Discussion fermée
Affichage des résultats 1 à 24 sur 24

Dépersonnalisation ...



  1. #1
    physiquantique

    Dépersonnalisation ...

    o jour à tous

    J'ai 14 ans . Je subit un syndrome de dépersonnalisation depuis 4 mois et je m'adresse à vous dans une crise de détresse . C'était en juin que j'ai prit l'avion pour me rendre en angleterre , un voyage que des riches personnes m'avait offerte . Un matin de la première semaine , je me suis réveillé dans un sentiment incompréhensible : je pensais avoir une forrte fièvre , je ne ressentais plus rien , aucun plaisir , je n'admirait plus rien , et surtout , je ne savais pas si je revais ou si j'étais dans la réalité , sans pouvoir l'expliquer , excépté le sentiment d'etre devenu bete , avec un esprit irréversiblement modifié , devenu aveugle .
    2mois plus tard , j'ai décidéé tout seul d'aller consulter un psychologue et psychatre .
    Je n'ai pas vraiment le sentiment que celui ci ne m'aide , je suit les visites de psys internes dans un meme hopital , je répete sans arrete , en vain , ce que je ressent , pa de réponse excepté l'ATARAX que l'on ma prescrit , que je refuse d'ailleurs de prendre .

    Je voudrait retrouvé l'amour qque j'avais pour des paysages , des notions , mon jugement (j'ai l'impression de retrouvée soit pas du tout , soit fragmentées mes réactions)

    Pourriez vous me répondre simplement , sans essayer de faire comme tout les forum , dire qu'il ne faut pas y penser , ... est-il possible de retrouver le même esprit qu'auparavant , et guérir ?

    -----

    vivons avec légerté

  2. Publicité
  3. #2
    physiquantique

    Re : Dépersonnalisation ...

    les "symptomes" que je ressent sont parfois multiples , mais tout le temps indéscriptibles : une sorte de voile de l'esprit , une impression spontanée de ne pas être dans la réalité , une grande fatigue parfois physique , j'ai l'impression d'être devenu "bete" , d'avoir perdu mon jugement, les questions que je me posait , l'amour pour des choses , quelquechose de fort . lorsque je tente de me souvenir d'une action quelconque , le temps n'a plus de sens , cette action flotte , est vague dans un souvenir léger .
    Ce qui me frustre , c'est qu'il est peut être possible de ne plus retrouvé mon esprit d'avant , et de ne plus être capable de fairre des études , de sombrer dans la folie .
    vivons avec légerté

  4. #3
    etoile64

    Re : Dépersonnalisation ...

    Il faut consulter un psychiatre, c'est le seul habilité à poser un diaégnostic (s'il y en a un derrière), et à vous aider (que ce soit par des méthodes médicamenteuses ou non médicamenteuses).

  5. #4
    physiquantique

    Re : Dépersonnalisation ...

    Citation Envoyé par etoile64 Voir le message
    Il faut consulter un psychiatre, c'est le seul habilité à poser un diaégnostic (s'il y en a un derrière), et à vous aider (que ce soit par des méthodes médicamenteuses ou non médicamenteuses).
    C'est bien cela le problème , c'est que j'en suis à ma 6e visite plus celles à l'hopital , et toujours pas de répone . Ce que je n'ai pas trop saisit c'est que ma psy a parlé de la dépersonnalisation vite fait , en rajoutant "mais c'est normal , tout le monde a eu ce sentiment de dépersonalisation, ce qui n'est pas normal c'est sa durée" .
    Elle m'a prescrit de l'ATARAX , je l'ai prit plusieurs fois , et j'avais l'impression de me sentir encore plus mal ... . J'aimerait une réponse claire: laa dépersonnalisation est-elle une maladie ? , soignable ?
    si ce n'est pas une maladie , juste un "sentiment" , ce sentiment est il réversible ?
    Est-ce que ce prooblème provoque des pertes de certains sens , automatismes , mecanismes psychologiques ?
    En effet l'impression de dégenerer sans arret , de perdre tout ce qu'on aime , de ne plus pouvoir surmonter la fatigue à tel point de ne plus vouloir travailler , et d'avoir peur de gacher sa vie pour une cause ignorer . Il ya 4 mois , j'avais une multitude de projet , j'étais en phase de devenir heureux ... et maintenant , le dégout de tout , sauf de la vie et la conscience qui nous reste ...
    vivons avec légerté

  6. #5
    etoile64

    Re : Dépersonnalisation ...

    Si ce médicament ne vous a pas soulagé, il faut retourner consulter pour en changer.
    Il est difficile de répondre aux questions que tu te poses : c'est très spécialisé, et le médecin serait bien mieux placé pour y répondre.
    l'important pour le moment, c'est que ça aun retentissement négatif important, et qu'il faut donc que cela soit pris en charge correctement.
    bon courage

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    kinette

    Re : Dépersonnalisation ...

    Bonjour,
    Juste pour répondre à ta question sur ce que signifie dépersonnalisation, tu peux trouver des descriptions sur le net, par exemple:
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Dépersonnalisation

    D'après ce que j'ai compris, c'est la description d'un symptôme, qui est associé à certains problèmes, mais pas systématiquement (bref, attention à ne pas conclure n'importe quoi, croire que tu es atteint de ceci ou cela...).
    Si je m'en tiens à ce que tu expliques de ta psy, elle a l'air plutôt optimiste, donc ça ne sert à rien de ruminer des idées catastrophistes.

    Je pense qu'on ne pourra ici pas t'apporter plus d'aide que de l'information "brute" que tu aurais aussi trouvée avec internet. Je ne sais pas si ça peut t'aider: l'information est souvent à double tranchant, car elle peut rassurer, mais aussi amener les gens à se croire en mesure de poser leur diagnostic et imaginer le pire.
    Le mieux sera que tu arrives à discuter avec ta psy, lui demander plus de renseignements (c'est son boulot!), et surtout que tu lui fasses part de ton mal-être actuel, pour voir avec elle quel traitement adopter.

    Bon courage,
    K
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  9. Publicité
  10. #7
    physiquantique

    Re : Dépersonnalisation ...

    Citation Envoyé par kinette Voir le message
    Bonjour,
    Juste pour répondre à ta question sur ce que signifie dépersonnalisation, tu peux trouver des descriptions sur le net, par exemple:
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Dépersonnalisation

    D'après ce que j'ai compris, c'est la description d'un symptôme, qui est associé à certains problèmes, mais pas systématiquement (bref, attention à ne pas conclure n'importe quoi, croire que tu es atteint de ceci ou cela...).
    Si je m'en tiens à ce que tu expliques de ta psy, elle a l'air plutôt optimiste, donc ça ne sert à rien de ruminer des idées catastrophistes.

    Je pense qu'on ne pourra ici pas t'apporter plus d'aide que de l'information "brute" que tu aurais aussi trouvée avec internet. Je ne sais pas si ça peut t'aider: l'information est souvent à double tranchant, car elle peut rassurer, mais aussi amener les gens à se croire en mesure de poser leur diagnostic et imaginer le pire.
    Le mieux sera que tu arrives à discuter avec ta psy, lui demander plus de renseignements (c'est son boulot!), et surtout que tu lui fasses part de ton mal-être actuel, pour voir avec elle quel traitement adopter.

    Bon courage,
    K


    c'est le diagnostic d'un psychologue quand même
    vivons avec légerté

  11. #8
    kinette

    Re : Dépersonnalisation ...

    Citation Envoyé par physiquantique Voir le message
    c'est le diagnostic d'un psychologue quand même
    Bonjour,
    Que veux-tu dire?
    Ta psychologue t'a parlé de dépersonnalisation. Ca a l'air de pas mal décrire les symptômes dont tu parles.
    Elle n'a pas eu le temps de t'expliquer en long et en large ce que ça signifiait. On te répond en te donnant l'info générale, et en te disant de discuter plus avec elle.
    Je ne vois vraiment pas ce qu'on peut faire de plus.

    Bon courage,
    K
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  12. #9
    larra

    Re : Dépersonnalisation ...

    bonjour
    moi je vien d'apprendre que mon petit ami est atteint de cette maladie (ou pseudo-maladie)
    donc j'essaye de me renseigner un peu partout pour avoir des informations sur cela et voir même des conseilles qui ferons que je pourrai l'aider a aller un peu mieu car deja pour moi avant d'apprendre sa il avait pa la vie facile mai maintenant je veu encor plus l'aider donc si vous pouviez m'aider je vous en serrai reconnaissante
    merci

    Vous pourriez faire un tout petit peu attention à l'orthographe s'il vous plait? merci
    Dernière modification par mh34 ; 12/11/2008 à 19h16.

  13. #10
    mh34

    Re : Dépersonnalisation ...

    Je comprends que vous vouliez l'aider.
    Mais peut-être qu'il ne le souhaite pas?
    Peut-être qu'il souhaite que vous vous conduisiez avec lui comme avant?
    S'il est bien entouré médicalement, il a peut-être d'abord et avant tout besoin de conserver au maximum des relations "normales" avec son entourage.
    Vous devriez en parler d'abord avec lui.
    Bon courage.

  14. #11
    larra

    Re : Dépersonnalisation ...

    oui je pense aussi qu'il veu que tous reste comme sai en se moment mai le probleme c'est kil n'est pa suivit et que en plus de sa mere a quelque soucie avc l'alcool.
    je ne conte pas l'embeter avc sa mais savoir se qui pourrai l'aider quand rien ne va vraiment, je ne conte pa changer mon comportement vis a vis de lui. le seule probleme c'est que je ne sai pa commen reagir si un jour sa ne va vraimen pa

  15. #12
    larra

    Re : Dépersonnalisation ...

    j'ai aussi oublier de dir que c'est lui qui est venu me voir et me le dire car je ne me douter absolument pa de sa.
    il me demande de l'aider et de le soutenir a se refaire sa personnaliter et de reprendre confiance en lui mai j'ai moi même des foi pa confiance en moi donc je ne voi pa commen je pourrai l'aider

  16. Publicité
  17. #13
    mh34

    Re : Dépersonnalisation ...

    Effectivement, ce n'est pas un problème que vous pouvez gérer, surtout toute seule, et à votre âge en plus... Cette situation doit être prise en mains par des adultes.
    Vous pourriez peut-être en parler à l'infirmière scolaire de votre établissement? Si elle ne peut rien faire directement, elle peut sûrement alerter quelqu'un qui pourra agir, car il parait clair que ce garçon a besoin d'aide.

  18. #14
    larra

    Re : Dépersonnalisation ...

    oui vu avez surment raison je pense que jirai voir la psycologue pluto car notre infirmier et malade mai je pense que avant fodrai pe etre que je lui demande si sa ne le derrange pa ke jen parle a la psy car pr lui c un gros secret et j'ai l'impression qu'il en a honte et je le compren même si je n'est pa le même probleme.

    merci pour les conseilles

  19. #15
    physiquantique

    Re : Dépersonnalisation ...

    pour vous dire c'est assez , voir dur a vivre . On vient de me préscrire un antipsychotique (zyprexa) , je l'ai pris deux fois et j'avais l'impression de plonger doucement dans un coma ... j'en ai marre des pys qui ne savent pas soigné et qui donnent des drogues pour nous empecher de guérir...
    D'autant que le zyprexa est pour les schyzophrènes
    vivons avec légerté

  20. #16
    physiquantique

    Re : Dépersonnalisation ...

    je ne supporte plus , il n'ya plus rien dans ma vie , j'ai l'impression de m'éteindre , et à côté de ca ya des gens qui se gagnent de l'argent sur mon dos... Vive la société
    vivons avec légerté

  21. #17
    etoile64

    Re : Dépersonnalisation ...

    Il faut aussi savoir faire un peu confiance au corps médical : les médicaments ne sont pas toujours efficaces immédiatement (par exemple, les anti-dépresseurs mettent environ 3 semaines à être efficaces), ils ont aussi parfois des effets secondaires, mais si tu veux sortir de tes symptômes, il faut que tu continues à prendre tes traitements.
    Si les effets secondaires te posent trop de problèmes, tu dois en parler à ton médecin, mais ne pas arrêter sans son accord.
    Allez, courage, même si le chemin est parfois un peu long, il y a une porte de sortie.

  22. #18
    physiquantique

    Re : Dépersonnalisation ...

    on m'a à présent prescrit du risperdal , pas d'effets positifs (cela fait bientot une semaine depuis le début de sa prise) , mais des effets contraignant (j'ai créé un post , sans vouloir déranger , pour poser une question à ce sujet) tq la perte plus grande de spontanéité , de réflexion , de sentiment ... J'ai l'impression que les médicament ne font soient que de donner une illusion de soin , soit utilisent un principe censé s'appliquer uniquement sur "une partie du cerveau" mais agissant sur tout les récepteurs ...
    Y a t il vraiment un espoir de guérison ou il faut croire au père noël gentiment en ssayant d'oublier . J'ai l'impression de perdre (peut-tre n'est-ce pas une impression) l'amour de certaines choses , et l'internat n'arrange rien , j'en peu plus de vivre à proximité d'immatures et de devoir cacher mon désespoir , je n'essaye meme plus d'en parler puisque ces maladies sont souvent reliées par manque de connaissance à la schyzophrénie . Heuresement je ne suis pas sucidaire , l'idée d'un sucide me semble absurde , et je pense que les gens malheureux devraient arrêter les paroles héroïques , mais je ne sais que faire , je voudrait tout retrouver , tout à disparut, des notions on perdu leurs couleurs , plus rien n'a de sens ...
    Y a t il des conséquences , des séquellees physiques ou psychologiques irréversible , des modifications quant à la perception , l'appréciation de certaines idées , notions , sentiments ????
    Les médicaments que l'on me prescrit agissent-ils vraiment ?
    Merci du soutien de étoile et des intervenants
    vivons avec légerté

  23. Publicité
  24. #19
    physiquantique

    Re : Dépersonnalisation ...

    je dois certainement arrêter d'utiliser cette "maladie" pour excuser "tout" , mais j'ai la vive impression de voir mes capacités diminuer , mes résultats en témoignent , j'ai l'impression que les profs me prennent pour un débile ou un déficient intellectuel , il aurait dû me connaître "avant" , lorsque j'étais admirable de certaines choses , empli de sentiments forts . Et les professeurs d'avant , ne me comprendront pas non plus . Le passé et le présent sont négatifs , il ne me reste plus que le futur , mauis le futur me fait peuur , me dégoute depuis mon plus petit âge , et je veux conserver mon passé ...
    je pense que ce problème est en en train de pourrir ma vie , mon ancien "émoi" intellectuel ... nuit tout simplement à ma vie ,
    vivons avec légerté

  25. #20
    dajyni87

    Re : Dépersonnalisation ...

    bonsoir

    écoute , j'ai plusieurs choses à te dire. Premièrement , tu es loin d'être un déficient , un crétin ou un attardé ; tu es extrèmement intelligent et je sais ce que tu penses , qu'après tout je n'en sais rien puisque je ne te connais pas..mais tu sais l'intelligence c'est comme la bonté ou l'amour , quand elle est la , on le sait , on le sent cela émane de nos pores avant d'en faire la preuve par nos idées ou nos actes.
    tu es intelligent , tu es sensible et tu réfléchis admirablement bien . Je dirais même que tu réfléchis peut-être trop bien pour la moyenne de notre société. Ce que tu ressens , à ton jeune âge , je l'ai ressenti et le ressens encore et moi-même je me pose fréquemment la question de savoir si oui ou non la réalité est la réalité. Car après tout , qu'est ce qui prouve que notre monde est réel? personne ne peut se souvenir de sa naissance , personne ne peut comprendre ni la mort , ni l'origine du temps ou de la vie et il faudrait que notre coeur et notre âme approuve l'idée d'une réalité ineffable , permanente , solide et concrête? mais le concrêt ce n'est qu'une question de foi et au fond , la vérité n'en reste pas moins une idée qui repose sur cette même foi..enfin je m'égare un peu.
    Tout ça pour te dire , que bien que je ne ressente pas tes ressentis physiques , je comprends tes tourments existentiels qui en découlent et qui en sont peut-être la cause.
    Mais sache une chose , presque tout nous échappe dans ce monde , la vie la mort , la souffrance mais pour certaines personnes dont toi et moi ressontons cela , je pense , de façon quasi epidermique car les flèches de l'esprit pour l'esprit nous traverse physiologiquement ( toi sans doute avec ce problême de dépersonnalisation , moi avec des "troubles" du même ordre ).
    ton "émoi" intellectuel ne te détruit pas , c'est ta crainte qui te détruit et ton émoi n'a fait que pointer une inconnue.
    Puise dans ta forte ressource émotionnelle ( et donc intellectuelle , car a un certain niveau les deux sont liés ) la rage de vivre et d'être heureux . Car c'est un combat. Je crois que la dépersonnalisation est avant tout notre conscience aigue de soi qui pointe l'absence de fondement connus de cette vie , de nous-même. Dans notre vie de tous les jours , nous savons ce que nous faisons , parce que justement on le fait. Nous savons qui nous aimons parce que justement on aime. Mais savoir qui l'on est sans comprendre pourquoi nous sommes et ce qui nous a amené ici? et se pencher la dessus en se disant qu'au fond nous sommes le fruit d'un hasard prodigieux est simplement inconcevable , déprimant..c'est le début de la remise en cause de soi , par une conscience de soi trop aiguisée je crois. et a la vue de tes messages , je ne serai pas étonné que tes tourments puisent leurs origines dans ta trop grande réflexion.
    Parle , parle le plus possible , parle à ton psychiatre de ta réflexion , ne lui dis pas que tu vas mal , dis lui ce qui t'a amené a te sentir mal et , mieux , dis lui ta façon de comprendre ton mal-être ce que tu sembles bien faire ici.
    je ne sais pas si je t'ai aidé , mais j'ai cru bien faire en t'écrivant cela. peut etre que je suis a coté de la plaque ..mais je ne sais pas , je ne crois pas.
    aie confiance en toi , en la vie. Lache prise sur ce qui te trouble et puise en toi la force de décupler ta sensibilité émotionnelle , car l'amour est au fond , je pense , la seule donnée véritable et valable.
    Sache en tous cas que moi je t'aime bien
    allez ..garde courage
    Pierre

  26. #21
    Louis222

    Re : Dépersonnalisation ...

    Citation Envoyé par larra Voir le message
    bonjour
    moi je vien d'apprendre que mon petit ami est atteint de cette maladie (ou pseudo-maladie)
    donc j'essaye de me renseigner un peu partout pour avoir des informations sur cela et voir même des conseilles qui ferons que je pourrai l'aider a aller un peu mieu car deja pour moi avant d'apprendre sa il avait pa la vie facile mai maintenant je veu encor plus l'aider donc si vous pouviez m'aider je vous en serrai reconnaissante
    merci

    Vous pourriez faire un tout petit peu attention à l'orthographe s'il vous plait? merci
    Ton ami a beaucoup de chance de t'avoir. Je pense aussi que dans l'état dans lequel il est, tu ne peux le comprendre, et s'il ne veut pas que cela se sache, tu dois respecter son choix. Le mieux que tu puisse faire pour lui, crois moi, c'est de rester avec lui souvent, de ne pas le trahir, et de lui permettre de se reposer sur toi (aux deux sens du terme). C'est là la meilleure chose que tu puisse lui offrir, qui est d'être là quand il va mal. Pourquoi ? Pour ne pas se sentir fou quand il va mal, pour avoir l'impression de s'accrocher à quelque chose, et pouvoir parfois réfléchir un peu moins en discuttant, ou mieux comprendre ce qu'il vis en en parlant. J'éspère que mon message t'aidera, n'hésites pas à répondre en mp ou directement sur ce topic. Peace

  27. #22
    nass1708

    Re : Dépersonnalisation ...

    bonjour a tous,

    voilà désolé je vais simplement copié collé ce que j'ai mis dans un autre forum, c'est pas du spam , c'est juste que je me sens aussi concerné pas le sujet et je penses que ce que j'ai à dire peut vous etre utile ou au moins peut aborder des pistes qui ne vont peut etre pas de soi, voici ce que je penses:

    je vais essayer d'etre bref (o fait c'est raté! ) car ce que je vais dire va probablement avoir un peu de mal à passer, quoi qu'il en soit je donne mon avis car une personne a dit qu'elle se sentait bien pendant la derealisation et je penses qu'elle sera peut etre a meme de comprendre ce que je vais dire:

    j'ai moi meme eu des gros problemes d'angoisses existentielles et personnelles mais pas de depersonnalisation,
    juste un peu de derealisation et beaucoup d'angoisse (épisodique néanmoins, de plusieurs mois), mais du jour au lendemain je suis passé de l'enfer a une sérénité tres tres forte qui a duré une semaine ou deux puis rebelotte pleins de questions...,
    un des ingredients de ce lacher prise etait une tres (trop) grande foi en la vie (s'abandonner a la vie , la musique , les amis etc...) et la pratique d'un art (le dessin en l'occurence) afin de reactiver ma sensibilité et mon cerveau droit! afin d'arreter de penser....(j'ai essayé pleins de trucs mais je n'etait pas en depersonnalisation a ce moment juste angoisse tres forte, c la suite qui vous concerne..)
    enfin bref dans cet état: serenité tres forte (et sensation d'avoir plein d'énergie dans la tete, detre plein, pleinitude, que peut importe ce qui arrivera , tout ira bien..), vision périphérique tres net meme sur les bords comme une camera , si on fixe c'est verrouillé, impression (agreable) d'etre dans un reve avec perte d'hinibition, pleins de creativité et un sentiment comment dire d'amour quand je croise un regard (ne rien voir de metaphysique la dedans , tout cela etait plus de l'ordre des sensations physiques et emotionnel)

    et ce qui m'a mis la puce a l'oreille ou un déréalisé d'un autre forum avait cette vision périphérique (la vision globale, net meme sur les bords et une attention tres facile sans faire d'effort, ça "prend" le champs de la conscience; et il disait qu'il était zen , et il prenait des medocs pour sortir de ça donc je suis sur que c la meme chose qu niveau des impressions etc....

    depuis, et ça n'engage que moi, je me suis enormement renseigné sur ce que j'ai vécu et j'en suis arrivé a trouver ce qui selon moi est vrai dans ce qu'on appelle la spiritualité, en lisant krishnamurti et surtout stehpen jourdain( c le meilleur exemple de l'éveil dans la vie de tous les jours), ni gourous ni maitres a vous de voir si vous voulez jeter un oeil,

    juste pour information, un fait tres tres repandu dans le domaine de la recherche spirituelle est que au final le monde materiel est plus comme une pensee divine qui n'en existe pas moins pour autant,; mais sans la perception du "reel" je concois que ce soit un cauchemar, comme un entre deux mondes

    donc selon moi au risque de choquer, je penses que votre moi reel
    a simplement "vu" votre moi comme fictif , neanmoins vous n'avez qu'une vision flou de votre moi reel donc en theorie si vous restez dans cette etat et l'approfondissez en passant outre le mental peut etre, vous vous trouverez probablement,
    en ce qui me concerne, c'est la que ça va choquer , étant donné que mon mental est comme qui dirait vraiment assez calme maintenant comme si les demons ne pouvaient plus me faire peur au point de paniquer, et bien je vais probablement volontairement essayer de me mettre dans cette etat de depersonnalisation (dont je viens de decouvrir l'existence sur le net) afin d'aller au fond du probleme, un peu comme prendre la pilule rouge dans matrix, je sais ça parrait débile, ésotérique , ce que vous voulez mais il me semble que je ne me trompe pas ; et pour vous rassurer un mec comme stephen jourdain bien que profondément dans l'instant présent , hors du temps etc vivait normalement mais avec la pleinitude en plus, cela n'engage que moi,

    apres ce que je me demande , n'ayant pas moi meme vecu de vrai depersonnalisation, je me demande si une fois qu'on a compris intuitivement la "supercherie du 2eme moi" on peut le retrouver;
    ou plus precisement la supercherie de sa continuité totale, car rien n'empeche d'etre l'acteur du roman de sa vie bien que ça reste un roman qu'on peut refermer et ouvrir (bien sur je reprend les idees de quelqu'un d'autre là...)
    quoi qu'il en soit je crois en la vie et je crois que d'une maniere ou d'une autre il n'y a pas d ... !!
    surtout qu'en etat de panique on envisage de préférence le pire comme la vie est absurde; a quoi bon , et j'en passe....donc ne pas se fier a ce mental déglingué (quand il est dans cet etat) me semble assez sage

    prenez soin de vous ...

    ps: je me sentais obligé de témoigner car les dépersonnalisés et les "chercheurs spirituels" (désolé , j'ai pas d'autre mots) semblent vivrent sur deux chemins paralleles sans jamais se rencontrer mais avec des similarités tellement énorme que je ne pouvais pas ne pas les faire rencontrer, voila....)

    re..prenez soin de vous ...
    ++

  28. #23
    Louis222

    Re : Dépersonnalisation ...

    nass1708 > Intéressant ton post, il montre une certaine sagesse je pense, même si tu t'exprimes pas super bien ( je critique pas, je pense pas faire mieux )
    L'expérience de la depersonnalisation est à mon avis quelque chose qui nous force à la réflexion, et face à laquelle on se doit un effort d'hônneteté (penser par exemple, qu'on existe pas, peut être quelque chose de très dur ), et d'humilité.
    Personnellement je suis assez heureux de voir que j'ai assez bien vécu ca, et je comprends aussi à ce jour ce que tu dis quand tu parles de vouloir retourner à un état plus dépersonnalisé (récement je me suis dis que je voudrais retourner au plus profond de cet état pour l'explorer avec une vision nouvelle).
    Les réflexions profondes, spirituelles (voire mystiques) ont à mon avis un grand rôle dans cette expérience, mais pas une aide à proprement parler (il ne faut pas s'en remettre à une spiritualité, de toute façon la bonne spiritualité à mon sens, ne peux pas être reposante, mais au contraire un effort. Le repos, comme l'accomplissement ne peuvent être trouvés que par nous même).
    Je définis aujourd'hui celà comme une expérience plus que comme un état (d'ailleurs proche de ce qu'on atteint avec certaines substances à mon avis)

  29. #24
    mh34

    Re : Dépersonnalisation ...

    Bonsoir.
    On va en rester là, je rappelle les guide-lines de ce forum ; http://forums.futura-sciences.com/sa...ise-point.html
    Vous comprendrez facilement qu'on est hors ligne depuis un bout de temps déjà, les témoignages personnels ne sont pas inintéressants mais ils sont hors -sujet et surtout n'ont rien qui réponde à des critères scientifiques.
    Discussion fermée, pour la modération.
    Ω ξειν', αγγέλλει Λακεδαιμονίοις ότι τήδε κείμεθα τοις κείνων ρήμασι πειθόμενοι

  30. Publicité