Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 12 sur 12

Distribution Marshall-Palmer des gouttes d'eau : interprétation d'unités ? (m^-4)



  1. #1
    DoctorWho

    Distribution Marshall-Palmer des gouttes d'eau : interprétation d'unités ? (m^-4)

    Bonjour !

    Je m'intéresse au travail de Marshall et Palmer sur la distribution des gouttes d'eau selon les pluies.

    J'ai un problème avec les unités employées.

    Selon leur page wikipédia ils disent que ça revient à donner le nombre de gouttes de pluie pour un diamètre donné. Mais ensuite on voit que l'unité de ce nombre c'est des m^-3.mm^-1

    Et ça j'ai du mal à l'interpréter. Est-ce que les millimètres correspondent à des millimètres de pluie ??
    Ou encore est-ce que c'est le nombre de gouttes dans un mètre cube ?

    En plus sur la même page ils donnent un graphe où les unités sont différentes, le nombre est en m^-3 la ce serait à la limite plus facilement interprétable, il y a tant de mètre cubes de gouttes qui ont tel diamètre..



    Est-ce que quelqu'un pourrait m'aider à comprendre ceci s'il vous plaît ??

    Merci d'avance

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    LPFR

    Re : Distribution Marshall-Palmer des gouttes d'eau : interprétation d'unités ? (m^-4)

    Bonjour.
    Il me semble que c'est la densité de goutes par mètre cube pour un diamètre compris entre deux diamètres dont la différence est dD.
    Donc, la distribution à comme dimensions la densité de goûtes en m^-3 par intervalle de diamètre en m^-1.
    Pour avoir le nombre de goutes par m^3, de diamètre compris entre 1 et 1,25 mm, il faut multiplier la valeur de la distribution (mettons 500) par 0,25.
    Au revoir.

  4. #3
    DoctorWho

    Re : Distribution Marshall-Palmer des gouttes d'eau : interprétation d'unités ? (m^-4)

    Merci pour cette réponse ! C'est tout de suite plus clair !

  5. #4
    DoctorWho

    Re : Distribution Marshall-Palmer des gouttes d'eau : interprétation d'unités ? (m^-4)

    Bonjour, j'ai pris un exemple.

    On a donc avec mon exemple N(D))=8000*exp(-2.085530064*D)

    Et on obtient comme graphe :
    ***** pas d'image personnelle sur serveur externe ************

    J'ai ensuite multiplié cette relation par D : D*N(D))=D*8000*exp(-2.085530064*D)

    Dont le graphe est :

    ***** pas d'image personnelle sur serveur externe ************

    Est-ce que D*N(D) ce sera mon nombre de gouttes par mètre cube ayant pour diamètre D ?

    En tous cas ça n'a pas l'air incohérent.

    Merci !
    Images attachées Images attachées
    Dernière modification par obi76 ; 21/04/2011 à 22h51.

  6. #5
    LPFR

    Re : Distribution Marshall-Palmer des gouttes d'eau : interprétation d'unités ? (m^-4)

    Bonsoir.
    Non.
    Dans votre cas vous avez intégré N.dD entre 0 et D. Vous obtenez le nombre de goûtes avec un diamètre inférieur ou égal à D.
    Au revoir.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    DoctorWho

    Re : Distribution Marshall-Palmer des gouttes d'eau : interprétation d'unités ? (m^-4)

    Je ne comprends pas, je n'ai pas effectué d'intégration. Je suis un peu perdu pour le coup. Pourriez-vous expliquer un tout petit peu plus s'il vous plaît ?

  9. Publicité
  10. #7
    LPFR

    Re : Distribution Marshall-Palmer des gouttes d'eau : interprétation d'unités ? (m^-4)

    Bonjour.
    La réponse à "combien de goûtes ont un diamètre D ?" est simple: aucune.
    Simplement parce qu'aucune n'a un diamètre pile poil égal à D.
    Les seules questions qui aient un sens sont du genre:
    - combien de goûtes (par m3) ont un diamètre inférieur ou égal à D
    - combien de goûtes (par m3) ont un diamètre supérieur ou égal à D
    - combien de goûtes (par m3) ont un diamètre compris entre D1 et D2.

    Votre distribution exponentielle N(D))=8000*exp(-2.085530064*D) est impossible physiquement. Les goûtes trop petites demandent trop d'énergie électrostatique. Les goûtes trop grosses demandent trop d'énergie due à la tension superficielle. C'est pour cela que le diamètre a un optimum et c'est à ce diamètre que la densité de goûtes est maximal.

    Par contre, hier je vous ai raconté des bêtises. Le produit D.N(D) n'a pas de sens physique et surtout il n'est pas l'intégrale de N.dD. D'ailleurs cette intégrale doit donner une courbe qui monte et tend vers une asymptote horizontale.
    Au revoir.

  11. #8
    obi76

    Re : Distribution Marshall-Palmer des gouttes d'eau : interprétation d'unités ? (m^-4)

    Bonjour LPFR,

    je me permets de vous corriger, ce sont pour les gouttes les plus petites que la tension de surface est la plus importante. Il faut donc une pression pour les "fabriquer" qui tend vers l'infini lors que le diamètre tend vers 0.
    Les gouttes les plus grosses sont tout simplement fragmentées e gouttes plus petites lors de leur chute. En général pour ce genre de distribution, n travail avec leur nombre de Weber plutot que leur diamètre, car leur vitesse maximale de chute (qui dépend de leur diamètre) joue sur leur diamètre maxi.

    Cordialement,
    Paradoxalement, ce sont les débats stériles qui se reproduisent le plus.

  12. #9
    LPFR

    Re : Distribution Marshall-Palmer des gouttes d'eau : interprétation d'unités ? (m^-4)

    Bonjour Obi.
    Oui, la pression est plus forte dans une petite goûte, mais dans un brouillard on ne "gonfle" pas les goûtes de l'intérieur. Les goûtes changent de volume par condensation/évaporation.
    Par contre l'énergie totale de la goûte due à la tension superficielle est égale à la tension superficielle multipliée par la surface de la goûte.
    D'un autre côté, le l'énergie du champ électrique diminue quand le rayon augmente.
    Je pense que vous avez oublié l'exercice "obligatoire" sur les chambres à brouillard.
    Cordialement,

  13. #10
    obi76

    Re : Distribution Marshall-Palmer des gouttes d'eau : interprétation d'unités ? (m^-4)

    Re,

    quid du rayon de courbure dans ce cas ?

    Citation Envoyé par LPFR Voir le message
    Par contre l'énergie totale de la goûte due à la tension superficielle est égale à la tension superficielle multipliée par la surface de la goûte.
    Paradoxalement, ce sont les débats stériles qui se reproduisent le plus.

  14. #11
    LPFR

    Re : Distribution Marshall-Palmer des gouttes d'eau : interprétation d'unités ? (m^-4)

    Re.
    Le rayon de courbure ne rentre pas en ligne de compte. Seule la surface est importante.
    Le rayon de courbure compte pour la différence de pression: il est difficile, de créer une bulle sans un support. Mais cela ne pose pas de problème de créer une goûte de petit rayon... sauf si elle est chargée électriquement. Dans ce cas, le rayon croit "tout seul", en condensant de la vapeur d'eau.
    Cordialement,

  15. #12
    obi76

    Re : Distribution Marshall-Palmer des gouttes d'eau : interprétation d'unités ? (m^-4)

    Ha d'accord, effectivement je prenais leur électrisation comme un phénomène indépendant, mais ce n'est pas du tout le cas.

    Au temps pour moi
    Paradoxalement, ce sont les débats stériles qui se reproduisent le plus.

  16. Publicité

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Actu - Un objectif fait de gouttes d'eau en vibration
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 02/10/2008, 15h58
  2. comment modeliser un filet d'eau se scindant en gouttes
    Par .:Spip:. dans le forum Physique
    Réponses: 6
    Dernier message: 09/04/2008, 18h05
  3. [Thermique] pb gouttes d'eau dans la conduite d'évacuation chaudière à gaz
    Par ledavid94 dans le forum Dépannage
    Réponses: 2
    Dernier message: 20/12/2007, 15h23
  4. les gouttes d'eau
    Par rousski dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 18/01/2007, 15h09
  5. Association recherche gouttes d'eau !
    Par PLANET'EN VIE dans le forum [ARCHIVE] Vos liens sur le net
    Réponses: 0
    Dernier message: 11/10/2006, 07h26