Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

asticots soignants



  1. #1
    scorpionnette

    asticots soignants

    Bonjour à tous,

    Je voulais savoir si la tehnique des asticots soignant les plaies est utilisée en france et où, ou si il est possible d'en importer et dans quelles conditions.

    Mercci

    -----


  2. #2
    Bibikirt

    Re : asticots soignants

    Bonjour

    Il existe bien des techniques de traitement des hématomes par des sangsues en chirurgie plastique, pour les asticots, je ne sais pas !
    Carpe Diem

  3. #3
    Démostène

    Re : asticots soignants

    Bonjour,
    Les sangsues et les asticots à usage médical sont classifiés comme "matériel médical", peut-être une recherche avec ces termes te donnera des résultats.
    @+

  4. #4
    Damon

    Re : asticots soignants

    Salut,

    Une simple recherche sur asticots+plaies m'a permis de trouvez ceci.

    http://www.adiph.org/bulcrim64.doc
    CRIM Rennes - CRIM Rennes - CRIM
    MARS - AVRIL 96 N° 64 CRIM Rennes - CRIM Rennes
    ISSN N° 1169 - 8772
    LES ASTICOTS DANS LA DETERSION DES PLAIES

    L'intérêt des asticots dans la détersion des plaies est connu depuis
    l'antiquité. Plus récemment Baer, dans les années 20, mena la première étude
    clinique chez 89 patients souffrant d'ostéomyélite chronique (1). Il
    rapporte un taux de succès de 90 %, alors qu'à cette époque, le taux de
    mortalité des fractures ouvertes des membres inférieurs est de 75 %. Ce
    succès a été rendu possible par l'utilisation d'une méthode de stérilisation
    des asticots qu'il avait alors développée, afin d'éviter la croissance de
    germes contaminants et particulièrement anaérobies.

    Les espèces de mouches bleues les plus souvent utilisées pour l'obtention
    des asticots sont Lucilia illustris, Lucilia sericata et Phormia regina. Le
    "National Institute of Health" des U.S.A. décrit une méthode de culture et
    de préparation des insectes (3). Les oeufs sont recueillis sur des morceaux
    de viande de cheval, lavés trois fois à l'eau puis trois fois par une
    solution de soude au 1/50. Une solution nutritive est obtenue en dissolvant
    250 mg de cholestérol dans du chlorure de méthylène. Puis 52,5 g de caséine,
    2,25 g de "celluflour", 1,5 g d'oléate de sodium, 1,5 g de RNA, 3 g de sels
    de WESSON et 10 g de gélose sont rajoutés. La solution obtenue est évaporée
    puis reconstituée avec 495 ml d'eau et 5 ml de soude normale. Celle-ci est
    passée à l'autoclave pendant 15 minutes puis refroidie dans de la glace. Les
    oeufs sont ensuite mis à incuber à 25° C dans une atmosphère chargée à 85 %
    d'humidité pendant 4 à 5 jours.

    200 à 600 asticots sont placés dans la plaie, puis recouverts par un
    pansement. On considère que ceux-ci vont consommer 10 à 15 g de tissu
    nécrotique par jour (3). Compte tenu de leur cycle de développement, toute
    application est limitée à 72 heures.
    Plusieurs mécanismes pourraient expliquer l'activité des asticots (2, 3, 4).
    En raison de leur présence dans la plaie, ils entraînent une irritation
    conduisant à une sécrétion d'exsudat. Cet exsudat diminuerait le nombre de
    bactéries par un effet mécanique identique à celui observé lors du rinçage
    d'une plaie. Le constant mouvement des asticots pourrait aussi promouvoir
    directement la granulation. Les asticots sécrètent aussi de nombreuses
    substances qui stimulent la cicatrisation (ammoniac, carbonate de calcium,
    agents antibactériens) ou qui dégradent les tissus nécrotiques (enzymes
    protéolytiques). Enfin, ils agiraient aussi par ingestion des bactéries et
    des tissus nécrotiques.

    Les principaux inconvénients à l'utilisation des asticots sont un prurit
    local intense et surtout d'ordre esthétique. Le prurit peut être
    partiellement contrôlé par des sédatifs. Il est bien plus difficile de faire
    accepter aux patients et au personnel soignant la présence d'asticots,
    d'autant plus que ceux-ci peuvent s'échapper de la plaie et ramper sur les
    lits ou les sols des chambres !

    Aujourd'hui, le développement de l'antibiothérapie a rendu obsolète l'emploi
    des asticots dans la détersion des plaies. Néanmoins, ceux-ci peuvent
    s'avérer efficaces dans la prise en charge de plaies où les techniques
    modernes sont inadaptées.
    Patrick ZAMPARUTTI



    REFERENCES
    1 - BAER W. J Bone Joint Surg 1931 ; 13 : 438.
    2 - HORN K. Arch Otolaryngol 1976 ; 102 : 377-9.
    3 - Micromedex Inc 1995, vol 86.
    4 - Reames M et coll. Ann Plast Surg 1988 ; 21 (4) : 388-91.
    et aussi :


    Et celui-ci, sur lequel par contre il pourrait me semble-t-il y avoir des réserves à émettre.
    http://www.exmed.org/exmed/co2004.html
    2 mars 2004
    Asticots et chiens médecins
    <<Plaies infectées ; les asticots autorisés en Angleterre>> Source : le Q.d.M. du 25/02/2004. <<Depuis le 20 février , les médecins anglais ont reçu l'autorisation de traiter les plaies infectées par les asticots , afin de diminuer la consommation d'antibiotiques . [ . . . ] Les médecins avaient constaté que les plaies infectées ou nécrosées se cicatrisent rapidement (en trois jours en moyenne) grâce à l'application de larves de mouches qui tuent les bactéries et dévorent les tissus nécrosés , laissant intacts les tissus sains>>. A quand le retour aux bonnes vieilles sangsues dans le traitement de l'hypertension artérielle et la prévention de l'oedème aigu du poumon ? Pour les plaies infectées , il existe une méthode tout aussi infaillible qui consiste à laisser son chien lécher la plaie , car la salive du chien est très riche en enzymes protéolytiques ayant la même action que les asticots. Il existe dans notre Périgord rural et occitan un dicton : <<langua di chi , langua di medichi>> , ce qui se traduit ainsi : <<langue de chien , langue de médecin>> . On ne vantera jamais assez les vertus thérapeutiques du chien .
    Dr Philippe Deharvengt ,dit le Père Igor
    Damon
    Un EeePc ça change la vie !

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. En vidéo : des asticots pour nettoyer nos plaies !
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 4
    Dernier message: 03/02/2013, 10h44
  2. [PM61] des asticots?
    Par ABN84 dans le forum Physique
    Réponses: 37
    Dernier message: 07/11/2006, 22h22