Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Amitié fusionnelle, le chiffre 3.



  1. #1
    BlackHeartedLove

    Unhappy Amitié fusionnelle, le chiffre 3.


    ------

    Bonjour à tous,

    Il y a quelques mois, je me suis éloignée du cercle d'amis avec qui je traînais tout le temps pour me rapprocher de 2 autres personnes devenues maintenant très proches.
    Nous vivions une amitié très fusionnelle à s'appeler, s'envoyer des sms à la pelle, à se voir entre deux horaires de boulot, à faire la fête etc...
    Mais après 2/3 mois, les deux autres amies se sont un peu plus rapprochées, et du coup je me sens à l'écart. Même je suis à l'écart. Elles s'appellent, s'envoient des sms, et se voient tous les jours. Je n'aime pas ce rapprochement, je le sais, je suis très jalouse de cette relation précieuse qui s'est tissée entre elles. J'ai l'impression d'avoir perdu ma place première où j'étais sollicitée à tout instant. Ça n'est pas une crise de parano, cela fait près d'un mois que je sens ce petit malaise, mon petit sourire de politesse, comme si l'amitié se dérobait d'elles à moi sans le vouloir.
    Nous étions 3, le chiffre de la totalité. Mais dans notre cas, j'ai l'impression que le chiffre 2 suffit.
    Je n'ai pas vraiment de questions à poser, si ce n'est vous demander s'il y a des témoignages similaires à ce type d'amitié qui me fuit ou alors donnez simplement votre avis. J'ai besoin d'objectivité ! Je ne suis pas bien à cause de ça.

    -----

  2. #2
    Martel

    Re : Amitié fusionnelle, le chiffre 3.

    Citation Envoyé par BlackHeartedLove Voir le message
    ... J'ai besoin d'objectivité !
    En ce cas, soyons objectif.
    Quoi de plus objectif que les mathématiques ?

    3 en fusion, ce n’est pas 3, c'est 1.
    C’est 1/3 + 1/3 + 1/3, de même poids, à égalité.
    Lorsqu’on passe à 1/3 contre 2/3, le rapport devient déséquilibré.

    Cela dit, la réalité ne comprend pas que l’on ne soit que le tiers de soi-même.
    La réalité dit que l’on est 1, à part entière.
    Peu importe la manière dont les autres renoncent à eux-même et se divisent les uns dans les autres.

    ML.

Discussions similaires

  1. Nombre de suite possible de p chiffre sur n chiffre
    Par Cuthalion dans le forum Mathématiques du collège et du lycée
    Réponses: 9
    Dernier message: 07/01/2010, 19h49
  2. Philosophie politique et amitié
    Par lovelee dans le forum Epistémologie et Logique (archives)
    Réponses: 2
    Dernier message: 17/03/2006, 21h01