Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

Compenser une perte de sang



  1. #1
    kelebrindae

    Compenser une perte de sang

    Bonjour à tous,

    Je suis en train d'écrire une nouvelle policière, et comme je n'ai pas la moindre formation ou connaissance médicale, je viens vous demander conseil afin de ne pas dire de (trop grosses) bêtises.

    Situation: mon personnage veut disparaître et se faire passer pour mort. Pour cela, il envisage de mettre en scène une pseudo "scène de crime" et, entre autres, de la tartiner avec son propre sang pour la rendre crédible.

    Passons sur la grande difficulté et les risques que posent une auto-prise de sang; imaginons que le type s'est bien documenté et entraîné (et qu'il possède une psychologie suffisamment bizarre pour envisager ce recours).

    Comme le sang humain coagule très vite, il est obligé de se faire la prise de sang sur place, au moment de la mise en scène (impossible de la faire avant, en plusieurs fois).

    Problème: une prise de sang standard est limitée à environ 8ml par kg. Je ne donne pas de description physique précise du type, mais on peut supposer qu'il est à peu près standard (1m80 pour 75kg) => cela nous donne 600ml de sang, ce qu'il trouve insuffisant pour être réaliste.
    Il se décide donc à aller à l'extrême limite de la procédure et de se prélever 1,5 litre de sang (je vous l'ai dit, il est bizarre, voire plutôt dérangé...).
    Mais les risques restent importants, et il décide donc:
    1) de boire juste avant une bonne quantité de boisson type "boisson sportive de récupération" pour compenser en partie la déshydratation et la perte d'électrolytes;
    2) de s'injecter avec une seringue(!) un soluté électrolytique (Ringer lactate) immédiatement après (ou pendant, je ne sais pas si c'est possible) le prélèvement pour limiter le choc hypovolémique. En quelle quantité, je ne sais pas encore;
    3) dans les jours qui suivent, de prendre un traitement type "Tardyféron" pour compenser la perte de fer et limiter l'anémie (il me semble que ces produits sont assez faciles à obtenir, même sans ordonnance).

    Voilà. Mes questions sont donc les suivantes:
    - Dans le cadre d'une oeuvre de fiction (où les limites du possibles peuvent être légèrement étirées ) dont les lecteurs ne sont a priori pas médecins, cela vous paraît-il à peu près plausible?
    - Les trois mesures de "sécurité" envisagées par le personnage vous paraissent-elles pertinentes? Possibles? Efficaces?
    - Question subsidiaire: Voyez-vous des détails qui clochent de façon évidente?

    Je suis preneur de toute information pouvant m'aider à rendre l'histoire plus crédible. Merci d'avance !

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    mh34

    Re : Compenser une perte de sang

    Bonjour.
    On peut effectivement survivre à une perte de 1,5 l, sans compensation particulière, puisque même la TA ne sera pas affectée ( pour un poids "normal" d'adulte).
    Pas nécessaire de se perfuser du Ringer dans ces conditions, surtout que s'il le fait avant sa saignée, quand la police scientifique analysera le sang...

    Ici : http://devsante.org/IMG/html/doc-12065.html
    Ω ξειν', αγγέλλει Λακεδαιμονίοις ότι τήδε κείμεθα τοις κείνων ρήμασι πειθόμενοι

  4. #3
    myoper

    Re : Compenser une perte de sang

    Citation Envoyé par kelebrindae Voir le message
    - Dans le cadre d'une oeuvre de fiction (où les limites du possibles peuvent être légèrement étirées ) dont les lecteurs ne sont a priori pas médecins, cela vous paraît-il à peu près plausible?
    - Les trois mesures de "sécurité" envisagées par le personnage vous paraissent-elles pertinentes? Possibles? Efficaces?
    - Question subsidiaire: Voyez-vous des détails qui clochent de façon évidente?
    Bonjour,

    Avant tout, il est primordial de présenter la façon dont laquelle le personnage veut mourir.
    S'il doit mourir égorgé (vidé de son sang), il lui faudra en laisser sur place trop pour survivre ou peut-être pas assez pour rendre crédible sa disparition (celle du cadavre).
    Mais il existe d'autres morts, même avec plaie(s) pénétrante(s) bien moins sanglantes (une balle dans la tête ou un coup dessus, un poinçon dans le cœur ...).
    Le but étant de laisser une trace crédible (quantité mais aussi disposition et contexte) avec des indices suggérant la façon de faire.

    Puisqu'il veut disparaitre mort, c'est qu'il fera croire que quelqu'un aura disposé du corps et laisser supposer que cette(-s) personne(s) l'ait tué (sinon cette dernière aura tout intérêt a laisser au contraire, des signes de vie) et cet assassin aura tout intérêt a rester discret (sauf meurtres en série ou autres cas se voulant spectaculaires) et laisser le minimum de traces.
    Si la ficelle est trop grosse, c'est sur le plan policier et psychologique que la crédibilité va être entamée.

  5. #4
    kelebrindae

    Re : Compenser une perte de sang

    Merci pour ces réponses rapides!

    Pas nécessaire de se perfuser du Ringer [...]s'il le fait avant sa saignée, quand la police scientifique analysera le sang...
    Non, comme je l'expliquais dans le premier post, il le ferait juste après, pour éviter le choc hypovolémique. Si 1,5 litre ne présente pas de risque particulier, le personnage pourrait s'orienter vers un prélèvement supérieur..

    il est primordial de présenter la façon dont laquelle le personnage veut mourir.
    L'idée est de ne laisser aucun doute ou presque sur le décès de la personne ayant perdu le sang => gros volume, dispersé en gerbes bien spectaculaires sur le mur, le sol, etc.. Le but est de faire croire à un meurtre perpétré par un tueur psychopathe (dans l'espoir d'impliquer la presse), le grand-guignol est de mise...

  6. #5
    myoper

    Re : Compenser une perte de sang

    Citation Envoyé par kelebrindae Voir le message
    L'idée est de ne laisser aucun doute ou presque sur le décès de la personne ayant perdu le sang => gros volume, dispersé en gerbes bien spectaculaires sur le mur, le sol, etc.. Le but est de faire croire à un meurtre perpétré par un tueur psychopathe (dans l'espoir d'impliquer la presse), le grand-guignol est de mise...
    Il risque alors de pas y avoir assez de sang.

    Il est censé tout perdre soit ses 4 à 5 litres sur place sinon c'est que le psychopathe a enlevé le corps avant qu'il ne se vide complétement c'est a dire pendant l'hémorragie et il faudra donc qu'il laisse des indices crédibles en ce sens car enlever un corps complétement ensanglanté sans laisser de traces alors que celles du meurtre sont évidemment étalées ne sera pas crédible (on en lève toutes les traces du déplacement du corps mais on laisse énormément de sang et pourquoi alors enlever le corps ? ou alors, il y a eu d'autres meurtres identiques).

    Dans ce cas, je ne vois que l'option lavage : étaler du sang correspondant "en surface" (pas en quantité) à ce que provoqueraient les blessures et les conditions recherchées (arme(s), lutte, déplacements ... voire dépeçage dans la baignoire, etc ...) puis le nettoyer au mieux. Les traces de ces éclaboussures étendues, voire partout, seront mises en évidence et aura tendance a montrer que le tueur aura voulu enlever et les traces et le corps, ce qui est plus logique mais n'aura réussi qu'a faire disparaitre le corps.
    Ce n'est donc pas la quantité qui est primordiale mais la façon dont il est réparti dans la pièce (les autres informations disparaitront avec le lavage et ne pourront pas trahir la mauvaise façon dont il aura été déposé).
    Dernière modification par myoper ; 02/02/2011 à 19h53.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    kelebrindae

    Re : Compenser une perte de sang

    Dans ce cas, je ne vois que l'option lavage : étaler du sang correspondant "en surface" (pas en quantité) [...] puis le nettoyer au mieux.
    Oui, réflexion faite, je pense que c'est la meilleur option: ce serait bizarre qu'un tueur fasse disparaître un corps mais laisse une mare de sang au milieu de la pièce. Et si on se place dans le scénario "psychopathe qui veut frapper les esprits", il ne s'embêterait pas à faire disparaître le corps...
    Donc, non seulement votre proposition est plus plausible, mais en plus elle évite à mon personnage principal de se saigner à blanc...

    Ok, je pars sur cette voie. Merci beaucoup!

  9. Publicité
  10. #7
    zendub

    Re : Compenser une perte de sang

    Myoper fan de policiers et autres thriller ?!

    En tout cas j'ai bien aimé les idées,

    Edit :

    Note pour plus tard : ne jamais aller chez myoper
    "la vie est une farce" E. Ionesco - section santé for ever :D

  11. #8
    myoper

    Re : Compenser une perte de sang

    De tutes façon, je n'ai plus de place à la cave, j'en suis à la troisième dalle de béton.
    Il va falloir maintenant que je remplace les squelettes de mes trophées d'animaux empaillés par les os humains parce que j'ai arrété d'en faire des lambris et des objets de décoration : c'est trop long ...

    Honnêtement et pour verser dans la psycho, je me demande dans quelle mesure il est possible que j'ai une idée originale qui ne soit pas influencée par des lectures.


    Citation Envoyé par kelebrindae Voir le message
    ... mais en plus elle évite à mon personnage principal de se saigner à blanc...
    A la fin du livre, on le retrouve clamsé dans un coin de ruelle parce qu'il était hémophile et ne le savait pas ...

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Compenser une chute de tension
    Par Delivereath dans le forum Électronique
    Réponses: 36
    Dernier message: 24/06/2010, 12h20
  2. perte de caillots de sang
    Par cinday59 dans le forum Contraception, gynécologie, grossesse et sexualité
    Réponses: 7
    Dernier message: 13/12/2009, 17h34
  3. perte maron puis tres peu de sang
    Par manoudydy dans le forum Contraception, gynécologie, grossesse et sexualité
    Réponses: 3
    Dernier message: 17/10/2009, 18h56
  4. Réponses: 6
    Dernier message: 07/06/2009, 18h17
  5. Compenser la gravitation
    Par naine dans le forum Archives
    Réponses: 28
    Dernier message: 11/07/2008, 16h20