Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Psychologie de l'espace-psychologie du temps : au coeur de la géographie



  1. #1
    albius21

    Psychologie de l'espace-psychologie du temps : au coeur de la géographie


    ------

    En poursuivant quelques recherches sur internet, je vous fait part de cartains elements qui pourraient ici interessé pas mal de monde.

    J'ai fait ainsi connaissance avec les travaux de Vierordt (time psychology) et de moles (space psychology).
    En lisant les différents travaux, j'ai pu constater l'importance de la démarche experimentale en psychologie : MP, MR MVE.
    Les résultats de ces experiences convergent vers des lois de la perception. grand intérêt de ma part cherchant à justifier certains de mes propos. J'ai ainsi pu valider mes hypothèses merci à tous les psychologues qui ont trvaillé sur ces questions.
    Donc, j'interviens en aval de ces travaux en propsant une mathématique simple pour ces lois qui ne sont pas formalisées/
    Pour l'espace 2 possibilités pour ce que Moles qualifie de Proxémique des espaces :
    - soit une décroissance exponentielle de la perception des volumes en fonction de la distance à l'individu : L(x) = Lr^(x)
    - soit une décroissance logistique (effet de frontière psychologique) de type : L(x) = Lexp(-wx+p)/(1+exp(-wx+p))

    Pour le temps là encore deux lois possibles : compte tenu des élements forunis par les nombreux articles sur la question : On a une loi tel que :
    - perception temps exponentielle T(t) = Ta^t avec un point d'indifference IZ tel que f(t) = IZ = t
    soit a = (IZ/T)^IZ avec 0.5 < IZ < 1 seconde
    - une perception de type logistique :
    T(t) = T/(1+exp(-yt+k) et IZ définit par
    -yIZ + k = Ln((T - IZ)/IZ)
    A partir de deux hypothèses formalisés, on peut en déduire un concept unifié d'epsce temps puis une transformée (un repère à une autre repère) et enfin une relation vitesse : densité population.

    Sans parler de ces modèles spécifiques à la géographie. Quel intérêts voyez vous en psychologie pour les deux ou quatre modèles présentées plus haut (métrique humaine de l'espace temps car on suppose (Cf Moles) que le perçu construit le réel donc que la métrique des structures humaines est de ce type) ?

    -----
    Un constat s'impose ; j'observe, je décris, chercher l'erreur

  2. Publicité
  3. #2
    invite73192618

    Re : Psychologie de l'espace-psychologie du temps : au coeur de la géographie

    Tu serais peut-être intéressé par les travaux d'AML Kappers: elle s'intéresse beaucoup aux questions de distorsions de l'espace perceptif.

  4. #3
    albius21

    Re : Psychologie de l'espace-psychologie du temps : au coeur de la géographie

    Alors la effectivement ca m'interesse, il y a des lectures en ligne possibles...
    Un constat s'impose ; j'observe, je décris, chercher l'erreur

  5. #4
    invite73192618

    Re : Psychologie de l'espace-psychologie du temps : au coeur de la géographie


  6. #5
    albius21

    Re : Psychologie de l'espace-psychologie du temps : au coeur de la géographie

    très interessant j'ai jété un oeil un peu sur quelques liens : donc des publications en robotique cybernétique; excellent
    Un constat s'impose ; j'observe, je décris, chercher l'erreur

  7. A voir en vidéo sur Futura

Discussions similaires

  1. psychologie
    Par the-best-damn-thing55 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 1
    Dernier message: 04/07/2007, 23h05
  2. Epistémologie en psychologie
    Par ganach dans le forum Epistémologie et Logique (archives)
    Réponses: 11
    Dernier message: 14/03/2006, 21h46
  3. notions psychologie
    Par Perrine dans le forum [ARCHIVE] Psychologie / Sociologie
    Réponses: 16
    Dernier message: 01/12/2004, 20h44
  4. Psychologie dans l'espace
    Par bonhomme dans le forum [ARCHIVE] Psychologie / Sociologie
    Réponses: 6
    Dernier message: 17/09/2004, 08h33