Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 40

LSD et flash back



  1. #1
    Gwyddon

    LSD et flash back


    ------

    Bonsoir à tous,

    Lorsque on lit des documents à propos du LSD, on entend beaucoup parler du "flash back", c'est-à-dire du retour d'acide : un long moment après la prise de LSD (j'ai lu que ça pouvait être 1 an !), le consommateur subit un "bad trip" sans même consommer ladite drogue, et on parle de "bad trip" car c'est généralement une expérience assez désagréable.

    J'aimerais savoir ce qui se passe au niveau neurologique ; en effet après une si longue période il ne devrait plus y avoir de trace de la drogue dans le corps humain, donc comment s'expliquer ce dérèglement ? Se situe-t'il au niveau des neurotransmetteurs ?

    Merci d'avance pour toute réponse,

    G.

    -----
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  2. #2
    Résilient

    Re : LSD et flash back

    Bonjour, c'est une question intéressante bien que difficile à cerner , le LSD et ses mécanismes étant peu connus par rapport a d'autres drogues "plus conventionnelles".
    Le phénomène de flash back n'a pu être élucidé a ce jour par les chercheurs, il exsite également avec le cannabis chez certains.
    Il y avait une hypothèse qui est jugée fantaisiste aujourd'hui: ce serait un relargage, i.e la molécule se fixerait sur les graisses lors de son absorption et serait capable de se détacher pour ressurgir des mois ou des années après.
    C'est une hypothèse que les scientifiques n'ont put valider.


    La première chose (logique) a laquelle ça me fait penser serait le conditionnement environnemental dont on sait qu'il existe par exemple avec l'héroine,(la cocaïne et la cigarette aussi) la simple perception d'une situation peut induire chez un sujet ayant été toxicomane un manque et cela même des années après qu'il ait arrête.
    Le problème qui se pose c'est que le LSD n'induit pas de dépendance et très peu de tolérance contrairement aux opiacés dont on sait expliquer le conditionnement environnemental et la dépendance (modification de facteurs de transcription activant l'expression de certains gènes engendrant a long terme une modification de fonctionnement du neurone, (en résumé bien sur)).

    Le LSD reste donc assez mysterieux pour la science, de plus et c'est un avis personnel, vu le flou mystique qui entoure les effets de cette substance, il est difficile de se fier aux témoignages que l'on peut parfois entendre.

    Personnellement j'ai quelques idées intuitives qui seraient:

    Vu que seules certaines personnes sont sujettes a ces flash back, et que ces flash backs sont vécus également par certains fumeurs de cannabis est ce que ces personnes ne souffrent elles pas de désordres psychotiques?
    Ce qui pourraient expliquer que les manifestations ressurgissent.
    A- t on verifé l'état de santé mentale général des personnes sujettes a ces reviviscences?

    Autre idée, (surement farfelue)bien que ne connaissant pas trop le PTSD il me semble qu'il y a de tels phénomènes de flash back avec la reviviscence du drame même longtemps après.
    Est ce que certaines structures identiques pourraient être impliquées?

    Enfin dernière idée peut être que l'on croit aujourd'hui que le LSD ne modifie pas l'expression génique mais que l'on se trompe, les réseaux de neurones ainsi habitues a la prise de drogue sont modifiés, comme c'est le cas dans la cocaïne et les opiaces.
    Le réseau ainsi constitué reste tel quel même lorsqu'on a arrêté depuis plusieurs années la prise de drogue favorisant l'apparition de flash backs en présence d'une situation particulière.

    Je ne pense pas que tout ceci soit du seulement aux neurotransemtteurs car ce n'est pas le cas dans le cas des opiacés et de la cocaïne

    Voilà , ce qu'en j'en sais et ce que j'en pense

    Bye
    "Il n'est jamais trop tard pour devenir ce que nous aurions pu être". G.Eliot

  3. #3
    Gwyddon

    Re : LSD et flash back

    D'abord merci pour ta réponse assez complète, et dont j'en tire que c'est un truc pas simple

    Je rebondis sur ça :

    Citation Envoyé par Résilient Voir le message
    Enfin dernière idée peut être que l'on croit aujourd'hui que le LSD ne modifie pas l'expression génique mais que l'on se trompe, les réseaux de neurones ainsi habitues a la prise de drogue sont modifiés, comme c'est le cas dans la cocaïne et les opiaces.
    Le réseau ainsi constitué reste tel quel même lorsqu'on a arrêté depuis plusieurs années la prise de drogue favorisant l'apparition de flash backs en présence d'une situation particulière.

    Je suis assez sceptique dans la mesure où pas mal de sources parlent de possibilité de flash-back après une seule prise. Soit le réseau de neurones s'habitue très vite, soit ce n'est pas ça .
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  4. #4
    Résilient

    Re : LSD et flash back

    Oui tu as raison, ce que j'ai développé ne peut s'appliquer qu'à une consommation régulière.

    J'ai trouvé ça en furetant un peu:

    "Consommé par voie orale, le produit diffuse vers le cerveau où il déclenche des hallucinations. Une partie est stockée dans certains tissus (foie, intestin, rein) où son relargage progressif provoque des phénomènes de flash back."

    http://www.urgence-pratique.com/2art...dic/Toxico.htm


    Cependant je demeure sceptique, l'article ne semble pas dater d'hier et cette hypothèse à ses défenseurs, mais je ne sais plus ou je l'ai lu (ou entendu) récemment, la plupart des scientifiques la trouvent fantaisiste et elle n'a jamais été validée.

    Je n'ai fait aucune recherche poussée la dessus mais c'est la première fois que je lis cette hypothèse tenue pour vraie, de plus je note au passage qu'il est dit dans l'article que le LSD n'induit pas de tolérance, c'est faux, il en existe une moins forte que pour d'autres drogues mais elle existe.
    Ce qui est vrai c'est qu'a priori c'est une hypothèse plaisante qui expliquerait le flash back même après une seule prise de LSD.

    A part çà je ne peux pas réellement prendre de parti.

    Il y a une chose dont je suis cependant certain à propos du LSD, c'est que c'est la drogue communément consommée que la science connait le moins.

    Bye

    Julien.
    "Il n'est jamais trop tard pour devenir ce que nous aurions pu être". G.Eliot

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    Gwyddon

    Re : LSD et flash back

    Citation Envoyé par Résilient Voir le message
    Je n'ai fait aucune recherche poussée la dessus mais c'est la première fois que je lis cette hypothèse tenue pour vraie, de plus je note au passage qu'il est dit dans l'article que le LSD n'induit pas de tolérance, c'est faux, il en existe une moins forte que pour d'autres drogues mais elle existe.
    Ce qui est vrai c'est qu'a priori c'est une hypothèse plaisante qui expliquerait le flash back même après une seule prise de LSD.
    Effectivement en ce qui concerne la tolérance dire qu'il y en a aucune est excessif, cependant elle est (semble être) négligeable par rapport à d'autres drogues telles que la cigarette, le cannabis, etc..


    Il y a une chose dont je suis cependant certain à propos du LSD, c'est que c'est la drogue communément consommée que la science connait le moins.

    Bye

    Julien.

    Sûr

    Mais cette drogue ne semble plus être communément consommée en Occident d'après wikipedia, plus en Asie du sud-est.
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  7. #6
    Gwyddon

    Re : LSD et flash back

    Je me permets de relancer le sujet, des fois que certains auraient d'autres avis et/ou sources
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  8. #7
    sp_setsuna

    Re : LSD et flash back

    bonjour,

    Je n'ais jamais testé le LSD mais j'ai vecu une sorte de flash back apres un "bad trip" sous champi mexicain.

    Je me tenais dans ma salle de bain 2 jours apres, quand soudain j'ai ressenti une angoisse et un malêtre sans pouvoir en expliquer la cause, mais je savais intimement que j'avais "ramené" ça de mon bad trip.

    Ce sentiment est allé crescendo jusqu'à un stade où je commençais à déréaliser et à me dépersonnifier. (interpretation personnelle)

    Je penses que c'étais assé proche de ce que j'ai compris qu'était un trouble post traumatique.

    J'ai mis environ 4 mois à me retrouver, aujourd'hui je dirrais que cette expérience était enrichissante malgrée le fait que je ne la souhaiterais à personne.

    Si ça peu fair avancer le schmilblick

  9. #8
    kinette

    Re : LSD et flash back

    Il y avait une hypothèse qui est jugée fantaisiste aujourd'hui: ce serait un relargage, i.e la molécule se fixerait sur les graisses lors de son absorption et serait capable de se détacher pour ressurgir des mois ou des années après.
    Hello,
    Je me coucherai moins bête ce soir (enfin cette nuit... voire ce matin ), car j'avais retenu ça d'une conférence d'un prof de pharma sur les plantes hallucinogènes

    Quand au mécanisme, j'aurai du mal à faire avancer le schmilblick... juste une petite idée finalement: quand on est fatigué ou peu attentif, il arrive que le cerveau fasse naturellement ressurgir des images, ou prenne un stimumus pour un autre (à qui n'est-ce pas arrivé de croire voir une personne alors qu'il n'y a qu'une ombre, ou avoir une idée très claire qui surgit d'on ne sait où?).
    Comme l'effet d'une drogue est quelque chose d'assez intense, il ne me semble pas étonnant que ça puisse laisser une "empreinte", comme finalement en laissent pas mal d'événements ou de sensations...

    K
    Tiens ça me rappelle aussi une certaine madeleine
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  10. #9
    Gwyddon

    Re : LSD et flash back

    Citation Envoyé par kinette Voir le message
    Quand au mécanisme, j'aurai du mal à faire avancer le schmilblick... juste une petite idée finalement: quand on est fatigué ou peu attentif, il arrive que le cerveau fasse naturellement ressurgir des images, ou prenne un stimumus pour un autre (à qui n'est-ce pas arrivé de croire voir une personne alors qu'il n'y a qu'une ombre, ou avoir une idée très claire qui surgit d'on ne sait où?).
    Comme l'effet d'une drogue est quelque chose d'assez intense, il ne me semble pas étonnant que ça puisse laisser une "empreinte", comme finalement en laissent pas mal d'événements ou de sensations...
    Pas bête ça. Après le flash-back dont on parle pour les drogues n'est-il pas plus qu'une simple réminiscence ? Il me semblait que ça se traduisait par des effets physiologiques en plus des hallucinations.


    K
    Tiens ça me rappelle aussi une certaine madeleine
    Lol

    En tout cas merci pour vos contributions
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  11. #10
    Cyrille999

    Smile Re : LSD et flash back

    Citation Envoyé par Gwyddon Voir le message
    Bonsoir à tous,

    Lorsque on lit des documents à propos du LSD, on entend beaucoup parler du "flash back", c'est-à-dire du retour d'acide : un long moment après la prise de LSD (j'ai lu que ça pouvait être 1 an !), le consommateur subit un "bad trip" sans même consommer ladite drogue, et on parle de "bad trip" car c'est généralement une expérience assez désagréable.

    J'aimerais savoir ce qui se passe au niveau neurologique ; en effet après une si longue période il ne devrait plus y avoir de trace de la drogue dans le corps humain, donc comment s'expliquer ce dérèglement ? Se situe-t'il au niveau des neurotransmetteurs ?

    Merci d'avance pour toute réponse,

    G.
    Question très intéressante...Je ne connais pas les principes ou les lois "biochimques" découvertes à long terme (plus de 1 mois, par exemple) mais ça m'intrigue...

    Psychologiquement, je vois ça ainsi:
    - La drogue est prise; Tu vis une expérience avec et en même temps, il y a des modifications de ta structure psychique
    - Lorsqu'un tu atteinds un certain état où cette modification de la structure pyschique peut résonner, l'expérience "bad trip" se manifeste

    Donc...ce phénomène est lié aussi aux processus de mémorisation (du point de vue biologique)..

    Bon, ce ne sont que des postulats. Pas taper, pas taper

    Cyrille

  12. #11
    Résilient

    Re : LSD et flash back

    Yep!

    Cool tout ça , ça avance

    Kinette voit juste je pense, les flash back surgissent dans des conditions particulières, la fatigue étant la principale de ces conditions. C'est une idée plaisante je trouve.
    Mais dans le cas du flash back la manifestation perdure il me semble.
    Comme le mentionne Gyddon il doit y avoir probablement autre chose.

    Enfin pour ta remarque Cyrille, sur la mémorisation, elle est judicieuse car c'est une hypothèse plausible du conditionnement environnemental et de la dépendance aux opiacés (processus de mémorisation).
    Mais ensuite on en revient à une question abordée un peu plus bas: Comment en une seule prise un flash back est-il possible? La mémorisation pourrait-t- elle se faire si vite ?
    "Il n'est jamais trop tard pour devenir ce que nous aurions pu être". G.Eliot

  13. #12
    Résilient

    Re : LSD et flash back

    J'oubliais, Kinette penses-tu que ca puisse se rapprocher d'un fonctionnement du genre du PTSD?
    "Il n'est jamais trop tard pour devenir ce que nous aurions pu être". G.Eliot

  14. #13
    bardamu

    Re : LSD et flash back

    Citation Envoyé par Gwyddon Voir le message
    Je me permets de relancer le sujet, des fois que certains auraient d'autres avis et/ou sources
    Salut,
    au niveau clinique, ça doit correspondre à l'Hallucinogen Persisting Perception Disorder (HPPD) du DSM-IV.
    Il y a quelques liens sur la page wikipedia dont une FAQ.

    Pour l'anecdote, J.-P. Sartre a testé la mescaline pour ses recherches sur l'imagination, et il a passé 6 mois avec des hallucinations récurrentes : il se croyait suivi par des langoustes...
    Ethica, IV, 43 : Titillatio excessum habere potest et mala esse.
    Spinoza

  15. #14
    Jano

    Re : LSD et flash back

    Bonjour,

    J'ai hésité à répondre, mais si ça peut faire avancer la science ...
    Mon expérience se rapproche beaucoup du témoignage de sp_setsuna.
    J'avais une vingtaine d'années quand j'ai pris avec des amis une infusion de psilocybes, petits champignons que l'on trouve dans ma région. Les initiés affirment que ses effets se rapprochent beaucoup du LSD, quoique moins prononcés il me semble. Tout dépend de la dose.
    Après une courte période euphorique où les émotions, les sons et les couleurs gagnaient en intensité, un profond malaise m'a envahit durant plusieurs heures. Ce malaise, je l'ai ressenti épisodiquement pendant plusieurs mois. Sans que je sache pourquoi, des bouffées d'angoisse me submergeaient soudainement avec sueur et tremblements.
    Par contre mes amis n'ont jamais ressenti ces réminiscences. La nature de la personnalité, anxieuse ou détendue, doit certainement avoir un rôle dans l'importance des flahsh-backs.
    Autant vous dire qu'une fois ces symptômes disparus, je n'ai plus jamais renouvellé l'expérience.

  16. #15
    Gunman

    Re : LSD et flash back

    Généralement la prise d'hallucinogènes est une expérience puissante pour le consommateur (en bien ou en mal). L'esprit étant marqué par cette expérience, serait-ce possible de rapprocher ces flash backs de ceux, par exemple, qu'éprouvent certaines victimes d'accident ou de catastrophe, à savoir la "remontée" d'une expérience passée qui a marqué le sujet ?

  17. #16
    Gwyddon

    Re : LSD et flash back

    Hello Gunman,

    C'est ce que suggère sp_setsuna d'après son témoignage.

    Sinon merci encore à tous, je vais jeter un oeil à la réf de bardamu
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  18. #17
    invite73192618

    Re : LSD et flash back

    Citation Envoyé par Résilient Voir le message
    Il y avait une hypothèse qui est jugée fantaisiste aujourd'hui: ce serait un relargage, i.e la molécule se fixerait sur les graisses lors de son absorption et serait capable de se détacher pour ressurgir des mois ou des années après.
    C'est une hypothèse que les scientifiques n'ont put valider.
    Si tu remets la main sur ta référence ça m'intéresserait

  19. #18
    Gwyddon

    Re : LSD et flash back

    Hello Jiav,

    As-tu une idée sur le sujet ?
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  20. #19
    Résilient

    Re : LSD et flash back

    Hello,
    Hélas Jiav je ne sais plus si c'est lors d'une conférence que j'ai noté ça , ou si c'est un prof de sciences lors d'une discussion, mais le fait est qu'à part la réference que j'ai mise plus bas, je n'ai jamais trouvé aucune explication aussi affirmative au flash back, tout ce que j'ai pu en lire mentionnait qu'on ne savait pas réellement d'où ca venait.

    Après comme je l'ai mentionné également plus bas je ne dis pas que c'est une hypothèse fausse, mais apparemment elle ne fait pas l'unanimité.
    "Il n'est jamais trop tard pour devenir ce que nous aurions pu être". G.Eliot

  21. #20
    Gwyddon

    Re : LSD et flash back

    Hello,

    J'ai parcouru les liens de bardamu, et un truc me chiffone : en tête de l'article sur wiki, ils disent que le HPPD n'est pas à confondre avec le flash-back.

    Ok, je me dis que c'est parce que j'emploie une expression passée dans la langue populaire et que je dénature le sens original. Je vérifie à flash-back : non non, on parle bien de la bonne chose...

    Donc je suis un peu perdu
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  22. #21
    Cyrille999

    Smile Re : LSD et flash back

    Cette étude:

    Hallucinogen persisting perception disorder: what do we know after 50 years? dans Drug and Alcohol Dependence
    de John H. Halpern et Harrison G. Pope en 2002 est une revue de questions sur le sujet.


    Enjoy !

    Cyrille

  23. #22
    Résilient

    Re : LSD et flash back

    Apparemment dans le lien de Bardamu, l'HPPD est un trouble du à une substance, tandis que le flashback est le phénomène en général, qu'il soit du à un choc traumatique comme dans le PTSD ou à une prise de substance.

    J'ai le DSM sous les yeux et j'en conclue qu'en fait l'HPPD est une véritable pathologie, elle handicape la vie du sujet etc. Ces sont des flash backs réguliers.
    Il est dénommé tel que:
    "Trouble persistant des perceptions du aux hallucinogenes (flash-backs)."

    Tandis que le flash back dont nous parlons ici est un phénomène qui survient rarement, dans certaines conditions et qui est bref.

    Notre flash back est un retour d'acide là ou un flash back du PTSD est un retour d'impression et de sensation d'un évènement traumatique.
    Dernière modification par Résilient ; 25/08/2007 à 14h32.
    "Il n'est jamais trop tard pour devenir ce que nous aurions pu être". G.Eliot

  24. #23
    invite73192618

    Re : LSD et flash back

    Citation Envoyé par Gwyddon Voir le message
    Hello Jiav,

    As-tu une idée sur le sujet ?
    Pas vraiment... peut-être qu'on peut voir ça comme un genre d'imprinting, mais je suis mieux d'aller lire le lien de Cyrille plutôt que de dire des bêtises.

    Citation Envoyé par Résilient Voir le message
    Après comme je l'ai mentionné également plus bas je ne dis pas que c'est une hypothèse fausse, mais apparemment elle ne fait pas l'unanimité.
    Hé! Je viens de penser qu'il s'agit peut-être d'une différence de propriété: le cannabis est liposoluble, contrairement au LSD qui ne peut donc pas être stocké dans les graisses.

    Citation Envoyé par Résilient Voir le message
    J'ai le DSM sous les yeux et j'en conclue qu'en fait l'HPPD est une véritable pathologie, elle handicape la vie du sujet etc. Ces sont des flash backs réguliers.
    Il est dénommé tel que:
    "Trouble persistant des perceptions du aux hallucinogenes (flash-backs)."

    Tandis que le flash back dont nous parlons ici est un phénomène qui survient rarement, dans certaines conditions et qui est bref.

    Notre flash back est un retour d'acide là ou un flash back du PTSD est un retour d'impression et de sensation d'un évènement traumatique.
    Avoir les définitions devrait aider la recherche d'info

  25. #24
    Gwyddon

    Re : LSD et flash back

    Citation Envoyé par Jiav Voir le message
    Hé! Je viens de penser qu'il s'agit peut-être d'une différence de propriété: le cannabis est liposoluble, contrairement au LSD qui ne peut donc pas être stocké dans les graisses.
    Bonne remarque ! Donc l'hypothèse présentée par Resilient, qui avait l'avantage d'être simple et plausible, ne marche pas pour le LSD.


    Je tiens à dire que cette discussion est géniale, avec des arguments et une réelle volonté de démarche scientifique, j'avoue que ça me fait très plaisir
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  26. #25
    Cyrille999

    Smile Re : LSD et flash back

    Citation Envoyé par Gwyddon Voir le message
    Je tiens à dire que cette discussion est géniale, avec des arguments et une réelle volonté de démarche scientifique, j'avoue que ça me fait très plaisir
    C'est une question très intéressante que tu as posé.

    J'ai un peu fouiné sur le web, j'espère que tu as lu ça:
    http://en.wikipedia.org/wiki/Lysergic_acid_diethylamide

    Il parle des hypothèses flashback, mais surtout du fonctionnement du LSD. Il pointe sur des références gratos !

    Je cite une partie de l'article:
    Pharmacodynamics

    LSD affects a large number of the G protein coupled receptors, including all dopamine receptor subtypes, all adrenoreceptor subtypes as well as many others. LSD binds to most serotonin receptor subtypes except for 5-HT3 and 5-HT4. However, most of these receptors are affected at too low affinity to be activated by the brain concentration of approximate 10–20 nM.[14] Recreational doses of LSD can affect 5-HT1A, 5-HT2A, 5-HT2C, 5-HT5A, 5-HT5B, and 5-HT6 receptors. The hallucinogenic effects of LSD are attributed to its strong partial agonist effects at 5-HT2A receptors as specific 5-HT2A agonist drugs are hallucinogenic and largely 5-HT2A specific antagonists block the hallucinogenic activity of LSD.[14] Exactly how this produces the drug's effects is unknown, but it is thought that it works by increasing glutamate release and hence excitation in the cortex, specifically in layers IV and V.[15] In the later stages, LSD might act through DARPP-32 - related pathways that are likely the same for multiple drugs including cocaine, amphetamine, nicotine, caffeine, PCP, ethanol and morphine.[16] A particularly compelling look at the actions of LSD was performed by Barry Jacobs recording from electrodes implanted into cat Raphe nuclei.[17] Behaviorally relevant doses of LSD result in a complete blockade of action potential activity in the dorsal raphe, effectively shutting off the principal endogenous source of serotonin to the telencephalon.
    D'après Stephen Stahl (source Pharmacologie essentielle, p 514), ça serait du à "à la désensibilisation des récepteurs 5HT2A" et ..."fait évoquer une adaptation neurochimique du système sérotoninergique et de ses récepteurs liée à une tolérance inverse d'une durée incroyablement longue".

    Mais vu la source chez wiki, il y aussi la partie Glutamate (probablement récepteurs NMDA).

    Bon, nous attendons ton article dans Brain & Behavior

    Cyrille

  27. #26
    squidjobi

    Exclamation Re : LSD et flash back

    J'ai suivi ce forum en faisant une recherche afin de mieux comprendre ce qui m'était arrivé cet été et je dois dire que tout cela est très intéressant.
    Je n'ai pas les connaissances nécessaire pour tout saisir bien évidemment mais je peux apporter mon experience car je ne me retrouve pas dans les cas décrits et dans les "profils" d'experiences menant à des flashback qui sont cité et desquels vous tirez des conclusion (attention ce n'est pas une critique :

    Cet été j'ai sucé pour la première fois un buvar dans un festival, le trip à duré entre 6 et 7 h et je vous passerai les détails. Une semaine plus tard je me trouvais dans un autre festival sous une tente avec des festivaliers fêtant la fin de ce même festival, je n'avais pas bu depuis une semaine et très peut fumé quand tout à coup est monté un malaise incompréhensible. Ma vison s'est rétrécie et il m'était impossible de rester au milieu d'autre personnes alors je suis sorti sous la pluie et là le bad trip a réellement commencé. c'est arrivé en pleine nuit sous la pluie, tout ce qui était noir était profondément angoissant, mes sens raisonnaient si fort que plus rien n'avait de sens, je marchait très difficilement, finalement je suis resté environ 15 min (je pense car le temps lui même n'avait plus de sens) dans cet état accroupis sous la pluie ! La "descente" a été brusque mais je me suis endormis avec ces angoisses et la peur que cela recommence.

    bon voila tout ça est classique apparemment, mais là ou j'y vois une différence c'est que pendant mon premier trip je n'ai ressentis aucune angoisse ! j'ai vécu une des éxperiences les plus merveilleuse de ma vie; Pour moi les hypothèse d'encrage dans la mémoire d'un état "traumatique" sont donc à écarter ou n'englobent pas tout le phénomène...

    voilà, peut etre que j'écris ça inutillemment vu que le dernier post date de plusieurs mois... mais je suivrai tout de même les réponses...

  28. #27
    kinette

    Re : LSD et flash back

    Bonjour squidjobi,
    Le problème c'est que tu ne sais même pas ce que tu as réellement pris comme produit. Médeçins du Monde (il me semble) a testé les produits qui circulent sur des raves, et ont trouvé des choses très différentes... des mélanges, et parfois des produits vraiments effrayants.
    http://www.pistes.fr/swaps/15_145.htm

    K
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  29. #28
    nexus6

    Re : LSD et flash back

    Bonjour,
    Pour info, le phénomène de flash back existe aussi pour l'alcool, c'est la "cuite sèche", il s'agit de rêves de cuites après un temps d'abstinence chez les alcooliques, les sensations au réveils sont les mêmes qu'après avoir vraiment bu, c'est purement mental apparemment.

    Il y a 11 ans, j'ai eu un flash back suite à une prise d'ecstasy.
    Après recherche, il s'agissait en fait d'une crise de panique dû à au choc que j'ai subi pendant la prise de cette drogue (un très mauvais trip où je suis resté assise et prostrée plusieurs heures .
    J'en ai eu d'autres par la suite à cause du cercle vicieux "peur de revivre ça" "montée de la peur" et puis j'ai réussit à arrêter ce cycle au bout de 6 mois (quand même...).
    Les symptômes d'une crise de panique et ceux d'un mauvais trip sont proches (tremblements, sensation de froid, peur de mourir, perceptions bizarres, trouble du rythme cardiaque, imagination qui travaille à fond,...) mais pour moi ce n'était clairement que des grosses crises d'angoisses typique d'un état de choc post-traumatique.
    Depuis, je ne prend plus rien bien sûr.

  30. #29
    zazzz

    Re : LSD et flash back

    J'ai une idée bien personnelle sur la question... je pense que la drogue LSD en particulier, cannabis ou autre pour d'autres, induit un profond bouleversement émotionnel en nous comme peut le faire ce qu'on appelle le "paradis perdu" qui est un lieu qui dans l'enfance a marqué nos sens sans forcément marquer notre conscience, ou certains traumatismes d'enfance... choqués émotionnellement nous gardons en nous l'empreinte de l'expérience qui par je ne sais quel processus (désolée je ne suis pas scientifique) se révèle à un moment donné sous la forme de ce qu'on appelle "flash back"...

  31. #30
    neuTh

    Re : LSD et flash back

    Bonjour tout le monde,
    Je ne suis pas dûtout dans la science, mais j'ai vécu une longue période à consommer beaucoup de drogues différentes. De 16 à 21ans. En particulier le lsd & ses dérivés. Hoffmann en buvard, goute, 1ou2 face. Plusieurs sortes de champignons & de cactus. Cela fait 8 mois que j'ai arrêté tout ça. Aujourd'hui chef d'une entreprise. Je suis en train de vivre une situation & une sensation très spéciale. Le fait d'être ultrasensible. Une angoisse permanente. Une période de sevrage indéfinissable en fait. Je remarque qu'après un grand effort physique, mon cerveau réagit anormalement. De grosses migraines quotidienne. En buvant un petit peu trop, mes pupilles deviennent noire. Mes oreilles sont enflammées, trop ouvertes.
    Alors que cela fait bientôt 9 mois. J'ai des remontées très fréquentes.
    J'hésite même à faire un scanner ou examen en neurologie.
    Qu'en pensez-vous?

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Actu - Flash Player 9 : Adobe intègre la haute définition à son lecteur Flash
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 22/08/2007, 13h15
  2. flash back sur les proba!
    Par flygirl dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 0
    Dernier message: 28/01/2007, 16h36