Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Anomalie des trajectoires de Pionneer



  1. #1
    invite9321657

    Anomalie des trajectoires de Pionneer


    ------

    Voilà mon explication (depuis une théorie que je défend depuis des années)..
    Il faut revoir le postulat de l'additivité des DISTANCES.
    Comme pour la vitesse, il existe une Distance maximum qui n'est pas simplement du à la vitesse de la lumière :
    La distance maximum implique que l'additivité des distances s'écrive :

    d=(d1+d2)/(1+((d1*d2)/dmax²))

    Voilà pourquoi l'anomalie est lié à l'angle pionneer-soleil, terre-soleil : elle porte sur la distance terre pioneerre au travers du champs gravitationnel du soleil..

    Pour les autres corps, l'anomalie est caché dans les excentricités des orbites..

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Coincoin

    Re : Anomalie des trajectoires de Pionneer

    Salut,
    Premièrement, ton postulat n'est basée sur rien. C'est pas forcément grave, mais c'est un signe de manque de solidité.
    Deuxièmement, contrairement à ce que tu dis, tu n'as rien expliqué quant à l'anomalie Pioneer. Où sont les preuves que ça donne l'effet que tu essayes d'expliquer ?
    Enfin, si un tel effet se faisait déjà sentir à des distances aussi faibles, cela voudrait dire que dmax serait de l'ordre de la taille du système solaire. Les effets seraient donc énormes dès que l'on prend en compte des distances plus grandes. La cosmologie n'existerait même pas...

    De plus, ta relation entraîne de grosses violations de la relativité (une distance n'est pas un invariant relativiste), qui ne sont pas confirmées expérimentalement.

    Bref, ça ne marche pas.
    Encore une victoire de Canard !

  4. #3
    invite9321657

    Re : Anomalie des trajectoires de Pionneer

    Citation Envoyé par Coincoin Voir le message
    Salut,
    Premièrement, ton postulat n'est basée sur rien. C'est pas forcément grave, mais c'est un signe de manque de solidité.
    mon expérience personnelle ? L'hypothèse philosophique d'une cohérence entre mesure et relativité nécessaire ?
    Bon certe, mon but est d'essayer d'apporter la réflexion vers mon intuition et pas de prouver par A plus B. J'ai même pas de téléscope. .. donc comme je le dis systématiquement, j'attend de gens qui eux ont les moyens de venir me dire si oui ou non mon IDée EST BONNE ou pas. Autrement qu'avec "t'as pas de preuve d'abord!"

    Puisque tout ce que l'on perçoit est relatif à notre propre point de vue, alors pourquoi devoir préciser "selon moi" systématiquement ?


    Citation Envoyé par Coincoin Voir le message
    Deuxièmement, contrairement à ce que tu dis, tu n'as rien expliqué quant à l'anomalie Pioneer. Où sont les preuves que ça donne l'effet que tu essayes d'expliquer ?
    Enfin, si un tel effet se faisait déjà sentir à des distances aussi faibles, cela voudrait dire que dmax serait de l'ordre de la taille du système solaire. Les effets seraient donc énormes dès que l'on prend en compte des distances plus grandes. La cosmologie n'existerait même pas...
    ok, mais j'ai bien précisé "au travers du champs gravitationnel du soleil". C'est la courbure qui fait apparaitre la distortion.. La variation, l'anomalie, serait lié au gradient gravitationnel : annulée sur de grande distance. Certe, je manque totalement de preuve et de solidité.. j'essaie de proposer une idée..

    Citation Envoyé par Coincoin Voir le message
    De plus, ta relation entraîne de grosses violations de la relativité (une distance n'est pas un invariant relativiste), qui ne sont pas confirmées expérimentalement.

    Bref, ça ne marche pas.
    l'idée de base dans ma théorie (qui certe donc s'applique mal à l'anomalie) repose pas exactement sur la distance, mais sur la grandeur :

    - l'age de l'objet / l'age absolue de l'observateur (au repos)

    En gros et tout simplement : le fond cosmologique est proche de zéro, et l'observateur est à un.. de sorte quand on se déplace, ce n'est pas uniquement la bulle de photon perceptible qui change, mais bien la géométrie des interrelations..

    Autre exemple : imagine qu'il existe dans l'univers un batiment de longueur infinie et qu'on soit en face (tout cela indépendamment de relativité et du trajet des photons)

    Si l'univers est plat : les deux bouts du bâtiment sont à 180 ° l'un de l'autre..
    Mon hypothèse est que les deux bouts se touche et se rejoigne dans toute les directions (toujours indépendament du temps), parce que la distance qui sépare les deux bouts devient apparement nulle.
    La trajectoire apparente des photons pour l'observateur serait toujours une hypersphère qui grandirait avec l'age..
    En fait il faudrait revoir le big bang, non pas comme un évenement ponctuelle, mais comme l'effet de la géométrie globale de l'espace temps. De la même manière, si on envoyé une fusée qui envoyer une fusée, etc.. on verrait les n-ième fusée toute à des vitesses trés proches de c, donc proche entre elles.. c'est le principe avec la distance.. c'est l'age qui influerait uniquement sur les interrelations.
    Comme dire ça autrement ..
    L'apparente proximité de ce qui a DMax serait réél, mais faisant partie de la courbure général qui ne serait plus perçu comme un la cause ou la conséquence, mais comme une loi de la structure même de l'univers.
    A moitié de l'age de l'univers, la structure serait rigoureusement la même, par un simple facteur d'échelle, mais qui ne tendrait jamais vers zéro. L'apparente proximité à l'infini (pour dmax = 1) donc serait toujours la même par rapport à l'apparente platitude de l'observateur.. (mais certe, l'effet de cette distance augmenterait).

    C'est une idée globale..

  5. #4
    stefjm

    Re : Anomalie des trajectoires de Pionneer

    dmax=1.3 10^26 m ?
    Autre valeur?
    Moi ignare et moi pas comprendre langage avec «hasard», «réalité» et «existe».

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    invite9321657

    Re : Anomalie des trajectoires de Pionneer

    Citation Envoyé par Coincoin Voir le message
    Salut,
    Premièrement, ton postulat n'est basée sur rien. C'est pas forcément grave, mais c'est un signe de manque de solidité.
    Deuxièmement, contrairement à ce que tu dis, tu n'as rien expliqué quant à l'anomalie Pioneer. Où sont les preuves que ça donne l'effet que tu essayes d'expliquer ?
    Enfin, si un tel effet se faisait déjà sentir à des distances aussi faibles, cela voudrait dire que dmax serait de l'ordre de la taille du système solaire. Les effets seraient donc énormes dès que l'on prend en compte des distances plus grandes. La cosmologie n'existerait même pas...

    De plus, ta relation entraîne de grosses violations de la relativité (une distance n'est pas un invariant relativiste), qui ne sont pas confirmées expérimentalement.

    Bref, ça ne marche pas.
    Voilà ce que je propose..
    pour la relativité, on propose que le temps soit variable selon la vitesse observateur ..
    Je propose que pour ce soit l'échelle globale des phénomènes physiques (la métrique ?) qui soit relative.. une homothétie de l'ensemble du systéme..(ça implique une courbure : c'est l'expansion près de la limite)
    (l'interrelation entre les distances.. ). Ainsi on pourrait avoir de nouvelle loi, dont le principe serait une équivalence entre deux échelles de distance (une invariance des lois physiques, comme les transformations de Lorentz.. )

Discussions similaires

  1. trajectoires des planétes
    Par Nony2314 dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 12
    Dernier message: 18/09/2008, 20h39
  2. Trajectoires des planètes dans le même plan
    Par élithan dans le forum Archives
    Réponses: 1
    Dernier message: 19/12/2006, 18h20
  3. etude des differentes trajectoires de la lumiere et etude des fibres optiques
    Par dad dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 24/11/2005, 09h03
  4. poste pionneer autoradio hs! ?
    Par lebordelai dans le forum Dépannage
    Réponses: 0
    Dernier message: 31/12/2004, 14h45
  5. Trajectoires des comètes
    Par jdh dans le forum Archives
    Réponses: 13
    Dernier message: 03/10/2004, 16h33