Discussion fermée
Affichage des résultats 1 à 18 sur 18

injection sous-cutanée au lieu de intra-musculaire ; que faire?



  1. #1
    bellawolf

    Question injection sous-cutanée au lieu de intra-musculaire ; que faire?

    j'ai commencé mon injection de decapeptyl samedi mais voila je me suis trompée au lieu de me faire l'injection en intramusculaire je l'ai fait en sous cutané!!!!
    ca me travail est ce que c'est grave?????
    merci

    -----

    Dernière modification par mh34 ; 31/03/2010 à 21h01.

  2. Publicité
  3. #2
    myoper

    Re : injection sous-cutanée au lieu de intra-musculaire : que faire?

    Ca n'est pas catastrophique mais en fonction de l'indication, il faudra peut être refaire quand même une injection. En effet, la forme IM est prévue pour une action d'un a plusieurs mois, ce que ne réalise pas la forme SC.
    Rappellez votre médecin sans stresser.
    Dernière modification par mh34 ; 31/03/2010 à 21h01.

  4. #3
    gmb

    Re : injection sous-cutanée au lieu de intra-musculaire : que faire?

    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    Ca n'est pas catastrophique mais en fonction de l'indication, il faudra peut être refaire quand même une injection. En effet, la forme IM est prévue pour une action d'un a plusieurs mois, ce que ne réalise pas la forme SC.
    Rappellez votre médecin sans stresser.
    Bellawolf ne dit pas qu'il a utilisé une forme sous cutanée à la place d'une forme intra musculaire; il dit si j'ai bien compris qu'il s'est administré par voie sous cutanée une forme intra musculaire. Si c'est bien cela, il est erroné de déduire qu'en SC la forme IM aura une cinétique plus rapide; Si tu as des données précises sur ce point je serait intéressé à les connaître car logiquement ce devrait plutôt être le contraire, le tissus sous cutané étant moins vascularisé que le tissu muisculaire.
    Dernière modification par mh34 ; 31/03/2010 à 21h02.

  5. #4
    myoper

    Re : injection sous-cutanée au lieu de intra-musculaire : que faire?

    Citation Envoyé par gmb Voir le message
    il est erroné de déduire qu'en SC la forme IM aura une cinétique plus rapide;
    Tout a fait.
    Raison pour laquelle j'ai écrit :

    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    ... il faudra peut être refaire quand même une injection. En effet, la forme IM est prévue pour une action d'un a plusieurs mois, ce que ne réalise pas la forme SC.
    Rappellez votre médecin sans stresser.
    Elle n'est pas prévue pour, ni dans la composition, ni pour ce site d'utilisation (sinon on aurait peut être préféré ne utilisation plus simple. En SC, par exemple ?).
    Ou alors tu aurais une AMM qui l'indique ?
    Mais je n'aurais pas du, en effet, parler de la forme SC mais de l'utilisation.

    PS : il y a pas mal de produits SC a fréquence pluri-quotidienne.
    Dernière modification par mh34 ; 31/03/2010 à 21h02. Motif: smilley

  6. #5
    adhalam

    Lightbulb Re : injection sous-cutanée au lieu de intra-musculaire ; que faire?

    bonsoir

    je pense que vous parlez de la forme Decapeptyl LP c'est elle qui s'administre par voie IM

    le fait de l'avoir injecté par voie sous cutanée va modifier la pharmacocinétique du produit, théoriquement il sera moins efficace, mais c'est pas certain, il vous faut un vie auprès de la firme qui fabrique ce médicament elle est mentionnée sur l'emballage extérieur, c'est la seule source d'information qui pourrait etre fiable

    NB: la voie intramusculaire permet une libération plus rapide dans le sang du médicament que la voie SC
    "Never say what you know but always know what you say"

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    myoper

    Re : injection sous-cutanée au lieu de intra-musculaire ; que faire?

    Apparemment, les voies sont considérées comme "équivalentes" d'une manière générale. Reste a savoir si cette forme entre dans les "généralités" et si la graisse SC n'est pas un facteur limitant (stockage).
    Dernière modification par myoper ; 01/04/2010 à 00h38. Motif: &&

  9. Publicité
  10. #7
    gmb

    Re : injection sous-cutanée au lieu de intra-musculaire ; que faire?

    Non, les administrations sous cutanée et intra-musculaire ne sont pas considérées comme équivalentes "d'une manière générale": pour certains médicaments, la biodisponibilité est supérieure par voie SC alors que pour d'autres c'est l'inverse. Le principal paramètre déterminant ce point est la plus ou moins grande hydrophilie/lipophilie de la molécule.

  11. #8
    myoper

    Re : injection sous-cutanée au lieu de intra-musculaire ; que faire?

    Citation Envoyé par gmb Voir le message
    Non, les administrations sous cutanée et intra-musculaire ne sont pas considérées comme équivalentes "d'une manière générale": pour certains médicaments, la biodisponibilité est supérieure par voie SC alors que pour d'autres c'est l'inverse. Le principal paramètre déterminant ce point est la plus ou moins grande hydrophilie/lipophilie de la molécule.
    Certes, mais j'ai utilisé les termes : "manière générale" pour justement dire que je ne prends pas en compte les caractéristiques du produit et pris la précaution de mettre des guillemets a "équivalent".
    Sinon, j'aurais dit : pour tel ou tel type de molécules et donc justement pas généralement.
    J'aurais peut être du dire que ces voies sont décrite de manière analogue dans la litérature en mettant de coté les caractéristiques du produit (...).
    Mais même la, je ne serais pas exhaustif et "analogue" peut être interprété ...

  12. #9
    gmb

    Re : injection sous-cutanée au lieu de intra-musculaire ; que faire?

    les voies SC et IM sont décrites de façon bien distinctes dans la littérature, car elles ont chacune leurs avantages, inconvénients, indications spécifiques et en général, dans les bons manuels, il est régulièrement fait référence, dans l'étude de ces voies, à la nature du produit puisqu'elle conduit pour une large part au choix de l'une ou l'autre.
    Effectivement "analogue" et "équivalence", sans autre précision, ça ne veut pas dire grand chose !!

  13. #10
    myoper

    Re : injection sous-cutanée au lieu de intra-musculaire ; que faire?

    En simplifiant, disons qu'il n'y a pas 50 voies d'administrations et si on en fait la liste, on peut remarquer que, par exemple, les voies percutanées et intrathécales sont loin d'être "équivalentes" ou "proches" ou "analogues", en fait, aussi éloignées que possible.
    Etc ...
    On remarquera aussi le nombre réduit de voies parentérales générales et on pourra remarquer tout de suite la différence entre la voie IV et les autres.
    Et les autres sont ... ?



    Bon, il est vrai que je supposais un minimum d'acquis et je n'aurais pas du en préjuger.

    Ou : un labo cherche a dévelloper une forme injectale générale retard, quelles seront les voies retenues a priori ?




    Edit : dans ce cas précis, est ce que la différence aurait pu être moins grande en utilisant une autre voie d'administration (P.O., IV, transcutanée, sublinguale, etc ...) ?
    Ou encore, y a t'il une autre voie qui présenterait encore moins de différences ?

    Par différence, j'entend (entre autre et au moins) : pharmacocinétique et problèmes potentiels.
    Dernière modification par myoper ; 01/04/2010 à 22h32.

  14. #11
    adhalam

    Red face Re : injection sous-cutanée au lieu de intra-musculaire ; que faire?

    Bonjour,

    Oui il existe des différences entre la voie S/C et IM ces différences sont surtout d'ordre pharmacocinétique ( vitesse de résorption, biodisponibilité)

    la voie S/C est classiquement plus lente que la voie IM et réservée aux produits pour-lesquels on désire un effet prolongé ou une libération lente ( vaccins, insulines..)

    le muscle étant plus vascularisé, les produits administrés par cette voie seront plus rapidement résorbés avec plus grande concentration dans le sang ( antibiotiques, anti inflammatoires...)

    chaque voie d'administration possède ses avantages, inconvénients et indications

    amicalement
    "Never say what you know but always know what you say"

  15. #12
    myoper

    Re : injection sous-cutanée au lieu de intra-musculaire ; que faire?

    Citation Envoyé par adhalam Voir le message
    le muscle étant plus vascularisé, les produits administrés par cette voie seront plus rapidement résorbés avec plus grande concentration dans le sang ( antibiotiques, anti inflammatoires...)
    Attention, on va pouvoir te citer l'extencilline tous les 8/15 jours ou les formes retard de neuroleptiques (ou ... le décapeptyl).


    Bien sur qu'il y a des différences, je ne pense pas avoir laissé entendre le contraire. Sinon, j'aurais écrit "égales".
    (et quelles sont donc les voies qui présentent moins de différences ?)

    Pour reprendre ce que je veux dire, si on a un produit IM et on doit l'utiliser (pas d'autre choix, rupture de stock, urgence, erreur ...) et il existe une contre-indication pour la voie (AVK, (erreur (qui n'est pas une CI)) ...) : quelle autre voie va être choisie préférentiellement ?











    IV ?
    Dernière modification par myoper ; 02/04/2010 à 13h04.

  16. Publicité
  17. #13
    Edelweiss68

    Re : injection sous-cutanée au lieu de intra-musculaire ; que faire?

    Bonjour,

    En effet, pas d'IM sous anticoagulants ni chez les hémophiles au passage. Maintenant, pour la question de quelle voie utilisée pr administrer un produit initialement prévu en IM, je ne pense pas que l'on puisse faire de généralisation, cela dépend du produit et donc de ses caractéristiques et biensûr du patient donc il est difficile de ne pas faire du cas par cas!

  18. #14
    myoper

    Re : injection sous-cutanée au lieu de intra-musculaire ; que faire?

    Certes mais utiliser un produit IM en IV va exposer a un risque embolique important (contre indiqué) ; en percutané, il est éxtrémement probable qu'il n'ait aucun effet (surtout si une forme retard est recherchée) ; per os, on s'expose a une inactivation immédiate et on n'aura pas de libération ni retard, ni prolongée ; en sub lingual ou intra rectal, on s'expose directement a un surdosage ...

    Si on doit utiliser le produit, mis a part la voie SC et sauf oubli de ma part, je ne vois pas (sauf CI pour cette voie aussi, évidemment).
    Ce qui me vient, ce c'est l'exemple des vaccins (tous patients confondus, sauf CI)..


    Edit : si vous voulez, sans "généraliser" la voie SC, on peut dire que toutes les autres ne sont "généralement" pas utilisables, au contraire de la voie SC.
    Dernière modification par myoper ; 02/04/2010 à 12h42.

  19. #15
    gmb

    Re : injection sous-cutanée au lieu de intra-musculaire ; que faire?

    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    Attention, on va pouvoir te citer l'extencilline tous les 8/15 jours ou les formes retard de neuroleptiques (ou ... le décapeptyl).


    Bien sur qu'il y a des différences, je ne pense pas avoir laissé entendre le contraire. Sinon, j'aurais écrit "égales".
    (et quelles sont donc les voies qui présentent moins de différences ?)

    Pour reprendre ce que je veux dire, si on a un produit IM et on doit l'utiliser (pas d'autre choix, rupture de stock, urgence, erreur ...) et il existe une contre-indication pour la voie (AVK, (erreur (qui n'est pas une CI)) ...) : quelle autre voie va être choisie préférentiellement ?











    IV ?
    l'exemple de l'extencilline et des neuroleptiques retard n'est pas une réponse à la remarque d'adhalam et elle montre bien qu'on ne peut pas parler de "la voie SC ou IM" ...dans l'absolu sans prendre en compte le produit dont il est question,
    l'extencilline et les neuroleptiques retard sont des principes actifs associés à des substances qui en limitent la vitesse de dissolution et donc de diffusion dans l'organisme. Dans ce cas ce n'est pas la voie qui est en cause mais la capacité du site d'injection à résorber le principe actif et lui permettre de diffuser dans l'organisme.
    les caractéristiques que rappelle adhalam pour les différentes voies sont classiques, bien établis, un point c'est tout.
    on ne peut comparer que ce qui est comparable

  20. #16
    gmb

    Re : injection sous-cutanée au lieu de intra-musculaire ; que faire?

    Citation Envoyé par Edelweiss68 Voir le message
    Bonjour,

    En effet, pas d'IM sous anticoagulants ni chez les hémophiles au passage. Maintenant, pour la question de quelle voie utilisée pr administrer un produit initialement prévu en IM, je ne pense pas que l'on puisse faire de généralisation, cela dépend du produit et donc de ses caractéristiques et biensûr du patient donc il est difficile de ne pas faire du cas par cas!
    tout à fait d'accord, tout le reste n'est qu'élucubrations hasardeuses

  21. #17
    myoper

    Re : injection sous-cutanée au lieu de intra-musculaire ; que faire?

    Citation Envoyé par gmb Voir le message
    l'exemple de l'extencilline et des neuroleptiques retard n'est pas une réponse à la remarque d'adhalam et elle montre bien qu'on ne peut pas parler de "la voie SC ou IM" ...dans l'absolu sans prendre en compte le produit dont il est question,
    Heu, comme il n'a pas posé de question, je n'ai pas fait de réponse ou c'était juste pour déformer une nouvelle fois mes propos ?

    Je précisais juste la durée de ces produits faits en IM par rapport aux autres qui ont été cités mais si tu crois que c'est faux comme tu le sous entends, tu peux présenter de vrais arguments.

    Citation Envoyé par gmb Voir le message
    Dans ce cas ce n'est pas la voie qui est en cause mais la capacité du site d'injection à résorber le principe actif et lui permettre de diffuser dans l'organisme.
    Quelqu'un a dit le contraire ?
    Tu dissertes sur les produits, je parle ici des voies d'administrations, ça te pose un problème ou il y a encore des mots que tu ne comprends pas ?

    Citation Envoyé par gmb Voir le message
    les caractéristiques que rappelle adhalam pour les différentes voies sont classiques, bien établis, un point c'est tout.
    Tu peux ainsi parcourir le vidal et trouver quels sont les produits (en les reprenant tous) pour lesquels ces deux voies ne sont absolument pas interchangeable puis voir quelles autres voies seraient possibles en cas de contre-indication de la voie et necessité du produit.

    Nouvel exemple : lorsque la voie IM est contre-indiquée pour un vaccin qui n'est prévu et n'existe que pour cette voie (AMM), tu penses visiblement qu'il ne faut pas le faire en SC contrairement a ce qu'il se pratique et qui est recommandé (cf derniere campagne).
    (ce n'est pas parce que ce n'est pas sur l'AMM qu'on ne soigne pas les gens, comme un fil précédent l'a montré et malgré ce que tu peux penser).

    Citation Envoyé par gmb Voir le message
    tout à fait d'accord, tout le reste n'est qu'élucubrations hasardeuses
    Tu pourrais donc me citer quelles sont toutes les autres voies injectables pour les formes retards longue durée (plusieurs jours) puisque tu penses visiblement qu'il y en a d'autres.

    Si on a une formes IM ou SC, il sera moins hasardeux de la faire IV ou PO, sub lingual ... ?
    Intra articulaire, peut être ?

    Ou cela marchera mieux, moins de risque de surdosage, d'ineficacité ou de toxicité ?

    Je ne dirais pas ce que je pense des propos laissant supposer qu'il y aurait eu moins de risques ou une plus grande efficacité a faire, par exemple, ce décapeptyl par une autre voie (qui aurait au mieux été totalement ineficace, au pire, aurait envoyé bellawolf a l'hopital).
    Encore une dernière fois, ces élucubrations hasardeuses permettent de soigner les gens lorsqu'il y a contre indication pour la voie et pas pour le produit (qui n'existe pas sur une autre forme et qui permet de soigner le patient) - a l'exclusion des autres voies.
    Dernière modification par myoper ; 04/04/2010 à 00h52.

  22. #18
    myoper

    Re : injection sous-cutanée au lieu de intra-musculaire ; que faire?

    Apparemment tout a été dit sur la question initiale, le fil peut donc être fermé pour mettre fin aux chipotages divers qui semble tourner autour des AMM (fil déjà ouvert) sans rapport avec le sujet (voir le titre).

    Si quelqu'un a des éléments fondés sur une question précise, un autre fil peut être ouvert.

  23. Publicité

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. aidez-moi please !!!
    Par danginie dans le forum Mathématiques du collège et du lycée
    Réponses: 2
    Dernier message: 13/05/2009, 18h36
  2. aidez moi....
    Par danginie dans le forum Mathématiques du collège et du lycée
    Réponses: 1
    Dernier message: 13/05/2009, 16h54
  3. aidez moi....
    Par danginie dans le forum Mathématiques du collège et du lycée
    Réponses: 2
    Dernier message: 13/05/2009, 16h39
  4. aidez-moi please !!!
    Par danginie dans le forum Mathématiques du collège et du lycée
    Réponses: 2
    Dernier message: 13/05/2009, 16h06
  5. aidez moi !!!!
    Par anger57 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 1
    Dernier message: 08/10/2004, 17h56