Nouvelle unité de dosimétrie: le poil de c**
Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 20 sur 20

Nouvelle unité de dosimétrie: le poil de c**



  1. #1
    Tropique

    Nouvelle unité de dosimétrie: le poil de c**


    ------

    Hello

    Je propose d'introduire cette nouvelle unité, qui est beaucoup plus parlante pour les profanes que les ppm et autres ppb.
    Explications:
    Souvent, on entend parler de contamination d'aliments ou d'eau potable, chiffrée en ppm ou ppb. Pour la plupart des gens, ça ne represente strictement rien: difficile de se figurer le millionième ou le milliardième de quelque chose; on sait simplement que c'est très petit (=négligeable).

    Donc, lorsqu'on veut rassurer les gens, lors d'une pollution ou quand les promoteurs d'OGM parlent des résisdus d'insecticide produit par la plante et se retrouvant dans l'alimentation, on parle "de quelques parties par million", sous-entendu: c'est négligeable.
    L'est-ce réellement?
    Nous allons voir ce que représente cette unité de pollution dans une autre, beaucoup plus familière au commun des mortels: le poil de c** dans la pizza.
    Rien de plus désagréable de se voir servir une pizza agrémenté du dit ornement (qui n'est pourtant pas toxique).
    Si nous nous basons sur une pizza moyenne, de 400g et un poil de c** d'un diamètre moyen de 0.08mm et d'une longueur de 20mm (je sais, il y a en a des plus longs, mais j'aimerais déjà voir votre tête), on arrive à une valeur de 0.25ppm (250ppb) (en supposant que la kératine à une densité de 1, ce qui ne doit pas être loin du compte).
    Cela fait donc une teneur de 4 p.d.c. par ppm; une valeur de "quelques ppm", comme je l'ai entendu dire l'autre jour à la TV par un champion du maïs transgénique peut se traduire par: "une jolie touffe". Je me demande si ce brave homme aurait le coeur de finir sa pizza dans ces conditions...
    On peut aussi compléter le tableau en créant d'autres unités: exemple, la pellicule. Si on se base sur un exemplaire de 2x3mm, pour 0.04mm d'épaisseur moyenne, on arrive à une masse de 0.48mg, soit 1.2ppm, donc en gros ~1ppm; intéréssant non?
    A+

    -----
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  2. #2
    f6bes

    Re : Nouvelle unité de dosimétrie: le poil de c**

    Bjr Tropique.....
    Effectivement c'est beaucoup plus "parlant" dans ces unités.
    Avec ces "unités" on "visualise" ,plus rapidement et sans calcul, les
    proportions !!!!
    Des ppm c'est pas visibles par tout un chacun.
    A+ et bonne pizza !!

  3. #3
    kinette

    Re : Nouvelle unité de dosimétrie: le poil de c**

    Bonjour,
    Plusieurs sites web rejoignent ton idée avec des recensement d'unités pifométriques:
    http://www.meteo.fr/meteo_france/imp...abo/pifo2.html
    http://www.digitalsurf.fr/download/pifometrie.pdf
    http://pifometrie.indriya.org/
    http://universite.prya.free.fr/syspifo.htm
    http://www.infotechart.com/content/view/837/53/
    http://membres.lycos.fr/gpean/Humour/pifo.html
    Etc... (en fait le même texte se retrouve sous différentes versions selon les sites).

    K
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  4. #4
    jiherve

    Re : Nouvelle unité de dosimétrie: le poil de c**

    Bonjour
    merci Tropique tu auras ensoleillé cette maussade journée mais aussi apporté un élément de comparaison dont la pertinence percutante me rempli d'admiration.
    JR

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    jiherve

    Re : Nouvelle unité de dosimétrie: le poil de c**

    Re
    Et Kinette aussi pour ces liens grandioses!
    JR

  7. #6
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Nouvelle unité de dosimétrie: le poil de c**

    kinette, je ne voudrais pas qu'on m'accuse d'avoir un très mauvais esprit, mais en parlant d'unité pifométrique dans cette discussion, tu suggères implicitement de mettre le pif dans les poils du ...
    Dernière modification par JPL ; 30/07/2007 à 13h03.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  8. #7
    Gunman

    Re : Nouvelle unité de dosimétrie: le poil de c**

    Mais c'est oublier que le pif dispose de son propre système de poils !

  9. #8
    polo974

    Re : Nouvelle unité de dosimétrie: le poil de c**

    Citation Envoyé par kinette Voir le message
    Bonjour,
    Plusieurs sites web rejoignent ton idée avec des recensement d'unités pifométriques:
    http://www.meteo.fr/meteo_france/imp...abo/pifo2.html
    ...
    Bonjour, il n'empêche que pour ce site, (je nez pas été voir les autres...), ils auraient pu mettre un chouilla (orthographe incertaine) de professionnalisme en relisant le texte qu'ils ont honteusement scanné et ORCisé, c'est en tout cas ce qu'il en ressort à vue de nez.

    C'est vrai qu'une crotte du nez, une mouche ou un "poil du c** (unité déposée par Tropique)" dans l'assiette, c'est nettement plus parlant pour le commun des mortels.

    Mais comme en alimentaire, quand il y a moins de 1% d'alcool, c'est réputé "sans alcool"...

  10. #9
    BABAR

    Re : Nouvelle unité de dosimétrie: le poil de c**


    Mais comme en alimentaire, quand il y a moins de 1% d'alcool, c'est réputé "sans alcool"...
    A un poil près, ce n'est pas si faux !
    Une erreur peut s'avérer exacte selon que celui qui l'a commise s'est trompé ou non! ([I]Pierre D'ac[/I])

  11. #10
    polo974

    Re : Nouvelle unité de dosimétrie: le poil de c**

    Citation Envoyé par BABAR Voir le message
    A un poil près, ce n'est pas si faux !
    Il y en a qui vont dire que je coupe les cheveux en 4 (dans le sens de la longueur, oui monsieur), mais...
    Entre un poil d'éléphant et un poil de mouche la différence est de taille non négligeable...

  12. #11
    Démostène

    Smile Re : Nouvelle unité de dosimétrie: le poil de c**

    Salut,
    Au labo de mon défunt frère, ils avaient pour habitude d'employer le "clouch" comme unité. ( un clouch de ceci, un clouch et demi de celà..

    C'est, d'après lui, la seule unité indéfinie dont l'usage prouve que l'on a introduit la quantité exacte nécessaire pour obtenir l'effet désiré !
    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.

  13. #12
    Démostène

    Talking Re : Nouvelle unité de dosimétrie: le poil de c**

    Salut,
    Une autre unité, qualificative est souvent utilisée dans les milieux professionnels, c'est le "normal" qui s'accorde en genre et en nombre( ce qui veut dire en fait que la personne ne sait pas exactement ce qu'elle recherche)
    " Je voudrai un contacteur, une lampe.
    Quel contacteur, quelle lampe ?
    Un normal, une lampe normale....."
    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.

  14. #13
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Nouvelle unité de dosimétrie: le poil de c**

    La plupart des liens donnés semblent ignorer une unité très utile qui nous vient probablement d'Afrique de Nord : le chouïa. Quantité minime, voir infinitésimale. À l'époque de mes études le micro-chouïa était assez utilisé. Mais les progrès des nanotechnologies nécessitent maintenant une précision de l'ordre du pico-chouïa.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  15. #14
    Démostène

    Smile Re : Nouvelle unité de dosimétrie: le poil de c**

    Citation Envoyé par JPL Voir le message
    La plupart des liens donnés semblent ignorer une unité très utile qui nous vient probablement d'Afrique de Nord : le chouïa. Quantité minime, voir infinitésimale. À l'époque de mes études le micro-chouïa était assez utilisé. Mais les progrès des nanotechnologies nécessitent maintenant une précision de l'ordre du pico-chouïa.
    Salut,
    Et l'abréviation serait le pica t'chou ?


    " A forêt tendue de séquoyas, comment ne pas répondre plus qu'à une perche, fusse-t-elle du Nil !"
    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.

  16. #15
    clmm2012

    Re : Nouvelle unité de dosimétrie: le poil de c**

    Bonjour à tous,

    Je déterre cette discussion car il me semble que le dit poil de c** ne répond pas au premier principe énoncé par l'estimable Jacques Perret, qui est:

    3.1 Premier principe
    Le pifomètre est strictement personnel, inaliénable, attaché à l'individu et inutilisable par autrui.
    Or il est à priori possible d'utiliser, à titre de référentiel, l'un ou l'autre des poils de C... de n'importe quel donneur ou de soi-même, qui l'aurait détaché de lui-même volontairement ou perdu accidentellement, même si l'épaisseur et la longueur est variable d'un individu à l'autre, sous condition que ce dit individu soit post pubère. Je propose donc que l'unitée en question soit plutôt "un bout de poil de c**. Cette notion répond, à mon avis, mieux aux principes et règles de la pifométrie. Je propose donc que si le poil de c** est une unité de dosimètrie, il soit fait droit au bout de poil de c** d'être reconnu comme unité pifomètrique.

    Je voudrais aussi revenir sur le message de Tropique, car on peut en tirer quelques enseignements importants.

    Premier constat:
    Citation Envoyé par Tropique Voir le message
    Hello
    ...
    Souvent, on entend parler de contamination d'aliments ou d'eau potable, chiffrée en ppm ou ppb. Pour la plupart des gens, ça ne represente strictement rien: difficile de se figurer le millionième ou le milliardième de quelque chose; on sait simplement que c'est très petit (=négligeable).

    Donc, lorsqu'on veut rassurer les gens, lors d'une pollution ou quand les promoteurs d'OGM parlent des résisdus d'insecticide produit par la plante et se retrouvant dans l'alimentation, on parle "de quelques parties par million", sous-entendu: c'est négligeable.
    L'est-ce réellement?
    Nous allons voir ce que représente cette unité de pollution dans une autre, beaucoup plus familière au commun des mortels: le poil de c** dans la pizza.
    Rien de plus désagréable de se voir servir une pizza agrémenté du dit ornement (qui n'est pourtant pas toxique).
    ...
    De cette observation nous pouvons déduire que le poil de c** pose un problème lorsque celui-ci est isolé. En effet, lorsque ces poils sont en nombre important alors la pizza, ci-dessus observée et servant à priori de référence, devient une "tarte aux poils" dont il existe de nombreux amateurs dans le monde. Ainsi, je vous propose le théorème que nous appellerons le "théorème du poil de c**": un pouillème génère plus de désagrément qu'une foultitude.

    2ème constat:
    L'habitat habituel du poil de c** est, de son vivant le c**, c'est une évidence. En fin de vie, lors de la fatale séparation du corps qui lui a donné naissance, il termine, au mieux, son existence dans un receptacle appelé slip, shorty ou autre, au pire dans un réceptacle en porcelaine, mais n'a ni raison ni moyen de voler quelque part sans autorisation, voir impulsion, de son ancien propriétaire. Donc lorsqu'on trouve un poil de c** dans une pizza, c'est qu'elle a été probablement fabriquée par un pizzaiolo naturiste, et à priori ces pizzaioli ne sont dans cette tenue que chez eux, chez des amis ou connaissances partageant le même hobby, ou encore en camp de naturiste. On peut donc s'interroger sur l'endroit ou Tropique a constaté qu'il était possible de trouver un poil de c** dans une pizza.

    3ème constat:

    Citation Envoyé par Tropique Voir le message
    ...
    un poil de c** d'un diamètre moyen de 0.08mm
    ...
    Ce constat montre que Tropique, en grand scientifique, a du longuement observer la chose, sans doute à partir d'un échantillon représentatif car il indique deux chose: le poil de c**
    - a un diamètre: donc il est rond, ce qui n'apparait pas à l'oeil nu.
    - ce diamètre moyen est de 0.08mm, ce qui montre bien qu'il est parti d'un échantillon comprenant une palanquée de poils de c** qu'il a du collecter et répertorier, puis classer selon leur épaisseur. Peut être a t'il tracé une courbe de Gauss.

    La question est donc de savoir de combien d'individus différents proviennent les poils de c** composant l'échantillon ayant servi à faire les dites mesures. La réponse à cette interrogation nous permettrait, par ailleurs, de supputer sur le lieu de prèlèvement, objet du constat N°2.

    Mes déductions arrivent bien tardivement, je le reconnais et vous présente mes excuses pour ne pas avoir réagi plus tôt sur le sujet.

    A+
    Dernière modification par clmm2012 ; 16/04/2012 à 16h25.

  17. #16
    balnelius

    Re : Nouvelle unité de dosimétrie: le poil de c**

    Mdr j'aime bien cette idée
    on a par exemple 1 poil de C** d'alcool dans le panaché
    il y a donc de l'alcool ce n'est plus considéré comme sans alcool et donc ça met un terme a la publicité mensongère

  18. #17
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Nouvelle unité de dosimétrie: le poil de c**

    Cet poil du c** pouvant difficilement se placer dans une discussion avec une dame patronnesse ou dans les salons mondains j'évoque ici une unité plus facile à utiliser, imaginée par un de mes anciens camarades étudiant : une épaisseur d'un quart de poil de cuisse de grenouille.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  19. #18
    clmm2012

    Re : Nouvelle unité de dosimétrie: le poil de c**

    @balnelius:
    Il faudrait peut être normer le sens d'utilisation de ce poil de c**, sinon il y aura un risque. Immaginons qu'il soit utilisé nen référence à sa longueur... Je propose que nous rédigions une pétition pour que ce dit poil figure dignement au coté du mètre étalon, à Sèvres, ainsi que son mode d'utilisation.

    @ JPL, on peut aussi dire:
    - avec une dames patronesse: poil de c**te, ce qu'ells peuvent trouver acceptable,
    - dans les salons mondains: poil de c**ture, ce qui en soit n'est pas criticable non plus. A noter que ça marchera aussi avec les agriculteurs.

    D'ou je propose le deuxième théorème du poil de c**, à savoir: "tous les agric**teurs sont mondains et tous les mondains sont agric**teurs".

    A+

  20. #19
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Nouvelle unité de dosimétrie: le poil de c**

    Tant que ces unités ne sont pas officielles on va dire qu'elle sont occultes
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  21. #20
    clmm2012

    Re : Nouvelle unité de dosimétrie: le poil de c**

    C'est vrai mais ce sont des unités au poil. Je dirais même que nos idées culminent au plus haut sommet.

    A propos de sommets, il est remarquable qu'entre deux il y ai presque toujours un poil de col. Ce qui, à une voyelle près...

    D'où je propose le théorème N° 3; "Un col peut être mesurer au poil de c** près".

Discussions similaires

  1. Radiochimie, dosimetrie, Fricke
    Par AlligO dans le forum Chimie
    Réponses: 3
    Dernier message: 01/05/2010, 14h24
  2. Poil :D
    Par myllow dans le forum Biologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 11/04/2006, 14h02
  3. La dosimétrie
    Par adele62 dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 19/12/2005, 12h05
  4. Dosimétrie des rayons X et gamma
    Par adele62 dans le forum Physique
    Réponses: 0
    Dernier message: 07/12/2005, 13h35
  5. Ultrasons et dosimétrie
    Par greg24 dans le forum Chimie
    Réponses: 3
    Dernier message: 12/12/2004, 20h49