Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 21 sur 21

Effets du sport sur le coeur




  1. #1
    Mikka

    Effets du sport sur le coeur

    Bonjour!

    J'ai vue récemment un reportage sur la 5, un médecin expliquait que l'effort physique pour être bénéfique au cœur devait absolument dépasser 30 minutes consécutives , en deçà, (et quelle que que soit l'intensité de l'effort) le cœur n'y tirait aucun avantage ni amélioration.

    cependant, moi qui habite en haut d'une colline, je fait tous les jours au moins 1 aller retour entre chez moi et la ville (forte monté en vélo) qui ne dure pas plus de 15 minutes en moyenne.

    Pourtant depuis plus de 8 mois de ce programme quotidien, j'ai remarqué de très net différences: Je m'essouffle presque plus, mon rythme cardiaque à l'arrivée est beaucoup moins rapide qu'il y a 7 mois, je récupère très vite, et la sensation de fatigue est quasi absente...

    mais pourtant je dépasse pas 25 minutes consécutives!

    alors est-ce que l'amélioration est seulement musculaire?
    est-ce que la régularité remplace la durée?

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Corazon

    Re : effets du sport sur le coeur

    C'est que ce que vous rapportez comme propos du médecin, ne cadre pas avec ce qu'il y a de plus avancé et de plus récent en cardiologie.

    En cardiologie, l'effet bénéfique ou non de l'exercice physique (comme l'application de tout autre traitement) est évalué surtout en fonction de la mortalité. Or, la seule chose qui a pu être chiffrée actuellement en ce qui concerne l'activité physique, c'est qu'une activité d'intensité moyenne telle la marche, pratiquée pendant un minimum total de 70 min/semaine, réduit les risques de mortalité associée au syndrome coronarien essentiellement. C'est tout.

    Pourquoi certains médecins ou autres intervenants proposent des chiffres précis, ex: faut faire un minimum de 20 min continue de cardio x 3 /semaine? Aucune idée. Mais de ce que j'en sais, ça ne repose sur rien.

    Attention à la nuance toutefois: il est clair que certains indicateurs physiologiques et anatomiques laissent clairement à croire ce qui semble être la règle suivante, à savoir que l'augmentation de l'activité cardiovasculaire améliore la santé cardiovasculaire (empêche ou retarde l'athérogénèse à titre d'exemple). Mais, la nuance étant que ce qui est évalué au bout du compte, c'est la mortalité, et non ce qui semble cadrer à court terme avec les déductions théoriques.

    Autrement dit, hormis le 70 min/semaine, rien d'autre - à ma connaissance - n'a pu être chiffré à ce jour, même s'il est suspecté qu'en faire davantage engendre plus de bénéfices.
    M'excusant pour la pauvre qualité de mon Francais écrit. Corazon, alias Vésicule.

  4. #3
    Mikka

    Re : effets du sport sur le coeur

    c'est également valable pour les muscle squelettiques?

    Mais alors, pourquoi j'observe des améliorations chez moi?


  5. #4
    Corazon

    Re : effets du sport sur le coeur

    Citation Envoyé par sncv Voir le message
    Parce que c'est à partir de 30 minutes que le muscle commence à travailler vraiment et va chasser la graisse.

    La question concernait le coeur (même si le coeur est en partie un muscle, la dynamique est toute autre).


    Par ailleurs, en ce qui concerne les muscles squelettiques, il me semble que c'est l'épaississement des fibres + le grossissement des mitochondries qui confèrent au muscle davantage de puissance et d'endurance. Or, à partir de quel minimum d'effort/temps cette croissancee s'initie?...personnellement j'en ai aucune idée . Mais j'ose penser qu'il en faut très peu.
    M'excusant pour la pauvre qualité de mon Francais écrit. Corazon, alias Vésicule.

  6. #5
    Zunder

    Re : effets du sport sur le coeur

    Quelques rappels de physiologie de l'effort :

    Tout est une question de substrat énergétique utilisé. Le muscle va utiliser les différents substrats énergétiques en partant du plus rapidement disponible. Au début de l'effort, l'organisme est au repos. Le sang n'est pas préférentiellement envoyé aux muscles, ce qui limité fortement l'oxygène disponible. On a donc, par ordre d'activation :

    Anaérobie alactique :
    t=0s -> ATP : 2-3s
    t=1s -> CréatineP : 6-7s
    Anaérobie lactique :
    t=5s -> Glycogène du muscle : 45-90s
    Aérobie :
    t=50s -> Glycogène du reste de l'organisme : 45-90mn
    t=3mn -> Acides gras : y a largement de quoi faire

    Jusqu'à 10mn, les deux voies aérobies sont en concurrence. C'est à partir de 15mn que les acides gras deviennent le substrat utilisé de façon quasiment exclusive.
    Il est cependant à noter que l'aérobie est directement dépendante de l'oxygène disponible. Si celui-ci n'est pas suffisant, le muscle va repasser en anaérobie, et gaspiller ainsi le glucose destiné à l'aérobie en quelques minutes. L'entrainement va permettre au corps de mieux s'adapter à l'effort (envoyer le maximum de sang dans les muscles), et aux muscles de tirer le meilleur parti possible de l'oxygène disponible.

    On voit donc qu'il faut bien faire un effort de 20-30mn si on veut mobiliser un minimum de gras. Dans le cas du reportage sur la 5, le médecin parlait peut-être de la réduction de la plaque d'athérome (dépots de graisse risquant notamment de boucher les coronaires), qui passe donc par la dégradation d'acides gras.

    Dans le cas de Mikka, même si la durée de l'effort n'est pas suffisante pour réellement mobiliser les acides gras, 90% de l'effort se fait en aérobie. Ceci étant quotidien, le corps va s'adapter à ce type d'effort, le coeur compris.

    Concernant les fibres squelettiques, certaines sont spécialisées dans l'aérobie (type I), leur entrainement se manifeste par une augmentation du nombre de mitochondries. D'autres (type II) sont spécialisées dans l'anaérobie (et se faiguent donc plus vite), leur entrainement aura pour conséquence une augmentation du nombre de sarcomères (les structures contractiles) et du volume de glycogène stocké.

    Pour finir, deux petites choses sur le métabolisme des graisses :
    - en plus de consommer directement des acides gras, l'activité sportive tend à augmenter le métabolisme basal (les muscles consomment plus, même au repos) et à diminuer le stockage de graisses. On a donc un effet là-dessus pour des efforts réguliers, même s'ils ne dépassent pas 20mn. Courir 15mn par jour peut donc aider à maigrir, mais dans une poportion moindre que s'il y avait une mobilisation directe des acides gras.
    - la caféine augmente la lipolyse (plus que la glycogénolyse). L'ingestion d'une grande quantité (2-3 grandes tasses de café) avant l'effort entraine donc une mobilisation plus rapide des acides gras (ce n'est ceci dit pas une très bonne idée chez les personnes souffrant de problèmes coronariens et/ou manquant d'entrainement, la caféine ayant aussi un effet important sur l'activité cardiaque).

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Mikka

    Re : effets du sport sur le coeur



    Super!! Merci beaucoup a vous! je comprend mieux maintenant!

  9. #7
    Novocaine

    Re : effets du sport sur le coeur

    Zunder, moi j'ai appris que c'est à partir de 30min que les muscles à l'effet commmencent à utiliser les acides gras .. 15min de différence c'est pas mal mais je ne saurais dire qui a raison. Par contre le muscle cardiaque est assez différent du muscle Strié squelettique. Par exemple l'organisation tissulaire n'est pas le même..
    De plus vous parlez de temps de l'effort mais le coeur il ne s'arrête jamais et commence à battre avant votre naissance.. Je doute qu'on puisse raisonner sur les même bases. Bien à vous

  10. Publicité
  11. #8
    benjy_star

    Re : effets du sport sur le coeur

    Citation Envoyé par sncv Voir le message
    tous les tests de l'effort pratiqués en milieu hospitalier durent minimum 30 minutes d'affilée , c'est à partir d'un certain temps d'adaptation à l'effort que l'on peut mesurer les effets cardio vasculaires
    Désolé, mais le test à l'effort sur vélo dure, si je ne dis pas de bêtise, 10-15 mn.

  12. #9
    Zunder

    Re : effets du sport sur le coeur

    Attention, je parle de voies métaboliques dans le muscle uniquement. Je n'ai pas de chiffres sous la main concernant le moment ou l'organisme commence à faire de la lipolyse dans le tissu adipeux de façon intense, mais 20-30mn me semble en effet une bonne approximation. Les premières minutes, le muscle va utiliser les AG et les TG circulants (qui seront restitués par la digestion plutot que par la lipolyse il me semble).
    A noter que même au repos, le muscle utilise des acides gras (de façon préférentielle d'ailleurs). Le glucose est surtout utilisé par le cerveau à ce moment. Le muscle commencera à utiliser principalement le glucose au début de l'effort.

    Concernant le coeur, on a effectivement quelques différences notables avec le muscle squelettique. Beaucoup mons d'anaérobie notamment, si mes souvenirs sont bons.
    Mais, en réponse au fait que le coeur bat depuis la naissance, il est également à noter que les muscles squelettiques sont aussi en perpétuelle activité (tonus musculaire), sauf pendant certaines phases de sommeil. Bref, c'est surtout la capacité à augmenter l'activité qui est à prendre en compte, pour le coeur comme pour le muscle squelettique.

  13. #10
    Corazon

    Re : effets du sport sur le coeur

    Dans le cas du reportage sur la 5, le médecin parlait peut-être de la réduction de la plaque d'athérome (dépots de graisse risquant notamment de boucher les coronaires), qui passe donc par la dégradation d'acides gras.
    Euh il me semble que la plaque d'athérome ne peut être diminuée en elle-même. D'ailleurs c'est simplifier que de dire que la plaque d'athérome = dépôt de gras. Celle-ci est en outre recouverte a posteriori d'une chape fibreuse.

    Essentiellement, la non évolution de l'athérosclérose passe par la diminution ou le maintient à un niveau bas de LDL et LDLox (principaux facteurs initiant la dysfonction endothéliale et l'athérogénèse subséquente)...ce que permet en outre l'activité physique.

    Lorsque l'on parle de santé cardiovasculaire par l'activité physique, l'aspect musculaire du coeur est peu ou pas pris en considération; et c'est surtout le flux coronaire qui entre en ligne de compte.

    Merci Zunder pour les explications de la physio à l'effort.
    M'excusant pour la pauvre qualité de mon Francais écrit. Corazon, alias Vésicule.

  14. #11
    Zunder

    Re : effets du sport sur le coeur

    Au temps pour moi, j'ai fait l'amalgame avec les stries lipidiques précédant la plaque, qui, elles, peuvent être réduites lorsque les concentrations en lipides sont suffisamment basses (à ma décharge, j'ai eu des cours là-dessus y a trèèès longtemps ). Concernant l'athérosclérose en elle-même, pas trouvé de données sur le fait qu'on puisse ou non observer une régression, je te crois donc sur parole.
    Ceci dit en aucun cas il ne faut comprendre ans ma phrase que la plaque d'athérome est utilisée dans la lipolyse. Après relecture, c'est vrai que je me suis très mal exprimé.

  15. #12
    Corazon

    Re : effets du sport sur le coeur

    Citation Envoyé par sncv Voir le message
    Désolée mais moi lorsque l'on m'en a fait un pour vérifier un éventuel problème cardiaque il a duré 30 mn

    Habituellement les tests d'efforts sont menés selon des modèles par palliers, et visent à atteintre le VO2 max + un minimum de 85% de la FMT (fréquence maximale théorique); c'est d'ailleurs à partir de ce 85% qu'un diagostic quelconque est possible.

    Je crois donc que ce sont ces critères qui déterminent la durée, sans oublier le fait qu'il existe une kyrielle de conditions en temps réel qui, lorsqu'elles se pointent, mettent automatiquement fin au test.
    M'excusant pour la pauvre qualité de mon Francais écrit. Corazon, alias Vésicule.

  16. #13
    benjy_star

    Re : effets du sport sur le coeur

    Citation Envoyé par sncv Voir le message
    Désolée mais moi lorsque l'on m'en a fait un pour vérifier un éventuel problème cardiaque il a duré 30 mn
    Ben c'est pas le cas de tout le monde ! On ne peut donc pas dire que "tous les tests de l'effort pratiqués en milieu hospitalier durent minimum 30 minutes d'affilée ".

  17. #14
    GREGORIUS

    Re : effets du sport sur le coeur

    Bonjour,

    Je vais chaque jour et quel que soit l'état de la météo travailler en vélo. Je parcours en moyenne 30 kms au quotidien, avec environ trois kilomètres de forte côte (de l'ordre de 12 %°) au retour. Il me faut environ 35 à 40 mn dans chaque sens. Par ailleurs, je roule aussi pour le plaisir avec un vélo de route dans les Monts du Lyonnais, le Beaujolais et parfois en Savoie. Un peu moins régulièrement, je cours et je nage.

    J'ai 35 ans, je mesure 1,86 m pour environ 77 kg. Parmi les effets positifs de ce rythme, on pourra noter: meilleure gestion du stress, peu de sensibilité aux variations de températures, j'ai rarement mal et je résiste bien à la douleur, très bonne résistance à la fatigue, jamais d'essoufflement, tonicité tout au long de la journée et en plus sur le plan moral, ça aide à mettre les choses en perspective.

    Au niveau du cœur, mon "ralenti" se situe à 42 pulsations par minutes pour "monter" aux alentours de 190 en cas de forte sollicitation. Je ne sais pas si je vivrai plus vieux, mais en tout cas il me semble que je suis en meilleure forme que la plupart des gens qui m'entourent.

    Je ne peux donc que conseiller aux gens d'avoir une activité quotidienne !!

    Voilà !

  18. #15
    pololecoureur

    Unhappy Re : effets du sport sur le coeur

    Bonjour,

    Je sors de chez mon cardiologue, un peu étonné, un peu inquiêt :

    Je cours (3 à 4 fois par semaine), soit au total environ 4 heures par semaine.
    J'ai déjà fait un marathon (avril 2007).

    Cependant, mon médecin traitant vient de détecter un souffle au coeur (après 20 flexions).
    Un test d'effort avec vélo (Schiller exec v 2.50) , montre qu'à l'effort maximal (charge 270), la pression artérielle est passée de 18.9 (en 2004) à 21.10 (en 2008).

    Je dois subir une échographie demain.

    Mon médecin traitant me parle d'image "électrique" d'infarctus du myocarde, généralement non corroborée par l'échographie...

    qu'en pensez-vous ?


  19. #16
    Corazon

    Re : effets du sport sur le coeur

    Citation Envoyé par pololecoureur Voir le message
    Bonjour,

    Je sors de chez mon cardiologue, un peu étonné, un peu inquiêt :

    Je cours (3 à 4 fois par semaine), soit au total environ 4 heures par semaine.
    J'ai déjà fait un marathon (avril 2007).

    Cependant, mon médecin traitant vient de détecter un souffle au coeur (après 20 flexions).
    Un test d'effort avec vélo (Schiller exec v 2.50) , montre qu'à l'effort maximal (charge 270), la pression artérielle est passée de 18.9 (en 2004) à 21.10 (en 2008).

    Je dois subir une échographie demain.

    Mon médecin traitant me parle d'image "électrique" d'infarctus du myocarde, généralement non corroborée par l'échographie...

    qu'en pensez-vous ?

    Bonjour, il n'y a rien de précis à penser sans connaître les examens antérieurs et ceux à venir.

    Pour le souffle au coeur, il en existe différents types. Votre souffle peut être congénital ou non, peut être antérieur (différentes causes possibles) ou peut être une complication post-infarctus, peut-être que physiologique en parallèle avec un trouble du rythme ou non, etc etc. Bref, seul le cardiologue faisant les examens nécessaires peut vous renseigner.
    M'excusant pour la pauvre qualité de mon Francais écrit. Corazon, alias Vésicule.

  20. #17
    cosak

    Re : effets du sport sur le coeur

    Bonsoir,
    j'utilise ce fil pour ne pas en ouvrir un autre plus ou moins similaire.
    Je fais du cardio (vélo, vélo elliptique, tapis) deux fois par semaine dans un centre fitness, les trois réunis me prennent environ 65 minutes à chaque séance.
    Ayant une tension artérielle un peu trop élevée au goût de mon médecin traitant, ce dernier m'a prescrit un médicament pour la stabiliser. Il se fait que ce médicament a un léger effet bêta-bloquant.
    Alors naturellement je constate une baisse non négligeable de mon rythme cardiaque à l'effort, je me pose la question de savoir si je ne prend pas de risque en pratiquant mon activité sportive, de plus je fais également du VTT et je constate bien entendu le même effet.
    Personnellement je ne m’en plains pas car j’ai de meilleures performances mais j’aimerais savoir si je ne cours aucun risque.
    Je précise que j'ai 60 ans et que je suis porteur d’une prothèse valvulaire aortique depuis plus de 20 ans, avant cette opération je pratiquais le basket trois fois semaine et, j’espère ne pas alarmer « pololecoureur », c’est suite à un souffle décelé que j’ai reçu cette prothèse.
    J’attend vos réactions de connaisseurs avec impatience et vous remercie d’avance.
    A+
    Il y a toujours un être pour pallier nos manques, encore faut-il le trouver!

  21. #18
    Corazon

    Re : Effets du sport sur le coeur

    Bonjour, c'est que c'est à la limite du pronostic et de l'avis médical. Même si on peut en avoir une bonne idée, c'est réellement à votre médecin traitant qu'il faut poser la question. En outre, il se peut que votre dynamique médicale soit beaucoup plus complexe que ce que vous rapportez, à savoir seulement les BBs et la prothèse.

    Personnellement, il y a plusieurs choses que je vérifierais avant de me prononcer, dont l'ECG, la présence éventuelle d'autres souffles, la mitrale, l'état du myocarde, la biologie sanguine, l'état des coronaires etc.

    N'oubliez pas qu'en cas de doutes ou de malaises, la marche demeure un exercice fortement bénéfique et même recommandé à plusieurs patients et aussi aux coronariens. Encore là, il faut demander au médecin.
    M'excusant pour la pauvre qualité de mon Francais écrit. Corazon, alias Vésicule.

  22. #19
    cosak

    Re : Effets du sport sur le coeur

    Bonsoir ou bonjour Vésicule (il doit être un peu plus de 18h chez vous, chez moi il est plus de minuit) et merci pour cette réponse rapide,
    je me rend une fois par an dans un hôpital universitaire afin de subir divers examens de contrôle et jusqu'à présent on ne m'a rien signalé d'anormal si ce n'est une aorte un peu dilatée; j'ai pris ce bêta-bloquant après ma dernière visite et je n'ai donc pas pu poser cette question au spécialiste. Quand à mon médecin traitant, lorsque je lui pose la question il reste assez évasif et me dit que n'étant pas médecin sportif il préfère ne pas se prononcer.
    Encore merci et A+
    Il y a toujours un être pour pallier nos manques, encore faut-il le trouver!

  23. #20
    Corazon

    Re : Effets du sport sur le coeur

    Bonsoir. La médecine n'a pas d'heure.

    Réellement, ce n'est pas tant à un md de la médecine sportive de répondre à la question, mais à un cardiologue.

    J'ai personnellement un avis à première vue, et bien qu'il ne soit pas négatif en soit, seul un cardiologue peut y répondre, et seul un cardiologue connaissant l'ensemble de votre condition peut y répondre.
    M'excusant pour la pauvre qualité de mon Francais écrit. Corazon, alias Vésicule.

  24. #21
    cosak

    Re : Effets du sport sur le coeur

    Bonsoir,
    en effet, c'est certainement mon cardiologue le mieux placé pour répondre à cette question, néanmoins en attendant de le voir je ne vais pas trop me tracasser; mon raisonnement est peut-être un peu simpliste, mais je me dis que si mes pulsations son moins élevées, mon muscle cardiaque est moins sollicité, donc il se fatigue moins et si j'insiste pour faire monter le rythme, vu mon age ce sont les muscles qui ne suivent pas.
    Par conséquent il y a quand-même une limite que je ne sais pas dépasser.
    Encore merci à Vésicule et A+
    Il y a toujours un être pour pallier nos manques, encore faut-il le trouver!

Discussions similaires

  1. TPE sur les effets de la musique sur le coeur
    Par Daekkyn dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 2
    Dernier message: 16/11/2008, 13h07
  2. TPE sur le sport
    Par gotrunks56 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 2
    Dernier message: 07/11/2005, 16h15
  3. besoin d'aide sur travaux pvc sur le sport
    Par c17 dans le forum Lectures scientifiques
    Réponses: 0
    Dernier message: 02/10/2004, 20h15