Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Douleur épaule qui ne passe pas



  1. #1
    Sarahpi

    Douleur épaule qui ne passe pas


    ------

    Bonjour

    Je me suis levée le jeudi 3 juillet avec une douleur à l'épaule gauche. J'ai pensé d'abord à une mauvaise position. Mais la douleur n'a fait que s'amplifier. Je suis donc allée voir mon médecin qui m'a prescrit un tt et j'ai passé des radios. Les radios n'ont rien révélé qui justifie la douleur. J'ai une légère calcification et un léger pincement au niveaux de deux verterbres cervicales.

    Cela fait 15 jours que je suis en arrêt, le simple fait de taper sur le clavier est douloureux.

    On m'a diagnostiqué une tendinite. Je ne peux pas prendre d'anti inflammatoires car j'ai une recto colite hémorragique. On m'a fait une infiltration et je prends doliprane et topalgic. Mais je ne vois pas d'amélioration.

    Je dors très mal, j'ai des crises d'angoisses et je me sens déprimée. J'ai l'impression que la douleur est liée à un choc émotionnel.

    Mon fils aîné qui a 21 ans s'est pacsé le 5 juillet. Cela fait 2 ans que je connais son homoséxualité et tout se passait bien. Mais j'ai le sentiment que de me retrouver d'un coup au mileu des gens, a été révélateur de quelque chose que je ne m'explique pas.

    J'ai l'impression d'avoir le tête dans la brume, je n'arrive pas à réagir, je suis consciente que quelque chose ne va pas, je souffre terriblement de cette épaule mais je suis comme "paralysée".

    J'adore mon fils et son ami, c'est d'autant plus incompréhensible. Je me sens au bord d'un précipice, sans aucune raison valable. Je ne sais pas si ma douleur physique est liée au moral ou si c'est parce que j'ai mal physiquement que je déprime. Je n'ai goût à rien et je culpabilise n'ayant aucune raison d'être dans cet état.

    Merci de m'aider car je n'arrive pas à exprimer tout ça à mes proches.

    Stéphanie

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    jfcas

    Re : Douleur épaule qui ne passe pas

    bonjour,

    un bon conseil, allez voir un psychologue, et aussi un biokinergiste, il vous aidera à libérer cette tension.

    Si vous ignorez ce qu'est cette dernière profession, lisez ceci :

    http://www.biokinergie.com/

    Il n'y a aucune manipulation brusque, tout se passe par des petites pressions sur certaines parties du corps qui aident à libérer les nœuds qui se forment. Je vous rassure, c'est une manipulation très douce que j'ai essayée un jour et dont je ne peux que vanter les mérites.

    cordialement

  4. #3
    piwi

    Re : Douleur épaule qui ne passe pas

    Je ne suis pas certain que cette profession soit reconnue. J'engage donc les personnes qui voudraient essayer à la prudence. D'une manière générale tout le monde sait que les remèdes miracles n'existent pas. Un enrobage pseudo-scientifique n'y change rien.

    Cela dit vous semblez vouloir exprimer quelques chose quant à votre fils et vous liez vous même vos douleurs à cela. Dés lors, il me semble effectivement de bon conseil d'en parler avec quelqu'un (psychiatre, psychothérapeute, psychologue, une personne en qui vous avez confiance.). Ca ne soignera peut être pas votre épaule mais ça ne vous fera sans doute pas de mal. Un peu de courage et prenez rendez-vous. N'hésitez pas à changer de praticien aussi souvent que nécessaire jusqu'à ce que vous soyez satisfaite de la relation qui s'établit.

    Ceci ne sera sans doute pas une panacée. Notez qu'une tendinite peut être longue à soigner. Ne paniquez pas et soyez patiente.

    Cordialement,
    piwi

    Note:
    La couleur verte signifie que je m'y exprime sous mon statut de modérateur du forum. J'y représente donc la position de futura-sciences (qui se confond avec la mienne sur ces questions).
    En l'absence de cette couleur je ne m'exprime qu'en la qualité de simple intervenant, mes propos n'engagent que moi.
    Je sers la science et c'est ma joie.... Il parait.

  5. #4
    jfcas

    Re : Douleur épaule qui ne passe pas

    la biokinergie n'est qu'une médecine douce à employer en parallèle aux médecines traditionnelles. Elle n'est pas invasive et soulage, pas dans l'immédiat, mais au bout d'un certain temps on en ressent souvent des effets bénéfiques.

    Je n'ai pas l'intention de faire du prosélytisme, mais je rassure sur le fait qu'il n'y a aucun danger dans ces manipulations puisque le biokinergiste n'agit qu'avec ses mains sans forcer sur une seule partie du corps.

    maintenant il est logique que soit émise une réserve si on en ignore tout et je comprends tout à fait cette mise en garde, et je précise qu'elle ne doit pas être employée seule mais comme un complément.

  6. #5
    Mecton

    Re : Douleur épaule qui ne passe pas

    Je n'ai goût à rien et je culpabilise n'ayant aucune raison d'être dans cet état
    Etes vous certaine que la douleur et la façon de vivre de votre fils soient liées ?
    Avant aussi je pensais que les gens qui se plaignent, alors que le médecin ne détecte rien, n'émettaient que des gérémiades. C'était avant de commencer à me renseigner un minimum sur la douleur. Si tu la ressens c'est qu'elle est réelle. Ce n'est pas parce que le médecin est, pour l'instant, incapable de la guérir que celle ci est "imaginaire". Il n'y a aucune culpabilité à avoir.
    Bon courage.
    "La véritable science enseigne par dessus tout à douter et à être ignorant"M.U

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Sarahpi

    Re : Douleur épaule qui ne passe pas

    Bonjour

    Merci de vos témoignages. J'ai suivi le conseil de jfcas. J'ai eu ma première séance de biokinergie. J'ai un deuxième rdv en août et je verrais bien les effets. J'ai également pris rdv avec un psychologue qui pratique la relaxation.

    Mecton, bien-sûr ma douleur est bien réelle, aucun doute la dessus. En fait, il semblerait que ce soit plutôt une crise de polyarthrite. J'ai une maladie des intestins, recto colite hémorragique, et la polyarthrite fait partie des effets secondaires de cette maladie. Il est donc probable que cela soit chronique mais il est trop tôt pour l'affirmer.Quoiqu'il en soit, je ne laisserai jamais tomber la médecine traditionnelle mais l'associer avec des méthodes plus douces me semblent une bonne chose. Les médicaments soignent la douleur mais pas toujours la cause.
    La douleur s'est un peu calmée depuis hier. Le médecin m'a prescrit du lexomil car mon angoisse était profonde et peut-être que cela me permet de me détendre et donc d'avoir moins mal. Mais depuis deux semaines, j'ai perdu le sommeil, et la fatigue est donc très forte.

    En 1995, j'ai fait une grave dépression avec une tentative de suicide. C'est à ce moment que ma recto colite s'est déclarée et le psy m'avait dit à l'époque que je somatisais énormément.
    Après mon divorce, je me suis reconstruite et je suis remariée et heureuse aujourd'hui. Mais je suis aussi quelqu'un qui culpabilise énormément, et j'ai toujours peur du regard des autres, de leur jugement. A chaque fois que j'ai une émotion très forte, très difficile à gérer pour moi, ma maladie se déclare de plus belle. Cette fois, il semblerait qu'au lieu des intestins, les symptômes se soient reportés sur l'épaule. C'est pourquoi je pense que la situation familiale que je vis actuellement est liée à mes douleurs. Mais bien-sûr je ne peux l'affirmer.

    A bientôt

    Stéphanie

  9. Publicité

Discussions similaires

  1. Epaule qui se déboite pour rien!!
    Par Alain28 dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 31
    Dernier message: 23/03/2015, 08h25
  2. Douleur au genoux, que se passe t-il?
    Par veronica dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 0
    Dernier message: 05/05/2008, 12h23
  3. Le temps qui passe
    Par thagnar1 dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 8
    Dernier message: 22/08/2006, 09h29