Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 28 sur 28

rayonnements ionisants et ADN



  1. #1
    rouxc

    Question rayonnements ionisants et ADN


    ------

    Bon alors je sais ben qu'il y a deja un dossier qui traite en partie de se fil mais je n'est pas trouver la reponse a ma question?
    Voila, nous avons deja fait la partie radioactivite de notre tpe donc nous sommes au point en se qui concerne les rayonnements ioniques.
    La chose qui nous manque et qui nous bloque pour avancer, c'est le comment du pourquoi (a vrai dire c'est surtout le comment) ces rayons interviennent dans les cassures des doubles brins d'ADN. Le dossier parle deja de tout sa mais ne s'attaque pas au probleme dans ses plus petits details. Il nous propose un schema ou l'on voit un rayon qui arrive sur l'ADN et Hop, magie, le brin est cassé.
    Bref se que nous voudrions savoir c'est le mecanise qui provoque ces cassures.

    je redoute un peu la censure mais je le repette, je n'est pas trouvé la reponse a cette question dans le dossier.

    Merci

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    chag

    Re : rayonnements ionisants et ADN

    Bonsoir,

    source: http://ead.univ-angers.fr/~jaspard/P...s4/1Cours4.htm

    La rupture des liaisons de l'ADN sous l'action d'un rayonnement ionisant est dû à un transfert d'énergie, direct ou indirect.
    Un rayonnement ionisant possède une énergie. Cette énergie va être transmise directement à la molécule qui va être excitée. Cet excédent d'énergie est ensuite perdu par la molécule sous forme de rupture de liaisons, d'où une cassure de l'ADN. (paragraphe II du cours dont j'ai noté le lien ci-dessus)

    Si tu as des questions à propos de ce cours, n'hésite pas

  4. #3
    rouxc

    Question Re : rayonnements ionisants et ADN

    Donc si j'ai bine compris, les rayonnements ionisants ionisent certains atomes et les electrons touché pas ces rayons possedent alors une vitesse donc une energie. La molecule toute entiere possede donc desormais un surplus d'energie et va, pour s'en debarasser, sa casser en deux ?? C'est sa ??

    Et sinon c'est quoi les radicaux libres ??

  5. #4
    chag

    Re : rayonnements ionisants et ADN

    ce n'est pas parce que l'électron a une vitesse plus grande qu'il a plus d'énergie, mais parce qu'il recoit plus d'énergie (issue du rayonnement) qu'il va avoir une énergie cinétique de rotation plus grande. Attention à ne pas prendre les relations à l'envers!

    à la base, l'électron possède déjà cette énergie cinétique. Toute liaison contient de l'énergie: la liaison entre deux molécule, la liaison entre un électron et le noyau,... C'est la raison pour laquelle la rupture d'une liaison (entre 2 molécule, par exemple) libère de l'énergie.
    Le rayonnement ionisant transmet de l'énergie en plus aux molécules. Il y a donc un excès d'énergie. La seule facon pour la molécule de perdre cet excès, c'est les ruptures de liaisons. Il y a alors perte d'énergie. Le niveau énergétique revient alors à un niveau plus bas.

    quand aux radicaux libres, par définition, ce sont des molécules ou atomes dont un électron dans une orbitale n'est pas apparié. Il est porté en célibataire par une orbitale.
    Je ne sais pas si tu as déjà vu l'organisation électronique autour du noyau... Au cas où, il faut savoir que les électrons sont disposés en couches successives. Chaque couche est remplie de manière précise. Imagine une succession de petites boîtes. Chaque boîte peut contenir 2 électrons, qui sont alors appariés. Une fois que toutes les boîtes d'une couche sont remplies, les électrons restant vont remplir les boîtes de la couche au dessus. Ce sont les couches les plus proches du noyau qui se remplissent en premier.
    Donc dans des réactions chimiques, ce sont les électrons de la couche la plus externe qui réagissent.

    Dans le cas des radicaux libres, un électron est surnuméraire. Il va donc occuper, tout seul, une couche de plus. A cause de cet électron surnuméraire, le radical est "super-réactif": il va réagir très rapidement avec d'autres espèces (ions ou autres radicaux)
    Les radicaux, contrairement aux ions, sont généralement neutres. Ils vont réagir aussi bien avec des espèces nucléophiles (qui apportent des électrons lors d'une réaction. ex: Cl- ) qu'avec des électrophiles (qui réagissent avec un réactif apportant les électrons de la liaison. ex: NH4+)

    Voilà! J'espère avoir été à peu près claire.... s'il y a des passages qui te posent problèmes, j'essaierais de les reformuler

  6. #5
    Madarion

    Re : rayonnements ionisants et ADN

    Bonjours,
    Ce n'est pas parce que l'électron a une vitesse plus grande qu'il a plus d'énergie, mais parce qu'il recoit plus d'énergie (issue du rayonnement) qu'il va avoir une énergie cinétique de rotation plus grande. Attention à ne pas prendre les relations à l'envers!

    à la base, l'électron possède déjà cette énergie cinétique. Toute liaison contient de l'énergie: la liaison entre deux molécule, la liaison entre un électron et le noyau,... C'est la raison pour laquelle la rupture d'une liaison (entre 2 molécule, par exemple) libère de l'énergie.
    Le rayonnement ionisant transmet de l'énergie en plus aux molécules. Il y a donc un excès d'énergie. La seule facon pour la molécule de perdre cet excès, c'est les ruptures de liaisons. Il y a alors perte d'énergie. Le niveau énergétique revient alors à un niveau plus bas.
    (.../...)
    Tout cela pour dire la même chose que Rouxc, et en plus vous ne l’avez même pas félicité d’avoir bien compris. Les bonnes manières ce perde.
    Mais les précisions qui suivent étaient bien nécessaires.
    Merci grandement.
    Dernière modification par Madarion ; 04/03/2005 à 17h45.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    chag

    Re : rayonnements ionisants et ADN

    Citation Envoyé par Rouxc
    les electrons touché pas ces rayons possedent alors une vitesse donc une energie.
    D'après la formulation de sa phrase, il me semblait que Rouxc n'avait pas tout à fait saisi la nuance. Je croyais qu'il avait compris que le rayonnement donnait une vitesse aux électron, et que cette vitesse faisait que les-dits électrons possédaient une énergie. Ce qui n'est pas vraiment exact...

    Désolée de n'avoir pas été plus encourageante !!!

  9. Publicité
  10. #7
    rouxc

    Re : rayonnements ionisants et ADN

    Héhé merci Madarion et merci a Chag aussi parce que tu avais raison en disant que j'avais pris la relation a l'envers et c'est vrai que maintenant c'est plus claire.
    Mise a part sa :
    Le rayonnement ionisant transmet de l'énergie en plus aux molécules. Il y a donc un excès d'énergie. La seule facon pour la molécule de perdre cet excès, c'est les ruptures de liaisons. Il y a alors perte d'énergie. Le niveau énergétique revient alors à un niveau plus bas.
    En fait, c'est precisement ca que je cherche a comprendre. J'ai bien compris que le rayonnement transmettait de l'energie aux atomes, molecules ... environnant. Mais dans le cas de l'ADN, puisque c'est a cette echelle que va aparaitre un cancer (euuu oui pour vous mettre au courant le suejt du Tpe en gros c'est la radioactivite et les cancers ), j'aimerais savoir tout d'abord sur quoi agissent ces rayonnements : nucleotides, liaisons hydrogenes ?? Et, j'en revient a ma citation, savoir precisement comment, a cause de ce surplus d'energie, la nucleotide ou la liaison hydrogene fait pour ce casser afin de liberer se surplus.

    Ca va c'est clair?? alors a vos clavier plizzz

  11. #8
    chag

    Re : rayonnements ionisants et ADN

    bonsoir,

    Pour répondre à ta première question, Rouxc, les rayonnements peuvent provoquer:
    - des ruptures des liaisons H
    - des pertes ou altérations des sucres et des bases
    - la création de ponts inter ou intra-brins
    - la création de liaison avec des protéines ou autres molécules.
    Les cibles sont donc nombreuses

    Quand au mécanisme précis provoquant la rupture des liaisons, je suis désolée, mais je n'ai pas le niveau pour le connaitre.

    En revanche, un mécanisme "simple" pouvant conduire à des cancers: le rayonnement ionisant peut conduire à la libérations d'électrons dans le milieu. Or, les bases de l'ADN constituent une cible privilégiée pour ces électrons; ils peuvent donc venir s'y fixer. Une cytosine C peut ainsi devenir C-.
    Or, C- ne sera plus reconnu lors de la transcription. L'ARN issu de la transcription sera donc erroné, ce qui peut entrainer de graves conséquences au niveau de la synthèse des protéines. Une protéine au fonctionnement imparfait ou l'absence de protéines peuvent conduire à l'apparition de cancers.

    Voilà, c'est tout ce que je sais! bon courage pour la suite

  12. #9
    chag

    Re : rayonnements ionisants et ADN

    bonjour!

    Ces histoires de ruptures de liaisons me trottaient dans la tête (c'est fou, je ne m'étais jamais demandé comment et pourquoi les liaisons se cassaient!!), j'ai donc fait quelques recherches plus poussées.

    Les rayonnements ionisant peuvent donc provoquer la rupture des liaisons hydrogènes. Pour comprendre comment, il faut revenir à la définition d'une telle liaison:
    Lorsqu’il est lié à des éléments, l’atome d’hydrogène peut présenter une déficience électronique suffisante pour lui permettre d’accepter partiellement un doublet n. Il en résulte une liaison faible, d’un type particulier, dite liaison hydrogène.
    Cf http://www.ac-nancy-metz.fr/enseign/...RO/analyse.htm
    Or, les rayonnements ioniques provoquent la libération d'électrons libres, qui vont pouvoir combler ce déficit électronique de l'atome d'hydrogène. Cet atome ne pourra plus accepter partiellement un doublet n, la liaison hydrogène sera donc rompue

    Les rayonnements ionisants peuvent également (j'avais oublié de le signaler) provoquer la rupture des liaisons covalentes entre les sucres et les phosphates composants le squelette de l'ADN. De la même manière, c'est en revenant à la définition de cette liaison que l'on peut comprendre comment cette liaiason peut être rompue:
    La liaison covalente se produit le plus fréquemment entre des atomes d'électro-négativitié semblables. La différence de niveau d'énergie entre les deux atomes n'est pas suffisante pour produire « le vol » d'électrons d'un atome vers l'autre.
    cf http://fr.wikipedia.org/wiki/Liaison_covalente
    Or, le rayonnement ionisant modifie le niveau d'énergie des atomes. La différence de niveau d'énergie peut donc devenir suffisante pour "produire « le vol » d'électrons d'un atome vers l'autre."

    Bon, ce ne sont que des déductions, à partir des définitions des liaiasons, de l'impact d'un rayonnement ionisant, je ne suis pas sûre à 100%. Il me semble que c'est assez logique... Si quelqu'un peut confirmer (ou infirmer )
    Bonne journée!!

  13. #10
    rouxc

    Question Re : rayonnements ionisants et ADN

    AAAAAAAaahhh Merci Chag c'est exactement ce qu'il me fallait. Par contre c'est vrai que si quelqu'un pouvait confirmer, pas que je remmete tes propos en question mais bon ... héhé
    Par contre si tout pouvait me reexpliquer la notion de "vol" d'lectron d'un atome vers l'autre. J'avoue que sa m'echappe un peu.

    Merci

  14. #11
    chag

    Re : rayonnements ionisants et ADN

    Citation Envoyé par rouxc
    Par contre c'est vrai que si quelqu'un pouvait confirmer, pas que je remmete tes propos en question mais bon ... héhé
    pas de problème, j'ai bien précisé que mes propos n'étaient que mes propres déductions

    Citation Envoyé par rouxc
    si tout pouvait me reexpliquer la notion de "vol" d'lectron d'un atome vers l'autre
    ce qui retient un électron autour de son noyau, c'est l'intéraction électromagnétique. Imaginons deux atomes liés, A et B : A-B La liaison est formée par deux électrons mis en commun : A* *B
    (* symbolise un électron )
    Tant que le niveau énergétique (donc l'électronégativité) des deux atomes est identique, les électrons continuent de former la liaison.
    Par contre, si la molécule est soumise à un rayonnement, un des deux atomes va devenir plus électronégatif que l'autre à cause de l'énergie apportée par le rayonnement. Il va attirer les deux électrons.
    Si A devient plus électronégatif que B, l'intéraction électromagnétique entre B et son électron ne sera plus assez forte et A va attirer les deux électrons:
    A* *B --> A** + B
    on a donc formation de deux ions: A-B --> A- + B+
    A a donc "volé" un électron à B.

    bonne journée

  15. #12
    stephane.ts

    Lightbulb Re : rayonnements ionisants et ADN

    bjour je fais un tpe sur le meme sujet
    et j etudie la radiolyse de l eau puis les effets sur l adn
    j aimerais faire une experience :
    dans un becher on met de l eau + on met du bbt
    on place le tout pres d une source radioactive

    a votre avis l eau va devenir acide ?( formation de h3o +)
    et quelle type de radioactivite prendre ? b+ b- ou landa

  16. Publicité
  17. #13
    chag

    Re : rayonnements ionisants et ADN

    bonjour,

    Citation Envoyé par stephane.ts
    dans un becher on met de l eau + on met du bbt
    on place le tout pres d une source radioactive

    a votre avis l eau va devenir acide ?( formation de h3o +)
    soumise à une radiation, l'eau ne va pas réagir pour former du H3O+. La réaction de radiolyse de l'eau conduit à la formation de radicaux libres OH° et H°.
    La réaction se décompose en deux étapes:
    a) décomposition radicalaire

    H2O --> H2O+ + e- (éjection d'un électron)
    H2O+ --> H+ + OH°
    e- en présence d'H2O devient un électron aqueux e-(aq)
    e-(aq) réagit avec H2O : H2O + e-(aq) --> H° + OH°
    e- et e-(aq) peuvent également réagir avec H3O+ (issu de la réaction H2O + H+): H3O+ + e- --> H° + H2O

    le bilan de cette décomposition radicalaire est donc la formation des radicaux libres OH° et H°

    b) décomposition moléculaire

    OH° et H° migrent à des vitesses différentes autour la trajectoire du rayonnement ionisant. H° migre plus vite et va donc s'éloigner davantage de cette trajectoire.
    PLus le rayonnement était fort, plus les H° migreront loin.
    La distribution des OH° et H° va conditionner leur recombinaison:
    OH° + H° --> H2O
    OH°+OH° --> H2O2
    H°+H° --> H2

    la formation dex espèces toxiques H2O2 et H2 va donc être favorisée par des rayonnement très ionisants.

    Citation Envoyé par stephane.ts
    quelle type de radioactivite prendre ? b+ b- ou landa
    Je ne connais pas la radioactivité landa, je ne peux donc pas te conseiller pour celle-ci.
    Sur les quatres rayonnements que je connais (alpha, beta+, beta- et gamma), j'aurais tendance à te recommander le rayonnement alpha, mais simplement pour des raisons de sécurité. Ce rayonnement est en effet facilement arrêtable, par une simple feuille de papier ou quelques centimètres d'air.
    Sinon, je ne sais pas lequel de ces rayonnements te permettraient d'obtenir la plus belle réaction, je ne les connais pas suffisemment.... désolée!

    Bon courage pour la suite!

  18. #14
    stephane.ts

    Lightbulb Re : rayonnements ionisants et ADN

    POURQUOI H NE S ASSOCIE PAS A H2O POUR FORMER H3O+?

    ET SI J AIMERAIS FAIRE CETTE EXPERIENCE COMMENT VOIR H2
    OH ?
    LES IONS OH DANS UNE SOLUTION AQUEUSE RENDENT LA SOLUTION BASIQUE NON ?
    le bbt deviendrait bleu ?

    euh tout a l heure je m etais trompe en disant lamba pour alpha

  19. #15
    rouxc

    Re : rayonnements ionisants et ADN

    N'empeche que (je m'adresse entre autre aux webmasters) si le dossier sur les cassure des doubles brins d'ADN pouvait etre remis a neuf parce que la partie qui est en train d'etre expliquée sur se fil elle manque vraiment a se dossier.

  20. #16
    chag

    Re : rayonnements ionisants et ADN

    Bonsoir,

    Citation Envoyé par stephane.ts
    LES IONS OH DANS UNE SOLUTION AQUEUSE RENDENT LA SOLUTION BASIQUE NON ?
    Justement, dans la réaction de radiolyse de l'eau, ce ne sont pas des IONS OH- qui sont produits, mais des RADICAUX OH°. Les radicaux, comme je l'ai défini plus haut dans cette discussion, sont généralement neutres. La solution ne sera donc pas basique.

    Citation Envoyé par stephane.ts
    POURQUOI H NE S ASSOCIE PAS A H2O POUR FORMER H3O+?
    H+ peut réagir avec H2O pour former H3O+, mais la présence d'électrons aqueux dans la solution provoque la dissociation de H3O+ en H2O + H° (H° étant un radical libre)
    Citation Envoyé par chag
    e- et e-(aq) peuvent également réagir avec H3O+ (issu de la réaction H2O + H+): H3O+ + e- --> H° + H2O
    Citation Envoyé par stephane.ts
    ET SI J AIMERAIS FAIRE CETTE EXPERIENCE COMMENT VOIR H2
    OH ?
    tu ne pourras pas mettre en évidence la présence des radicaux OH° et H° car les radicaux sont des espèces très réactives et donc ayant une durée de vie très courte.
    En revanche, tu peux mettre en évidence la présence de
    - H2O2 (l'eau oxygénée) en rajoutant, après la réaction de radiolyse de l'eau, de la catalase dans le milieu. Cette enzyme dégrade H2O2. Les produit de la réaction entre H2O2 et la catalase sont H2O et de l'oxygène. Tu pourras donc voir un dégagement d'oxygène.
    -H2 en recueillant le gaz se dégageant lors de la réaction de radiolyse dans un tube à essai. une détonation se fait entendre lorsque tu approches une allumette enflammée du gaz reccueilli si ce gaz est bien du dihydrogène.

  21. #17
    Yoyo

    Re : rayonnements ionisants et ADN

    Citation Envoyé par rouxc
    N'empeche que (je m'adresse entre autre aux webmasters) si le dossier sur les cassure des doubles brins d'ADN pouvait etre remis a neuf parce que la partie qui est en train d'etre expliquée sur se fil elle manque vraiment a se dossier.
    Le dossier sur les cassures de l'ADN n'est pas dépassé, il se veut simplement généraliste et pas trop technique pour ne pas perdre le elcture novice. C'est un choix, mais il ne faut pas s'attendre a pouvoir trouver toutes les réponses possibles (avec tous les détails) dans un meme dossier, ce sujet des cassures de l'ADN occupe deja des centaines de thesards!

    Yoyo

  22. #18
    stephane.ts

    Re : rayonnements ionisants et ADN

    Merci Je Vais Essayer De Faire L Experience

    Mais Quelle Est La Difference Entre H° Et H ?

  23. Publicité
  24. #19
    chag

    Re : rayonnements ionisants et ADN

    Bonjour,

    Citation Envoyé par stephane.ts
    Mais Quelle Est La Difference Entre H° Et H ?
    H° (normalement noté H avec un point noir à la place du °, mais je ne sais pas faire ce genre de point à l'ordi...) est un radical libre, alors que H est un atome et H+ un ion.
    Pour la définition d'un radical, je te renvoie à ce que j'ai dit plus haut:
    Citation Envoyé par chag
    quand aux radicaux libres, par définition, ce sont des molécules ou atomes dont un électron dans une orbitale n'est pas apparié. Il est porté en célibataire par une orbitale.
    Je ne sais pas si tu as déjà vu l'organisation électronique autour du noyau... Au cas où, il faut savoir que les électrons sont disposés en couches successives. Chaque couche est remplie de manière précise. Imagine une succession de petites boîtes. Chaque boîte peut contenir 2 électrons, qui sont alors appariés. Une fois que toutes les boîtes d'une couche sont remplies, les électrons restant vont remplir les boîtes de la couche au dessus. Ce sont les couches les plus proches du noyau qui se remplissent en premier.
    Donc dans des réactions chimiques, ce sont les électrons de la couche la plus externe qui réagissent.

    Dans le cas des radicaux libres, un électron est surnuméraire. Il va donc occuper, tout seul, une couche de plus. A cause de cet électron surnuméraire, le radical est "super-réactif": il va réagir très rapidement avec d'autres espèces (ions ou autres radicaux)
    Les radicaux, contrairement aux ions, sont généralement neutres. Ils vont réagir aussi bien avec des espèces nucléophiles (qui apportent des électrons lors d'une réaction. ex: Cl- ) qu'avec des électrophiles (qui réagissent avec un réactif apportant les électrons de la liaison. ex: NH4+)
    Bonne journée

  25. #20
    stephane.ts

    Wink Re : rayonnements ionisants et ADN


    merci de l explication
    j ai fait l experience que tu m avais aide a realiser pour la catalase le labo de mon lycee m a fait utilise un navet broye pour visualiser o2 sur l ordinateur

    pour l explication /
    http://www.svt.ac-aix-marseille.fr/e...se/partie3.htm

    je l ai fait avec h2o2 ca marche mais pour des faibles concentrations
    pour la source radioactive j ai pas eu le choix un compteur geiger
    b - tu sais comment ca marche ? il y avait plein de barre de plomb autour de la source je pensais qu il fallait les retirer
    les dames du labo de svt ont eu peur que je fasse une betise ..
    je l ai pas fait
    en fait j ai mis l eau du robinet dans une eprouvette et place pres des morceaux de plombs attendu 5 minutes.
    j ai vu apres une legere augmentation de concentration en o2
    tu sais combien de temps il faut attendre et les concentration que j obtiendrais? parce qu il se produit plusieurs reaction simultannees
    et la concentration en h2o2 que j aurais puis en o2

  26. #21
    chag

    Re : rayonnements ionisants et ADN

    désolée, stephane.ts, pour tout ce qui touche la mise en place pratique de tes expériences, je ne vais plus pouvoir t'aider.... Je connais seulement les réactions formant H2O2 et H2, puis les facons de mettre en évidence ces produits, mais pour tout ce qui est dosage et temps de réaction, n'ayant jamais moi-même réalisé ce genre d'expériences, je n'en sais strictement rien

    à moins que quelqu'un ici ne soit plus au courant que moi (ce n'est pas très difficile, là ), il va te falloir tâtonner

    Bon courage pour la suite!

  27. #22
    stephane.ts

    Re : rayonnements ionisants et ADN

    il paraitrait que l irradiation de l eau devrait 3 jours t y crois ? d apres une prof de physique incompetente

    pour moi 1/4 h suffirait largement comme en medecine quand on implante des elemen,ts radioactifs pour soigner un cancer
    je vais voir : je fais l experience demain ....

    il parait que la radiolyse de l eau et l ectrolyse sont similaires est ce vrai ?

  28. #23
    chag

    Re : rayonnements ionisants et ADN

    Citation Envoyé par stephane.ts
    il paraitrait que l irradiation de l eau devrait 3 jours t y crois ?
    3 jours, cela me parait beaucoup.... Mais comme je l'ai dit, je ne connais pas les protocoles expérimentaux. Essaie différentes temps d'irradiations et compare les résultats que tu obtiens, tu pourras surement réussir à définir une durée d'exposition de l'eau suffisante pour pouvoir observer les résultats que tu souhaites.
    Bon courage!!

    Citation Envoyé par stephane.ts
    il parait que la radiolyse de l eau et l ectrolyse sont similaires est ce vrai ?
    Je ne connais pas l'ectrolyse, je suppose que tu voulais parler de l'électrolyse. Dans ce cas, non, ce sont deux choses parfaitement différentes!

    Je ne sais pas si tu connais le principe de l'électrolyse, donc, au cas où, voilà la définition générale:
    L'électrolyse est un processus d'échange au cours du quel l'énergie électrique est transformée en énergie chimique.
    La réaction a lieu dans une solution d'eau salée: l'électrolyte. Les ions doivent pouvoir circuler librement dans l'eau pour passer d'une électrode à l'autre.Les deux électrodes sont reliées par l'électrolyte et par un générateur de courant électrique.

    Si l'on applique un courant électrique entre les deux électrode, les cations migrent jusqu'à la cathode pendant que les anions se déplacent en direction de l'anode.
    Les cations sont capables, en raison de leur valence, de capter des électrons. Lors du contact avec la cathode, ils se stabilisent en captant (désolée pour la répétition ) des électrons.
    Les anions réagissent de manière opposée: en cas de contact avec l'anode ils vont céder leur électrons pour devenir un élément stable. Donc, au niveau de l'électrode, les cations sont réduits et les anions oxydés.

    Dans le cas particulier de l'électrolyse de l'eau, on assiste à
    une décomposition de l'eau en hydrogène (H2) et en oxygène (O2).
    Les réactions impliquées sont les suivantes :
    Anode (oxydation) 2 H2O --> O2 + 4 H+ + 4 e-
    Cathode (réduction) 2 H2O + 2 e- --> H2 + 2 OH-

    Il n'y a donc pas de formation de radicaux libres, ni de production de H2O2.

  29. #24
    stephane.ts

    Re : rayonnements ionisants et ADN

    c est bon j ai fait l experience .... 5 jours sous la source et des resultats pas tres concluants

    en fait quand on injecte l eau il ya un petit pic d o2 je l ai fait plusieurs et ca confirme bien l existence de h2o2
    mais on obtient jamais une asympote comme j avais obtenu pour une grande concentration de h2o2

    une petite question :
    comment sa ppelle le phenomene
    h20*------= oh+h

  30. Publicité
  31. #25
    chag

    Re : rayonnements ionisants et ADN

    Bonsoir,

    Citation Envoyé par stephane.ts
    et des resultats pas tres concluants
    .... mais on obtient jamais une asympote comme j avais obtenu pour une grande concentration de h2o2
    c'est le problème majeur de l'expérimentation, on obtient rarement les belles réactions théoriques, et donc rarement les courbes attendues...
    J'espère que ces résultats peu marquants ne vont pas te pénaliser pour ton TPE. En tous cas, je suis désolée de ne pas pouvoir t'aider pour améliorer les expériences

    Citation Envoyé par stephane.ts
    une petite question :
    comment sa ppelle le phenomene
    h20*------= oh+h
    Il s'agit de la réaction d'ionisation (ou de dissociation). On dit que H2O se dissocie (ou s'ionise) en H+ et OH-.
    Mais H2O est un électrolyte faible, c'est à dire qu'il ne se dissocie que partiellement en ions. En gros, environ deux molécules d'eau sur un milliard se dissocient en Oh- et H+. C'est pour cette raison que l'eau distillée ne conduit presque pas l'électricité: il y a trop peu d'ions.

    Bonne soirée

  32. #26
    stephane.ts

    Re : rayonnements ionisants et ADN

    ME REVOILA ....


    ENCORE UNE PETITE QUESTION

    COMMENT SE FAIT IL QU UN Groupement Methyl
    Ou Alkyl PEUT S AJOUTER SUR UN NUCLEOTIDE ?
    provient il de la radiolyse de l eau ?

    un methil est ch3
    un alkyl cnh2n
    c est ca ?

  33. #27
    Yoyo

    Re : rayonnements ionisants et ADN

    Ils sont rajoutés par des enzymes de modification.

    Yoyo

  34. #28
    Nana1226

    Question Re : rayonnements ionisants et ADN

    Euh... je fait un TPE sur les effets de la radiothérapie sur les cellyules... Mais je n'ai pas compris quelles sont les différences entre un électron non apparié et un élontron... tout seul sur une couche d'un ion... ça existe aussi, non ???

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. radiothérapie et rayons ionisants
    Par Aramil_baba dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 2
    Dernier message: 30/12/2009, 07h28
  2. Réponses: 0
    Dernier message: 13/02/2007, 17h45
  3. Pourquoi les neutrons ne sont-ils pas ionisants
    Par hterrolle dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 13/02/2006, 16h52
  4. les rayonnement ionisants
    Par t.m dans le forum Biologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 28/02/2005, 11h50
  5. rayonnements
    Par adrislas dans le forum Physique
    Réponses: 17
    Dernier message: 06/02/2005, 17h07