Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

coefficent de frottement dynamique et statique: cas particulier



  1. #1
    kite4life

    coefficent de frottement dynamique et statique: cas particulier

    Bonjour a tous,

    Je m'interesse en ce moment au cas du frottement aluminium - aluminium. Les tables donnent un coefficient de frottement statique compris entre 1.05 et 1.35. Je ne sais pas a quoi est du cet ecart, mais peu importe, supposons que ca soit 1.2, ca ne changera rien a ma question.
    Ces meme tables donnent également un frottement dynamique de 1.4.

    Le coefficient de frottement dynamique est donc dans ce cas precis supérieur au coefficient de frottement statique!!!

    ma question est la suivante:

    Supposons un cube d'alu posé sur une plaque d'alu. Il exerce sur la plaque un poids admetons de 10N.
    On applique sur ce cube une force horizontale lentement croissante.
    en dessous de 12N, le cube reste a l'arret. au dessus de 14N le cube glisse.

    Ma question concerne l'intervalle 12N-14N. que se passe-t-il??
    comme on est au dessus de 12N le cube ne peut pas rester immobile, mais comme on est en dessous de 14N il ne peut pas glisser!!

    J'immagine que le cube se déplace mais en vibrant par exemple... mais je sais pas en fait...
    quelqu'un?

    Merci!

    -----


  2. #2
    LPFR

    Re : coefficent de frottement dynamique et statique: cas particulier

    Bonjour.
    Les coefficients de friction dépendent de tout et bien d'autres choses encore. On n'obtient pas deux fois la même valeur quand on les mesure. Les valeurs que l'on trouve dans les tables ne sont qu'indicatifs: un simple ordre de grandeur.
    Pour revenir au coefficient statique et dynamique de l'aluminium, je pense qu'entre les deux, l'objet bouge, mais très, très lentement. Mais suffisamment "vite" pour qu'il ne "recolle" pas à la surface immobile. Si la force qui le pousse s'arrête, l'objet se "recolle". C'est à dire que la transition statique-dynamique est en réalité une transition continue et non discontinue, avec une zone de transition très étroite.
    Mais je n'ai jamais rien lu sur ce dernier point.

    Les vibrations (des oscillations de relaxation) se produisent dans la situation contraire, avec le coefficient de friction dynamique plus faible que le coefficient statique. C'est cela qui arrive avec les portes qui grincent, les freins qui couinent, les pneus qui crissent, les violons qui sanglotent, etc.
    Au revoir.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Suites géométriques cas particulier
    Par invite7536172 dans le forum Mathématiques du collège et du lycée
    Réponses: 3
    Dernier message: 16/07/2012, 10h45
  2. frottement statique dans un état dynamique !
    Par energie512 dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 06/02/2009, 10h29
  3. redoubler : mon cas particulier ...
    Par ninase dans le forum Orientation avant le BAC
    Réponses: 1
    Dernier message: 13/10/2008, 20h44
  4. Cas particulier
    Par klifer dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 1
    Dernier message: 23/02/2008, 13h34
  5. coefficent frottement POM
    Par gmad5 dans le forum Physique
    Réponses: 0
    Dernier message: 16/08/2007, 10h20