Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

Carl Jung à notre époque.



  1. #1
    Dordon

    Carl Jung à notre époque.


    ------

    Bonjour,
    Je m'interesse pas mal a C. Jung, mais j'ai ne sais pas si ses théories sont toujours actuelles, quelle place prend Jung dans la psychologie moderne? Est il qu'un classique dont l'interêt n'est qu'historique ou l'etudie t on encore? Les étudiants en psychologie sont ils censés l'etudier?
    Et que penser de sa théorie des archetypes? La prend-t-on au serieux à notre époque?

    DrDn

    -----
    Dernière modification par Jiav ; 26/08/2005 à 04h07. Motif: /on est en rodage...

  2. Publicité
  3. #2
    invite73192618

    Re : Carl Jung à notre époque.

    Salut,

    Ca dépend de ce que tu entends par psychologie moderne. Du point de vue des psychanalystes Jungiens, certainement Jung est encore une référence très importante (mais ce n'est pas sur que les psychanalystes Lacaniens ou Freudiens ou autrien soient d'accord...).

    Du point de vue du reste de la communauté scientifique, les points de vue psychanalytiques sont soit: au mieux, une source d'inspiration qu'il faut traduire en vrai travail scientifique; et au pire un truc à ranger dans la rubrique "histoire des idées".

    En dehors du travail purement scientifique, la psychanalyse demeure une école thérapeutique importante numériquement en France et dans quelques (rares) autres pays, et est enseignée à la Fac dans les cursus de psychologie.

    Finalement, sur le concept d'archétype: je ne connais pas bien mais il me semble que ça a été repris en psychologie sociale (à moins que ce soit l'inverse) sous le terme de stéréotype. C'est un concept très important dans cette discipline, et si jamais un des
    [PSO]'s passe par ici son point de vue serait très apprécié.

  4. #3
    bardamu

    Re : Carl Jung à notre époque.

    Citation Envoyé par Jiav
    (...)
    Finalement, sur le concept d'archétype: je ne connais pas bien mais il me semble que ça a été repris en psychologie sociale (à moins que ce soit l'inverse) sous le terme de stéréotype. C'est un concept très important dans cette discipline, et si jamais un des
    [PSO]'s passe par ici son point de vue serait très apprécié.
    Salut,
    j'avais apprécié "Les structures anthropologiques de l'imaginaire" par Gilbert Durand. Cela me semble dans la lignée de Jung et la recherche d'archétypes symboliques universels.
    Durand prend pour bases archétypales des situations universelles de l'humain (haut-bas, jour-nuit...) ce qui donne une certaine cohérence dans l'idée d'un symbolisme trans-culturel.

    Une présentation : http://www.dunod.com/pages/ouvrages/...e.asp?id=41415

  5. #4
    Dordon

    Re : Carl Jung à notre époque.

    Merci pour vos réponses
    Jung fait est donc une référence en psychanalyse mais il me semble qu'il s'est toujours défendu de faire de la "psychanalyse" préférant parler de "psychologie analytique". Alors Jung... psychanalyste ou psychologue? Comme l'a précisé Jiav la psychanalyse a perdu du terrain face à la psychologie et la psychiatrie, Jung à l'instar de la psychanalyse est il en train de perdre toute son autorité ou peut il servir de base à la psychologie ?

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    actae

    Re : Carl Jung à notre époque.

    Le concept d'archetype pourrait etre defini (a ma sauce) comme une trace mnesique d'un inconscient collectif archaique.
    Ce qu'il me semble important de retenir, c'est que dans l'esprit de Jung, il s'agit d'une empreinte neuropsychique. Il faut donc comprendre que, quoique Jung est effectivement un psychanalyste, il se situe dans une perspective absolument opposée a celle de Freud.
    Freud en effet definit une ontogenese des processus psychiques. Il tente de trouver des passerelles avec la phylogenese (Totem et Tabou, Moise) mais sur un mode qu'on pourrait eventuellement qualifier de culturaliste.
    Pour Jung, au contraire, l'inconscient collectif archaique est un donné neurophysiologique.

    Un bon exemple de cette distinction se trouverait peut-etre dans la definition du concept de transfert chez l'un et chez l'autre.
    Pour Freud, et pour faire simple, le patient projette un imago parental sur l'analyste, par exemple l'image du Père, et cet imago s'est construit dans la vie inconsciente du patient.
    Pour Jung, l'archetype du Dieu-Père préexiste dans l'inconscient du patient -comme dans celui de l'analyste- en tant que forme essentielle que l'analyste va en quelque sorte revetir comme un costume.

    Jung a toujours souffert d'une aura un peu... esoterique, et il est surtout actuel, s'il l'est, dans des perspectives de thérapie qu'on qualifie parfois de new-age.
    Il se pourrait toutefois qu'il redevienne d'actualite dans le cadre de ce qu'on appelle le post-modernisme, dont certains de ses chantres le citent abondamment -souvent sans trop rentrer dans le detail, toutefois.

    Enfin, j'ai néanmoins été assez étonné d'apprendre tout récemment qu'il avait collaboré avec N. Bohr à un ouvrage commun. Comme quoi la physique quantique pousse en effet a ouvrir nos perspectives...

  8. #6
    dartula

    Red face Re : Carl Jung à notre époque.

    Salut à tous!
    Je ne suis pas une experte dans le domaine, mais il me semble que la théorie de Jung sur les personnalités est très utilisé de nos jours. De sa théorie, il en découle un test nommé MBTI, qui a été élaboré et adapté par Myers-Briggs. Il est utilisé actuellement dans les services d'orientation professionnelle.
    A+

  9. Publicité
  10. #7
    Ol66

    Re : Carl Jung à notre époque.

    Bonjour à vous,

    C.G. Jung fait partie de mes "auteurs préférés" (toutes proportions gardées, je n'ai rien d'un lecteur acharné) et je pense qu'il apporte un point de vue des plus intéressant. actae a judicieusement fait mention de son aura "ésotérique", et si je ne me trompe pas il ne s'est pas limité à une approche occidentale mais a étudié de près les traditions orientales, il a eu ainsi l'occasion de discuter avec des personnages aussi puissants intellectuellement que Mircea Eliade.

    Il a essayé d'avoir une approche globale, tenant compte de plusieurs "paramètres" qui n'avaient pas été pris en compte par Freud par exemple, avec qui il ne partageait pas la réduction des pathologies à des traumas de l'enfance ou à la libido.

    C'est ainsi qu'il a fondé la psychologie des profondeurs, rejoignant sans doute là le côté "ésotérique", et beaucoup considèrent son apport comme équivalent voire supérieur à celui de Freud, mais ce dernier et son statut de pionnier lui confère une légitime place indéboulonable.

    Le plus important, de mon point de vue, c'est sa prise en compte des notions orientales à travers son concept d'individuation et de développement personnel à travers les évolutions de la conscience, contribuant ainsi à l'émergence de la psychologie transpersonnelle (Ken Wilber le cite ainsi régulièrement).

    Quant aux archétypes, j'aime beaucoup la parabole avec les dieux grecs/romains : chacun représente un archétype de la personnalité humaine, quand ils partaient en guerre, ils "invoquaient" Mars. Pensant sans trop de difficultés que les dieux romains n'avaient pas d'existences propres, les romains ne faisaient qu'invoquer leur archétype guerrier en eux, "prier" Mars revenant ainsi à mettre en avant cet aspect de notre personne pour être prêt au combat. On réveille ce côté là pour la guerre, mais on va faire ressurgir son Apollon dans telle situation, son Dyonisos dans telle autre, etc....

    Le plus intéressant dans l'approche jungienne de ce point de vue là, c'est qu'il a pu repérer l'expression de ces mêmes archétypes dans d'autres cultures, les dieux hindous par exemple. Pour finir, je pense qu'il faut compléter les idées de Jung avec celles de Mircea Eliade, les deux offrant ainsi au lecteur une vision puissante de notre condition.

    sans plus m'étaler,

    ciao

  11. #8
    [PSO]Fabrice.g

    Re : Carl Jung à notre époque.

    Citation Envoyé par Jiav
    Finalement, sur le concept d'archétype: je ne connais pas bien mais il me semble que ça a été repris en psychologie sociale (à moins que ce soit l'inverse) sous le terme de stéréotype. C'est un concept très important dans cette discipline, et si jamais un des
    [PSO]'s passe par ici son point de vue serait très apprécié.
    Salut,

    Je ne suis pas du tout spécialiste de Jung (ma prof de psychanalyse à la fac était plutôt Freudienne ), par contre je doute que la notion d'archétype ait été reprise en psychologie sociale sous la forme de "stéréotype". Déjà parce que la notion de stéréotype est assez ancienne (on doit le terme à Brigham, 1922) et ensuite parce que l'étude des stéréotypes en psychologie sociale vient principalement des états-unis.

    En lisant ce qu'était un archétype, sur un site internet portant sur Jung, j'ai pensé que peut-être la notion de Représentations Sociales découlait peut-être de ces archétypes Jungiens, mais je me suis rappelé que l'étude des représentations sociales découle principalement de la notion de représentation collective de Durkheim (1898).

    Ma conclusion est que soit les trois notions ont connu un développement parallèle indépendant, soit Jung s'est inspiré de travaux de sociologues, pour élaborer cette notion.

  12. #9
    invite73192618

    Re : Carl Jung à notre époque.

    Merci de la précision

  13. #10
    GabrielF

    Re : Carl Jung à notre époque.

    Je crois que l'aura ésotérique de Carl Gustav Jung vient aussi en partie de sa théorie de la synchronicité qui est assez audacieuse.

    J'ai bien aimé un certains nombres de ces théories. Je me demandais ce que vous pensez des critiques de la psychanylese venant de certains groupes sceptique (par exemple dans le Skeptic Dictionnary :lien ).

  14. #11
    invite73192618

    Re : Carl Jung à notre époque.

    Sur la synchronicité voir ici , ça a été repris par des mouvements sectaires.

    Sur la critique de la psychanalyse: je vais aller voir ça un peu mieux avant de répondre.

  15. #12
    GabrielF

    Re : Carl Jung à notre époque.

    Citation Envoyé par Jiav
    Sur la synchronicité voir ici , ça a été repris par des mouvements sectaires.
    En effet il y a eu beaucoup de dérive avec cette théorie. Cependant, il y a eu des auteurs plus modérés qui ont écrit sur cette croyance et cela peut toujours être intéressant. Je pense à un co-ouvrages d'Huberts Reeves, Michel Cazenave, Pierre Solié, Karl Pribram, Hansueli Etter et Marie-Louise von Franz qui s'intitule "la synchronicité, l'âme et la science".

  16. Publicité
  17. #13
    invite73192618

    Re : Carl Jung à notre époque.

    Citation Envoyé par GabrielF
    il y a eu des auteurs plus modérés qui ont écrit sur cette croyance et cela peut toujours être intéressant.
    Certes, mais si c'est une croyance, alors ce n'est pas dans les thèmes de futura

    Sur le Skeptic Dictionnary:

    If their notions can't be tested, they can't be disproved. (...) Neither method is capable of scientific formulation or empirical testing. Both are metaphysical blank checks to speculate at will without any check in reality.
    Pas d'accord: si les théories psychanalytiques ne sont pas testées, ce n'est pas parce qu'elles sont intestables au point de vue scientifique.

    Thus, the likelihood of infant memories of abuse, or of anything else for that matter, is near zero.
    C'est n'importe quoi: évidement qu'un enfant abusé sexuellement a des séquelles et des traces mnésiques des événement, d'autant plus que c'est chargé émotionnellement! Le raisonnement qu'ils avancent est vicié à la base: ce n'est pas parce qu'on perd la capacité de faire ressurgir consciemment un souvenir que les traces mnésiques (pas forcément dans les cas traumatiques d'ailleurs) sont absentes. S'il y a un truc où les neurosciences sont d'accord avec Freud, c'est bien ça!

    The best a psychoanalyst or other repressed-memory therapist can do is to create a false memory in this victim, abusing her one more time.
    C'est effectivement un risque dont les psychanalistes devraient tenir compte. Mais de là à dire que tous les abus rapportés sont des faux souvenirs, c'est aussi stupide que de nier les cas de faux souvenirs

    The scientific evidence for these notions is lacking.
    C'est bien le problème de la psychanalyse effectivement.

    Psychoanalysts do Freud no honor by blindly adhering to the doctrines of their master
    Absolument! Ils lui feraient plus d'honneur en étant capable de s'engager dans une voie scientifique, et ainsi de faire progresser leur discipline au delà des préceptes "historiques"... j'espère toujours voir ça de mon vivant

Discussions similaires

  1. archétype et inconscient colléctif(C.G.Jung)
    Par ZAaR'NoHd dans le forum Psychologies (archives)
    Réponses: 19
    Dernier message: 19/02/2008, 13h03
  2. Époque cambrienne
    Par domano dans le forum Paléontologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 18/09/2007, 18h13
  3. Jung archetypes symboles
    Par lamorgana dans le forum Psychologies (archives)
    Réponses: 17
    Dernier message: 23/04/2007, 17h00
  4. À notre époque ça devrait pas être permis !
    Par Jackyzgood dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 1
    Dernier message: 28/07/2006, 10h23
  5. Pensées pour Carl Sagan
    Par cotentinois dans le forum À la conquête de Mars
    Réponses: 1
    Dernier message: 27/12/2003, 12h55