Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 24 sur 24

Pourquoi ne nous écrabouillons-nous pas quand nous sautons ?



  1. #1
    adimux

    Pourquoi ne nous écrabouillons-nous pas quand nous sautons ?


    ------

    Bonjour,

    Désolé pour le titre, je n'ai pas trouvé mieux mais cela résume un peu ma question quand même .

    Voici ma question :

    Pourquoi ne nous écrabouillons-nous pas contre le mur (exemple) pendant que l'on saute en plein milieu de notre maison ?
    Quand nous sautons, nous sommes "indépendants" de la terre (sauf pour la gravité) et si la terre avance (et oui, elle avance et avec une vitesse plus grande que celle de notre saut), pourquoi restons-nous dans le même endroit par rapport au repère de la terre ?

    Voici un autre exemple :
    Je suis au milieu d'un bus sans chaises, si je saute et que le bus avance en même temps, est-ce que celui-ci me dépassera de quelques mètres pour que je me retrouve près du chauffeur (sachant que je me trouvais au milieu avant de sauter).

    Merci d'avance pour vos réponses.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Cjordan

    Re : Pourquoi ne nous écrabouillons-nous pas quand nous sautons ?

    conservation de l'impulsion...

    L'exemple historique et le plus connu est le lancé d'une balle en haut d'un mat de bateau, la balle tombera au pied du mat.

  4. #3
    adimux

    Re : Pourquoi ne nous écrabouillons-nous pas quand nous sautons ?

    Conservation de l'impulsion... C'est-à-dire ?

  5. #4
    CompositeStructure

    Re : Pourquoi ne nous écrabouillons-nous pas quand nous sautons ?

    Bonsoir Jordan.

    Pour t'expliquer rapidement, il faut tenir compte de ton système.
    Si je prends un exemple, si tu es dans le bus et que tu marche à 8 km/h pour le chauffeur tu te déplaces vers lui à 8 km/h.

    Pour tes amis qui sont dehors et qui te voient passer, si le bus avance à 30 km/h, ils te voient passer à 38 Km/h.

    Cela dépend de ce que l'on appelle le référentiel, c'est-à-dire où tu te places pour réaliser ton étude.

    Si on se place dans le référentiel bus que le chauffeur te dit de te rassoir rapidement et que tu y vas à 12 Km/h alors que le bus avance toujours à 30 Km/h, à combien tes amis qui sont sur le trotoir te voient-ils avancer ?

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    KilyBurny

    Re : Pourquoi ne nous écrabouillons-nous pas quand nous sautons ?

    Bonjour,

    tu as la même vitesse que ta maison ou que le bus avant de sauter, en sautant tu change très peu de vitesse par rapport à eux (sauf si le bus freine ou tourne quand tu es en l'air...)

  8. #6
    Cjordan

    Re : Pourquoi ne nous écrabouillons-nous pas quand nous sautons ?

    Citation Envoyé par CompositeStructure Voir le message
    Bonsoir Jordan.

    Pour t'expliquer rapidement, il faut tenir compte de ton système.
    Si je prends un exemple, si tu es dans le bus et que tu marche à 8 km/h pour le chauffeur tu te déplaces vers lui à 8 km/h.

    Pour tes amis qui sont dehors et qui te voient passer, si le bus avance à 30 km/h, ils te voient passer à 38 Km/h.

    Cela dépend de ce que l'on appelle le référentiel, c'est-à-dire où tu te places pour réaliser ton étude.

    Si on se place dans le référentiel bus que le chauffeur te dit de te rassoir rapidement et que tu y vas à 12 Km/h alors que le bus avance toujours à 30 Km/h, à combien tes amis qui sont sur le trotoir te voient-ils avancer ?
    Bonsoir,

    merci pour ces difficile rappels de loi d’addition des vitesses mais je ne vois pas l'intéret ici ?

    Pourquoi conservation de l'impulsion, euh, tout simplement parce que l'impulsion que tu a avant de sauter est conservé au moment du saut, cad, que si avant ton saut tu a une vitesse de 600km/h dans la direction x selon un reférentiel, alors , pendant ton saut, tu vas conserver cette vitesse et cette direction.

    Donc si on suppose que la terre(le bus ou le bateau) garde leurs mouvement qu'ils avaient avant ton saut, alors toi et l'objet (terre, bateau, bus etc) vous etes tout deux immobile l'un par rapport a l'autre et il est donc logique que tu retombe la où tu a sauté!

  9. Publicité
  10. #7
    adimux

    Re : Pourquoi ne nous écrabouillons-nous pas quand nous sautons ?

    Merci pour vos réponses.

    Si j'ai bien compris, avec le temps, la vitesse conforme avec celle du bus va diminuer (pendant que je saute), et si je reste en l'air trop longtemps (1000 secondes par exemple ), je ne retomberai pas dans le même endroit par rapport au bus, non ?

  11. #8
    Cjordan

    Re : Pourquoi ne nous écrabouillons-nous pas quand nous sautons ?

    Citation Envoyé par adimux Voir le message
    Merci pour vos réponses.

    Si j'ai bien compris, avec le temps, la vitesse conforme avec celle du bus va diminuer (pendant que je saute), et si je reste en l'air trop longtemps (1000 secondes par exemple ), je ne retomberai pas dans le même endroit par rapport au bus, non ?
    Ben en realité sur terre il y a ce qu'on appel communément l’atmosphère, cette dernière est constitué d'air.

    Donc tu dois savoir que tout mouvement dans un liquide visqueux est ralenti par frottement.

    Donc si tu fait cette expérience dans le vide alors quelque soit le temps que tu passe "en l'air" tu retombera de ou tu est parti.

  12. #9
    Silvasky

    Re : Pourquoi ne nous écrabouillons-nous pas quand nous sautons ?

    Citation Envoyé par adimux Voir le message
    Merci pour vos réponses.

    Si j'ai bien compris, avec le temps, la vitesse conforme avec celle du bus va diminuer (pendant que je saute), et si je reste en l'air trop longtemps (1000 secondes par exemple ), je ne retomberai pas dans le même endroit par rapport au bus, non ?
    Si les fenêtres sont ouvertes oui. Mais si on considérait le bus comme strictement étanche (ce qui n'est pas le cas) et dans un mouvement rectiligne uniforme l'air avancerait à la même vitesse que le bus donc en sautant il ne t'opposerait aucune résistance et quelque soit le temps passé en l'air tu retomberais au même endroit.

  13. #10
    fano

    Re : Pourquoi ne nous écrabouillons-nous pas quand nous sautons ?

    simple application du principe d'inertie ou première loi de Newton. Si on saute dans un bus en mouvement rectiligne uniforme, on ne modifie que la composante verticale de la vitesse et non la composante horizontale (vitesse initiale) qui reste identique à celle du bus et qui fait qu'on retombe au même endroit. Cette situation est, dans l'approximation du référentiel galiléen ,identique à ce qui se passerait si on était immobile. On saute sur place et on retombe au même endroit.

  14. #11
    CompositeStructure

    Re : Pourquoi ne nous écrabouillons-nous pas quand nous sautons ?

    Désolé mais je n'avais pas compris que tu parlais de sauter à la verticale.

    A l'avenir je passerai du temps à aider les gens qui ont besoin d'aide.

  15. #12
    adimux

    Re : Pourquoi ne nous écrabouillons-nous pas quand nous sautons ?

    Mais quand même, si nous restions trop longtemps et qu'il n'y a pas d'air dedans, notre vitesse "horizentale" va diminuer.

  16. Publicité
  17. #13
    b@z66

    Re : Pourquoi ne nous écrabouillons-nous pas quand nous sautons ?

    Citation Envoyé par adimux Voir le message
    Mais quand même, si nous restions trop longtemps et qu'il n'y a pas d'air dedans, notre vitesse "horizentale" va diminuer.
    La vrai question, ça serait plutôt pourquoi penses-tu qu'elle devrait diminuer?

    Renseignes toi sur la définition de l'inertie.
    La curiosité est un très beau défaut.

  18. #14
    Burakumin

    Re : Pourquoi ne nous écrabouillons-nous pas quand nous sautons ?

    Citation Envoyé par adimux Voir le message
    Mais quand même, si nous restions trop longtemps et qu'il n'y a pas d'air dedans, notre vitesse "horizentale" va diminuer.
    Absolument pas. Supposons qu'il y ait une mouche dans le bus, qu'elle décolle et se balade à l'intérieur du véhicule. On suppose que le bus se déplace en ligne droite à vitesse constante par rapport au sol. Ta vision te conduirait à croire que la mouche devrait fournir un effort plus important pour aller voir le chauffeur et qu'il lui suffirait de se laisser aller pour naturellement se retouver au fond du bus. Autrement dit tu adoptes une vision maintenant trés ancienne consistant à croire qu'il existe un état particulier de la matière, appelé immobilité, et que les corps tendent à retourner naturellement dans cet état. La mouche tendrait ainsi naturellement à <<perdre sa vitesse>> pour ne plus bouger (sous entendu par rapport au sol) et donc risquerait de s'écraser au fond du bus qui lui continue d'avancer.

    Et bien la physique sait depuis la relativité galiléenne que cette vision est fausse. Autrement dit l'état d'immobilité absolu ne veut rien dire. Du point de vue de la mouche il n'est pas plus incorrect de considérer que c'est le bus qui est immobile et que le sol se déplace (oui oui le sol se déplace). C'est assez contre intuitif à priori, mais la physique considère que parmis ces deux visions (bus mobile / sol immobile et bus immobile / sol mobile) aucune n'est plus vrai que l'autre (en négligeant toutefois ici la rotation terrestre et donc que ni le référentiel du sol ni celui du bus ne sont galiléens sur une échelle de temps suffisament longue).

  19. #15
    adimux

    Re : Pourquoi ne nous écrabouillons-nous pas quand nous sautons ?

    En fait, la dernière réponse que j'ai écrite a été, disons, hâtive.

    J'avais dit que la vitesse devrait diminuer car je n'avais pas pris en compte le fait que la vitesse d'un objet ne change pas si nous le lancions dans un espace complètement vide.

    Mais pour l'exemple de la mouche, elle perdrait de la vitesse s'il y a du frottement.
    Mais dans mon exemple, le frottement n'est pas au rendez-vous.
    Dernière modification par adimux ; 16/11/2010 à 15h35.

  20. #16
    murzomurzo

    Re : Pourquoi ne nous écrabouillons-nous pas quand nous sautons ?

    Citation Envoyé par adimux Voir le message
    Bonjour,

    Désolé pour le titre, je n'ai pas trouvé mieux mais cela résume un peu ma question quand même .

    Voici ma question :

    Pourquoi ne nous écrabouillons-nous pas contre le mur (exemple) pendant que l'on saute en plein milieu de notre maison ?
    Quand nous sautons, nous sommes "indépendants" de la terre (sauf pour la gravité) et si la terre avance (et oui, elle avance et avec une vitesse plus grande que celle de notre saut), pourquoi restons-nous dans le même endroit par rapport au repère de la terre ?

    Voici un autre exemple :
    Je suis au milieu d'un bus sans chaises, si je saute et que le bus avance en même temps, est-ce que celui-ci me dépassera de quelques mètres pour que je me retrouve près du chauffeur (sachant que je me trouvais au milieu avant de sauter).

    Merci d'avance pour vos réponses.
    mais pourquoi le chauffeur s'est-il assis à l'arrière ???

  21. #17
    invite07941352

    Re : Pourquoi ne nous écrabouillons-nous pas quand nous sautons ?

    Citation Envoyé par murzomurzo Voir le message
    mais pourquoi le chauffeur s'est-il assis à l'arrière ???
    Bonjour,
    Parce que le véhicule est un Bédélia : http://www.svvs.org/genpics10/1913_Bedelia_Cyclecar.jpg
    "Un état bien dangereux : croire comprendre "

  22. #18
    stefjm

    Re : Pourquoi ne nous écrabouillons-nous pas quand nous sautons ?

    La classe! Ca permettait de conduire tout en matant la gonzesse...
    Moi ignare et moi pas comprendre langage avec «hasard», «réalité» et «existe».

  23. Publicité
  24. #19
    Bluedeep

    Re : Pourquoi ne nous écrabouillons-nous pas quand nous sautons ?

    Citation Envoyé par stefjm Voir le message
    La classe! Ca permettait de conduire tout en matant la gonzesse...
    Ou de se curer le nez sans qu'elle s'en aperçoive......

  25. #20
    murzomurzo

    Re : Pourquoi ne nous écrabouillons-nous pas quand nous sautons ?

    bonjour
    je doute beaucoup que si on saute "verticalement" à partir du sol on retombe au même endroit car la terre n'est pas un repère galileen
    si on saute très fort (par exemple vitesse initiale 5 km/s) on retombe à mon avis très loin à l'ouest
    (je conseille de mettre un scaphandre spatial avant de sauter aussi fort)
    je laisse aux physicien le calcul de la position d'arrivée ou le démenti

    j'ajoute que si on saute encore bien plus fort on ne retombe plus du tout
    Dernière modification par murzomurzo ; 15/07/2014 à 09h23.

  26. #21
    trebor

    Re : Pourquoi ne nous écrabouillons-nous pas quand nous sautons ?

    Bonjour,

    La terre a une circonférence de +/- 40.000 km et fait un tour complet en 24 heures donc 40000/24 = 1666 km/h (462 mètres/seconde), un avion ne pourrait donc pas voyager dans le sens contraire à la rotation de la terre

    Tout tourne avec la terre, l'air, l'atmosphère dans lequel voyage les avions.

    A+
    Dernière modification par trebor ; 15/07/2014 à 09h29.
    Il vaut mieux être en retard que dans le corbillard.

  27. #22
    murzomurzo

    Re : Pourquoi ne nous écrabouillons-nous pas quand nous sautons ?

    Citation Envoyé par trebor Voir le message
    Bonjour,

    La terre a une circonférence de +/- 40.000 km et fait un tour complet en 24 heures donc 40000/24 = 1666 km/h (462 mètres/seconde), un avion ne pourrait donc pas voyager dans le sens contraire à la rotation de la terre

    Tout tourne avec la terre, l'air, l'atmosphère dans lequel voyage les avions.

    A+
    ce calcul vaut pour un vol le long de l'équateur mais si on suit le parallèle 60° de latitude il suffit de 833 km/h ce que les avions de ligne font facilement
    d'ailleurs les avions de chasse dépassent largement les 1666 km/h

  28. #23
    trebor

    Re : Pourquoi ne nous écrabouillons-nous pas quand nous sautons ?

    Te rends tu comptes qu'il est heureux que notre corps suit bien la rotation de la terre, car autrement, un plongeur qui saute de la planche se retrouverait à plus de 400 mètres hors de la piscine
    Il vaut mieux être en retard que dans le corbillard.

  29. #24
    murzomurzo

    Re : Pourquoi ne nous écrabouillons-nous pas quand nous sautons ?

    Citation Envoyé par trebor Voir le message
    Te rends tu comptes qu'il est heureux que notre corps suit bien la rotation de la terre, car autrement, un plongeur qui saute de la planche se retrouverait à plus de 400 mètres hors de la piscine
    il suffirait de construire les plongeoirs au bon endroit en fonction de leur hauteur

  30. Publicité

Discussions similaires

  1. Nous avons froid, nous sommes malades, quel système de chauffage HELP!!!
    Par babinaute37 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 19
    Dernier message: 22/09/2008, 15h11
  2. Actu - Sondage : dites-nous ce que vous pensez de nous !
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 4
    Dernier message: 18/10/2007, 09h05
  3. Pourquoi sommes nous "si mal protègés contre la souffrance lorsque nous aimons"?
    Par a mi me duele el corazon dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 2
    Dernier message: 18/01/2007, 21h15