #33
    phenix15b75

    Re : Explication sur la célèbre équation e=mc2

    Pour la décohérence, mon avis est qu'elle ne résulte ni de la mesure ni de la conscience de l'obsrevateur. D'ailleur les deux théories sont pour moi fausse. A mon avis, la décohérence résulte simplement de l'interaction du système avec l'extérieur. Mais l'analogie du chat est fait éxactement pour nous empêcher de mener ce genre de débat. Elle souligne l'absurdité du quantique appliqué au macroscopique comme ça la question ne se pose même plus

    Sinon pour répondre à Madarion et Rincevincent, je pense en fait que je me suis embrouillé dans l'étude de cette équation. Je vais réétudier tout ça et rectifier mes connaissance, je me sens un petit peu à l'ouest. En tout cas j'apprend beaucoup de ce forum, il me permet de remettre mes sources en question c'est génial

    PS: je m'excuse pour la conclusion du dossier, elle est arrogante au possible, mais c'était déstiné a des proches à la base c'est pour ca ...

  5. #34
    Madarion

    Re : Explication sur la célèbre équation e=mc2

    Non pas du tout, l'idée est bonne, mais elle relève de quelque chose qui n'est pas encore vraiment soulevé. Reformule un peut mieux, ou tout simplement n'en fait pas une jaunisse et tu reviendra dessus un autre moment quand tu auras un peut plus d'information.

    Continu d'accumuler linéairement ton dossier et petit a petit il y aura des trucs que tu n'avais pas vu au début qui t'apparaîtrons.

    Bon courrage.

  6. #35
    phenix15b75

    Re : Explication sur la célèbre équation e=mc2

    ma question est surrement stupide mais si le photon à une masse nulle, comment la lumière peut-elle être déviée par la gravitation ?

  7. #36
    deep_turtle

    Re : Explication sur la célèbre équation e=mc2

    C'est par ce que la gravitation n'agit pas seulement sur les objets qui ont une masse, contrairement à ce qu'on croit souvent. Fais une recherche sur le forum, cette question a été abordée pas mal de fois déjà...

  8. #37
    glevesque

    Re : Explication sur la célèbre équation e=mc2

    Salut

    Car elle suis la métrique gravitationnelle qui l'entoure et qui l'influence dans sa trajectoire.

    Le photon subit-il une influence quelconque avec le temps et l'intensité des différentes métrique gravitationnelle qu'il traverse. Et bien ont le sais vraiment pas, par contre s'il en subissait une, elle aurait un effet directe sur le décale doppler qui pourrait expliquer un peut son rougissement, sauf que par le fait de l'accélération de l'éloignement qui est en fonction des distances des galaxies.

    A++
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  9. Publicité
  10. #38
    glevesque

    Re : Explication sur la célèbre équation e=mc2

    Salut

    Voici une image pour te représenter la chose, moi j'immagine les photons comme étant une sorte de résonnance sphérique du tissus espace-temps, qui croit à la vitesse de la lumière et de paroie bien mince (amplitude de probabilité) et ceci après une interraction quelconque qui lui a donner naissence. Les champs de variation de densité des ondes gravitationnelle, qui indique également sa métrique, je les représentes par une sorte de compression ou variation de tension du tissus espace-temps et selon la densité de la présence de matière-énergie tout autoure.

    A++
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  11. #39
    phenix15b75

    Re : Explication sur la célèbre équation e=mc2

    J'ose une explication:

    La vrai équation à prendre en compte est en fait « E² = m².c4 + p².c² » (E étant l’énergie, m la masse, c la vitesse de la lumière et p l’impulsion (ou le moment) de la particule (p = h.f/c (h étant la constante de Planck et f la fréquence)). L’énergie E résulte donc ici de l’énergie cinétique h.f et de l’énergie de masse m.c².
    Cette équation présente deux cas limite permettant de réduire la formule :
    Tout d’abord, pour une particule au repos, on peut réduire l’expression à la célèbre formule. Explication : E = m.c² représente donc ce que vaut la masse d’une particule si on la convertit en énergie. Ainsi, pour n’importe quelle particule au repos (<=> sans énergie cinétique <=> p = 0) : E = m.c².
    Ensuite, on peut appliquer l’équation à une particule sans masse de manière à éliminer le premier terme « m.c² ».Un photon, par exemple, à une masse nulle mais il n’est jamais au repos. Par définition, c’est un quantum d’énergie, son énergie cinétique n’est donc jamais nulle. Par contre, comme c’est une particule sans masse (<=> m = 0), on peut donc lui simplifier l’équation : E = p.c et donc E = (h.f/c).c d’où E = h.f. Le photon possède donc une énergie proportionnelle à sa fréquence f (ou longueur d’onde). Plus sa longueur d’onde est élevée, plus son énergie est élevée.
    Mais pourquoi le photon, alors qu’il n’a pas de masse, est dévié par la gravitation ? En fait, la gravitation due à une masse quelconque (étoile ou trou noir …) va déformer l’espace-temps, et cette déformation qui va dévié le photon. La lumière va « suivre la courbure de l’espace-temps ». Masse => déformation => déviation.
    Il est important de savoir qu’une particule de masse nulle (comme le photon) se déplacera toujours à la vitesse de la lumière tandis qu’une particule chargée ou massive ne pourra jamais atteindre ce maximum (quelque soit le référentiel choisi dans les 2 cas !).


    corrigez si nécessaire

  12. #40
    Gwyddon

    Re : Explication sur la célèbre équation e=mc2

    c'est parfait, à une petite exception historique (il me semble) : la formule E = h f a été introduite avant que le concept de photon ait été clairement posé (c'est Plank qui en eut l'idée).

    Puis arriva Einstein et la relativité restreinte, et qui nous donne la seule formule à retenir en relativité restreinte à propos des énergies : . Le photon ayant une masse nulle, E=pc, mais alors pc = hf : et nous arrivons à la formule p = hf/c, dite parfois formule d'Einstein.

    C'est donc juste une petite remarque pour rétablir l'ordre historique
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  13. #41
    glevesque

    Re : Explication sur la célèbre équation e=mc2

    Salut

    Pour moi cela me conviens parfaitement, tu as bien résumer.

    Maintenant pourqu'oi en est-il ainsi. Et bien parceque le photon est un champs d'énergie qui est pris à l'état pure et donc libre de voyager à travers le tissus espace-temps. Tandit que les particules plus fondamentale (Quarks et électrons) sont en fait l'expression de champs non lible, mais plutot de forme recourber sur eux même et selon certaines valeurs d'état et ceci par rapport au tissus d'espace-temps qui l'entoure. Donc entre le photon qui transporte l'information interactionnelle en venant interagir et briser la tranquilité d'un champs plus statique et recourber sur lui-même, il y a comme une sorte de transition d'état ou de niveau vibratoire entre les deux, et les deux sont mutuellement influencable L,un par rapport à l'autre. Une particule qui rencontre par exemple son anti-particule, va interagire et se transformer complètement en énergie, ceci représente le dépliment de la structure de champs recourber de la particule ou grandeurs de champs de matière-énergie, par une sorte de retoure à l'état initial envers leurs nature plus libre et le tissus d'espace-temps qui les supporte et sert de matrice de transport aux différentes interaction.

    A++
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  14. #42
    phenix15b75

    Re : Explication sur la célèbre équation e=mc2

    juste une petite auto-correction il me semble:

    la fréquence est l'inverse de la lngueur d'onde

    f = 1/l avec l la longueur d'onde

    donc, plus la longueur d'onde est élevée, plus la fréquence est faible et plus l'énergie est faible.

    voilou
    phenix

  15. #43
    Madarion

    Lightbulb Re : Explication sur la célèbre équation e=mc2

    Citation Envoyé par phenix15b75
    J'ose une explication:
    (.../...)
    Mais pourquoi le photon, alors qu’il n’a pas de masse, est dévié par la gravitation ? En fait, la gravitation due à une masse quelconque (étoile ou trou noir …) va déformer l’espace-temps, et cette déformation qui va dévié le photon. La lumière va « suivre la courbure de l’espace-temps ». Masse => déformation => déviation.
    (.../...)
    Donc tu sous attend inconsciemment :

    Que les grandes masses (étoile ou trou noir …) qui par leur gravitation agissent spécifiquement sur l'espace, peuvent aussi déformé par le "tissu espace-temps" des corps sans masse (photon...) qui eux doivent agir quelque par avec le temps ? Donc tout est une résultante de la liaison "espace-temps" qui n'est pas encore vraiment connu

  16. #44
    Konrad

    Re : Explication sur la célèbre équation e=mc2

    Citation Envoyé par phenix15b75
    juste une petite auto-correction il me semble:

    la fréquence est l'inverse de la lngueur d'onde

    f = 1/l avec l la longueur d'onde
    Nononon, la fréquence est l'inverse de la période :

    L'unité de la fréquence est la s-1, soit le Hertz. Bon, ça a déjà été dit maintes et maintes fois sur ce forum mais bon...



    Citation Envoyé par phenix15b75
    plus la longueur d'onde est élevée, plus la fréquence est faible et plus l'énergie est faible.
    Cette partie en revanche est correcte : la période T d'une onde est proportionnelle à sa longueur d'onde : , où v est la vitesse de propagation de l'onde. La fréquence est donc bien inversement proportionnelle à la longueur d'onde :

    "Un clavier AZERTY en vaut deux."

  17. #45
    phenix15b75

    Re : Explication sur la célèbre équation e=mc2

    bon alors je résume et là je pense avoir bon

    La vrai équation à prendre en compte est en fait « E² = m².c4 + p².c² » (E étant l’énergie, m la masse, c la vitesse de la lumière et p l’impulsion (ou le moment) de la particule (p = h.f/c (h étant la constante de Planck et f la fréquence)). L’énergie E résulte donc ici de l’énergie cinétique E(c) = p.c = h.f et de l’énergie de masse E(m) = m.c². On peut écrire la formule de cette façon : E² = (E(m))² + ((E(c))². Cette équation présente deux cas limite permettant de réduire la formule :
    Tout d’abord, pour une particule au repos, on peut réduire l’expression à la célèbre formule. Explication : E = m.c² représente donc ce que vaut la masse d’une particule si on la convertit en énergie. Ainsi, pour n’importe quelle particule au repos (<=> sans énergie cinétique <=> p = 0) : E = E(m) = m.c².
    Ensuite, on peut appliquer l’équation à une particule sans masse de manière à éliminer le premier terme « m.c² ».Un photon, par exemple, à une masse nulle mais il n’est jamais au repos. Par définition, c’est un quantum d’énergie, son énergie cinétique n’est donc jamais nulle. Par contre, comme c’est une particule sans masse (<=> m = 0), on peut donc lui simplifier l’équation : E = p.c d’où E = E(c) = h.f. Le photon possède donc une énergie proportionnelle à sa fréquence f (donc inversement proportionnelle à sa longueur d’onde λ (f = 1/T avec T la période (T = λ/v avec λ la longueur d’onde et v la vitesse de propagation de l’onde). Plus sa longueur d’onde est élevée, plus la période est élevée, plus sa fréquence est faible, et donc plus son énergie est faible.
    Mais pourquoi le photon, alors qu’il n’a pas de masse, est dévié par la gravitation ? En fait, la gravitation due à une masse quelconque (étoile ou trou noir …) va déformer l’espace-temps, et cette déformation qui va dévié le photon. La lumière va « suivre la courbure de l’espace-temps ». Gravitation => déformation => déviation.
    De plus, il est important de savoir qu’une particule de masse nulle (comme le photon) se déplacera toujours à la vitesse de la lumière tandis qu’une particule chargée ou massive ne pourra jamais atteindre ce maximum (quelque soit le référentiel choisi dans les 2 cas !).


    dites moi que j'ai bon plzzzzzzzzz
    phenix

  18. #46
    Madarion

    Re : Explication sur la célèbre équation e=mc2

    Tu peut me confirmer si j'ai bien soulever ce que tu sous attend stp ?
    (cf. : #43)

  19. #47
    Gwyddon

    Re : Explication sur la célèbre équation e=mc2

    non tu fais une faute de compréhension de la relativité générale.

    D'abord toute masse, même ridicule, courbe l'espace temps : toi, moi, le verre de café devant moi...
    Mais cette courbure est trop faible pour être détectée et avoir des conséquences, contrairement à la courbure des étoiles ou des trous noirs.

    Ensuite, comme je viens de le dire, la gravitation est un effet de courbure de l'espace-temps, et non simplement de l'espace. Il n'y a pas de découplage possible des deux !! (ce que montre d'ailleurs la relativité restreinte, que je t'invite à relire)
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  20. #48
    glevesque

    Re : Explication sur la célèbre équation e=mc2

    Salut 09Jul85

    Concernant le formalisme mathématique qui est utilisé en physique relativiste, pour exprimer et représenter l'espace-temps, je suis entièrement d'accord avec toi. Mais il ne faut pas oublier que le temps contrairement aux notions d'espace, n'est qu'une représentation non objective de na nature réelle des choses, qui sont alors en transformation, changement, transition, déplacement et qui veut ainsi caractériser une durée d'un phénomène causale ayant un début et une fin de mesure et d'interprétation. Enfet le temps des mathématiques et de la physique n'est qu'une représentation interprétative des mesures d'ordres instantané ou pris sur le vite d'un phénomène causale et de leurs évolution de manière simultané entre référentielle (covarince et invaiance). Ainsi la notion de temps nous viens directement du formalisme mathématique qui est d'ordre interprétative et ne représente pas sa nature réelle et objective qui est en dehors de cette forme de conceptualisation. Qu'est-ce le temps, et bien c'est une caractéristique de l'évolution des choses, mais des choses de matière-énergie dans leurs cadre vibratoire et sous l'influence de tout ce qui se trouve de les mêmes référentiel gravitationnelle et étroitement en relation avec leurs propres aspect d'impulsion-vitesse. Ce sont des relation de proportionnalité de V/C qui contract les distance et dilate le temps, mais pas celui en substance mais bien celui des mesures relationnelle qui se veule décrire le comportement manifestable des choses de la nature.

    En fait le tissus d'espace-temps ne représente qu'un abut de langage qui vient directement de son formalisme mathématique et physique d'interprétation qui sont alors portée sur ses mesures et variable. La véritable nature du tissus Universelle serait plus proche de celui d'espace-énergie pris dans différents niveau vibratoire de la matière-énergie et ceci en fonction des paramêtres gravitationnelles et d'impulsion-vitesse qui caractérises chaques référentiels d'observation. Le temps est un phénomène ou une notion subjectif qui se trouve en réalité endehord de l'influence des choses de matière-énergie et de leurs différents états vibratoire. Le temps est en quelque sorte en écoulement continu et uniforme partout dans l'Univers. Le temps représenter par les variabilitées du formalisme mathématique relativiste, représente en fait l'état vibrato-énergétique de la matière-énergie qui se retrouve alors dans différents référentiels gravitationnelle d'impuslion-vitesse. Les distance se contracte et influence l'espace qui soutiens les différents champs de matière-énergie et le temps n'est qu'en réalité qu'un phénomène de stabilité vibrato-énergétique. Ce qui se dilate ce n'est pas le temps en lui-mème, mais l'état vibratoire du système en question, qui est ralentis en fonction de l'aquisition de nouvelle état d'énergie vibratoire. L'espace-temps du formaliste mathématique relativiste deviens donc ainsi des référentiels purement d'espace-énergie en différent état vibratoire selon la métrique gravitationnelle dans lequel il se retrouve.

    A++
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  21. #49
    deep_turtle

    Re : Explication sur la célèbre équation e=mc2

    Qu'est-ce le temps, et bien c'est une caractéristique de l'évolution des choses, mais des choses de matière-énergie dans leurs cadre vibratoire et sous l'influence de tout ce qui se trouve de les mêmes référentiel gravitationnelle et étroitement en relation avec leurs propres aspect d'impulsion-vitesse.
    Encore une fois je ne comprends pas ton message... Je conçois que tu puisses ne pas comprendre pourquoi plusieurs personnes te disent sans arrêt qu'elles ne comprennent pas tes messages, et dans le but d'éclaircirl la situation, je te propose de relire l'extrait ci-dessus :

    "Qu'est-ce le temps, et bien c'est une caractéristique de l'évolution des choses" : OK pour moi.

    "mais des choses de matière-énergie dans leurs cadre vibratoir" ? De quoi parles-tu ?? c'est quoi un "cadre vibratoire" ? qu'est-ce qui vibre ? Pour moi, vibrer, c'est ce que fais un rasoir électrique qu'on tient allumé, bzzzzzzz, et je ne vois pas en quoi la matière-énergie "vibre".. C'est une analogie ?

    "sous l'influence de tout ce qui se trouve de les mêmes référentiel gravitationnelle" : les systèmes évoluent certes sous l'effet de ce qui les entoure, mais quelle est cette restriction à ces "mêmes référentieles gravitationnels" ? Je ne sais pas ce qu'est un "référentiel gravitationnel"...

    "étroitement en relation avec leurs propres aspect d'impulsion-vitesse": avec leur impulsion ou avec leur vitesse ? et en relation comment ?

    Désolé mais je pourrais faire la même chose sur l'ensemble de ton message : tu alignes des mots, on dirait que tu veux dire quelque chose, mais pour moi c'est étanche et rien ne passe... J'ai tendance à mettre ça sur un manque de rigueur de ta part, mais c'est peut-être simplement moi qui ne comprends rien.

    En tout cas stp ne réponds pas à chacun de ces points par un message de 200 lignes... Plusieurs personnes te l'ont déjà dit : fais des messages plus courts !!! Ca t'obligera a synthetiser les choses et ca decouragera moins les lecteurs potentiels...

  22. #50
    glevesque

    Re : Explication sur la célèbre équation e=mc2

    Salut Deep_Turtle

    "mais des choses de matière-énergie dans leurs cadre vibratoir" ? De quoi parles-tu ?? c'est quoi un "cadre vibratoire" ? ...., et je ne vois pas en quoi la matière-énergie "vibre".. C'est une analogie ?
    Des champs d'énergie qui sont recourbé et qui compose tout matière fondamentale, comme un peut la théorie des cordre dont celle-ci vibre aux extrimités par exemple. La matière n'est pas en équilibre, mais vibre continuellement en fonction de la recherche de cette équilibre, comme les boson comme les pions que s'échange continuellement les nucléons ou les gluons entre Quarks. Moi j'associe tout ca dans mon discours aux champs vibratoire d'énergie.

    "sous l'influence de tout ce qui se trouve de les mêmes référentiel gravitationnelle" : les systèmes évoluent certes sous l'effet de ce qui les entoure, mais quelle est cette restriction à ces "mêmes référentieles gravitationnels" ? Je ne sais pas ce qu'est un "référentiel gravitationnel"...
    L'endroit ou ce trouve un référentiels événementiel, et ceci en fonction de la métrique gravitationnelle qui l'entoure, par exemples les orbites de satellites de comminication en fonction du champs gravitationnelle de la terre et de leurs différentes vitesses orbitales propres, de leurs trajectoire et position selon une durée orbitale déterminée. Le champs gravitationnelle de la terre varit en fonction de cela, et donc sa métrique est différentes aussi.

    "étroitement en relation avec leurs propres aspect d'impulsion-vitesse": avec leur impulsion ou avec leur vitesse ? et en relation comment ?
    Ou avec qu'oi, et bien avec l'énergie intrésèque d'un système, comme pour les collisions de particule ou de l'augmentation de leurs état d'énergie en fonction des vitesses d'ordres relativiste. (durée de vie du muon relativiste, l'expérience des horloges à impulsion radioactive par exemple)

    A++
    Dernière modification par glevesque ; 25/02/2005 à 15h41.
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  23. #51
    glevesque

    Re : Explication sur la célèbre équation e=mc2

    ReSalut deep_turtle

    En fait il s'agit du même formalisme d'ordre mathématique et relativiste, c'est juste que je me dit que le temps n'est qu'une interprétation des mesure en fonction des états d'énergie (vibratoire) d'un système qui subit alors l'influence des champs gravitationnelle et que celui-ci fait réagire ou interragire le système dans sa globalité selons des paramêtres d'état d'énergie intrésèque de chaques particules qui le compose. Un peut comme étant la manifestation des graviton et non du temps en sens propre qui ne représente qu'une mesure d'ordre instantané qui caractérise la simultaner des choses entre différents référentiels. Ou quelque chose du même genre !!!!

    A++
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  24. #52
    deep_turtle

    Re : Explication sur la célèbre équation e=mc2

    Bon, honnêtement ça ne m'a pas illuminé, mais je crois déceler un truc que je comprends assez pour te répondre :

    Ce que tu appelles vibration est pour moi dès le départ quelque chose qui évolue dans le temps, je ne vois pas comment tu peux en tirer une définition du temps sans te mordre la queue !

  25. #53
    phenix15b75

    Re : Explication sur la célèbre équation e=mc2

    je répond au message #43

    la gravitation déforme l'espace temps. Or l'espace-temps est en quelque sorte un repère quadridimensionnel que les humains ont du mal à imaginer. Applati le à un repère bidimensionnel, comme un grande nappe étendue. Imagine une boule de bouling (étoile massive) que l'on pose dessus. On observera une courbure autour de l'étoile et le photon suivra cette courbue, malgré le fait qu'il ait une masse nulle.

    La difficulté est d'imaginer l'éspace et le temps comme une unité.
    En terme de dimension:
    L'espace = horizontale (1D) + verticale (2D) + pronfondeur (3D)
    Le temps = dimension évolutive des choses (4D), difficilement représentable par un simple axe dans un repère, il permet d'analysé l'évolution d'un système.

    L'espace-temps étant la somme des deux, il faudrait l'imaginer comme une suite de repères spatiaux superposables avec à chaque fois 10^-43 (temps de Planck) secondes d'écart entre chacuns d'eux. En effectuant la superposition de ces repères, ont obtient, si le système étudié est par exemple un point en mouvement, une courbe.
    On peut ensuite définir un temps initiale t(0) et un temps finale t(f), de la même façon que l'on délimite un repère multidimensionnel avec des axes normés.

    Tout ceci est ce que je crois avoir compris de l'espac temps.

    Je t'éclaire?

    Pour les commentaire de glesveque, ils sont surement exact mais je n'est pas les compétence requises pour pouvoir les comprendres. Si tu as le courage d'expliquer un pe plus simplement, je suis preneur.
    phenix

  26. #54
    glevesque

    Re : Explication sur la célèbre équation e=mc2

    Salut Deep_Turtle

    Ce que tu appelles vibration est pour moi dès le départ quelque chose qui évolue dans le temps, je ne vois pas comment tu peux en tirer une définition du temps sans te mordre la queue !
    Pour la mesure qui caractérise son observation et qui objectivise l'observable qui est observer et interprété, oui certe. Mais en fait ce temps de mesure est en fait une caractéristique d'une durée phénoménale, qui stipule la causalitée des choses et de leurs relations mutuelle avec leurs entourage. C'est une caractéristique d'instantanéité qui est porter sur la mesure, une simultanéité observable dont l'information interactionnelle se propage à la vitesse de la lumière entre les référenciels en question. Ce temps mesurée n'est qu'en fait que l'interprétation de tout ceci, une parcelle sur la contunuité de choses en mouvement/transition, envers des relations mutuelles entre la matière, l'énergie et les champs gravitationnelle. En fait l'aspect des dimension temporelle, simules un véritable phénomène interactionnelle, et cette interaction pourrait très bien résulter de l'influence mutuelle entre la matière-énergie et les différents paramêtres gravitationnelle dans lequel elle se trouve et envers lequel elle est en mouvement. Une forme de quantification de la densité des courbures gravitationnelle et ceci dans l'échelle intra-particulaire et directement relationnelle en proportion des formalisme relativiste de V/C. Deep_turtle tout cela me semble très logique et je ne dit pas qu'il s'agit des graviton, mais de l'une de certaines de leurs effect selon la densité de courbure et des quantité d'énergie mis en cause. Je dis simplement que le temps est un simulacre d'un autre chose qui ressemble au graviton et de ces effet sur la matière par rapport aux champs gravitationnelle. Le temps n'est qu'une variable de formalisme relativiste et mathématique, mais cette variable identifie bien les effect de quelque chose et en fonction du formalisme relativiste et c'est tout. Le temps n'a pas d'objectivité dans la nature si ce n'est que par l'écoulement incéssent de quelque choses qui est hors de notre porter conceptuelle, alors il faut donc trouver ce qui le simule dans la réalité et a travers ce qui semble l'influencer à travers les interactions gravitationnelle ou par des processus d'accélérations de toutes sortes.

    A++
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  27. #55
    glevesque

    Re : Explication sur la célèbre équation e=mc2

    Salut phenix15b75

    Pour les commentaire de glesveque, ils sont surement exact mais je n'est pas les compétence requises pour pouvoir les comprendres. Si tu as le courage d'expliquer un pe plus simplement, je suis preneur
    Va jetter un petit cout d'oeil dans le fil "Einstein c trompé, le temps n'existe pas" dans la section philosophie tout en bas de futura science. Dans ce fil j'explique plus en détaille et profondeurs ce que je dis ici dans ce fil de discusion.

    A++
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  28. #56
    Rincevent

    Re : Explication sur la célèbre équation e=mc2

    Message de la modération:
    Merci de rester sur le sujet initial de ce fil. Si vous souhaitez parler d'autres sujets, ouvrez de nouveaux fils. Mais n'oubliez pas la charte :
    Citation Envoyé par charte
    5. Ayez une démarche scientifique. (...) Toutes idées ou raisonnement (aussi géniaux soient ils) doivent reposer sur des faits scientifiquement établis et non sur de vagues suppositions personnelles, basées sur d'intimes convictions.
    Pour la modération,
    Rincevent

  29. #57
    glevesque

    Re : Explication sur la célèbre équation e=mc2

    Salut à tous

    Ha! pas encore une modération sur le concepte du temps, on s'en sortira donc jamais !!!! Pourtant ce que je cherche finalement c'est à mieu comprendre tout ca. Et sutour comment interpréter hamiltoniens, legrangiens, espace-temps de milkowich (je sais put si sait comme ca qu'on écrit ce non, veuiller me pardonner et corrigez moi au besoins) et formulation de Lorentz (que je crois bien comprendre).

    Je donne un exemple : dans notre représentation Gallélienne des coordonnées (X,Y,Z) nous avons un représentation équivalente en relativité et sur 4 coordonner. Et bien qu'elle est le nom de cette représentation et comment se formule t-elle ?

    Gilles
    Dernière modification par glevesque ; 25/02/2005 à 18h58.
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  30. #58
    Madarion

    Re : Explication sur la célèbre équation e=mc2

    Citation Envoyé par phenix15b75
    je répond au message #43
    (.../...)
    Je t'éclaire?
    Non, tu viens de me déboussoler un peut. Pour moi, tout est une question de point de vu. Prenons un peut de recul, ont a observé que la lumière d'une étoile est déformée quand elle frôle la gravitation d'un corps dense exactement comme une loupe. Hors si elle obéis au loi de la diffraction alors ont doit pouvoir déjà faire un rapprochement physique avec la matière tranparente non ? Il suffit de connaitre a fond le principe de la diffraction des milieu pour mieux comprendre. Tient une idée me vient et si tout simplement le photon passé d'un milieu peut dense a un autre milieu plus dense, comme ont ma appris il doit il avoir déviation non ? Donc l'espace comporterait un gaz qui deviendrait plus dense au alentour des étoile (atmosphère) et au final c'est la passage d'une densité d'un milieu a un autre qui donne une déviation.

    Le renfermement des photons d'un trou noir aurais un indice de réfraction supérieur !
    Dernière modification par Madarion ; 25/02/2005 à 22h01.

  31. #59
    glevesque

    Re : Explication sur la célèbre équation e=mc2

    Salut Madarion

    Tient une idée me vient et si tout simplement le photon passé d'un milieu peut dense a un autre milieu plus dense, comme ont ma appris il doit il avoir déviation non ? Donc l'espace comporterait un gaz qui deviendrait plus dense au alentour des étoile (atmosphère) et au final c'est la passage d'une densité d'un milieu a un autre qui donne une déviation.
    Tu explique le phénomène peut-être d'une manière différentes, mais ton exemple est très valable je trouves. Tu sembles bien avoir compris le fait de la métrique gravitationnelle en effet.

    Gilles
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  32. #60
    glevesque

    Re : Explication sur la célèbre équation e=mc2

    Salut à tous

    Suite de l'autre poste : Bon, je n'irais pas plus loins sur le sujet, car on me surveille de près, et si je prononce certains mot ou concepte on va se faire tapper sur les doigts par la modération et peut-être même voir fermer ce fil. Alors je me tais.

    Mais quelqu'un pourrait-il répondre à la question de mon dernier poste STP. C'est juste une précision que je demande pas un débat et d'ailleurs j'en aurais d'autre allant dans la même direction. Alors si il y a quelqu'un pour une petite intro dans le formalisme relativiste, et bien je suis preneur.

    Gilles
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

Page 2 sur 3 PremièrePremière 2 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Confusion sur E=mc2
    Par Jano dans le forum Physique
    Réponses: 9
    Dernier message: 12/11/2007, 12h22
  2. Aide sur explication - Alternateur à Aimant
    Par Davapoleon dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 1
    Dernier message: 25/02/2006, 22h59
  3. Equation de Lorentz, besoin d'une explication.
    Par Duff dans le forum Astronomie et Astrophysique
    Réponses: 1
    Dernier message: 17/12/2005, 19h29
  4. Explication sur la mécanique quantique
    Par Pierre-Yves dans le forum Physique
    Réponses: 65
    Dernier message: 29/01/2005, 09h24
  5. Questions sur E=mc2
    Par ninam dans le forum Physique
    Réponses: 15
    Dernier message: 22/12/2004, 07h37