Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Souffleur



  1. #1
    alexx08

    Souffleur


    ------

    Bonsoir,

    Suite a une petite expérience ,je tiens a la partager avec vous. Cette expérience concerne un feu a air libre et on agit avec un souffleur pour envoyer du comburant en grande quantité.

    Le feu est braisant,nous soufflons dessus avec un souffleur,celui-ci reste dans son état de combustion lente,mais lorsque que nous ralentissons la cadence les braise laisse paraître les gaz de pyrolyse et la combustion vive reprend, avec une bonne intensifications.

    Mon point de vue pour cette expérience: lorsque nous envoyons une trop grande quantité d'air, les gaz de pyrolyse n'ont pas le temps de chauffer pour permettre une réaction de combustion, ou alors l’énergie ne peut pas être transféré a cause de la vitesse que le souffleur impose, l'énergie est alors emmagasiner en son sein,et nous pouvons voir de l’incandescence.

    Lorsque nous diminuons la vitesse du souffleur, la combustion vive a lieu.Pour moi le fait que la vitesse du souffleur a diminuer,les gaz de pyrolyse peuvent être libéré ,et l'énergie peut ainsi ce dégager chauffant les gaz de pyrolyse.

    Si vous avez des remarques je suis preneur (mise a part les fautes d'orthographes )

    Cordialement.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Gilgamesh

    Re : Souffleur

    Je pencherais plutôt pour l'idée que lorsqu'on souffle sur la braise, la combustion est complète et la flamme peu lumineuse.
    Parcours Etranges

  4. #3
    LPFR

    Re : Souffleur

    Bonjour.
    Je pense qu’en soufflant on renouvelle l’air au plus près de braises en enlevant le CO2 et le CO et l’air appauvri en O2 et en les remplaçant par de l’air riche en O2.
    Comme « preuve » (ce n’est pas une) les braises rougissent d’avantage.
    Au revoir.

  5. #4
    alexx08

    Re : Souffleur

    Re.

    Mais pourquoi alors il n'y a pas d'avantages de flammes si l'on souffle dessus? est-ce parce que nous enlevons les gaz de pyrolyse,et ceux-ci n'ont pas le temps de chauffer,et la chaleur reste au sein du charbon ce qui provoque une incandescence?

  6. #5
    Gilgamesh

    Re : Souffleur

    Je pense que c'est parce que la vitesse de l'air détache la flamme de la source d'ignition, et que le flux d'air neuf dilue les gaz combustibles.
    Parcours Etranges

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    alexx08

    Re : Souffleur

    Re,
    je pensais a cela aussi,les gaz ne sont pas asser chauffer a cause du vent,ce qu aurait pour conséquence que la combustion ne libérer pas de grande quantités de chaleur,sa température augmenterai alors,et pourrai devenir incandescent.

  9. Publicité
  10. #7
    Gilgamesh

    Re : Souffleur

    Citation Envoyé par alexx08 Voir le message
    Re,
    je pensais a cela aussi,les gaz ne sont pas asser chauffer a cause du vent,ce qu aurait pour conséquence que la combustion ne libérer pas de grande quantités de chaleur,sa température augmenterai alors,et pourrai devenir incandescent.
    Un petit effort d'orthographe serait bienvenu.

    Je dirais plutôt : le taux de réaction augmente, du fait de l'apport d'O2, ce qui augmente la quantité de chaleur libérée, la température de la source (ce qui se voit à la couleur) et le flux de gaz combustibles. Mais ceux ci sont emporté trop rapidement pour s'enflammer. On mesure cette intensification des réactions dès qu'on cesse de souffler, avec le gros débit de fumées combustibles qui se dégage et qui, quand ça marche bien, s'enflamment soit instantanément, soit après un petit temps.
    Dernière modification par Gilgamesh ; 23/01/2016 à 09h01.
    Parcours Etranges

  11. #8
    ulysse83

    Re : Souffleur

    Bref
    tu veux réinventer la forge

  12. #9
    LeMulet

    Re : Souffleur

    Un peu de lecture :
    Citation Envoyé par Le repaire des sciences
    Le fait qu'il y ait un haut et un bas est donc important pour une bougie: en effet, les gaz formés par la réaction (dioxyde de carbone et ...eau!) éteindraient la flamme s'ils n'étaient pas emportés vers le haut par la convection. Ainsi, on peut se demander à quoi ressemblerait une flamme de bougie en impesanteur...

    En voici une photographiée à bord d'une navette spatiale (dans une cabine pressurisée bien sûr, il faut tout de même de l'air!). Elle fait environ 1,5cm de diamètre, et dure moins d'une minute avant de s'étouffer toute seule. La zone où à lieu la réaction est sur le pourtour de la flamme, et surtout en haut (alors qu'au sol, elle est à la base de la flamme). La réactivité est plus faible qu'au sol, et il ne semble pas que beaucoup de suie soit produite. C'était elle qui donnait la flamme orangée sur Terre, là elle reste bleue. Comme les gaz chauds s'échappent dans toutes les directions, le dioxygène ne parvient pas facilement là où on a besoin de lui, ce qui explique que la bougie s'étouffe assez vite...
    http://www.lerepairedessciences.fr/s...ces/flamme.htm

    Et bravo pour le déterrage.
    Dernière modification par LeMulet ; 13/11/2016 à 01h40.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Platine souffleur 806
    Par Krys13800 dans le forum Électronique
    Réponses: 22
    Dernier message: 08/07/2015, 12h26
  2. [Divers] aspirateur souffleur Ryobi RSV 3100E
    Par bernard1204 dans le forum Dépannage
    Réponses: 0
    Dernier message: 09/05/2011, 14h10
  3. [Thermique] souffleur d'air sous pression
    Par ninja69 dans le forum Dépannage
    Réponses: 1
    Dernier message: 15/11/2009, 18h02