Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

La dysmorphophobie



  1. #1
    Julia69

    La dysmorphophobie


    ------

    Bonjour à tous
    Dans le cadre d'un T.P.E (travaux pratiques encadrés), le thème choisi a été "l'homme et la nature" et le sujet : la dysmorphophobie. Non, je n'ai pas fait d'erreur dans l'orthographe de cette maladie; je tiens à vous dire que d'un simple complexe physique, il y a un risque de devenir obsédé et par suite, avoir recours à la pratique de la chirurgie esthétique ou d'une thérapie suivie car cette pathologie s'est révélée il y maintenant plus de 100ans. Pourquoi? les médias nous montent la tête avec ces corps parfait mais malheureusement, l'idéal, la perferction ne peut être atteint car ça n'existe pas. Alors je vous demande si ce sujet vous inspire une problématique car je trouve que ce projet est très intéressant mais avec mes amis, il n'est pas possible de présenter cette maladie sous forme d'exposé mais surtout sous forme d'une réelle question qui nous conduit à un certain nombre de recherches afin d'y répondre rigoureusement.Malheureusement , question problématique, c'est le néant . Donc je vous remercie de votre compréhension et de vos idées, si vous en avez.Sinon, si vous n'avez pas réussi à cerner le sujet, je peux vous renseigner davantage ou faites le vous même, je vous garantie que cette maladie est très méconnue des jeunes et pourtant, c'est pendant cette période qu'elle se développe le plus et qu'elle mène parfois au suicide...

    -----

  2. #2
    kinette

    Re : La dysmorphophobie

    Bonjour,
    Sujet intéressant, mais pas nécessairement facile à traiter.
    Pour une approche biologique, vous pouvez vous renseigner sur la sélection sexuelle, les indices de "fitness" utilisés par les individus pour choisir leurs partenaire. A partir de ça, il est intéressant de discuter ce qui se passe chez l'homme: part de la biologie (inné) et part de la culture.
    Expérimentalement, vous pouvez faire des tests (tests de symétrie de visage, de préférence esthétiques, etc...). Les études menées chez l'homme ont souvent de nombreuses faiblesses, qu'il vous faudra je pense souligner (études menées sur des faibles échantillons, dans un seul contexte socio-culturel, avec des questionnaires pas toujours clairs... et souvent des conclusions hâtives!).
    Je me souviens avoir étudié en DEA une publication où les auteurs avaient utilisé des visages plus ou moins "masculins" (modification d'images par ordinateur pour les féminiser plus ou moins) et questionné des femmes pour leurs préférences. Il en ressortait que les femmes "préféraient" les visage d'homme "féminisés". Malheureusement, dans cette étude, ils ne s'étaient même pas demandé si pour une femme "préférer" signifiait "avoir envie de coucher avec" ou "avoir envie d'interragir avec la personne parce qu'elle a un air sympa, sans pour autant avoir envie de plus"... et ils tiraient des conclusions sur les préférences sexuelles!

    Une chose à remarquer aussi justement: les personnes "un peu enveloppées" ne sont pas celles qu'on présente comme "sexuellement attirantes", "belles", etc... mais pourtant, si on y regarde de plus près, la rondeur reste associée à une image sympathique, pas agressive...

    Bon courage pour creuser la question!
    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  3. #3
    Rincevent

    Re : La dysmorphophobie

    Merci de ne pas ouvrir plusieurs fois la même discussion...

    Pour la modération.

Sur le même thème :