Affichage des résultats 1 à 22 sur 22

synchronicité



  1. #1
    jojo17

    Question synchronicité


    ------

    Bonsoir,
    Après avoir ouvert un fil dans la section physique sur le principe de causalité, je viens vers vous, parcre que je cherche une description sommaire du concept de synchronicité chez C.G.Jung.
    A première vue, c'est un concept qui entre en contradiction avec la causalité.
    Et pourtant, il est issu lui aussi de l'expérience (du médecin).
    Que recouvre ce concept? A t-il évolué depuis C.G.Jung?

    Merci par avance pour votre participation.

    Cordialement,

    Jojo.

    -----
    les gens qui ont des montres n'ont pas le temps. Sagesse africaine

  2. Publicité
  3. 📣 Nouveau projet éditorial de Futura
    🔥🧠 Le Mag Futura est lancé, découvrez notre 1er magazine papier

    Une belle revue de plus de 200 pages et 4 dossiers scientifiques pour tout comprendre à la science qui fera le futur. Nous avons besoin de vous 🙏 pour nous aider à le lancer...

    👉 Je découvre le projet

    Quatre questions à explorer en 2022 :
    → Quels mystères nous cache encore la Lune 🌙 ?
    → Pourra-t-on bientôt tout guérir grâce aux gènes 👩‍⚕️?
    → Comment nourrir le monde sans le détruire 🌍 ?
    → L’intelligence artificielle peut-elle devenir vraiment intelligente 🤖 ?
  4. #2
    Résilient

    "Il n'est jamais trop tard pour devenir ce que nous aurions pu être". G.Eliot

  5. #3
    jojo17

    Re : synchronicité

    Bonjour,
    Et merci Résilient pour le lien!
    Je n'ai pensé à regardé sur wiki seulemement qu'après avoir posté.

    Ce concept ne peut donc qu'être interpréter dans le cadre de la psychologie analytique.
    Mais alors, comme il est écrit dans l'article, si dans une analyse, une synchronicité intervient, et puisqu'elle "boulverse" le patient dans le sens
    Citation Envoyé par wikipédia
    où cette occurrence surprenante pour le sujet, le faisait aller dans une autre voie de réflexion, permettant à certains de connaître un changement d'état important.
    comment un analyste "freudien" s'en sort-il?
    Si dans sa théorie il n'est pas question de synchronicité, comment adapte-t-il sa méthode lorsqu'une coïncidence, du type de celle amenant ce concept, intervient, et qu'elle influence donc sensiblement le patient?
    Fait-il passer simplement cette coîncidence pour un synchronisme? Mais alors ne perd-il pas le bénéfice de la "réaction" du patient à ce synchronisme?
    Bref...la synchronicité n'est-elle pas un concept fort, et pratique, quand il s'agit de thérapeutique?
    les gens qui ont des montres n'ont pas le temps. Sagesse africaine

  6. #4
    pgz

    Re : synchronicité

    Bonjour,

    La synchronicité est effectivement un concept qui entre en contradiction avec la causalité. On parle aussi d'acausalité (non causalité).
    J'ai beaucoup étudié cette question et j'ai récemment écrit un livre sur le sujet: il fournit une explication scientifique de la synchronicité.
    Il s'agit de la Théorie de la Double Causalité.
    Plus d'informations sur
    http://doublecause.net
    où l'on trouvera également le livre en question (La Route du Temps).
    L'explication rapide est que les coincidences, notamment chargées de sens, ont une double cause: la première en provenance du passé (causalité première), la seconde en provenance du futur (causalité seconde ou inversée)
    Eh oui, le futur existe déjà, mais heureusement, sous de multiples versions

    Amicalement
    Philippe
    Chercheur au CNRS

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #5
    nerd9

    Re : synchronicité

    à ce sujet, qqun sait si il existe une étude ou un livre axée sur la corrélation synchronicité construction délirante?

  9. #6
    jojo17

    Re : synchronicité

    Bonsoir pgz,
    Tu excuseras surement mon ingénuité sur le sujet (complexe) ...
    Quels rapports vois-tu entre la cause première et la seconde?
    Lorsque l'on parle de syncronicité, il est vrai que le sens "attaché" à l'événement (coïncidence) est primordiale.
    L'interprétation (sens) des événements est-elle synchronisé avec les événement eux-même? voyez-vous ou je veux en venir?
    Selon votre explication scientifique de la synchronicité, l'interprétation (ce qui fait sens, comme en somme, le sens que l'on a (ou donne ) au monde) est-elle "conditionné" (pour ne pas dire "determininé")?

    Merci en tout cas pour l'intérêt (même si ce n'était pas totalement "gratuit" ) que vous avez porter à ma question.

    Bonne soirée.
    les gens qui ont des montres n'ont pas le temps. Sagesse africaine

  10. Publicité
  11. #7
    nerd9

    Re : synchronicité

    Citation Envoyé par pgz Voir le message
    Bonjour,

    La synchronicité est effectivement un concept qui entre en contradiction avec la causalité. On parle aussi d'acausalité (non causalité).
    J'ai beaucoup étudié cette question et j'ai récemment écrit un livre sur le sujet: il fournit une explication scientifique de la synchronicité.
    Il s'agit de la Théorie de la Double Causalité.
    Plus d'informations sur
    http://doublecause.net
    où l'on trouvera également le livre en question (La Route du Temps).
    L'explication rapide est que les coincidences, notamment chargées de sens, ont une double cause: la première en provenance du passé (causalité première), la seconde en provenance du futur (causalité seconde ou inversée)
    Eh oui, le futur existe déjà, mais heureusement, sous de multiples versions
    Ta théorie, ça rejoint un peu celle développée par Nassim Haramein il me semble,

    http://www.youtube.com/watch?v=3VkuqDABTMo

  12. #8
    pgz

    Re : synchronicité

    Bonsoir Jojo(17?)

    Merci pour tes questions.
    La cause seconde est dans le futur, la cause première dans le passé.
    Notre futur existe déjà sous forme de coexistence de tous les possibles (cf méca quantique). Notre libre arbitre (supposé) est capable de modifier instantanément les répartitions de probabilités dans ces futurs déjà existants. Il s'ensuit, à cause d'un déterminisme inversé, une augmentation des probabilités des causes qui produisent les (effets) futurs concernés: D'où les hasards synchrones !
    Difficile de résumer en qq lignes, mais me suis tu ?
    Le sens attaché à l'évènement est primordial car l'évènement est un résulat de l'intention (libre arbitre).

    pgz

  13. #9
    pgz

    Re : synchronicité

    Bonsoir Nerd9,

    Merci pour ta question (et citation)
    Je ne connaissais pas ce Nassim Haramein. En écoutant la vidéo de ton lien où il explique sa théorie je me sens en accord avec lui par rapport à son intuition mais pas tout à fait sur ses termes. Ok quand il parle de feed back ou du fait que nous créons notre réalité et qu'à son tour elle nous crée (comme une sorte d'effet miroir ou de reflet que j'appelle un écho du futur), mais je ne le comprend pas du tout lorsqu'il parle de la structure du vide et de notre propre relation avec ce vide....

    pgz

  14. #10
    nerd9

    Re : synchronicité

    en gros il dit qu'un individu qui devient de plus en plus conscient de son existence et de sa relation au vide devient de plus en plus habile pour le nourrir et il reçoit ainsi un feedback de plus en plus rapide et précis et donc une synchronicité exponentielle..

  15. #11
    pgz

    Re : synchronicité

    Su tu remplaces "vide" par "futur" alors tu obtiens un énoncé qui me convient bien:

    <<Un individu qui devient de plus en plus conscient de son existence et de sa relation au futur devient de plus en plus habile pour le nourrir et il reçoit ainsi un feedback de plus en plus rapide et précis et donc une synchronicité exponentielle.. >>

    D'après moi ce feedback ressort de la seconde causalité: un chemin s'est créé depuis le futur que tu as ainsi nourri et s'est branché sur un futur immédiat qui devient ton présent lorsque tu l'observes "par hasard".

    Car tu ne peux pas augmenter la probabilité d'un futur particulier sans augmenter du même coup la probabilité des chemins qui mènent à ce futur: il s'agit là d'un déterminisme inversé.

    Etre conscient de son existence, c'est découvrir son libre arbitre et donner du pouvoir à son intention. A cause de ce pouvoir, tout à une double cause:

    - une cause matérielle qui vient du passé: l'origine des choses
    - une cause intentionnelle qui vient du futur: la finalité des choses

    A ma connaissance Nassim ne fait pas référence à ce mécanisme de la double cause, du pouvoir de l'intention, mais je suis en accord avec lui sur les effets synchrones produits par le fait d'être "conscients de son existence".

  16. #12
    nerd9

    Re : synchronicité

    Citation Envoyé par pgz Voir le message
    A ma connaissance Nassim ne fait pas référence à ce mécanisme de la double cause, du pouvoir de l'intention, mais je suis en accord avec lui sur les effets synchrones produits par le fait d'être "conscients de son existence".
    non en effet il ne parle pas de double cause ou de futur, personnellement je préfère utiliser le mot matrice qui traite et coordonne l'input d'information (fréquence des pensées) et la redispatche en fonction des fréquences reçues...je parle de fréquences car si l'on analyse les récits de personnes ayant des expériences synchrones fortes et significatives, cela se passe la plupart du temps durant des périodes de stress négatif ou des périodes où le sentiment amoureux est présent.
    Ce sont donc des périodes qui peuvent être considérées comme des pics de fréquences.
    Maintenant, certains vont l'analyser d'un point de vue chimie du cerveau totalement endogène, d'autres comme une réponse synchrone à cette chimie du cerveau...
    Dernière modification par nerd9 ; 08/10/2009 à 10h33.

  17. Publicité
  18. #13
    pgz

    Re : synchronicité

    Je suis d'accord avec ton observation sur ce qui déclenche les synchonicités, je te cite:

    "cela se passe la plupart du temps durant des périodes de stress négatif ou des périodes ou le sentiment amoureux est présent"

    J'ai vécu les deux cas et je les explique ainsi:
    - le stress négatif correspond à une situation de déroute où inconsciemment on ne sait pas quoi faire pour résoudre un problème, ce qui diminue la probabilité de rester dans notre voie causale (de conditionnement d'une vie normale).
    - l'état amoureux augmente fortement la probabilité de laisser sa vie basculer vers une toute autre vie que celle qui régnait avant.

    et je rajouterais à cela la "prise de risque", pour les mêmes raisons.

    Les synchronicités se produisent ainsi, à mon sens, lorsque par notre état mental nous nous mettons dans une situation qui peut nous faire basculer vers un nouveau destin. Durant cet état instable, la probabilité de laisser reposer ce changement sur le hasard est fortement augmentée, c'est pourquoi des opportunités ou "signes" se présentent à nous, comme pour renforcer notre sensibilité au tracé de cette nouvelle voie qui n'est pas encore défrichée...

    Concernant la chimie du cerveau, nous pouvons en être esclave (addiction, conditionnement...) ou au contraire la mettre au service de notre libre arbitre (conscience d'exister, éveil...), cela dit j'oserais dire que la plupart du temps nous vivons comme endormis et on est plutôt dans le premier cas, celui de prisonnier de la matrice...

  19. #14
    Tilv

    Re : synchronicité

    Adishatz,

    Je suis à la fois en colère et médusée dans le bon sens du terme.
    En colère parce que décidemment je ne viens pas assez souvent sur ce forum.
    Médusée, parce que j'ai lu avec beaucoup d'intérêt la discussion entretenue sur le sujet.
    Pour avoir également vécu fréquemment ce type de situation, je suis d'une part rassurée mais je doute encore sur un point. A la période de "stress négatif", j'attribuerai la nation d'une fatalité, semi-acceptée, semi-refusée face à la situation déroutante vécue. On éprouve alors certainement le besoin de trouver une ultime solution au pb et tant pis si c'est la mauvaise.
    Ceci étant, j'aimerais savoir si la phrase
    "l'état amoureux augmente fortement la probabilité de laisser sa vie basculer vers une toute autre vie que celle qui régnait avant",
    vous sous-entendez, en teme de causalié, le sentiment de vulnerabilité.

    En vous remerciant,
    Tilv

  20. #15
    pgz

    Re : synchronicité

    Bonjour Tilv,

    Votre question m'a inspiré, alors ok, discutons de cette phrase:
    << L'état amoureux augmente fortement la probabilité de laisser sa vie basculer vers une toute autre vie que celle qui régnait avant >>.
    Cette phrase est neutre: elle ne dit pas si ce basculement sera positif ou négatif pour la personne concernée.
    Dans le cas négatif, la personne perd le contrôle de sa vie, elle devient effectivement vulnérable, mais c'est parce qu'elle se laisse tromper par elle-même (et non par l'autre, car c'est elle qui est tombée amoureuse).
    Dans le cas positif, la personne conserve le contrôle de sa vie: elle choisit en toute conscience, oui ou non, de se laisser porter par cet amour. Si c'est oui, elle accepte, quoi qu'il arrive, le risque que ce choix implique, celui de dépendre affectivement de l'autre, et donc de se faire du mal si la relation se dégrade. Mais ce n'est pas grave, car tel était son choix, et c'est cela qui compte. L'échec n'est pas si problématique, lorsque la personne sait en toute conscience qu'elle avait pris un risque.
    Vous l'aurez compris, je pense que la clé de l'évaluation de l'attitude juste se trouve en soi-même, et elle est fortement liée à notre libre arbitre.
    Dans mon livre, je fais une longue démonstration pour aboutir à la conclusion métaphorique suivante:
    << L'amour est l'essence du moteur de notre libre arbitre >>.
    En tout cas, pour ce qui me concerne, il a été l'essence des changements positifs les plus importants de ma vie ( j'en parle ici: http://www.doublecause.net/livre.php )
    Sans essence, le moteur cale, c'est la déprime, car sans amour la peur s'installe. Mais sans moteur, à quoi peut donc bien servir l'essence, tout cet amour ?
    L'état amoureux crée une essence qu'il importe de consommer pour avancer soi-même: c'est le moment de créer, de réaliser ses rèves,
    de voyager, d'agir pour soi-même, de s'ouvrir à de nouveaux horizons, car nous avons enfin le carburant pour avancer. Il n'est pas question de l'autre ici, sauf si l'on transfère toute cette essence dans le moteur de l'autre, ce qui serait une erreur: si elle déborde, il faut la partager avec les autres. Mais il faut en garder suffisamment pour soi, agir pour soi d'abord, pour son propre bonheur, pas pour celui de l'autre. Car pour donner, il faut d'abord posséder, puisqu'on ne peut donner que ce qu'on a. Celui qui n'est pas heureux ne peut en aucun cas rendre l'autre heureux. Il faut toujours toujours veiller à son propre équilibre d'abord, à son propre bonheur d'abord, avant de donner quoi que ce soit, sinon notre capacité à donner serait vite limitée. Et c'est ainsi que les personnes les plus généreuses sont celles qui, au départ, font attention à elles-mêmes, acquérant ainsi la capacité de donner, et la magie de la vie fait le reste: elles n'ont plus besoin de faire attention ensuite, car elles finissent par recevoir beaucoup plus que ce qu'elles donnent... après un certain temps, l'amour qu'elles ont donné se met en effet à pleuvoir de partout... multiplié par deux, par dix, par cent... Pour mettre en route ce cercle vertueux de l'amour et du libre arbitre, pensez d'abord à vous, à qui vous êtes, à ce que vous voulez faire de votre vie...

  21. #16
    Tilv

    Re : synchronicité

    Pgz,

    J'ai lu votre réponse avant-hier. Ceci étant, une chose que je ne pouvais définir m'a echappée. Je n'ai donc pas répondu dans l'immédiat et en relisant ce matin, j'ai compris, j'ai relu avec surpise le mot "échec", j'y reviendrai plus tard.
    Le mot "vulnérabilité", quant à lui m'a donc trahie, en effet, j'avais appréhendé la phrase concernant le sentiment amourex de manière négative pour ne pas dire péjorative.
    J'ai été également surprise de lire ce qui a suivie. Je ne m'attendais ps à de telles explications de causilité puisqu'elles affinent en profondeur, peut-être trop la thématique abordée,mais je les partage.
    Toutefois, je n'ai pas tellement saisi la nécessité de votre dernière phrase que j'ai reçu comme une sorte de morale. Et si ce n'était pas l'effet escompté, j'en suis désolée, mais je l'ai perçu ainsi. Je vous remercie, je pense être parvenue à tirer un enrichissement de mes expériences passées, positives comme négatives. & je pense qu'en les acceptant, en les assumant, les reussites sont relativisées et les échecs métamorphosés en richesses, eux oui, ils sont nécessaires pour avancer. D'autre part, en terme de moteur, il y a aussi "l'espoir", pour atteindre ses buts personnels ou universels. Le mot "échec" m'a surprise parce que pour moi un échec implique quelquechose de meilleur ensuite, comme une solution par exemple. Ainsi, il n'y a peut-etre qu'un seul objectif, mais plusieurs chemins mènent à lui. Oui, je vous remercie, je n'ai pas oublié d'où je viens, ce que j'ai fait, ce que je fais, ce que je suis, et à ce que je vais faire de ma vie. C'est ce que j'appelle famillierement à la maniere de paulo coelho, jacques salomé ou encore laurent gourmelle, accomplir sa legende ou quete personnelle. Sans évoquer ou en évoquant l'amour, mon metier que j'eprouve du plaisir à excercer se charge lui ausside me rappeler jour apres jour. Ce merci là, vous l'aurez compris est d'une certaine teneur, peut-être un peu cynique, parce que je ne comprends pas un tel culot (je parle encore de la derniere phrase), Avec tout le respect que je dois à l'homme qui connait bien son sujet et surtout à la simple personne que vous constituez, je trouve votre dernière phrase malheureusement un peu précipitée. Vous ne me connaissez pas et si je me trompe sur ce point, je vous demande d'éclairer ma lanterne.
    En revanche, vous m'avez fait toucher du doigt des choses essentielles. Je vis à Toulouse dans le même quartier depuis 2002, depuis cette période là, je passe frequemment une sur place pour me déplacer. Quelques années plus tard, je me suis retrouvée sur cette même place pour attendre un bus et soudain j'ai eu tres tres faim, j'ai alors cherché une horloge. "ah tiens, y en a une au niveau du rond point, je ne l'avais jamais remarquée". Il etait midi passé. Je me suis alors mise à chercher un snack, il y en avait un juste dernière moi et quand j'ai acheté mon sandwich, j'ai appris qu'il était là depuis environ dix ans. 6 années ont defilé, sans que je me rende compte de l'existence de ce snack ni de cette horloge... Vous m'avez rafraichie les idees en me montrant les evidences que l'on finit par zapper. C'est de cela dont je vous remercie.
    Je vous remercie également d'avoir mis à contribution votre temps pour me répondre.

    Adishatz,
    Tilv.

  22. #17
    pgz

    Re : synchronicité

    Je vais reformuler cette dernière phrase en remplaçant le "vous" par le "nous", ce qui devrait atténuer son coté moralisateur, non intentionnel:
    <<Pour mettre en route le cercle vertueux de l'amour et du libre arbitre, nous devons penser d'abord à nous-mêmes, à qui nous sommes, à ce que nous voulons faire de notre vie...>>
    Et c'est alors que, particulièrement lorsque nous ne savons pas comment réaliser ce que nous voulons pourtant profondément, il pourra se produire une synchronicité, c'est à dire une coincidence dont nous percevrons immédiatement le sens, en rapport avec cette intention profonde. Il s'agira en fait d'un écho de cette intention, réfléchie par le futur où elle peut se réaliser effectivement, pour revenir dans notre présent sous la forme d'un hasard. Ce hasard vient nous confirmer la faisabilité, et parfois même nous mettre sur la voie de la réalisation. Il s'agira la plupart du temps d'une prise de conscience qui va nous aider à empreinter la voie permettant de réaliser nos intentions.
    La synchronicité est donc un phénomène extrèmement utile pour le développement personnel de l'être et de la maîtrise de soi. La compréhension de son mécanisme, qui fait intervenir une double cause (voir http://www.doublecause.net ) peut même nous apprendre à la provoquer pour en tirer un enseignement, comme si nous interrogions notre futur. Mais il ne faudra jamais oublier que le facteur essentiel qui permet à l'information de circuler ainsi, du présent vers le futur et du futur vers le présent, c'est l'amour de la vie, au même titre que la liberté de décider de ce que nous voulons vivre.

  23. #18
    Tilv

    Re : synchronicité

    Bonsoir!
    Je suis désolée de répondre aussi tardivement à votre message.
    Je pense avoir saisi la théorie avancée qui me semble logique et justifiée. Le hasard qu'on espère tant qui fait bien les choses parce qu'il offre des alterntives de faisabilité, oui je retrouve celà par des illustrations vécues.
    Ceci étant je m'interroge encore sur un point, je ne remets pas en cause les liens de causalité à effet sur les faits qui tombent "aux bons moments", avec "les bonnes personnes" et "aux bons endroits", mais lorsque la synchronicité pointe le bout de son nez via les rêves, qu'en dîtes-vous? L'expliquez-vous de la même manière? pour ceux qui n'ont pas franchement pour leurs études dans le domaine, si mes souvenirs sont bons, au lycée, en philo ou en sciences psycho (sms), nous aprenons qu'à l'instar de la conscience, le subconscient, lui, ne fait pas la différence entre les évènements passés, présents et même futurs; tout est mis dans le même panier.
    En revanche, je me suis longuement interessée aux rêves ainsi qu'au phénomène NDE.
    70% d'un rêve est constitué d'eléments vécus la veille ou l'avant-veille. Alors en général, hormis une chose vécue la veille ou l'avant-veille, lorsque nous nous souvenons de nos rêves, cela signifie en grande partie que nous sommes perturbés par un point ou bien il y a anguille sous roche.
    Je me suis longuement interessée aux reves car les miens sont à la fois étranges et "clairvoyants" des evenements presents ou futurs, et je ne parviens pas à trouver une explication quant à leur existence, d'où ma question. Par ailleurs, tres emotive, je pratique la sophrologie depuis 6ans (et de maniere plus ponctuelle depuis 3ans) afin de temperer et canaliser mon etat, et je rencontre aussi le meme phenome lors des seances de sophro que je peux ensuite constater.
    Quel est votre avis sur la question? Le liguez-vous également à la synchronicité?

    Adishatz
    Tilv*

  24. Publicité
  25. #19
    pgz

    Re : synchronicité

    Je ne suis pas un spécialiste des rèves, mais j'ai lu quelque part que le fait de réver permet de déconnecter l'esprit de son enfermement dans le présent (par le cerveau) pour le laisser se balader hors du temps, dans notre passé ou notre futur. Les chamans pratiqueraient même ces visites de façon controlée. C'est peut-être un moyen de modifier notre futur afin qu'après notre réveil, nous découvrions plus facilement les ponts vers notre avenir (hasards engendrés par ces modifications) qui facilitent la réalisation de nos projets.
    Mais tout cela est conjecture, difficile à prouver. Tout ce que je sais, pour l'avoir pratiqué, c'est que durant le sommeil il se crée d'importantes modifications (dans le cerveau ou ailleurs ?) qui nous rendent des services à notre réveil. On trouve la solution qu'on recherchait, on est plus ouvert à la vie, on se découvre de nouveaux projets, de nouvelles voies... Je crois qu'on est surtout beaucoup moins conditionné, comme si la nuit (les rèves) permettaient de soigner notre arbre de vie, de favoriser notre libre arbitre, de rester éveillés, de redevenir plus sensible à notre raison profonde d'exister sur cette terre...
    Mon avis est ainsi que la fonction du rève est de réaliser un travail de déconditionnement, en nous libérant de notre tendance perpétuelle à devenir esclaves du présent, ce qui ne peut évidemment que favoriser la double causalité, et donc les conditions d'apparition des synchronicités...

  26. #20
    Tilv

    Re : synchronicité

    le reve en lui meme remplaement ce phenomene de hasard tout en accentuant la faisabilité, et serait; si je comprends bien, une sorte de guide, d'avertissement ou meme une solution à un probleme ou souci...
    On dit que la nuit porte conseil en effet, mais je ne suis pas totalement convaincue, je suis partagée.j'acquiese car j'ai remarqué que ces faits particuliers pour moi refletent des situations qui me perturbaient ou me perturbent encore. En revanche, je demeure septique ar je n'avais et n'ai eu aucun moyen de levier pour m'en remettre à mes décisions, je n'ai fait que constater plus tard dans la realité des evenements revés. et je peux les expliquer si je le dois par des illustrations.
    une chose cependant est sure, la vie est bien faite, je sais que les evenements révés et véu ne sont pas effectifs par hasard.

    A bientôt,
    Tilvounette

  27. #21
    sdetrange

    Re : synchronicité

    "La Soirée de l'étrange" recherche des témoignages de vie sur le thème "Coincidences, hasard de la vie et destin". Voici quelques exemples (non exhaustifs) :

    Vous avez rencontré l'amour à la suite d'une série de coincidences, d'imprévus ou de malentendus...

    Vous avez retrouvé un proche à la suite d'une série de coïncidences...

    Vous avez vécu une situation dans laquelle vous avez relevé un certain nombre de coïncidences...

    Votre carrière s'est construite sur une série de concours de circonstance...

    Vous êtes confronté à ces hasards heureux au quotidien.

    N'hésitez pas à nous contacter, ici ou sur la boite vocale de l'émission (indiquez-nous vos coordonnées pour que nous puissions vous rappeler).

    Téléphone et mail supprimés conformément à la charte du forum.
    JPL, modérateur


    Merci à tous et à toute !
    Dernière modification par JPL ; 17/03/2010 à 18h45.

  28. #22
    Rikoo99

    Talking Re : synchronicité

    putain c'est drôle je suis passé hier sur futura science dans cette rubrique et je me suis dit hier soir que j'allais poser une question sur ce sujet, ce que j'ai fait à l'instant!!!
    L'esprit tel un parachute ne fonctionne que lorsqu'il est ouvert