Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Métal, reflexion totale et onde evanescente...



  1. #1
    airqua

    Question Métal, reflexion totale et onde evanescente...

    Bonjour
    Je cherche à établir par le calcul ce qui se passe quand une onde lumineuse provenant d'un milieu d'indice ( ici on considérera un prisme ) "frappe" l'interface avec un milieu d'indice . Dans certains cas ( reflexion interne totale ), il y propagation dans le milieu 2 d'une onde evanescente. Voici les calculs que j'ai lu/refait/compris ( enfin j'espère ) :
    On a alors, pour la partie transmise de l'onde ( en notant le vecteur d'onde de l'onde transmise )


    Il existe alors un angle, dit critique au-dela duquel on a . La composante selon z devient alors imaginaire pure. Il existe donc tel que


    Au final, par définition du vecteur d'onde, l'équation sera de la forme



    Maintenant, ma question, peut être très bête, mais bon, je dois avouer que je n'avais jamais fait d'optique de ce genre: Ce résultat reste t'il correct pour un complexe ( moyennant quelques petites corrections, cf suite ), par exemple si le milieu 2 est un métal ( régit simplement par le modèle de Drude : si je ne m'abuse, est bien complexe dans ce cas? ) ?

    En fait, on aurait alors quelque soit l'angle
    avec et donc une équation de la forme


    A priori, mon raisonnement semble tenir debout, mais dans le doute, je prefere demander à des gens qui savent

    J'aurai surement une autre petite question à vous poser sur les coefficients de Fresnel, mais je prefère refaire mes calculs avant pour éviter de dire de (trop) grosses betises.
    En vous remerciant par avance de votre aide
    Airqua

    -----

    Dernière modification par airqua ; 10/07/2009 à 16h42. Motif: un code latex semble mal passer...

  2. #2
    LPFR

    Re : Métal, reflexion totale et onde evanescente...

    Bonjour.
    Oui. Le calcul est le même si n2 est complexe. C'est ainsi que c'est fait dans le Feynman.
    Dans le cas d'un métal idéal, je crois que l'on peut dire de n2 est imaginaire pur et (infiniment) grand.
    Dans le cas d'un métal réel, n2 est simplement complexe et la partie imaginaire est comparable à la partie réelle.
    Au revoir.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Réflexion totale
    Par titielo972 dans le forum Chimie
    Réponses: 5
    Dernier message: 30/10/2008, 20h46
  2. Ondes EM : Fresnel, Brewster et onde évanescente
    Par Penangol dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 12/03/2008, 01h28
  3. Réflexion totale 2
    Par tom_forweller dans le forum Physique
    Réponses: 8
    Dernier message: 29/01/2008, 17h14
  4. Réflexion totale ?
    Par tom_forweller dans le forum Physique
    Réponses: 4
    Dernier message: 28/01/2008, 14h38
  5. Réflexion totale ?
    Par tom_forweller dans le forum Mathématiques du collège et du lycée
    Réponses: 1
    Dernier message: 24/01/2008, 17h44