Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

décélérateur d'antiprotons



  1. #1
    neo-pumpkin

    décélérateur d'antiprotons


    ------

    Je continue un TIPE de première année sur le décélérateur d'antiprotons du CERN (fonctionnement inverse d'un accélérateur de particules mais pour de l'antimatière) et je focalise notamment sur le principe du refroidissement stochastique.

    Je recherche donc quelqu'un qui aurait déjà travaillé la dessus car au bout d'un an de boulot sur ce sujet, certains points restent encore obscurs.

    Donc je recherche quelqu'un ayant des conaissances solides sur :

    - les cyclotrons, betatrons
    - le refroidissement stochastique
    - l'emmitance
    - le décélérateur d'antimatière du CERN (le AD)

    Merci d'avance

    Brieuc Crétoux (alias Neo-PuMpKiN)

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    invite76

    Re : décélérateur d'antiprotons

    Bonjour,

    Vous pouvez me contacter. Je suis à Grenoble (une discussion autour d'une table serait très bien) mais donnez moi votre localisation (si c'est sur Paris, Caen ou pas loin du CERN, il y a moyen que je me déplace).
    Le dernier décélérateur d'antimatière que j'ai vu au CERN il y a environ 2 ou 3 ans était un quadripôle radiofréquence, dont je peux vous expliquer le fonctionnement. Il y a bien sûr le AD. En dehors de ces éléments, il y a la partie amont (diminution de l'émittance par refroidissement stochastique).
    Je ne vois pas le rapport avec les cyclotrons mais vous avez peut être des questions.
    Ce qui est important à mon sens est:
    - l'oscillation "bétatron" des particules dans un accélérateur
    - la notion d'émittance (longitudinale et transverse) et le besoin d'un "refroidissement"
    - les éléments d'un accélérateur: ceux de guidage et de focalisation, ceux d'accélération (ou décélération).
    Je ne connais pas spécialement le AD mais les principes sont tous les mêmes. Je pourrais éclairer votre lanterne.

    Je mets ce post dans le domaine public car ces questions peuvent intéresser d'autres internautes, auquel cas je pourrais faire des réponses globales.

    Amicalement

    JM
    Merci de me donner les dates importantes: il faut que cela s'adapte à mon agenda.

  4. #3
    neo-pumpkin

    Re : décélérateur d'antiprotons

    Bonsoir,

    Tout d’abord merci de l’intérêt que vous portez à notre étude.
    Pour ma part, cela fait déjà un an que je travaille sur le décélérateur de particules, je pense avoir compris les principes de bases, aussi bien de la machine (décélération) que du refroidissement (stochastique et par électrons) car j’ai pu avoir quelques contacts au CERN (responsables machine).
    Cependant, pour cette seconde année, je continue, avec un collègue l’étude de l’AD mais en s’intéressant beaucoup plus au refroidissement stochastique et quasiment plus au fonctionnement général, au cycle de la machine.
    Le travail d’équipe a suscité de nouvelles questions que je ne m’étais pas vraiment posé ou dont je pensais connaître les réponses. Il nous fallait donc trouver un contact connaissant bien le fonctionnement de telles machines.

    Pour ce qui est d’une discussion autour d’une table, cela me semble évidemment une excellente idée car nous pourrons étaler alors tout nos problèmes et discuter beaucoup plus facilement. Cependant, vous n’êtes sûrement pas sans savoir que l’emploi du temps des prépas est plutôt chargé. Le votre l’est peut-être aussi (quelle est votre profession au juste ?).
    Nos disponibilités seraient plutôt pendant les vacances de la Toussaint, à savoir dans la semaine du 25 au 29 octobre (plutôt fin si possible). Nous habitons St Etienne donc nous devrions pouvoir nous rendre à Grenoble facilement.

    En attendant de planifier un peu mieux cette rencontre, et je vous remercie d’ailleurs d’avoir proposé cette idée, voici les questions qui nous préoccupent le plus.

    - Pour ce qui est de l’oscillation Betatron, cela reste un paramètre plutôt inconnu. Les documents (anglais pour la plupart) font sans cesse référence au « Betatron Phase » mais nous ne savons pas exactement de quoi il s’agit. (Plan dans lequel circulent les particules ?). Nous ne savons même pas précisément comment se comporte le faisceau de particules.(faisceau sinusoïdal ?)
    - Pour l’émittance, nous ne possédons qu’une définition vague (éloignement du faisceau par rapport au centre de la chambre à vide de l’accélérateur ou décélérateur) ou trop complexe (celle d’Universalis, à savoir que dans l’espace à 6 dimensions, 2 dim. Transversales et une longitudinale + leurs dérivées, chaque émmitance est la projection dans le plan de l’espace de phases (quel est cet espace ?) et correspond à une aire…) . Voilà pourquoi une explication plus précise nous serait vraiment utile. La première définition permet de comprendre le principe général du refroidissement stochastique mais si l’on veut se focaliser là dessus, il faut vraiment que les choses soient claires.


    Notre étude devrait porter notamment sur le transfert d’informations entre les pick-up et les kickers du système de refroidissement stochastique, sur le filtrage (bande passante) employé, etc… Auriez vous des informations là-dessus.

    Voilà déjà quelques unes de nos questions. Nous vous préciserons nos disponibilités et surtout nos interrogations, qui me semble-t-il, sont ici un peu dispersés !

    Encore une fois merci de votre réponse.

    Amicalement

    Brieuc Crétoux, Laurent Muszinsky

  5. #4
    invite76

    Re : décélérateur d'antiprotons

    Je vous envoie mes coordonnées par message privé. Pour les dates je vais regarder.

    JM

  6. A voir en vidéo sur Futura