Discussion fermée
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Catiii



  1. #1
    billal

    Catiii


    ------

    cé koi en avion une aproche cat III
    Politesse svp, pas de langage sms, lire la charte à ce sujet.

    -----
    Dernière modification par monnoliv ; 24/07/2006 à 13h15.

  2. #2
    Cougar_127

    Re : Catiii

    Hum précise un peu ou tu as vu ca...

    Je sais que pour le F16 Amerlocains (...) il existe un mode CATI/CATIII.
    En fait c'est un systeme qui permet a l'ordinateur de bord de limiter le facteur de charge.
    Je m'explique. Si ton zinc est chargé comme un veau (4 GBU24 a une tonne chacune... c'est lourd) imposer un facteur de charge de 9g fait énormement travailler la structure de l'avion et c'est pas bon. En passant en CAT III l'ordi de bord limite les manoeuvres du pilote qui ne peut plus pousser au dela de 6g.
    CATI c'est le mode sans limitation.
    Il faut voler et tomber, voler et tomber jusqu'a ce que nous puissions voler sans tomber.

  3. #3
    Cougar_127

    Re : Catiii

    Méga déterrage de post... Mais je voudrais y apporter une petite précision apres documentation (meme si tout le monde s'en fou... bou je suis triste...)

    Les approches CAT I, II, III (Catégorie I, II, III) sont des approches de précision utilisant un ILS. Les différentes catégories sont déterminées par les conditions météorologiques minimales nécessaires pour les entreprendre ou les poursuivre.

    La CAT I "standard", permet de descendre jusqu'à une hauteur de décision de 200 ft minimum et peut être entreprise avec une visibilité horizontale supérieure ou égale à 800 m. Elle peut être menée en manuel ou en automatique.

    Les approches de précision catégorie II permettent de descendre jusqu'à 100 ft mesuré à la radio-sonde et la visibilité minimale tombe à 400 m. L'approche peut être menée en manuel ou en automatique mais chaque compagnie peut imposer ses propres règles et ne pas autoriser ce type de percée en manuel.

    Si les conditions météorologiques sont encore plus défavorables, il est possible d'entreprendre une approche catégorie III. Celle-ci doit obligatoirement être menée en automatique (en France du moins). Les minimas associés dépendent de l'avion et de sa certification.
    Il faut voler et tomber, voler et tomber jusqu'a ce que nous puissions voler sans tomber.

Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.