Discussion fermée
Affichage des résultats 1 à 25 sur 25

Nouvelles techniques



  1. #1
    lolo38

    Exclamation Nouvelles techniques


    ------

    Bonjour à tous !!

    Je fais un exposé sur la pollution automobile.

    Je me demandais si quelqu'un pouvait m'aider en me donnant une adresse internet concernant le coût des différentes techniques mises en jeu pour limiter cette pollution ? Par exemple pour la fabrication d'hydrogène, de biocarburants et mêmes de véhicules pouvant être commercialisés...

    Merci d'avance pour vos réponses !!!

    lolo38

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Pendule

    Re : Nouvelles techniques

    Bonjour,
    une adresse internet pour le rendement le plus élevé en matière de production d'H2 par électrolyse:
    http://www.airliquide.com/fr/busines...loxal_hyos.asp

    Pour ce qui est du coût, cela dépend du moyen de produire l'électricité: nucléaire, thermique, éolien, solaire thermique ou photovoltaïque, etc...

    Concernant les bio-carburants, j'avais trouvé sur le Net, mais je ne retrouve pas l'adresse, le rendement énergie restituée/énergie non renouvelable mobilisée pour la fabrication:

    - Ethanol: 2
    - ETBE: 1
    ( Essence: 0,87)

    - HVB Colza: 4,7
    - HVB Tournesol: 5,5
    ( Gaz-oil: 0,9)

    On voit quand même que contrairement au pétrole les bio-carburants restituent plus d'énergie qu'ils n'en ont demandée pour leur élaboration.

    Pour ce qui est du coût proprement dit, c'est toujours difficile à évaluer, par exemple pour le pétrole doit-on tenir compte du coût en vies humaines des guerres qui ont été menées par les grandes puissances pour s'en assurer le contrôle? (Dans un monde fonctionnant à l'hydrogène il n'y aurait évidemment pas eu de guerre en Irak).

    Ensuite bio-carburants et hydrogène ne serait pas tributaires des spéculations boursières.
    De l'eau et donc de l'hydrogène il y en a partout sur la surface du globe.

    Pour complèter quelques infos récentes :

    Conversion éthanol en Hydrogène
    L’éthanol produit dans le Midwest américain pourrait être converti en hydrogène pour une utilisation dans les véhicules. L’institut GTI (Gas Technology Institute) a trouvé le moyen de transformer ce carburant produit à partir du maïs, grâce à un procédé révolutionnaire de réformage. Le système a déjà convaincu plusieurs partenaires, dont le département du commerce de l’Illinois. L’éthanol est un carburant renouvelable et propre, ce qui en fait un produit intéressant pour produire de l’hydrogène. http://www.gastechnology.org/

    GM[U]
    Décidément dans l’actualité, GM a signé un accord avec SAIC (Shanghai Automotive Industry Corp) pour développer et vendre en Chine des véhicules hybrides ou alimentés par une pile à combusible. C’est une première, dans la jeune industrie automobile chinoise. L’accord prévoit également une implication de GM dans le cadre du programme des Nations Unies pour le développement de bus à pile à combustible en Chine, à partir de 2005.

    SAAB
    Le constructeur suédois va lancer d’ici quelques mois sur son marché national la 9-5 BioPower : un modèle qui roule à la fois à l’essence et l’éthanol (à 85 %). Réalisé à partir du bois, ce dernier carburant a la particularité d’être renouvelable et de rejeter moins de CO². Il permet aussi de réduire la consommation de 15 %, tout en offrant plus de puissance (+ 30 ch) au moteur 2 L de 180 ch de la 9-5. Outre son caractère écologique, l’éthanol est aussi plus économique. Il coûte 25 % moins cher à la pompe et fait économiser des taxes aux sociétés. Le Président de Saab, Peter Augustsson, encourage l’Europe à se lancer dans la filière de production d’éthanol. L’usine la plus moderne du continent se trouve à Ornsköldsvik,en Suède.

    Enfin une petite précision sur la suède:
    avec ses gisements offshore, c'est le troisième pays exportateur de pétrole mondial, pourtant l'essence E10 est disponible dans tout le pays et plus de 50 stations services distribuent l'essence E85 que pourra utiliser la nouvelle SAAB.

  4. #3
    Cécile

    Re : Nouvelles techniques

    Citation Envoyé par Pendule
    Ensuite bio-carburants et hydrogène ne serait pas tributaires des spéculations boursières.
    Tu ne connais pas la bourse aux matières premières (à Chicago, me semble-t-il) ? Les produits cultivés (blé, cacao...) sont tout autant soumis aux spéculations boursières que les autres.

  5. #4
    lolo38

    Thumbs up Re : Nouvelles techniques

    Bonjour !
    Je remercie Pendule pour sa réponse très détaillée et Cécile pour ces conseils qui m'ont ouverts une piste !!!

    Merci !

    lolo38

  6. #5
    Pendule

    Re : Nouvelles techniques

    Cela m'étonnerais beaucoup que les océans d'où l'on pourrait extraire un jour l'hydrogène soient cotés en bourse.

    Si les matières céréalières sont effectivement cotées en bourse, reste à savoir s'il en est de même pour celles directement transformées sur place en éthanol, qui n'est plus une matière première mais un carburant utilisé en principe dans son propre pays de production.
    Je dis en principe, car le Brésil qui exporte déjà en partie vers les Etats Unis, a construit en 2004, 30 usines de distillation supplémentaires pour s'attaquer aux marchés européen et japonais. Pendant qu'en France on tarde à creuser les fondations des deux usines supplémentaires promises par le gouvernement et dont Total ne veut pas.
    On risque donc dans ces conditions de voir effectivement l'éthanol coté en bourse, mais comme carburant.
    A 55 dollars le baril?.

    Notre retard en matière de bio-carburant dû en très grande partie à une opposition farouche du groupe Total pour tout ce qui pourrait lui ravir des parts sur son monopole du marché intérieur des carburants, pourrait constituer l'une de nos «spécificités hexagonales», quelque peu ridicules. Sauf que, chaque jour, cette inaction apparaît un peu plus comme une faute lourde au regard de l'économie, de l'environnement et de l'agriculture.

    Produits à partir du maïs, de la betterave, du colza ou du tournesol, ces combustibles pourraient également constituer un débouché intéressant pour les agriculteurs et apporter un remède à la désertification rurale, puisque l'Europe autorise l'utilisation des terres en jachère pour la production de carburant, et qu'ils bénéficient d'une fiscalité plus basse que les produits pétroliers.

    L'éthanol, utilisable pur ou en mélange dans les moteurs à allumage commandés, est un composé oxygéné carburant à haut indice d'octane (117), largement utilisé en France de 1924 à 1974 pour relever l'indice d'octane des essences, à un pourcentage moyen de 12%. En fait selon les marques d'essence le taux d'éthanol variait entre 10 et 15%. Et à l'époque on ne parlait pas d'écologie ni de gaz à effet de serre.
    C'est dire si Total se fout de notre gueule en se présentant comme un leader en matière de carburant propre avec ses 5,75% d'éthanol dans l'essence, promis juré pour 2010! Et encore que cela sera sous forme d'ETBE.

    Bien adapté techniquement aux moteurs, l'ETBE a plusieurs limites : faibles disponibilités d'isobutylène, synthèse avec le bioéthanol gourmande en énergie, mauvais bilan en gaz à effet de serre en raison de la part élevée d'isobutylène (53%), d'origine fossile.

    Or l'addition directe de l'éthanol dans l'essence est majoritaire dans le monde et présente de nombreux avantages:
    - le surcoût de l'investissement ETBE est évité (pour un ETBE qui selon TOTAL n'est commercialisable qu'à 15% de plus que le prix de l'essence).
    - le bilan énergétique est 2 fois supérieur à celui de l'ETBE,
    - il y a réduction de 75% des gaz à effet de serre des essences (contre 30% pour l'ETBE).
    - Toutes les voitures européennes acceptent l'incorporation d'éthanol à hauteur de 10%.

    Mais il y a un hic, un obstacle de taille:
    Le mélange direct prive le groupe Total de la rente de situation substantielle que lui procure le monopole de la production d'ETBE au sein de ses raffineries et cela lui est insupportable, car l'emploi sous forme d'éther (ETBE ), à partir d'une synthèse avec de l'isobutylène, permet au secteur pétrolier de valoriser l'isobutylène, un produit accessoire du raffinage.

    Un document d'information sur l'éthanol de l'état du Manitoba très bien fait:
    http://www.gov.mb.ca/est/energy/etha...grder1.fr.html

    Il existe beaucoup d'autres sites Canadiens consacrés à l'éthanol et à l'hydrogène car ce pays est très impliqué concrètement en matière de carburants de remplacement, contrairement à la France où l'on se contente d'effet de manche (pot catalytique, filtre à particules, stop & start, etc) pour nous faire bouffer du pétrole jusqu'à la dernière goutte.

    Voir également cette adresse:
    http://www.ademe.fr/htdocs/presentat...cs/balance.htm pour une estimation des bilans énergétiques par l'Ademe

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    claude27

    Re : Nouvelles techniques

    Citation Envoyé par Pendule
    Bonjour,


    De l'eau et donc de l'hydrogène il y en a partout sur la surface du globe.

    .
    Pas si sur !

  9. Publicité
  10. #7
    Cécile

    Re : Nouvelles techniques

    Citation Envoyé par Pendule
    Cela m'étonnerais beaucoup que les océans d'où l'on pourrait extraire un jour l'hydrogène soient cotés en bourse.
    Ce n'est pas l'eau qui manque pour obtenir l'hydrogène, mais l'énergie. Il n'est donc pas question ici d'océans.


    Notre retard en matière de bio-carburant dû en très grande partie à une opposition farouche du groupe Total pour tout ce qui pourrait lui ravir des parts sur son monopole du marché intérieur des carburants, pourrait constituer l'une de nos «spécificités hexagonales», quelque peu ridicules. Sauf que, chaque jour, cette inaction apparaît un peu plus comme une faute lourde au regard de l'économie, de l'environnement et de l'agriculture.
    Ca pourrait être vrai si les compagnies pétrolières étaient nationales et ne subissaient pas la concurrence les uns des autres.
    Je pense que le prix du pétrole (trop bas pour être concurrencé par le biocarburant), les réticences des constructeurs et la politique agricole commune sont des freins plus crédibles (même si je suis d'accord avec toi sur un point : les pétroliers, mais pas seulement Total, ne font rien pour favoriser les biocarburants).

  11. #8
    Pendule

    Re : Nouvelles techniques

    Citation Envoyé par Cécile
    Ce n'est pas l'eau qui manque pour obtenir l'hydrogène, mais l'énergie. Il n'est donc pas question ici d'océans.
    On trouve bien de l'énergie pour faire des carburants pétroliers on en trouvera bien pour faire de l'hydrogène.
    Le vent et le soleil sont gratuit et l'hydrogène se stocke contrairement à l'électricité. (C'est un appareil d'electrolise alimenté par éolienne qui fournissait l'hydrogène pour les véhicules en démonstration à la foire internationale de l'hydrogène à Toronto).

    Mais l'électrolise de l'eau n'est pas la seule source de production de l'hydrogène, c'est même actuellement une source très marginale, utilisée seulement pour la production sur site, le gros de la production (l'Agence Internationale de l'Energie estime la production mondiale d'hydrogène à 500 milliards de Nm3/an ou 2,7 millions de tonnes/an. 50% sert à la production d'ammoniac NH3 matière de base des engrais, 37% pour la pétrochimie (hydrocraking, désulfuration etc) le reste pour les autres industries) est produit par reformage à partir du gaz naturel par l'industrie pétrolière. Mais on peut aussi le produire par reformage à partir de l'éthanol. On peut aussi l'extraire de la biomasse.

  12. #9
    Narduccio

    Re : Nouvelles techniques

    Citation Envoyé par Pendule
    On trouve bien de l'énergie pour faire des carburants pétroliers
    L'énergie stockée dans les carburants pétroliers, l'a été il y a quelques dizaines de millins d'années.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  13. #10
    Cécile

    Re : Nouvelles techniques

    Citation Envoyé par Pendule
    le gros de la production est produit par reformage à partir du gaz naturel par l'industrie pétrolière. Mais on peut aussi le produire par reformage à partir de l'éthanol. On peut aussi l'extraire de la biomasse.
    Quel est alors l'avantage de l'hydrogène par rapport à l'utilisation directe du gaz naturel, de l'éthanol ou de tout autre carburant ? L'hydrogène n'engendre que des pertes de rendement, et ne résoud ni le problème des ressources d'hydrocarbures limitées, ni celui de l'effet de serre.

  14. #11
    Pendule

    Re : Nouvelles techniques

    Citation Envoyé par Narduccio
    L'énergie stockée dans les carburants pétroliers, l'a été il y a quelques dizaines de millins d'années.
    Et l'énergie pour extraire le pétrole, le transporter, le raffiner on l'a à l'oeil?
    Les carburants pétroliers demandent plus d'énergie pour être fabriquer qu'ils n'en restitueront ensuite par leur combustion.
    L'Adème où siègent (entre autres) des représentant de Total, donne comme rendement énergie restituée/énergie non renouvelable mobilisée:
    pour l'essence: 0,74 à 0,84 et pour le gaz-oil 0,88.

    Par comparaison la production d'un m3N d'hydrogène restituant 3kWh, nécessite ( par l'électrolyse) 3,7 kWh, ce qui donne un rendement de 3/3,7=0,81 ce qui est dans le même rapport que l'essence, mais je ne sais pourquoi, on ne veut voir que la perte d'énergie lors de la fabrication de l'hydrogène mais jamais celle engendrée par la production des carburants pétroliers, c'est très curieux.

  15. #12
    Cécile

    Re : Nouvelles techniques

    Citation Envoyé par Pendule
    Par comparaison la production d'un m3N d'hydrogène restituant 3kWh, nécessite ( par l'électrolyse) 3,7 kWh, ce qui donne un rendement de 3/3,7=0,81 ce qui est dans le même rapport que l'essence, mais je ne sais pourquoi, on ne veut voir que la perte d'énergie lors de la fabrication de l'hydrogène mais jamais celle engendrée par la production des carburants pétroliers, c'est très curieux.
    81 %, c'est le rendement des meilleures électrolyseurs. Le rendement moyen des électrolyseurs en service actuellement est plutôt de 65 % à 70 % maxi.
    Et tu oublies de compter le rendement de la production d'électricité (l'électricité n'est pas une source d'énergie primaire, seulement un vecteur d'énergie) : 33 % en moyenne pour une centrale nucléaire.
    0,70 X 0,33, ça donne 23 %. Pas top.

  16. Publicité
  17. #13
    Pendule

    Re : Nouvelles techniques

    Citation Envoyé par Cécile
    Quel est alors l'avantage de l'hydrogène par rapport à l'utilisation directe du gaz naturel, de l'éthanol ou de tout autre carburant ? L'hydrogène n'engendre que des pertes de rendement, et ne résoud ni le problème des ressources d'hydrocarbures limitées, ni celui de l'effet de serre.
    La combustion de l'hydrogène ne produit pas de gaz à effet de serre mais de l'eau, à moins que l'eau ait été promue gaz à effet de serre très récemment.

    L'hydrogène étant l'élément le plus abondant de l'univers, et donc sur la terre, même si sur la terre il n'existe pas à l'état libre.

    On peut l'extraire de l'eau et sa combustion redonne de l'eau. C'est une énergie renouvelable, comme les bio-carburant. J'attend de voir un carburant fossile qui se reconstitue en brûlant.

    L'hydrogène est aussi un moyen de stocker l'électricité associé à une pile à combustible.

    Le vingtième siècle aura été celui du pétrole, le vingt et unième sera celui de l'hydrogène.
    Quant aux pertes de rendement les piles à combustible en ont beaucoup moins que les moteurs thermiques et on les améliore de jour en jour, en plus sans pièces en mouvement il n'y a pas d'usure.

    Reste le coût de ces piles, c'est une question de masse de production, ce qui est produit en petite quantité est toujours cher, mais si les chinois s'y mettent et je crois qu'ils s'y intéressent beaucoup, il n'y a pas de raison pour qu'un jour les prix des voitures à pile à combustible fassent comme les prix des lecteurs de DVD qui ont vu leur prix divisé par 10 en huit ans, à une autre échelle de prix évidemment.

  18. #14
    Cécile

    Re : Nouvelles techniques

    Citation Envoyé par Pendule
    La combustion de l'hydrogène ne produit pas de gaz à effet de serre mais de l'eau, à moins que l'eau ait été promue gaz à effet de serre très récemment.
    L'eau est en effet un gaz à effet de serre, et même le plus important de tous, au cas où tu l'ignorais. Mais le problème n'est pas là.

    L'hydrogène étant l'élément le plus abondant de l'univers, et donc sur la terre, même si sur la terre il n'existe pas à l'état libre.
    On ne brule pas l'élément hydrogène, on brule la molécule de dihydrogène, qui n'existe pratiquement pas à l'état natif sur Terre.

    On peut l'extraire de l'eau et sa combustion redonne de l'eau. C'est une énergie renouvelable, comme les bio-carburant. J'attend de voir un carburant fossile qui se reconstitue en brûlant.
    J'attends de voir la molécule de dihydrogène qui se reconstitue sans apport d'énergie.

    L'hydrogène est aussi un moyen de stocker l'électricité associé à une pile à combustible.
    Oui. Avec un rendement déplorable.

    Le vingtième siècle aura été celui du pétrole, le vingt et unième sera celui de l'hydrogène.
    Le pétrole est une source d'énergie. Pas l'hydrogène, qui n'est qu'un vecteur d'énergie.

    Quant aux pertes de rendement les piles à combustible en ont beaucoup moins que les moteurs thermiques
    Il faut comparer ce qui est comparable, la pile à combustible n'est qu'un moyen de transformer une énergie chimique en énergie électrique. Pour comparer avec le moteur thermique, il faut compter la production d'hydrogène + la pile à combustible + le moteur électrique.

  19. #15
    Pendule

    Re : Nouvelles techniques

    Citation Envoyé par Cécile
    81 %, c'est le rendement des meilleures électrolyseurs. Le rendement moyen des électrolyseurs en service actuellement est plutôt de 65 % à 70 % maxi.
    Et tu oublies de compter le rendement de la production d'électricité (l'électricité n'est pas une source d'énergie primaire, seulement un vecteur d'énergie) : 33 % en moyenne pour une centrale nucléaire.
    0,70 X 0,33, ça donne 23 %. Pas top.
    C'est vrai, mais à moins d'être maso, en général on n'achète pas le plus mauvais matériel. Quand aux anciens modèles en service ils seront à terme remplacés par les derniers modèles qui à leur tour verons arriver sur le marché des modèles encore plus performants, c'est ce qui s'appelle le progrès.
    Je ne suis pas nostalgique de la lampe à pétrole, et seul le présent et l'avenir m'intéresse, et donc les modèles up to date, les vieilles trapadèles je les laisse pour les amateurs d'antiquités.

    L'électricité est une forme d'énergie, qui peut bien souvent être produite directement sur le lieu d'utilisation par des moyens beaucoup plus économique que de l'acheter à l'EDF.

    Pas besoin d'une centrale nucléaire pour quelques kWh.

    Une éolienne par exemple, le vent étant gratuit, le coût de l'électricité n'est que le retour d'investissement du matériel sur 10 ou 20 ans selon la durée de vie de ce matériel.
    Il en est de même pour le solaire thermique ou photovoltaïque.

    Quoique, ayant lu récemment que l'électricité éolienne coûtait trois fois plus cher que l'électricité nucléaire il y a peut-être des escrocs qui nous vendent le vent, qui sait.

    En attendant, cet hiver on a été bien comptant de pouvoir acheter de l'électricité à l'Allemagne qui a terminé avec 5 ans d'avance sur nous la construction de son parc d'éolienne.

    Car nous aussi on s'est engagé à avoir 21% de notre électricité produite à partir d'énergie renouvelable d'ici 2010, mais si l'Allemagne a déjà atteint cet objectif et l'Espagne n'en est pas loins, la France recule et est passée de 18% en 1990 à 13,5% en 2003.

    On tient vraiment à rester les bouffons de l'Europe.

  20. #16
    Pendule

    Re : Nouvelles techniques

    Si l'hydrogène n'est pas une source d'énergie comment fait le soleil qui n'a pas de pétrole mais uniquement de l'hydrogène pour nous fournir en energie?

  21. #17
    Cécile

    Re : Nouvelles techniques

    Citation Envoyé par Pendule
    Si l'hydrogène n'est pas une source d'énergie comment fait le soleil qui n'a pas de pétrole mais uniquement de l'hydrogène pour nous fournir en energie?
    OK, l'hydrogène est une source d'énergie via la fusion. Or, on ne parlait pas de fusion, mais d'utilisation chimique de l'hydrogène. Mais tu mélanges allègrement les notions de molécule d'hydrogène et d'atome d'hydrogène, de chimie et de physique, pour faire croire que l'énergie sous forme d'hydrogène est illimitée. Ce n'est pas très honnête.

    Quand aux anciens modèles en service ils seront à terme remplacés par les derniers modèles qui à leur tour verons arriver sur le marché des modèles encore plus performants, c'est ce qui s'appelle le progrès.
    Oui, mais il faut néanmoins tenir compte du temps de pénétration de nouvelles technologies, qui peut atteindre plusieurs décennies. Et il ne faut pas calculer en fonction des meilleures technologies possibles, mais des technologies qui sont effectivement employées. Sinon les calculs ne signifient rien.

    L'électricité est une forme d'énergie, qui peut bien souvent être produite directement sur le lieu d'utilisation par des moyens beaucoup plus économique que de l'acheter à l'EDF.
    Pas besoin d'une centrale nucléaire pour quelques kWh.
    Tu sais bien que les énergies renouvelables hors hydraulique restent malheureusement minoritaires, et ce n'est certainement pas cela qui pourrait fournir l'énergie de nos voitures. IL ne s'agit évidemment pas de quelques kWh.

  22. #18
    Cécile

    Re : Nouvelles techniques

    Citation Envoyé par Pendule
    Car nous aussi on s'est engagé à avoir 21% de notre électricité produite à partir d'énergie renouvelable d'ici 2010, mais si l'Allemagne a déjà atteint cet objectif et l'Espagne n'en est pas loins, la France recule et est passée de 18% en 1990 à 13,5% en 2003.
    Faux. Je n'ai pas retrouvé les chiffres pour l'électricité, mais pour la consommation énergétique totale, l'Allemagne est largement en dessous de nous pour les renouvelables (car ils ont peu d'hydroélectricité) :
    http://users.swing.be/compagnons-eol...cles/art66.htm
    Un extrait :
    Les énergies renouvelables représentent 6 % (chiffre de l'an 2000) de la consommation énergétique totale de l'Union européenne, relève Eurostat, l'office statistique de la Commission de Bruxelles. Cette moyenne recouvre toutefois de fortes disparités nationales. Si la suède, la Finlande et l'Autriche utilisent entre 20 et 30 % de sources renouvelables (par rapport à l'énergie primaire totale qu'elles consomment), ce taux est en dessous des 6% pour l'Espagne, la Grèce, l'Allemagne, les Pays-Bas, l'Irlande, le Luxembourg, la Belgique ( 1,3 % ) et le Royaume Uni, tandis que le Danemark, l'Italie et la France font un peu mieux que la moyenne ( entre 6 et 10 % ).

  23. Publicité
  24. #19
    Pendule

    Re : Nouvelles techniques

    Quelque précisions pour Cécile qui semble me prendre pour un débile:

    -1° Je n'ignore pas que l'eau est un gaz à effet de serre car l'eau n'est pas un gaz mais un liquide, à ne pas confondre avec la vapeur d'eau qui est un gaz. La vapeur d'eau peut effectivement rester dans l'atmosphère, mais en général l'eau sous sa forme liquide finit par tomber sur le sol dès que les gouttes sont suffisamment grosse. Sous sa forme solide aussi elle tombe.

    -2° La combustion est une réaction chimique d'oxydation rapide qui met en oeuvre les atomes; ainsi la combustion de l'hydrogène pardon du di-hydrogène est la combinaison de deux atomes d'hydrogène avec un seul atome de la molécule d'oxygène, pardon de di-oxygène. (çà fait toujours savant de mettre di devant pour montrer qu'on sait que la molécule de l'élément en question contient deux atomes).

  25. #20
    Cécile

    Re : Nouvelles techniques

    Tu écris :
    Citation Envoyé par Pendule
    La combustion de l'hydrogène ne produit pas de gaz à effet de serre mais de l'eau, à moins que l'eau ait été promue gaz à effet de serre très récemment.
    Mais aussi.
    -1° Je n'ignore pas que l'eau est un gaz à effet de serre
    Ca manque un peu de cohérence

    car l'eau n'est pas un gaz mais un liquide, à ne pas confondre avec la vapeur d'eau qui est un gaz.
    L'eau est un corps pur, présent sous forme solide, liquide ou gazeux.

    Je ne dis pas que tu ne connais pas le sujet, je dis que dans tes premiers posts, tu mélangeais (volontairement ?) les notions d'atome d'hydrogène et de molécule d'hydrogène pour faire croire à l'existence d'une énergie abondante.

  26. #21
    Pendule

    Re : Nouvelles techniques

    Le sujet de cette discution était au départ la pollution automobile. Seulement chaque fois que l'on touche au sacro-saint pétrole dont il faudra bien apprendre à s'en passer quand il n'y en aura plus, c'est une véritable levée de boucliers.
    Le pétrole c'est beau, c'est chic, c'est pas cher, pour un peu ce serait bon pour la santé d'en boire un bol tout les matins.

    A côté de çà, les carburants verts coûtent cher à fabriquer, l'hydrogène, pêle-mêle, çà coûte cher à fabriquer (lui-aussi) ce n'est pas une source d'énergie, çà s'enflamme facilement et çà explose ce qui est paradoxal si ce n'est pas une source d'énergie, ou alors si c'est une source d'énergie ce n'est que sous la fusion nucléaire (les fusées Ariane brûlent de l'hydrogène pour faire jolie alors), un réservoir d'hydrogène dans une voiture c'est une vrai bombe thermonucléaire, etc, etc. bref tous les défauts du monde et même ceux qui n'ont pas encore été trouvés.

    Bon, reste la pollution automobile, qu'est-ce qu'on fait? On continu à tousser en regardant les autres pays augmenter petit à petit le pourcentage de bio-carburant dans le réservoir de leurs voitures, ou l'Islande qui a fait le pari de ne plus brûler une goutte de pétrole dans 20 ans, et expérimente l'hydrogène dans les transports en commun.

  27. #22
    Cécile

    Re : Nouvelles techniques

    Je suis d'accord avec toi sur le pétrole, c'est d'ailleur pour cela que j'utilise presque exclusivement le vélo et les transports en commun.
    Mais je ne pense pas que l'hydrogène soit une alternative crédible. Du moins tant qu'on n'aura pas trouvé comment le produire en quantités colossales.

    ce n'est pas une source d'énergie, çà s'enflamme facilement et çà explose ce qui est paradoxal si ce n'est pas une source d'énergie, ou alors si c'est une source d'énergie ce n'est que sous la fusion nucléaire (les fusées Ariane brûlent de l'hydrogène pour faire jolie alors),
    Tu mélanges encore source et vecteur. L'électricité n'est pas une source d'énergie, puisqu'il faut la produire à partir du nucléaire ou de gaz ou de sources renouvelables. Et bien l'hydrogène pour les piles à combustible, c'est pareil. Tant que tu n'auras pas compris ça, tu ne pourras pas comprendre pourquoi l'hydrogène ne peut pas remplacer le pétrole.

    Quant à l'Islande, ce serait un exemple parfait si tous les pays avaient ses ressources. C'est comme si tu disais que la Belgique doit développer les barrages pour son électricité.

  28. #23
    alopex

    Re : Nouvelles techniques

    Je crois que tu te fatigues en vain, Mr Pendule (à mouvement perpétuel cela va sans dire...) semble confondre science et religion. Nous rêvons tous d'un monde idyllique sans pollution et de solutions miracles...La réalité est toute autre.
    En ce qui me concerne j'assume mes contradictions et je suis lucide:
    1) j'aime les voitures puissantes qui émettent mettons dans les 400 gCO2/km, même si je suis conscient de leur effet désastreux (quoi que en général leur prix est tel qu'elles ne représentent qu'une infime proportion du parc...)
    2) j'utilise un chauffage électrique direct parce que dans les conditions économiques actuelles ca tient la route sur le plan financier avec une bonne isolation. Tant qu'on vendra le kWh électrique 300 j/an au prix du kWh gaz ca restera vrai. Il n'empêche que c'est bien une hérésie technique qui ne se justifie que par le fait que la France est suréquipée en "baseload" avec le nucléaire et qu'il faut bien le faire fonctionner.

  29. #24
    Narduccio

    Re : Nouvelles techniques

    Il ne faut pas se faire d'illusion. Si l'on veut diminuer nos rejets polluants, il conviendra d'optimiser la part de nos consommations d'énergies qui partent dans le transport. la commission européenne mise dans ces rapports sur un gisement d'économie de 50% dans le secteur. Cela passera par des moteurs plus modernes et moins polluants, grace aux restrictions de normes. Cela passera par un allègement des véhicule, mais il faudra surement introduire une taxe. Cela passera par un développement de moyens de transports alternatifs au tout automobile. Au yeux des eurocrates, l'hydrogène ne parait pas une bonne solution. Peut-être parce que pour l'instant la seule facon à peu près économique de le produire est de passer par le pétrole et donc par une augmentation des GES. La commission européeenne et les gouvernemants des différents pays qui la composent, ne tracent pas des plans sur la comète. C'est pour cela que même s'ils reconnaissent qu'il convient de développer la recherche dans les secteurs concernés; comment produire de l'hydrogène économiquement et sans polution, ou comment développer la fusion (mais il y en a d'autres); ils proposent de mettre en oeuvre des solutions qui seraient facile à mettre en oeuvre et efficace à court termes. On eput se demander à qui profite vraiment l'intransigance de certains qui bloquent toute avancée sous pretexte qu'il ne s'agit pas de la panacée universelle. Un mur se construit brique après brique. Cessons de croire que demain une solution miraculeuse viendra nous sauver et commencons à agir. Même si ce n'est pas assez rapide au gouts de certains!
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  30. Publicité
  31. #25
    claude27

    Re : Nouvelles techniques

    La voix du Nord de ce dimanche dernier:
    19 des 38 permis d' installation d' éoliennes du parc situé aux environs de Fruges , entre St Omer et Hesdin annulés pour vice de forme ou non respect des procédures lors de l' enquête publique ...

    à suivre

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. [Techniques Archéo] Techniques de prospection
    Par RR_Philou dans le forum Archéologie
    Réponses: 6
    Dernier message: 18/02/2007, 19h59
  2. les techniques
    Par Jiav dans le forum Les mystères du feu et ses différentes techniques
    Réponses: 2
    Dernier message: 05/10/2005, 22h38
  3. Nouvelles techniques et avenir
    Par agnes dans le forum La peau enveloppe merveilleuse de notre corps
    Réponses: 2
    Dernier message: 04/10/2005, 21h47
  4. Coût des nouvelles techniques
    Par lolo38 dans le forum Chimie
    Réponses: 6
    Dernier message: 10/03/2005, 11h46
Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.