Discussion fermée
Affichage des résultats 1 à 20 sur 20

Craquage de l'eau



  1. #1
    domino33

    Craquage de l'eau


    ------

    Bonjour à tous!
    Pas facile de s'inscrire ici, un vrai jeu de piste, ca me rapelle mon enfance.

    Je discutais avec un très vieux monsieur au sujet de l'énergie fossile et de sa fin très prochaine (1,3 milliard de chinois avec des voitures, le litre d'essence va grimper très vite!) Il fut mécanicien et un peu forgeron il me sourit malicieusement et me dit: Venez je vais vous montrer quelque chose!

    Il mis le feu sur sa petite forge dans sa cahute au fond du jardin lança le moteur électrique et posa une barre plate de fer dedans.

    Quand elle fut rouge il la posa sur l'enclume et tapa. Des éteincelles sortirent et il me dit: "ça va pas, c'est lourd ce marteau!"

    il remit le fer à rougir puis posa un seau d'eau à ses pieds.
    Il y trempa le marteau, posa la pièce sur l'enclume et tapa.
    il me dit: Ha ca va mieux, voulez vous essayer? Il remonte tout seul!

    Incrédule, maladroitement j'essayai. Mais il me dit, cognez plus fort! Alors je ressortis la barre et trempait ce fichu marteau dans le seau d'eau et vlan j'en mis un grand coup sur la barre et Miracle, ce marteau pourtant lourd rebondit tout seul, une fois deux fois puis plus rien.
    Il me dit: Vous voyez, ça fait plus de 50ans que j'ai constaté ça. Pression, chaleur et hop ça explose! Ne vous en faites pas, quand il n'y aura plus de pétrole comme par hasard "ils" trouveront vite la solution!

    Je suis reparti perplexe et voudrait savoir si chez vous les scientifiques on a testé ce phenomène étrange et ce que vous en pensez! Merci

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    vanos

    Re : Craquage de l'eau

    Bonsoir,
    Je ne connais pas la réponse à cette question, mais cette dernière m'en fait me poser une autre. Si le "truc" du marteau mouillé était si efficace, ne dervrait-il pas être connu de tous les forgerons ?
    Amicalement.
    Connais toi toi-même (Devise de Socrate inspiré par Thalès)

  4. #3
    domino33

    Re : Craquage de l'eau

    D'après lui, ils le font tous c'est un phénomène connu enfin c'est ce qu'il m'a dit.

  5. #4
    Jarod

    Re : Craquage de l'eau

    Essaye de faire l'éxpérience dans l'autre sens, càd d'abord l'eau et ensuite la méthode classique...
    Moins d'énergie, moins de pollution et du mieux vivre avec negawatt dans google...

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    jean_marc

    Re : Craquage de l'eau

    Bonjour,

    N'auriez-vous pas simplement réinventé la machine à vapeur ? Chauffage de l'eau > surpression > énergie motrice ...

    Amicalement.
    Jean-Marc.

  8. #6
    domino33

    Re : Craquage de l'eau

    Restons sérieux, pour créer une telle force juste avec de la vapeur, il faudrait du temps et surtout la mettre sous pression dans un endroit confiné. L'explication n'est sans doute pas dans cette voie...

  9. Publicité
  10. #7
    L'Hérétique

    Re : Craquage de l'eau

    Salut,
    Au moment de l'impact du marteau humide sur la pièce en fer rougie, une fine pellicule d'eau se trouve emprisonée durant un instant et en contact intime avec le fer rouge, celà ne sufit-il pas à produire une mini explosion ?
    A++

  11. #8
    domino33

    Re : Craquage de l'eau

    Je pense que c'est EXACT. Mais je m'étonne que ce phénomène n'ai pas encore fait l'objet d'investigations de la part de curieux d'où mon post. Mais apparement personne ne connait trop cette particularité surprenante.

  12. #9
    L'Hérétique

    Re : Craquage de l'eau

    Salut,
    J'interprète sans doute mais, que penses-tu que ce principe puisse apporter ?
    Car pour amener le fer au rouge et l'y conserver, celà demande pas mal d'énergie et la réaction avec l'eau en absorbe bcp aussi...
    A++

  13. #10
    Narduccio

    Re : Craquage de l'eau

    Citation Envoyé par domino33
    Je pense que c'est EXACT. Mais je m'étonne que ce phénomène n'ai pas encore fait l'objet d'investigations de la part de curieux d'où mon post. Mais apparement personne ne connait trop cette particularité surprenante.
    Si, si, on en a déjà débattu. Si j'avais un peu plus de temps, je ferais la recherche, mais là, je suis préssé.

    Euhh, je ne pense pas que les réponses données à l'époque te plaisent.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  14. #11
    domino33

    Re : Craquage de l'eau

    Pour le bilan énergétique, il faut l'étudier cela doit pouvoir se calculer. Vu la qté d'eau de mer sur notre planète, même à 5% le jeu en vaut la chandèle.

    Pour répondre à narduccio je n'ai pas à être content ou déçu.

    Je n'apporte pas ici une idée, mais un fait constaté, c'est tout.
    Je n'ai pas d'opinion sur cela. De toutes les façons si les hommes continuent à vouloir être aussi nombreux (ce qui m'étonnerait) les ressources fossiles, dans 30 ans tout au plus seront épuisées, et parmis celles ci le charbon gardé précieusement pour la fabrication de l'acier tant que nous pourrons (les prix vont grimper!)

    Compte tenu des bilans énergétiques des accumulateurs (même le couple Li-ION avec ses 3,6 volts par élément et sa resistance interne très faible pour une capacité surprenante au dm3 ne solutionnera pas d'après moi nos besoins de déplacements des populations.

    Donc les moteurs seront certainement à recombinaison d'eau via l'hydrogène et son explosion. La manière de l'obtenir à coût raisonnable reste posée. l'hydrogène explose, l'essence aussi, donc c'est pas vraiment un Pb MAJEUR dans l'utilisation.

    Le Pb est sa production de masse, elle passera certainement par l'electrolyse de l'eau de mer via d'énormes centrales nucléaires sur place pour le faire.
    Ce sont des echéances à 15/20 ans tout au plus, donc demain.
    ce n'était pas l'objet de mon post.

    Moi je suis électronicien, pas physicien ni chimiste. Je peux vous expliquer pourquoi Renault ment au sujet de ses régulateurs mal conçus, mais en aucun cas avoir un avis justifié sur le craquage de l'eau. J'ai juste constaté que ça existe et voulais savoir pourquoi et comment. C'est tout. Bonne journée.

  15. #12
    L'Hérétique

    Re : Craquage de l'eau

    Citation Envoyé par domino33
    Moi je suis électronicien, pas physicien ni chimiste. Je peux vous expliquer pourquoi Renault ment au sujet de ses régulateurs mal conçus, mais en aucun cas avoir un avis justifié sur le craquage de l'eau. J'ai juste constaté que ça existe et voulais savoir pourquoi et comment. C'est tout. Bonne journée.
    Salut,
    Oui!!, ouvres un fil sur les régulateurs de vitesse ! c'est une bonne idée.
    a+

  16. Publicité
  17. #13
    claude27

    Re : Craquage de l'eau

    Citation Envoyé par vanos
    Bonsoir,
    Je ne connais pas la réponse à cette question, mais cette dernière m'en fait me poser une autre. Si le "truc" du marteau mouillé était si efficace, ne dervrait-il pas être connu de tous les forgerons ?
    Amicalement.
    il l' est surement !

  18. #14
    claude27

    Re : Craquage de l'eau

    Citation Envoyé par L'Hérétique
    Salut,
    Oui!!, ouvres un fil sur les régulateurs de vitesse ! c'est une bonne idée.
    a+
    Je suis contre les régulateurs de vitesse. Mon fils en a un sur sa Zafira .
    Sur autoroute non plane, il passe son temps à être dépassé et à redépasser en fonction de la déclivité .
    Le pilote automatique, c' est bon pour les avions ! pas pour les voitures, sauf pour le jour où il y aura un rail magnétique ou autre sur les bandes de roulement de l' autoroute et tout le monde à la file indiene, espacé dans les limites de sécurité de freinage ... C' est pas pour demain !
    Par contre un accélérateur ou commande des gaz à main , comme sur les tracteurs ou les petits avions, pour reposer le pied droit, pourquoi pas !

  19. #15
    leVieux

    Re : Craquage de l'eau

    2 remarques: sur le phénomène du marteau qui rebondit quand il est mouillé (film d' eau en surface) et que ce film d' eau est brusquement porté à 1000 ° c par contact avec le fer rouge, et ce dans un espace très confiné (qques 100 eme de mm entre 2 plans). Ca se vaporise brusquement de façon explosive et les gaz sous pression font effet et de ressort élastique (c' est compressible) et de pression pneumatique simple sur un piston. Les 2 effets renvoient le marteau en l' air. Normal.
    Seulement, l'énergie de vaporisation refroidit le bout de ferraille.. et très vite forger du fer froid devient difficile...

    autre remarque: le titre: "craquage de l' eau"
    pour moi rien à voir avec ce phénomène... et pourtant le 'craquage' (ou même le "cracking" de la molécule d' eau par la chaleur (élevée, bien sûr) je crois avoir lu dans des vieux bouquins que c' est réel:

    2 H20 + énergie thermique <-> 2 H2 + O2
    c' est simple à provoquer (en fait ma réaction passe probablement par des étapes intermédiaires, ions, plasma?) , mais avec un rendement pas très gros.
    Je crois même avoir lu le mode opératoire: envoyer a vapeur d' eau dans un tube poreux (céramique), beaucoup chauffer, et un peu d' hydrogène (+diffusuible )passerait à l' extérieur du tube, et un peu d' oxygène resterait piégé à l' intérieur... pour beaucoup de vapeur se recombinant sans aucun bénéfice...

  20. #16
    domino33

    Re : Craquage de l'eau

    L'explication de LeVieux me semble logique. Bien que la "surface" d'eau soit vraiment petite par rapport à l'effort produit pour faire rebondir le marteau. D'autres avis?
    Pour le régulateur je vais en faire un, bien que ce ne soit pas vraiment scientifique. Un microprocesseur c'est JUSTE l'intelligence humaine mise en conserve et utilisée pour effectuer une tâche à sa place sans JAMAIS commettre d'erreur comme les humains en commettent souvent, lors de tâches répétitives... Rien de bien scientifique d'après moi.

  21. #17
    j0ak

    Re : Craquage de l'eau

    Citation Envoyé par leVieux
    2 remarques: sur le phénomène du marteau qui rebondit quand il est mouillé (film d' eau en surface) et que ce film d' eau est brusquement porté à 1000 ° c par contact avec le fer rouge, et ce dans un espace très confiné (qques 100 eme de mm entre 2 plans). Ca se vaporise brusquement de façon explosive et les gaz sous pression font effet et de ressort élastique (c' est compressible) et de pression pneumatique simple sur un piston. Les 2 effets renvoient le marteau en l' air. Normal.
    Seulement, l'énergie de vaporisation refroidit le bout de ferraille.. et très vite forger du fer froid devient difficile...

    autre remarque: le titre: "craquage de l' eau"
    pour moi rien à voir avec ce phénomène... et pourtant le 'craquage' (ou même le "cracking" de la molécule d' eau par la chaleur (élevée, bien sûr) je crois avoir lu dans des vieux bouquins que c' est réel:

    2 H20 + énergie thermique <-> 2 H2 + O2
    c' est simple à provoquer (en fait ma réaction passe probablement par des étapes intermédiaires, ions, plasma?) , mais avec un rendement pas très gros.
    Je crois même avoir lu le mode opératoire: envoyer a vapeur d' eau dans un tube poreux (céramique), beaucoup chauffer, et un peu d' hydrogène (+diffusuible )passerait à l' extérieur du tube, et un peu d' oxygène resterait piégé à l' intérieur... pour beaucoup de vapeur se recombinant sans aucun bénéfice...

    Dans ce cas le terme de crakage est inadéquat. Ce terme est employé lorsque l'on casse de longues chaines carbonées dans la chimie du pétrole.
    Pour produire cette réaction, juste besoin de deux electrodes et d'une batterie (electrolyse de l'eau).
    Par ailleurs, meme si ce n'est pas le sujet, le "vrai" craquage de l'eau c'est la fusion froide et ce ne sont pas les molécules d'eau standard qui craquent mais l'eau lourde a base de deuterium. Cette reaction est une "electrolyse augmentee", qui se deroule a haute temperature et produit effectivement un plasma.

    a+
    joa

  22. #18
    martini_bird

    Re : Craquage de l'eau

    Citation Envoyé par L'Hérétique
    Salut,
    Au moment de l'impact du marteau humide sur la pièce en fer rougie, une fine pellicule d'eau se trouve emprisonée durant un instant et en contact intime avec le fer rouge, celà ne sufit-il pas à produire une mini explosion ?
    A++
    Salut,

    je ne suis pas un fin physicien, mais il me semble que l'explication est proche de cette idée: l'eau au contact de la pièce brûlante se vaporise et, en tant que gaz, s'oppose à la contraction de son volume. Enfin, grosso modo, il me semble que c'est quelque chose dans le genre.

    Surtout, j'ai dans la tête l'expérience de gouttes d'eau que l'on projète sur une plaque électrique (chaude): elles rebondissent sur la plaque!

    Je crois que c'est le même phénomène. Quelqu'un pour confirmer?

  23. Publicité
  24. #19
    martini_bird

    Re : Craquage de l'eau

    Oups, je n'avais pas lu la réponse de leVieux.

  25. #20
    Cécile

    Re : Craquage de l'eau

    Citation Envoyé par j0ak
    Par ailleurs, meme si ce n'est pas le sujet, le "vrai" craquage de l'eau c'est la fusion froide et ce ne sont pas les molécules d'eau standard qui craquent mais l'eau lourde a base de deuterium. Cette reaction est une "electrolyse augmentee", qui se deroule a haute temperature et produit effectivement un plasma.
    Non, le craquage de l'eau, c'est la décomposition de l'eau en oxygène et hydrogène à haute température (sans passer par la phase électricité), comme l'a décrit le Vieux. Ca n'a rien à voir avec une réaction nucléaire.

Discussions similaires

  1. Craquage d'alcane.
    Par invite4549872 dans le forum Chimie
    Réponses: 6
    Dernier message: 08/04/2007, 15h57
  2. fabriquation de H2 et O2 par par craquage de H2O
    Par Bourkanieche dans le forum Chimie
    Réponses: 5
    Dernier message: 06/05/2005, 23h50
  3. "Craquage" de doigts
    Par Nergal dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 9
    Dernier message: 29/03/2005, 21h58
  4. engrai mineral et reaction inverse du craquage
    Par alko-nick76 dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 15/12/2004, 13h47
Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.