Affichage des résultats 1 à 14 sur 14

Psychologie et connaissance de soi...



  1. #1
    Mumyo

    Psychologie et connaissance de soi...


    ------

    "Connais-toi toi-même et tu connaîtras l’univers et les Dieux." disait l'inscription du Temple de Delphe...

    D'un autre côté, le maître Zen Dogen disait

    "S'étudier soi-même c'est s'oublier soi-même. S'oublier soi-même c'est être certifié par toutes les existences. Être certifié par toutes les existences c'est rejeter le corps et l'esprit de soi et des autres."

    Donc ma question est la suivante : Quels sont les objectifs de la psychologie, son étude peut-elle mener à la connaissance de soi ?

    -----

  2. #2
    Invité

    Re : Psychologie et connaissance de soi...

    La psychologie vise, me semble t'il, la connaissance de la personnalité.

    Le "soi" reste une notion énigmatique... l'ypothèse en est faite par Jung qui éprouve le besoin de distinguer "quelque chose" de la personnalité, qui n'est finalement qu'une image idéalisée à laquelle nous cherchons à nous conformer...

    Le "sujet", qui n'est pas le "moi" (ou personnalité), est un effet de l'entrée de l'être humain dans le langage... le discours induit un "je"... un sujet de l'énonciation... qui n'est que représenté dans le discours... le sujet n'a pas de "substance"... ce sujet là, la psychologie doit l'oublier pour être une science.

  3. #3
    Mumyo

    Re : Psychologie et connaissance de soi...

    ce sujet là, la psychologie doit l'oublier pour être une science.
    Vous voulez dire qu'il s'agit d'une démarche objective, factuelle...
    Son champ d'intervention serait donc, plutôt la connaissance, la compréhesion que l'on peut avoir d'autrui, plutôt qu'un mode de connaissance de soi...
    Une connaissance de la psyché, dans l'optique d'une théorie de l'action...
    Action de la société vis à vis des membres de la société, considérés d'un point de vue objectif...C'est cela ?

    Ce que la psychologie doit oublier pour être une science s'agit-il de notre intériorité, le monde privé de nos représentations ?
    Dernière modification par Mumyo ; 13/06/2006 à 13h16.

  4. #4
    fredj

    Re : Psychologie et connaissance de soi...

    Bonjour. Je vois deux questions distinctes.
    1 / La psychologie permet-elle la connaissance de soi ?
    2 / Cette connaissance place-t-elle l'être humain dans un autre rapport au monde, sur le plan du réel et de la spiritualité ? (si j'ai mal interprété, tu peux corriger stp).

    1/ La psychologie est une science, elle a pour objet le fonctionnement psychique. Le "soi" peut désigner différents objets selon le cadre théorique. Le "self" (Winnicott) est une notion très proche, mais différente du Soi de Jung. Bref, c'est un peu le flou. Et ça me semble normal, car l'étude du soi est une notion psychanalytique, c'est une hypothèse, qui ne rentre pas dans le champ de la psychologie.
    2 / Le soi, certains (dont je fait partie) prétendent qu'on peut le cerner par l'introspection et l'expérience dans un cadre défini (analytique ou psychothérapeuthique). Mais le lien entre la connaissance de soi et la perception du monde devient alors assez évident. En psychodynamique, on considère que la subjectivité s'appuie sur des défenses psychiques : projections, aveuglement, évitement... reconnaître ces défenses et les assouplir permet de découvrir un réel différent. Parfois, cette perception réel est plus objective, mais pas toujours...
    Quant à la spiritualité, si on se réfère à la pyramide des besoins de Maslow, elle se situe au sommet. C'est à dire une fois le sujet sécurisé dans ses besoins matériels, affectifs et intellectuels, l'aspiration à la spiritualité est une suite logique. C'est possible, mais ça ne se vérifie pas toujours...heureusement l'être humain n'est pas si prévisible.

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    Mumyo

    Re : Psychologie et connaissance de soi...

    2 / Le soi, certains (dont je fait partie) prétendent qu'on peut le cerner par l'introspection et l'expérience dans un cadre défini (analytique ou psychothérapeuthique). Mais le lien entre la connaissance de soi et la perception du monde devient alors assez évident.
    Peut-on prétendre à la connaissance de soi par l'introspection ?
    D'un point de vue logique nous nous trouvons là dans une impasse, car l'ensemble ne peut-être élément de lui-même...
    Le sujet ne peut être objet de connaissance et en même temps sujet connaissant...
    Les matériaux que le "sujet" analysera seront toujours du passé remémoré...
    Pas le sujet dans sa globalité...Cela me semble constituer une limite à l'introspection...

    Comment résolvez-vous cette contradiction ?

    Pour ce qui est de la psychologie, je comprends donc que c'est une science visant à comprendre, l'esprit humain en général...et non pas un outil de connaissance de soi...
    Dernière modification par Mumyo ; 13/06/2006 à 21h18.

  7. #6
    Mumyo

    Re : Psychologie et connaissance de soi...

    Par ailleurs on peut s'interroger de l'utilité de la démarche introspective...
    à quoi servirons les données subjectives collectées ? permettront-elles à la personne d'évoluer dans un sens souhaitable ?
    Pas évident...non ?

  8. #7
    Invité

    Re : Psychologie et connaissance de soi...

    Si le sujet (différent donc du "moi") est l'effet de l'inscription dans l'ordre du signifiant, l'introspection ne peut aider à l'approcher... :lorsque je pense, mon activité est centrée sur les signifiés ... laissant au second plan l'attention sur le signifiant...

    Disons le autrement: comment être à la fois "porté" par un discours et "extérieur" à ce discours ? c'est là que l'autre devient nécessaire

    Ce qui ne signifie pas que l'introspection est inutile... mais souvent elle conduit la personne à se confondre avec son "moi" (l'idéal qu'elle voudrait incarner)
    Dernière modification par quantat ; 14/06/2006 à 11h23.

  9. #8
    fredj

    Re : Psychologie et connaissance de soi...

    Citation Envoyé par quantat
    Si le sujet (différent donc du "moi") est l'effet de l'inscription dans l'ordre du signifiant, l'introspection ne peut aider à l'approcher... :lorsque je pense, mon activité est centrée sur les signifiés ... laissant au second plan l'attention sur le signifiant...
    Disons le autrement: comment être à la fois "porté" par un discours et "extérieur" à ce discours ? c'est là que l'autre devient nécessaire
    Ce qui ne signifie pas que l'introspection est inutile... mais souvent elle conduit la personne à se confondre avec son "moi" (l'idéal qu'elle voudrait incarner)
    Tu ne confonds pas le Moi et l'Idéal du moi ? Le Moi étant la représentation du sujet par lui-même, et l'Idéal du moi produit principalement par des introjections (donc en partie inconscient)...

    Citation Envoyé par Mumyo
    Par ailleurs on peut s'interroger de l'utilité de la démarche introspective...
    à quoi servirons les données subjectives collectées ? permettront-elles à la personne d'évoluer dans un sens souhaitable ?
    Pas évident...non ?
    Oui. D'un point de vue logique, la connaissance de soi est impossible, je crois (mais je ne suis pas logicien). Je rejoins quantat sur le fait qu'on ne peut pas être à l'extérieur et à l'intérieur à la fois. Sauf que... c'est précisemment là qu'intervient la relation analytique ou thérapeuthique. C'est une sorte de relation triangulaire entre soi, l'autre, et la part de soi que l'on cherche à élucider. Le thérapeuthe possède des clés, bien sûr, du fait de sa formation, mais c'est par identification (fantasmée) à son point de vue que l'on parvient à un regard renouvelé sur soi. Ce qui évidemment, à une action sur le Moi (qui de toute façon n'est pas une entité figée). Observer, c'est déjà agir.
    Donc le travail sur la connaissance de soi provoque des changements, qui ne sont pas prévisibles. En général, ces évolutions sont positives si la relation au thérapeuthe est adéquat, car (à part l'action des résistances) elles vont dans le sens d'un assouplissement des pensées et donc de meilleures capacités de choix et d'adaptation.

  10. #9
    Invité

    Re : Psychologie et connaissance de soi...

    Citation Envoyé par fredj
    Tu ne confonds pas le Moi et l'Idéal du moi ? Le Moi étant la représentation du sujet par lui-même, et l'Idéal du moi produit principalement par des introjections (donc en partie inconscient)...
    Bonjour fredj: absolument, je confonds les deux... mais c'est délibéré... s'il fallait préserver la différence, je dirais que le "moi" ne joue pas toujours très bien la partition qui le constitue

  11. #10
    (PSO)Clémentine

    Re : Psychologie et connaissance de soi...

    Alors dans le désordre, la définition de la psychologie d'après la Société Française de Psychologie:
    Citation Envoyé par SFP
    La psychologie est la science qui a pour but de comprendre la structure et le fonctionnement de l'activité mentale et des comportements associés. Comme dans toute science, les connaissances psychologiques sont établies au moyen d'observations et d'expérimentations.

    La psychologie comporte plusieurs domaines de recherche, et notamment :

    La psychologie du développement et de l'évolution des processus mentaux et comportementaux du début à la fin de la vie.
    La psychologie générale qui rend compte des grandes fonctions cognitives, "la mémoire, le raisonnement, l'apprentissage, la catégorisation, l'émotion et l'action".
    La neuropsychologie qui est l'étude des manifestations mentales et comportementales liées aux dysfonctionnements ou lésions cérébraux.
    La psychopathologie qui s'intéresse aux troubles mentaux et la psychologie de la santé qui s'intéresse aux conséquences psychologiques des maladies somatiques.
    La psychologie sociale qui s'intéresse aux interactions et représentations sociales.
    La psychologie du travail qui traite des relations de l'homme avec son environnement physique et social du travail.
    Donc la psychologie n'étudie pas (que) la personnalité.
    Et elle peut étudier le Soi en tant qu'objet de façon objective et scientifique (c'est un de mes objets de thèse ) Le Soi est une structure mentale de stockage (les informations sur Soi, sur Soi avec les autres, etc) de régulation (les comportements, les dires etc...) et d'organisation des autres représentations mentales (les autres vis-à-vis de moi, les objets et leurs significations vis-à-vis de moi etc..)

    La psychologie peut être un moyen de connaissance de soi, mais pas quand on cherche l'expertise... Si on veut connaître sa psychologie, il faut l'étudier (la science), la comprendre, rien que du point de vue de ses méthodes. Mais une fois qu'on a compris ça, comment alors répondre à un test, une échelle sans arriver à biaiser les réponses dans un sens désiré!?

    il existe par exemple un test de "biais raciste", pour faire soft. Il permet de savoir si une personne malgré ce qu'elle déclare a un fort ou faible biais raciste. et bien, une fois que vous savez comment fonctionne ce test, vous ne pourrez plus l'utiliser pour vous connaître.

    quant à l'introspection, je l'exclue par avance. Alors la psychologie peut permettre des prédictions probabilistes sur qui on est. Par exemple, il y a plus de chances que je fasse partie des gens qui se soumettent à l'autorité et torturent autrui quand une instance scientifique ou morale me le demande plutôt que de faire partie de ceux qui refusent...

    C'est cela aussi la psychologie. C'est relativisé son individualité. On n'est pas "unique", au sens où l'on partage de nombreux points communs avec la majorité des gens.
    Quoi!? Z'avez plus de jus de goyave!? Bah euh, chais pas... papaye alors?

  12. #11
    Invité

    Re : Psychologie et connaissance de soi...

    Citation Envoyé par (PSO)Clémentine
    Alors dans le désordre, la définition de la psychologie d'après la Société Française de Psychologie:


    Donc la psychologie n'étudie pas (que) la personnalité.
    Et elle peut étudier le Soi en tant qu'objet de façon objective et scientifique (c'est un de mes objets de thèse ) Le Soi est une structure mentale de stockage (les informations sur Soi, sur Soi avec les autres, etc) de régulation (les comportements, les dires etc...) et d'organisation des autres représentations mentales (les autres vis-à-vis de moi, les objets et leurs significations vis-à-vis de moi etc..)

    Bonjour Clémentine, tout ce que tu évoques ci dessus correspond bien à ce qu'on appelle la "personnalité" ou le "moi"...

    C'est à dire que la psychologie laisse hors de son champ ce qu'il en est de la constitution du sujet (compris comme l'effet de l'inscription dans le signifiant)

    Elle ne peut pas faire autrement puisqu'elle se veut "objective"... laquelle objectivité implique au moins en droit (si ce n'est en fait) l'exclusion de la subjectivité...

    Formulons le simplement: le programme de la psychologie, que les psychologue soupçonnent être impossible (impossibilité qui figure dans les livres sous la forme des "marges d'erreurs" dans les prédictions), s'il pouvait être mené à bien, se ramènerait à un catalogue constitué à partir de "traits distinctifs" comportementaux, cognitifs ou autres...) permettant de classer et de prédire...
    Bien sûr ce programme reste souvent implicite pour une bonne raison: énoncé tel que je le fait on en perçoit immediatement la vanité... la recherche ne peut se poursuivre que sur la base d'une dénégation...

    Il n'y a rien ici qui soit à tenir comme grief, c'est simplement une exigence constitutive de la science...

    Pourquoi le sujet reste hors d'atteinte de cette visée objective et objectivante ?
    Encore une fois: je ne peux pas être porté par un discours dont je serais en même temps l'observateur...
    Si le sujet est constitué par le langage, il n'en est pas moins absent de celui ci où il n'apparaît que représenté

  13. #12
    Mumyo

    Re : Psychologie et connaissance de soi...

    d'où la phrase du Maître Zen Dogen....

    "S'étudier soi-même c'est s'oublier soi-même."....
    Au lieu d"accumuler de la connaissance....Il s'agit ici d' "Etre-connaissance"...

    La psychologie trouve son utilité dans une théorie de l'action, faisant l'objet d'un concenssus social...
    Guide l'action àl'usage des soignants, des juristes, des publicitaires, des psychothérapeutes..etc,etc, sur la base d'un consensus...

  14. #13
    Cyrille999

    Re : Psychologie et connaissance de soi...

    Citation Envoyé par Mumyo
    "Connais-toi toi-même et tu connaîtras l’univers et les Dieux." disait l'inscription du Temple de Delphe...

    D'un autre côté, le maître Zen Dogen disait

    "S'étudier soi-même c'est s'oublier soi-même. S'oublier soi-même c'est être certifié par toutes les existences. Être certifié par toutes les existences c'est rejeter le corps et l'esprit de soi et des autres."

    Donc ma question est la suivante : Quels sont les objectifs de la psychologie, son étude peut-elle mener à la connaissance de soi ?
    Quelle psychologie ?

    La psychologie scientifique ? La "folk psychology" ? La psychologie qu'enseigne les traditions spirituelles ? La psychologie des humanistes ?

    Chaque approche aura des explications sur son "système"... L'idéal, c'est quand nous aurons atteint la compréhension entre la phénomènologie individuelle...et la rigueur des lois scientifiques....ou des compréhensions spirituelles...

    Cyrille

  15. #14
    emmaludo

    Re : Psychologie et connaissance de soi...

    effectivement, la connaissance de soi au sens psychologique, et la Connaissance de Soi au sens spirituel sont totalement différentes.
    La première consiste en l'étude intellectuelle de ses comportements, la seconde vise la Naissance à un niveau supérieur de conscience (Co-Naissance = Naître avec). La première consiste à Avoir (des connaissances), la seconde à Etre.

Discussions similaires

  1. Psychologie de l'espace-psychologie du temps : au coeur de la géographie
    Par albius21 dans le forum Psychologies (archives)
    Réponses: 4
    Dernier message: 02/03/2006, 06h22
  2. Connaissance programmation
    Par superpross dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 3
    Dernier message: 28/10/2005, 22h55
  3. Connaissance et pacifisme...
    Par Dordon dans le forum [ARCHIVE] Psychologie / Sociologie
    Réponses: 14
    Dernier message: 08/01/2005, 18h16