Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

érésypèle



  1. #1
    fleurorev

    Lightbulb érésypèle


    ------

    bjr

    mon père a été opéré en janvier de la hanche, tout c'est bien passé, sauf une allergie à la codéine qui lui a provoqué des vomissements pendant 3 jours, et un abcès sur la cicatrice, depuis tout allait bien!
    jusqu'à il y a 10 jours où la jambe du côté de l'opération s'est mise à gonfler et à devenir violette, après un dopler, le médecin a dit qu' c'était un érésypèle, le traitement est en cours, ça dégonfle mais mon père est très fatigué ( je précise qu'il a 78 ans mais qu'il était en pleine forme avant l'opération qu'il ne voulait d'ailleurs pas faire)

    avez vous des renseignements sur l'érésypèle? est ce que ça peut être une suite de l'opération 4 mois après?

    merci de vos réponses

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Bibikirt

    Re : érésypèle

    Bonjour

    Première précision concernant la codéine : ce que ton père a eu, ce n'est pas une allergie mais un effet secondaire, nuance importante pour la suite des évènements si il nécessite à nouveau ce genre de traitement par la suite, puisque dans le premier cas, l'utilisation est contre indiquée mais pas dans le 2ème. L'abcès sur la cicatrice n'est pas à mettre sur le compte de la codéine mais plutot comme une infection post opératoire dont l'origien est toujours difficile à faire préciser. Quant à ce qui lui arrive actuellement : l'érysipèle est une dermo épidermite infectieuse à staphylocoque le plus souvent ou à streptocoque. Son origine tient soit dans une complication à distance de l'intervention (une séquelle à distance de l'abcès initial, dont la porte d'entrée a persisté), soit il s'agit d'un épiphénomène d'origine autre (une plaie le plus souvent, initialement négligée). Quoiqu'il en soit, il faut le traiter !!

    Voila !
    Carpe Diem

  4. #3
    fleurorev

    Re : érésypèle

    merci pour ta réponse

  5. #4
    w107023

    Re : érésypèle

    Pardon mais l'érysipèle n'est pas à staphylocoque mais bel et bien à streptocoque bêta-hémolytique du groupe A (S. pyogenes). L'utilisation d'un anti-staphylocoque est d'ailleurs strictement déconseillée (cloxacilline). Le traitement reste la vieille pénicilline G 12 MUI/jour pendant 5-10 jours puis relais per os par amoxicilline (3 à 4,5 g/j) pendant 5 à 10 jours.
    La fasciite nécrosante peut par contre être une association staph + strepto + anaérobies.

  6. A voir en vidéo sur Futura
Découvrez nos comparatifs produits sur le sport et la santé.