Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

cosmogonies



  1. #1
    Xénastre

    cosmogonies


    ------

    Simplet se disait qu’une seule explication à sa présence ne lui suffisait pas, parce que sinon, il ne pouvait pas choisir. Pourquoi devrais-je m’embarrasser avec une question de choix, se dit-il, puisque dans le fond, il n’aurait jamais eu l’idée de choisir l’embarras. Le mieux est d’exposer les diverses versions telles les perles d’un collier, après on verra bien…

    1) Le monde n’a ni commencement ni fin, donc la question des origines n’a pas de sens.

    2) Trois premières astuces pour l’environnement 3-D : 1) l’erreur, 2) le mensonge, 3) la trahison : il faudrait être fou pour espérer des hyperespaces --> mais plus on est de fous, plus on rit ! Et un grand rire remonte des labyrinthes depuis les dédales abyssaux insondables et profonds en hyperespaces.

    3) Dans la magie, tout n’est qu’illusion : dans le genre méga-illusion, David Copperfield fit mieux qu’un certain Iéchua Ben Joseph avec son tombeau vide. Alors le monde n’est qu’un fruit de mon imagination.

    4) Je suis un maillon dans une chaîne de l’évolution remontant à des temps immémoriaux, et le chaînon manquant entre l’animal et l’homme n’est autre que moi.

    5) Le passé, ou le temps, c’est le mouvement. Le présent c’est l’immobilité.

    6) La réalité est due à une spontanéité immédiate apparaissant instantanément.

    7) Un démiurge se créa lui-même et créa le monde en une semaine. Mais comme il était capricieux et jaloux, il tenta d’interdire aux autres de faire de même. Et ces derniers durent bosser davantage qu’une semaine pour achever le travail…

    8) Dans un espace numéro-dimensionnel avec des numéros atomiques pour les « maths-hier », il ne saurait y avoir que des robots : la réalité n’est donc que la conséquence de l’automatisme fonctionnel d’un gigantesque ordinateur.

    9) Je suis ultramicroscopique, et mon secret est planqué derrière la constante de Planck : jamais tu ne me trouveras, jamais, non jamais !

    10) Une civilisation avancée trouva le moyen de réinjecter les informations dès les origines afin d’informer les infinis informes de prendre formes déterminées. Si l’humanité est centrale dans l’univers, cette civilisation est humaine. Si l’humanité est excentrée, cette civilisation est extraterrestre.

    11) Tout n’est que prix à payer : l’antimatière invisible n’est autre que le salaire de la peur, et ma vie n’est que le fruit de mes efforts – quelle arnaque ! Mais l’important tient dans le système économique, la gestion financière.

    12) D’après la psychanalyse, un artiste déchu se serait tiré une balle dans la tête, cela fit un big « Bang » et, lorsque sa cervelle éclata, elle forma les constellations, tandis que des frères ennemis se soient entretués, puis leurs cadavres furent à la base de la terraformation. Et entre autres, on exploite du cadavérique au Canada véridique ou ailleurs avec la Compagnie Créole et la Bande de Gaza… Il convient de faire référence à la mythologie pour expliquer les tragédies : la réalité est un vaste théâtre tragicomique.

    13) La réalité est foncièrement absurde, donc l’absurdité devrait être à l’origine de tout.

    14) Dans l’univers de la grammaire, tout est alphabétique. En fait, quand on dit qu’il n’y a rien, c’est quelque chose, car « rien » provient du « res » latin signifiant qu’il y a quelque chose. Ainsi on a traduit « ex-nihilo, nihil fit » par « hors de rien, rien ne se créé ».

    15) C’est bien parce que je suis borné qu’il me semble qu’il y ait quelque chose : localement il y a des choses, mais globalement il n’y a rien, comme l’intégrale de fonctions harmoniques s’annule : il y a des hauts et des bas mais dans l’ensemble, tout ce qu’on pense se compense finalement. Tout est vibration.

    16) Le néant est la négation de l’être. Or l’être indifférencié n’est rien. Alors la réalité résulte de la négation de rien, une affirmation par double négation. Le sujet s’affirme par la réfutation, une négation à degrés multiples. Par exemple, on brûla les hérétiques affirmant que la terre était ronde : cette dernière fut alors admise en tant que réalité conforme.

    17) Et Bouddha, après avoir dit ses quatre vérités, il dit aussi : celui qui interroge se trompe, celui qui répond se trompe également.

    18) Le monde est tout ce qui arrive. Le monde est l’ensemble des faits, non pas des choses. Le monde est déterminé par les faits, ces faits étant la totalité des faits, etc… (vous connaissez la suite).

    19) Depuis la projection partielle de l’infini-dimensionnel, si le problème est bien posé avec le formalisme adéquat, alors je puis en déduire mon point de fonctionnement nécessaire : c’est mathématiquement démontrable. Par exemple, la poule appartient à l’ensemble des ovipares. Or tous les ovipares antérieurs à la poule ne sont pas des poules. Par conséquent, l’œuf est antérieur à la poule : CQFD pour ce problème trivial – pas la peine de s’en faire une grippe aviaire.

    20) D’après la loi du Karma avec son principe de causalité, mon existence n’est que la conséquence de ce que j’aurais fait lors de vies antérieures, de la même manière que demain résulte de ce que j’ai pu faire hier. Il faut tout de même être un avatar exceptionnel pour oser affirmer que je sois tel que j’ai toujours voulu être !

    21) L’ordre naît du chaos, alors le confucianisme confus rend le mieux compte des événements.

    22) Comme moi, l’univers est fini car tout est dans l’un et l’un est dans tout.

    23) La création essentielle est d’ordre poétique. Par exemple, mon amour pour les chansons de Deep Purple a créé l’essentiel de moi, le reste relève d’une moindre importance éventuellement…

    24) Autres…

    Enfin je tiens à remercier infiniment tous ceux qui ont contribué et contribuent encore à enrichir ce bestiaire…

    -----

  2. #2
    Xénastre

    Re : cosmogonies

    Oui, je suis d’accord que mon intervention convienne mieux dans la rubrique « humour », quoi que certaines hypothèses soient prises au sérieux par ailleurs. Je vais donc placer mon message dans « humour », modèrera qui voudra...

  3. #3
    GottferDamnt

    Re : cosmogonies

    Lol c'est excellent. Tu aurais pu le mettre dans le forum epistémologie. Je suis assez d'accord avec toi sur certains points !

Discussions similaires

  1. cosmogonies
    Par flimo dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 0
    Dernier message: 23/10/2005, 19h43