Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 14 sur 14

paradoxe morbide




  1. #1
    Bounoume

    paradoxe morbide

    quand je serai mort, je n'aurai plus mal aux dents !!!!

    C'est vrai, c'est évident, mais aussi c'est absurde ......
    Votre démonstration logique?

    -----

    Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? (les Shadoks)

  2. Publicité
  3. #2
    myoper

    Re : paradoxe morbide

    Citation Envoyé par Bounoume Voir le message
    Votre démonstration logique?
    C'est dans la tête !!
    Myorphalotriptopyrogénètopterophale.

  4. #3
    JPL

    Re : paradoxe morbide

    Mort de rire
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac


  5. #4
    CM63

    Re : paradoxe morbide

    Bonjour,

    Voici une démonstration du fait que la phrase, loin d'être absurde, est vraie et incontestable: "quand tu seras mort, tu n'auras plus rien, ni mal aux dents, ni quoi que ce soit d'autre". Peut-être comprendre : "tu n'auras plus rien en propre".

     Cliquez pour afficher
    Dernière modification par CM63 ; 09/11/2017 à 17h15.

  6. #5
    Médiat

    Re : paradoxe morbide

    Bonsoir,

    Après la mort, "Je" n'est plus.
    Je suis Charlie.
    J'affirme péremptoirement que toute affirmation péremptoire est fausse

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Bounoume

    Re : paradoxe morbide

    Voilà le nœud de l'absurdité!
    ma paraphrase à une expression populaire populaire fait référence à un individu, qui est désigné par 'je', mais quand il sera mort et enterré....;
    trivialement comment un individu mort peut-il éprouver ( ou ne pas éprouver une douleur)?

    une fois mort, "je" est devenu une entité inexistante, un ensemble vide.....
    à ce moment c'est un signifiant dont l'instance ne désigne que 'rien', NIL ou NULL dirai-on en informatique.... sans aucune propriété spécifique:
    Donc sans celle d'avoir ou non mal aux dents.....

    aucun rapport avec le verbe avoir....

    Autre avis ? ? ? démonstration en logique formelle?
    Dernière modification par Bounoume ; 09/11/2017 à 21h33.
    Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? (les Shadoks)

  9. #7
    LeMulet

    Re : paradoxe morbide

    Toto : C'est quoi tonton quelqu'un qui meurt dans son lit ?
    Tonton : C'est quelqu'un qui s'endort le soir et qui le matin lorsqu'il se réveille se rend compte qu'il est mort.
    Bonjour, et Merci.

  10. Publicité
  11. #8
    CM63

    Re : paradoxe morbide

    Version informatique : pointeur nul.

  12. #9
    vincent66

    Re : paradoxe morbide

    Bonjour...

    Passé 50 ans si un matin tu te réveilles en n'ayant mal nulle part c'est que tu es mort...
    Leonardo était ingénieur "sans papier", et moi diplômé juste...technicien...

  13. #10
    JPL

    Re : paradoxe morbide

    Mais non, tu es pessimiste.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  14. #11
    Juzo

    Re : paradoxe morbide

    Citation Envoyé par Bounoume
    une fois mort, "je" est devenu une entité inexistante, un ensemble vide.....
    à ce moment c'est un signifiant dont l'instance ne désigne que 'rien', NIL ou NULL dirai-on en informatique.... sans aucune propriété spécifique:
    Donc sans celle d'avoir ou non mal aux dents...
    Et pourtant, "je" a la propriété d'être mort...
    Dernière modification par JPL ; 10/11/2017 à 21h47. Motif: correction de balise

  15. #12
    Juzo

    Re : paradoxe morbide

    Dit autrement : pourquoi serait-il plus absurde de dire que "je" a cessé d'avoir mal aux dents, que de dire que "je" à cessé d'exister ?

    Pourtant au début j'avais la même réponse que Mediat ; )

  16. #13
    Bounoume

    Re : paradoxe morbide

    Si on lui attribue encore des propriétés autres que son inexistence comme tu le suggères, et en vertu de la propriété 'mort',
    physiologiquement, le dit 'je' a le droit d'être raide mort cadavérique
    Dans cette éventualité, le macchabée nommé "JE" n'a plus de cerveau capable de ressentir une quelconque sensation, même pas sa disparition !
    CQFD
    Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? (les Shadoks)

  17. #14
    LeMulet

    Re : paradoxe morbide

    Citation Envoyé par Bounoume Voir le message
    Dans cette éventualité, le macchabée nommé "JE" n'a plus de cerveau capable de ressentir une quelconque sensation, même pas sa disparition !
    Disons que ce point de vue est une opinion, pas un fait scientifique établi.
    Et c'est d'ailleurs la raison qui fait que certains chercheurs ou médecins s'intéressent à la question des EMI.

    D'ailleurs à ce propos, puisqu'on est en sciences ludiques, quelqu'un saurait-il prouver que les EMI ne sont pas des dysfonctionnements cérébraux ?
    Bonjour, et Merci.

Discussions similaires

  1. Locus morbide
    Par Hydalya dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 24/11/2014, 20h11
  2. un peu morbide..!!
    Par marinanouk dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 2
    Dernier message: 13/04/2009, 18h29
  3. [Biochimie] Allèle morbide
    Par philo-sophie dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 14/12/2008, 17h02
  4. [Génétique] Gène/cartographie morbide
    Par yonack dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 10/02/2008, 14h12
  5. obésité morbide ?
    Par alice80 dans le forum Maigrir sans régime, c'est possible
    Réponses: 2
    Dernier message: 17/11/2006, 12h06