Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



Page 1 sur 10 12 3 4 5 6 7 8 9 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 15 sur 144

Évolution de la Conscience Morale

  1. glevesque

    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Montréal
    Âge
    53
    Messages
    2 215

    Évolution de la Conscience Morale

    Salut à tous

    L'évolution de la conscience morale, qu'est-ce que sait d'après vous?

    Est-ce un aspect neurologique qui évolut d'une manière indirecte avec le temps et l'évolution de certaines partie du cerveaux et qui serait différentes de son développement cognitif d'une vie présente envers les valeures et les connaissence d'un individus sur le plan sociale. S'agit-il d'un phénomène purement biologique et neuro-physiologique ou d'un autre phénomène qui transcenderait l'aspect matériel des choses.

    Il me semble que la connaissences qui sont reliés en propre à chaques l'individus et par rapport a son milieu environnementale et aux différents phénomènes sociologique. Favorise l'ouverture en quelque sorte de l'esprit à une véritable compréhension qui relit les choses entres elles. En fait c'est l'aspect de notre conscience morale qui va nous faire traversé le désastre contemporain qui menace à plus ou moins long échéance l'humanité toute entière. Quent passez-vous ?

    A++

    -----

    Dernière modification par glevesque ; 28/11/2004 à 17h24.
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre
     


    • Publicité



  2. glevesque

    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Montréal
    Âge
    53
    Messages
    2 215

    Re : Évolution de la Conscience Morale

    Salut

    Pour ceux que cela intéresse, ce fil fait suite a celui-ci De la matière à la Conscience. Alors pour ceux que la neurologie passionne grandement ou qu'ils veulent avoir tout simplement plus de détail sur le fonctionnement du cerveau. Je vous invite donc a y jeter un petit cout d'oeil et votre curiosité sera grandement satisfaite, croyer-moi !!!

    A++
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre
     

  3. scientist

    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    devant mon PC quand il est allumé
    Messages
    731

    Re : Évolution de la Conscience Morale

    Deux détails pour commencer : "qu'est ce que c'est..."
    Erreur dans ton lien sur Matière et conscience ("]" en trop)

    Maintenant, qu'est ce que l'évolution de la conscience (et morale)?
    Vu qu'on ne sait pas vraiment ce qu'est la conscience, je préfère commencer par la morale : évolution due à une autoadaptation face à une pression naturelle (aussi culturelle) qui favorise un relatif conformisme de la tradition,culture, etc.
     

  4. shokin

    Date d'inscription
    mars 2004
    Localisation
    Suisse
    Âge
    33
    Messages
    10 706

    Re : Évolution de la Conscience Morale

    Dis, René Glévesque ! t'en as fait pour le Québec !

    2008 sera la bonne, 400 ans après 1608 !

    Libérons notre conscience des libéraux !

    Ya pas divers aspects culturels aussi sur l'évolution de la conscience morale ?

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.
     

  5. glevesque

    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Montréal
    Âge
    53
    Messages
    2 215

    Re : Évolution de la Conscience Morale

    Salut scientist

    Erreur dans ton lien sur Matière et conscience ("]" en trop)
    Je commence par faire la correction sur le lien pour la conscience : De la matière à la Conscience

    évolution due à une autoadaptation face à une pression naturelle (aussi culturelle) qui favorise un relatif conformisme de la tradition,culture, etc
    Oui, je suis assé d'accord avec cela. mais sur le plan évolutif de la chose, qu'est-ce qui aurais bien favoriser cela qu'au lieu d'autre chose, est-ce que la compréhension de notre environnement en est pour quelque chose, qu'est-ce qui a donc favoriser l'évolution de certaine partie de notre cerveau pour nous faire comprendre les différents liens qui existes entre les choses. Pourqu'oi la morale vise t-elle une sorte équilibre et harmonie entre les hommes et la nature, Pourqu'oi se veut-elle encadrer les aspect plus anciens et plus instinctif des comportements de l'homme à travers son évolution !!!

    Je vais revenir un peut plus tard pour expliquer un peut plus en détaille le sujet du fil. Mais vous pouvez commencer à exprimer vos point vue sur le sujet. En gros, je vous demandes selons vous qu'est-ce que la conscience morale, a-t'elle des prémises évolutive neurologique, découle t'elle juste de l'aspect d'un apprentissage socio-culturelle, l'adaptation sur le plan évolutif jout-elle un jeux dans tout ca ??

    Salut shokin

    Libérons notre conscience des libéraux !
    Yes !!! mais une diminution très drastique de la fonctions libérale me satisferait également, du genre ne garder que quelque ministère pour les liens inter-provinciale, mais surtout pas du revenu, des commandites hihihi!!! et rien d'autre, à chaques provinces sont autonomies pleinnes et entière dans une sorte de développement régionnale et coopératif visant une meilleur partage des richesse sur le plan collectif de la chose et avec tout les moyens financier aux dévelloppements des régions. Abolir les fausses subvention et autre. Mais cela est-une autre histoire !!!

    Ya pas divers aspects culturels aussi sur l'évolution de la conscience morale ?
    J'aimerais que tu sois plus claire la-dessus !!

    PS Est-ce que le lien sur 'De la Matière à la Conscience' est bon !!!

    A++
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre
     


    • Publicité



  6. shokin

    Date d'inscription
    mars 2004
    Localisation
    Suisse
    Âge
    33
    Messages
    10 706

    Re : Évolution de la Conscience Morale

    Le lien est très clair.

    Dommage qu'on ne puisse parler des libéraux sur le forum économie qui n'existe pas encore.

    Heu ! être plus clair, si je pourrais... pas vraiment, j'avais juste de vagues idées. Je ne connais pas encore vraiment ce qu'est la conscience morale. Je suis justement en train de lire le lien !

    Vivement au Québec (pas pour Charest ni Paul Martin ) !

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.
     

  7. scientist

    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    devant mon PC quand il est allumé
    Messages
    731

    Re : Évolution de la Conscience Morale

    Qu'est ce qui a favorisé la morale, le respect de la nature (discutable)?

    Pour moi c'est simple : intérêts!
    Si tu détruit ta société (famille, clan, etc.), tu redeviens seul. Or les mamifères sont plus efficaces en groupe (comme la plupart des espèces). Restent ensemble ceux qui y trouve un intérêt (me sortez pas les amis, etc, on va sortir très vite du sujet) parce que ça rapporte plus sur le temps (stabilité, etc.)

    Le "respect de la nature", c'est pareil : si t'as un arbre qui donne des fruits. Tu manges les fruits (comestibles) et laisse l'arbre en vie, voir tu le soigne pour qu'il t'en donne toujours, voir plus.
    regarde les fourmis qui défendent l'acacia pour sa forteresse qui les récompense par des offrandes. Ils font pareils avec les pivoines de mon jardin. Alors je vous laisse imaginer pour le reste.

    Bref, la conscience morale a favorisé une meilleur estimation des ressources exploitables (grâce à l'imagination, la curiosité, l'abstraction,etc.). Ce n'est qu'un état final de notre évolution (ce qui ne veut pas dire qu'on ne progressera pas encore) ; transmis de génération en génération mais qui se développe par de la curiosité à la base et au final par le tissu cognitif que tisse les sociétés.
     

  8. glevesque

    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Montréal
    Âge
    53
    Messages
    2 215

    Re : Évolution de la Conscience Morale

    Salut

    Bref, la conscience morale a favorisé une meilleur estimation des ressources exploitables (grâce à l'imagination, la curiosité, l'abstraction,etc.). Ce n'est qu'un état final de notre évolution (ce qui ne veut pas dire qu'on ne progressera pas encore) ; transmis de génération en génération mais qui se développe par de la curiosité à la base et au final par le tissu cognitif que tisse les sociétés
    Ok, je suis d'accord avec toi qu'il s'agit d'un processus évolutif et également d'adaptation pour mieu interagire avec notre milieu et de comprendre de manière plus abstraitre les différents liens qu'ils peut exister entre les choses et leurs relation. Donc on peut dire que la morale découle directement de la raison qui encadre en quelque sorte les différents processus de l'intelligence ou d'intelligibilitée qui sont portées sur les connaissences acquises. Elle encadre les projections causales de nos fait et jeste sur notre entourage et notre environnement.

    Dans un premier temps sommes nous d'accord sur ce point !!!!

    A++
    Dernière modification par glevesque ; 30/11/2004 à 19h46.
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre
     

  9. Rhedae

    Date d'inscription
    juillet 2004
    Localisation
    Bordeaux
    Âge
    45
    Messages
    3 017

    Re : Évolution de la Conscience Morale

    Citation Envoyé par glevesque
    Salut à tous

    L'évolution de la conscience morale, qu'est-ce que sait d'après vous?

    Est-ce un aspect neurologique qui évolut d'une manière indirecte avec le temps et l'évolution de certaines partie du cerveaux et qui serait différentes de son développement cognitif d'une vie présente envers les valeures et les connaissence d'un individus sur le plan sociale. S'agit-il d'un phénomène purement biologique et neuro-physiologique ou d'un autre phénomène qui transcenderait l'aspect matériel des choses.
    Salut ,certainement un facteur social plus qu' un facteur biologique qui offre un potenciel encore obscur de l'imagination a inventé un monde pacifié (le paradis), dans le respect commun de regles collectives et non une avancé du point de vue purement neurologique . Une elevation du savoir ecologique et et par consequent energitique ,car nous sommes prisonier et tributaire d'un svoir , dans l'obligation de lui obeir pour etre moral ..


    peut etre quelque directions :
    • Admetre qu'aujourd'hui notre monde n'est pas moral .
    • Admetre que nous sommes impregné par notre environnement (conditioné) .
    • La morale est un point de vue figé sur un monde evolutif , il y a donc toujours un delais entre l'application de la regle et la perception de la regle .

    Admetons que l'avancé morale est lente car nos vivons dans l'insalubrité (notre environnement est sale ), par consequent nous sommes sale par imitation ( une vie propre n'etant tjs pas integrés a nos systemes de valeurs par effet de l'absence d'une reference tangible unique et collective , disons un model de société durable) ... Il faut donc se detacher de tout conformisme pour avoir une vision plus globale du monde violent barbare et immoral dédéquilibré ., avoir concience d'une transition inertique, douce et violente, disons une vision du monde qui evolu au travers de ses valeurs et la chutte de civilisations; ayons une vision moins edulcoré et plus realiste de la morale , face a une monde spirituel desireux d'absolu et detenteur de la morale, et l'exploration de l'imagina . (rigidité limité a sa perception d'un monde uniquement fait de bien et de mal , et non d'unités purement mathematiques rationelles, energetiques )

    Il faut donc reconcilier notre imagina ( la peur de la nature ) avec la rationalité (la perseverence vers un monde plus digne et moins ignorant des regles imposées par la nature) .

    Il y a un paradoxe et une lutte pour que la morale domine sur l'instinct .

    les anciens nous disent, la sagesse , c'est la crainte .

    Individellement nous sommes impuissant , pour cette raison la communication , l'intelligence sont des atouts precieux pour instauré de nouvelles regles communes . Un nouveau monde , et un nouvel archétype de concience collectif .

    Au moyen-age les gens jetaient leur exrements dans la rue et croyaient en l'enfer (on les comprend)..
    En 2004 , malgrés notre connaissance de la chimie et de l'impacte de la pollution, nous continuons a utiliser le charbon, le petrole ,les acides etc... les problemes ont changé pour les shadocks mais pas tant que ca .. Nous sommes inadaptés a notre environnement , déphasés , inconcients ; sales. Notre intelligence est un andicap car dominatrice a court terme , alors que la sagesse est soumise a la logique et la reparation et au savoir des anciens ..Il y a deux histoires du monde ..Une ecrite dans l'action et la victoire , et l'autre analysé avec recul moral dans la reconstruction d'un esprit saint tt puissant a qui l'on doit obeissance ....

    Il n'y a pas d'evolution morale sans revolution sprirituelle ou culturelle .

    La morale qu'elle soit ecologique ou sociétale , se heurte a l'intelligence collective faible ou au sens commun : un anachronisme permanent .
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."
     

  10. glevesque

    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Montréal
    Âge
    53
    Messages
    2 215

    Re : Évolution de la Conscience Morale

    Salut Rhedae

    Il y a un paradoxe et une lutte pour que la morale domine sur l'instinct .
    Voilà le véritable aspect de l'évolution de la conscience morale par rapport à l'évolution du cerveau en générale et de ses différents aspects qui sont d'ordres plus instinctifs et donc plus animaliser sur le plan de la nature et de la conscience des choses.

    En 2004 , malgrés notre connaissance de la chimie et de l'impacte de la pollution, nous continuons a utiliser le charbon, le petrole ,les acides etc... les problemes ont changé pour les shadocks mais pas tant que ca .. Nous sommes inadaptés a notre environnement , déphasés , inconcients ; sales. Notre intelligence est un andicap car dominatrice a court terme
    Ce sont les conséquence de notre évolution sur le plan morale et des liens qui associe la véritable compréhension des choses.

    Il n'y a pas d'evolution morale sans revolution sprirituelle ou culturelle
    Je suis complètement d'accord avec toi, sur ce point.

    1 - Admetre qu'aujourd'hui notre monde n'est pas moral .
    2 - Admetre que nous sommes impregné par notre environnement (conditioné) .
    3 - La morale est un point de vue figé sur un monde evolutif , il y a donc toujours un delais entre l'application de la regle et la perception de la regle .
    Oui aux trois questions !

    Mais d'ou vient-elle cette conscience morale, dans mes prochains poste je vais vous fournir plusieurs élément de réflexions. Alors commencons le véritable débat !

    A++
    Dernière modification par glevesque ; 01/12/2004 à 19h33.
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre
     

  11. glevesque

    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Montréal
    Âge
    53
    Messages
    2 215

    Re : Évolution de la Conscience Morale

    Salut à tous

    LES CINQ PHASES DE L’ÉVOLUTION HUMAINE

    L’évolution de notre espèce (l’homo sapiens sapiens) c’est effectué sur une très longue période de temps, et ont peut la comparer aux cinq différentes phases de développement d’un être humain. C’est-à-dire de la conception à la naissance d’un enfant, ensuite de la naissance à l’adolescence en passent par l’age adulte, pour finalement se rendre à la dernière phase du développement qui est associé à celle de la vieillesse et de la mort. Avant d’aborder véritablement les origines et l’évolution de la conscience morale relié au système nerveux de l’homme, nous allons dans un premier temps, effectuer un petit résumer sur les cinq différentes phases de notre évolution sur terre. Cette manière de fonctionner et de présenter le sujet, va nous permettes de mieux comprendre et de mieux nous situer à travers le contexte historique de l’évolution et du développement de la conscience morale humaine et de son système nerveux, qui lui est d’ailleurs étroitement associé.

    1 – De la conception à la naissance.

    Tout comme la conception et le développement d’un enfant humain, qui implique différents processus biologiques, génétiques et biochimiques reliés à la division cellulaire et au développement physiologique d’un embryon et cela jusqu’a la naissance d’un enfant. La première phase de l’évolution humaine est étroitement associée à l’origine de la vie et de son évolution sur terre à travers toutes les périodes géologiques, et ceci jusqu’au tout premier représentant de l’espèce humaine. Il s’agit en fait, des premiers représentants pré-humains de notre espèce, faisant partie tout probablemt de la famille des Australopithèques et qui remonte à plus de 5 à 10 millions d’années environ. Ici il ne s’agit pas directement d’une phase associée étroitement à l’évolution de l’espèce humaine, mais belle et bien des différentes prémices biologiques, physiologiques et génétiques qui ont permit l’émergence de notre espèce, et ceci face à l’évolution de la vie et de la sélection naturelle des espèces. Tous ces différents processus de l’évolution de la vie, ont permis au genre humain de faire l’acquisition sur le plan biologique et mental, des différents attributs de la conscience qui nous caractérisent si bien par rapport aux autres espèces du règne animales. Ce sujet sera développé plus en profondeur dans un autre poste sur « de l’Australopithèque à l’homme ».

    C’est la phase la plus longue de toute l’évolution de la vie sur terre, ayant durée plus de 3,5 milliards d’années. L’espèce humaine se trouve présentement dans la quatrième phase de son évolution, cette phase est associée à l’age adulte pour ce qui est du développement d’un être humain, et elle est supposée démontrer plus de maturité et de sagesse envers la nature et envers ses propres semblables, par rapport aux phases antérieures de son évolution et de sa conscience. La cinquième phase du développement d’un être humain, est celle qui est associée à la vieillesse et qui nous conduiront inévitablement par la suite vers la mort. Cette phase de l’évolution humaine est associée à l’age de la sagesse, elle fait donc référence à l’histoire future de l’humanité, et cela ne dépendra que de notre bonne volonté pour y parvenir. La durée de cette dernière phase de l’évolution humaine, peut être très longue et personnes ne peuvent vraiment la connaître réellement, car cela ne dépendra que des caprices de la nature et de l’homme lui-même, pouvant prévoir et surmonter tous les obstacles et les dangers qui pourront le menaces et se dresser contre lui.

    2 – De la naissance à l’adolescence

    Tout comme le développement d’un enfant qui vient de naître et cela jusqu’au tout début de la période de l’adolescence. La deuxième phase de l’évolution de l’espèce humaine, c’est effectué avec l’éveille de sa propre conscience et c’est poursuivit sur une très longue période de temps de plusieurs millions d’années, c’est-à-dire de l’Australopithèque jusqu’à l’homme moderne (homo sapiens sapiens). Cette deuxième phase de l’évolution humaine est caractérisée par de nouvelle forme d’apprentissage et d’une nouvelle appréhension de notre espèce face à la nature et envers l’environnement. Les différents attributs que lui a donné la nature et concernant surtout l’évolution et le développement de son système nerveux et de son cerveau. On permis à l’espèce humaine de développer de plus grande capacité mentale et psychique, qui lui on permit entre autre d’imaginé et d’expérimenter de nouvelle approche face à leur adaptation et à leur survie. À partir de cette époque, l’instinct animal ne s’serait plus désormais le seul attribut de la conscience humaine, à vouloir gouverner la destinée de notre espèce. Il possède dès à présent d’autres capacités mentales beaucoup plus développer, plus sophistiquées et plus subjective et abstraites, lui permettent désormais d’interagir avec beaucoup plus d’efficacité et de facilité avec son environnement et envers ses propres semblables.

    Toutes ses différentes acquésitions sur le plan neurologique et mental, va permettre à l’homme de se forger de plus en plus un esprit et une pensée d’ordre plus rationnelle de lui-même et de son entourage. Cet nouvel état de conscience envers sa propre individualité face à la nature, le poussera à interagir avec son environnement, comme si celle-ci lui appartenait de plein droit et ceci sens se soucier véritablement de la bonne conduite et de la bonne manière d’agir envers celle-ci, et ceci tout simplement afin de prévenir sa propre survit à l’échelle du temps. Étant désormais le seul maître absolu du monde qui l’entour, l’homme s’aventurera de plus en plus loin dans la grande aventure de la compréhension et de la connaissance humaine de la nature. Et ceci jusqu’au jour ou il se retrouvera seul et solitaire parmit ses propres semblables et sur sa propre planète, confronté à nouveau à la conscience de lui-même et de son pseudo-créateur.

    Pour soulager l’homme de ce trouble démentielle, la nature qui est en réalité notre maître absolu, parlera peut être à l’homme par l’entremise de sa propre conscience qui est situé au plus profond de son être et caché à l’intérieur de lui-même. Elle lui parlera peut être d’une nouvelle dimension vibratoire, envers la réalité de l’existence véritable des choses de la nature, axée cette-fois-ci sur le plan spirituel a travers les différents buts évolutifs de l’Univers et de la véritable destiné de l’être humain. Celui-ci ouvrira t’il alors son cœur, pour favoriser enfin son propre salut et pour tous ceux qui en dépendent étroitement, afin de retrouver une fois pour tout le véritable paradis perdu et promit. Ou au contraire se laissera t’il plutôt séduire et berner par la richesse, pour ensuite se laisser tombé dans le gouffre de l’hypocrisie et de la souffrance qui vient tout juste de s’ouvrir devant ses yeux, et qui est offert devant lui.

    La démarche bipède est donc l’une de ses caractéristiques majeures de la deuxième phase de l’évolution humaine et envers également l’éveille de la conscience de l’homme. Libérant ainsi deux membres supplémentaires pouvant êtres utilisés pour effectuer d’autres taches quotidiennes, laissant ainsi plus de place au développement de ses différentes capacités mentales. Avec de nouvelle capacité psychique et intellectuelle, et avec un nouveau système nerveux déterminer à poursuivre son évolution afin d’élargir son spectre de capacité mentale et consciente. L’espèce humaine est désormais appeler à conquérir toutes les richesses et toutes les ressources de la planète, pour enfin améliorer ses propres conditions de vie. Ils inventeront toutes sortes d’outils leurs permettant de modifier les objets faisant partie de leur environnement immédiat, pour ainsi facilité leurs survies tout en augmentant également leurs propres conforts matériels. Ils prendront ainsi de plus en plus conscience de leur propre individualité et de leur nouvelle possibilité d’interaction avec leur environnement, qu’ils finiront un jour par mieux comprendre et à exploiter de manière plus efficace. Et tout cela grâce à de nouvelles connaissances qui seront acquissent au fur et à mesure de leur développement et de leur évolution. Petit à petit de nouveau concept intellectuel et moral, feront leurs apparitions pour les aider dans leurs différentes relations envers leurs semblables et pour le bon fonctionnement de leur société tribale sédentaire et nomade à poursuivre leur évolution.

    La suite dans le prochain poste
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre
     

  12. glevesque

    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Montréal
    Âge
    53
    Messages
    2 215

    Re : Évolution de la Conscience Morale

    3 – De l’adolescence vers l’age adulte.

    La troisième phase de l’évolution de l’espèce humaine, correspond à la période de l’adolescence allant jusqu’à celle de l’age adulte. C’est-à-dire à l’époque de l’invention par l’humanité, de l’agriculture et des premiers élevages d’animaux domestique, qui a favorisé la sédentarisation et le regroupement des individus à l’intérieurs des villages et des villes. Cette époque remonte à plus de 10 000 ans environ, ce qui correspond à la période du néolithique et ce poursuit jusqu’au tout début de la période de la renaissance, situé vers le XVIèm siècle. Cette phase de l’évolution humaine, est caractérisé par l’acquisition de nouvelle connaissance intellectuelle très élargie sur l’environnement et la nature en générale. Mais ses connaissances sont encores très incomplètes, ce limitant tout juste à la surface des choses, envers les véritables causes qui produisent les différents phénomènes et événements naturels.

    Cette forme de limitation intellectuelle, face au différent niveau de la compréhension et de la conscience humaine de cette époque, fut très vite résolut par l’intervention et la création des différentes formes de religions et par un certain esprit de mysticisme envers la nature (l'origine des mythologies anciennes). L’homme qui voulait ainsi interpréter et expliquer les différentes causes des phénomènes et des événements naturels, qui étaient alors observés et laissés libre d’interprétation à cette époque, a donc donné à son imagination en plein essor, la liberté et l’initiative absolu de pouvoir résoudre tout ce qui se trouvait en dehors de la porter de ses capacités intellectuelles et de sa compréhension de l’époque. Cette époque de l’évolution humaine, fut également caractérisé par l’élargissement de sa dominance et de son influence qui s’est fait ressentir partout à travers la planète, l’homme de cette époque était devenu un très grand voyageur. C’est une époque qui a été marqués également par plusieurs formes de conflits régionaux, visant à réunire et à regrouper les peuples à l’intérieurs de grandes nations, qui était alors en pleine formation.

    4 – De l’age adulte vers l’age de la vieillesse.

    La quatrième phase de l’évolution de l’espèce humaine, correspond en fait, à notre époque actuelle. Elle est comparée à l’age adulte allant jusqu’au tout début de l’age qui correspondant à celle de la vieillesse, pour ce qui est de la comparaison envers le développement d’un être humain. Depuis le XVIèm siècle et surtout depuis l’époque industrielle de la fin du XVIIIèm siècle, nous avons assisté à une explosion extraordinaire sur le plan des connaissances et de la compréhension humaine envers la nature. L’homme à finalement prit en charge sa propre destiné et c’est mis à étudier d’une manière plus méthodique et plus scientifique, tous les différents phénomènes et évènements naturels qu’il pouvait observer tout autour de lui. Voulant ainsi comprendre les véritables causes de tout ce qui nous entours, afin d’apprécier par lui-même et sens contrainte religieuse, par rapport au temps de l’inquisition, toutes les réelles splendeurs de la nature et des véritables lois et causes qui la gouverne et la font évoluer.

    Il suffit de pensé à Galilée (1564-1642), qui a marqué les débuts de la quatrième phase de l’évolution humaine, et qui au court des années 1616 et 1632-33, a subit deux procès de très grande envergure dirigée par l’inquisition religieuse de l’époque. Et cela juste pour avoir défendu ces propres convictions envers le système du monde de Nicolas Copernic (1473-1543). Cette nouvelle représentation héliocentrique du monde, était basée sur de véritable observation céleste et effectuer de manière très rigoureuse. Elle reflétait plus fidèlement la réalité physique du monde actuel et le mouvement des astres sur la voûte céleste, qui ont étés observés et confirmés par la suite par Galilée. Mais cette représentation n’était tout simplement pas la même représentation du monde, qui était alors admise et respecté par la communauté religieuse et intellectuelle de cette époque.

    Ils s’appuyaient plutôt sur la représentation du monde de Claude Ptolémée (140 après notre ère) et hérité d’Aristote 400 avJC, qui était un système centré sur la terre (géocentrique), étant alors le centre de l’Univers et que tout les autres astres du ciel tournaient tout simplement autour d’elle, reflétant ainsi mieux les différentes croyances religieuses et populaires de l’époque. Mais l’observation ultérieure des phases des lunes de Jupiter et de vénus, découverte par Galilée et comparer à celle de la Lune. Allaient par la suite convaincre la communauté scientifique et intellectuelle de l’époque, d’adopter la véritable représentation du monde de Copernic. L’homme pouvait désormais comprendre par lui-même, le monde dans lequel nous nous retrouveront, et ceci effectué par de simple observation de la nature. Le fonctionnement du monde ne serait plus désormais un mystère laissé aux religions et aux mystiques.

    La renaissance, est une époque de l’histoire humaine qui a été marqué par une forme de crise, envers l’autorité et les institutions religieuses et qui d’ailleurs se poursuit toujours de nos jours. Cette époque représente en réalité, l’éveille de la conscience humaine envers les valeurs et les connaissances de niveau plus scientifique et plus critique, l’héritage de la méthode d’analyse scientifique de Galilée l’oblige. Ainsi devant les explications et les réponses fournis par les religions, qui avec le temps sont devenu tout simplement trop simpliste et trop abstrait pour satisfaire la curiosité et la rigueur humaine, face aux différents niveaux de connaissance et de compréhension atteinte sur la nature et l’Univers. Les religions n’ayant pas voulu s’adapter et évoluer au même rythme que le reste de la population mondiale, elles auront bien du mal désormais à s’adapter, pour influencer les nouvelles réalités modernes. Mais les concepts de base des différentes religions, resteront toujours valables sur le plan de l’enseignement moral et de la sagesse.

    Car ils s’agissent en fait, de l’accumulation de l’observation des différents comportements de la nature qui ont été effectués et interprétées dans le passer et transmis par l’homme jusqu’à notre époque actuelle, et ceci par voie écrite, orale et par les traditions. La population tend à oublier trop vite l’importance à l’égard de t’elles valeurs humaines et morales envers la sagesse, pourtant si importante à toute bonne cohésion sociale, cohabitation et respect entre les individus d’une même nations et entre les différentes cultures et tradition des peuples, et s’exprimant également à travers tous les différents phénomènes de la nature, envers ses différents états d’équilibres et d’harmonies. La quatrième phase de l’évolution humaine est également caractérisée par une forme de démocratie de plus en plus importante, axée sur les droits et liberté de chaque individu et envers la libre expression de leurs différentes opinions sur la place publique.

    5 – De la vieillesse à la mort.

    La cinquième phase de l’évolution humaine reste à venir, mais semble bien vouloir déjà pointer à l’horizon et correspond à l’age de la sagesse de l’humanité. Elle est l’étape d’une civilisation qui est caractérisé par une forme de représentation ou de gouvernement sur le plan mondial. Cette forme de gouvernement, est représenté par différentes formes de conseils populaires des citoyens, et qui représente les différents intérêts de toute la population vivant sur la planète. Le tout étant effectuer bien sur dans la plus grande démocratie et le plus grand respects des peuples. Le but principal de leur politique, est de maintenir une bonne cohésion sociale entre les peuples et les différentes nations de la terre, afin d’éviter toutes formes de conflits majeurs et d’injustices sociales pouvant menacer la survit de l’espèce humaine. C’est la phase de l’évolution humaine qui représente en fait le concept mystique du paradis terrestre.

    La gestion des richesses sur le plan mondiale, devra être axée sur un partage plus équitable, afin de favoriser un climat de paix et de bonne cohabitation sociale, et pour ce faire, il doit y avoir une véritable justice sociale envers les individus, La cinquième phase de l’évolution humaine est donc l’étape venant tout juste après une forme d’intégration parfaite de la mondialisation des marchés et du commerce international. Processus pouvant par la suite nous conduire à la création d’une véritable forme de gouvernement mondial, très différents des organisations mondiales actuelles axées sur le contrôle et les échanges économiques ou du bon ordre mondial, comme l’O.N.U, l'OMC et le F.M.I etc… Mais pour l’atteindre nous avons encore bien du travail et du chemin à faire dans nos sociétés actuelles. Ces différents processus de la mondialisation des marchés, est donc l’un des plus grand défit qui est donné à l’humanité tout entière.

    En fait tout ceci concerne une meilleurs gestions des dernières ressources et richesse mondiale et de comment les distribuer le plus équitablement sans passer par les guerres et conflit de toutes sortes !!!

    A++
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre
     

  13. scientist

    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    devant mon PC quand il est allumé
    Messages
    731

    Re : Évolution de la Conscience Morale

    Citation Envoyé par Rhedae
    Il y a deux histoires du monde ..Une ecrite dans l'action et la victoire , et l'autre analysé avec recul moral dans la reconstruction d'un esprit saint tt puissant a qui l'on doit obeissance ....
    Il n'y a pas d'evolution morale sans revolution sprirituelle ou culturelle .
    La morale qu'elle soit ecologique ou sociétale , se heurte a l'intelligence collective faible ou au sens commun : un anachronisme permanent .
    On pourrait le croire en effet. Mais l'intelligence collective est indispensable à la révolution car elle fait le nombre. La société tisse les consciences pour les rendre plus ouvertes mais la résistance qui en découle par le nombre rend cette ouverte plus fermée généralement.
     

  14. shokin

    Date d'inscription
    mars 2004
    Localisation
    Suisse
    Âge
    33
    Messages
    10 706

    Re : Évolution de la Conscience Morale

    Citation Envoyé par glevesque
    En fait tout ceci concerne une meilleurs gestions des dernières ressources et richesse mondiale et de comment les distribuer le plus équitablement sans passer par les guerres et conflit de toutes sortes !!!
    A quoi bon bien répartir les ressources si c'est la dernière étape de l'humanité ? [ces 5 étapes me font penser à une petite partie de la sociologie]

    heu ! s'il est permis de faire l'analogie entre la vie de chaque être humain et celle de l'humanité, celle-ci n'est-elle pas appelée, elle aussi, à procréer ? pour enfanter de nouvelles humanités.

    Ou ne le peut-elle pas car :

    - elle ne veut pas d'enfant (trop cher aux ressources naturelles)
    - elle ne peut pas avoir d'enfants (stérile)
    - elle a déjà passé la ménopause
    - elle est célibataire (individualisme)


    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.
     

  15. glevesque

    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Montréal
    Âge
    53
    Messages
    2 215

    Re : Évolution de la Conscience Morale

    ReSalut

    DE L‘AUSTRALOPITHÈQUE À L’HOMME

    L’origine véritable de notre espèce, en y incluant également les Australopithèques, remontre en fait à une époque très lointaine se situant très probablement au alentour de 5 à 10 millions d’années. En fait personne ne le sait avec certitude, n’ayant en notre possession que très peut de fossiles qui date de cette époque. Il c’est tout simplement produit vers la fin du Miocène, époque géologique situé entre 24 et 5 millions d’années. Une sorte de découplage génétique dans l’arbre généalogique d’une certaine espèce de singe anthropoïde (vivant dans les arbres), qui était à la fois commune aux primates moderne et aux hominidés. Cette espèce pourrait bien être le Ramapithecus, datant de 14 à 12 millions d’années, dont certains aspects fossiles de leur dentition portes des traits humains. Ou encore le Dryopithecus qui était représenté sur une période de temps beaucoup plus longue, allant de 30 à 12 millions d’années et dont les restes fossiles de leur dentition, présentes des caractéristiques simiennes des grands singes actuels.

    Il s’agit d’une espèce de singe anthropoïde qui était à la fois ancêtre de l’espèce humaine et des pongidés, famille qui regroupe les différentes espèce de grand singe actuel, comme le chimpanzé, le gorille et l’orang-outan. Le chimpanzé est plus proche de l’homme sur le plan génétique (98,5%), que l’est le gorille et l’orang-outan. L’espèce intermédiaire que nous recherchons pour retrouver les origines de notre espèce, serait donc commune à celle des Australopithèques et des chimpanzés, et donc postérieur à la grande division des grands singes anthropoïdes actuels, les pongidés. Le Dryopithecus serait dans cette hypothèse, l’ancêtre des grands singes actuelle et le Ramapithecus serait la véritable branche évolutive, qui aurait conduit par la suite à la lignée de l’espèce humaine. Cette époque de l’évolution humaine, correspond également à la fin de la période d’animosité de notre espèce, à travers son évolution et envers sa conscience.

    Ce découplage génétique qui est à l’origine de la séparation des pongidés et des hominidés, c’est tout simplement effectué à partire de certaine forme de mutation, portés sur les gènes de cette espèce commune de singe anthropoïde, dont le but était de favoriser un nouveau processus d’adaptation aléatoire envers l’environnement et la nature. Comme cela c’est déjà produit à plusieurs autres reprises et occasions à travers l’histoire et l’évolution de la vie et des espèces sur terre ! Ces différentes formes de mutations génétiques, ce sont manifestés petit à petit sur une très longue période de temps, pouvant s’échelonner sur plusieurs milliers ou millions d’années. En fait, ce n’est pas le plus fort sur le plan physique qui peut prétendre à la survie face aux temps géologiques, mais belle et bien de celui qui possèdent les meilleures capacités et attributs d’adaptations, sur le plan héréditaire et génétique qui peut prétendre véritablement à ce titre. (concept du Néodarwinisme)

    Ces différentes formes de mutations génétiques, ont alors favorisé l’expression de certaine caractéristique bien spécifique, sur le plan du développement physiologique et neural de nos ancêtres pré-humains. Sur le plan physiologique, nous retrouvons les améliorations qui ont été apportés aux différentes structures squelettiques et aux systèmes moteurs, qui allaient permette par la suite l’articulation du langage et de la posture verticale, facilitant ainsi l’apprentissage de la démarche bipède et de la parole. Sur le plan neural, le développement du cerveau sera accentué surtout par l’expansion des aires associatives du néo-cortex, il sera caractérisé entre autre par un développement et une croissance progressive des lobes frontaux et temporaux, comme pour les aires cérébrales associées à la parole, l’aire de Broca et de Wernicke. Le développement de ses régions cérébrales, ainsi que quelque autre sont étroitement associés aux différentes fonctions d’associations et de perception consciente les plus évolués de l’espèce humaine et du règne animal en général (fonctions cognitive et morale), dont nous avons déjà exploré quelque peut les différents attributs dans "De la matière à la Conscience". Elles sont impliquées entre autres dans la parole et la mémoire associative, mais elles sont surtout caractérisées par des capacités mentales plus grandes d’analyse, de projection sur l’avenir et de prise de décision, qui sont alors basées sur différents processus de raisonnement.

    L’Australopithèque :

    Il y a 4 ou 5 millions d’années en Afrique orientale, non loin du rift africain. Une nouvelle espèce d’hominidé venait tout juste de faire leur apparition pour la première fois sur terre. Il s’agissait alors d’une espèce pré-humaine, ancêtre directe de la notre. L’Australopithèque était bien différent de nous sur le plan physique, sa conscience étant tout juste sortie de la grande période de noirceur qui correspondait alors à cel de l’animosité de l’espèce humaine. Il mesurait à peine 1,25 mètre avec un poids de 30 a 45 kg et d’allure simiesque très poilue. L'Australopithèque est en fait, le premier être vivant à acquérir la bipédie complète. Sa colonne vertébrale a commencé à se redresser, libérant ainsi progressivement ses membres antérieurs, qui allait lui être très utile par la suite.

    L'analyse du squelette et des articulations se trouvant au niveau des genoux, démontre également qu'il était encore arboricole et qu’il aimait toujours grimper et se réfugier dans les arbres, et ceci pour les plus anciens d’entre eux. Comme pour l’Austrolopithèque Afarensis et un peut pour l’Austrolopithèque Africanus, qui ne pouvait marcher debout qu’à l’occasion et sur de très courte distance, comparativement aux autres représentants d’Austrolopithèques, qui ont suivis par la suite. Son alimentation était composée presque essentiellement de baies, de fruits, de racines, de graminées, d'insectes et de petits animaux composant la foret tropicale Africaine de cette époque. Ils leurs arrivaient aussi d'avoir à l’occasion un comportement charognard, et il restait très près des préoccupations matérielles relier à leur propre survie et envers leur instinct d’origine animal. Il allait pourtant poursuivre son évolution et dominer la planète pendant plus de 2 millions d’années.

    Il est le premier représentant d’une espèce pré-humaine à marché presque entièrement debout, bien que grimpant toujours aux arbres pour ce mettre à l’abri. La démarche bipède fut donc un évènement prédéterminant pour le développement et l’évolution de notre espèce. Libérant ainsi deux membres supplémentaires, qui allaient devenir nos bras et nos mains, qui pouvaient êtres utilisés pour effectuer d’autres taches quotidiennes plus complexes. Laissant ainsi plus de place au développement de leurs capacités mentales, psychiques et imaginaires, pour l’amélioration de leur propre condition de vie et de survie. La capacité moyenne de leur boite crânienne et donc de leur cerveau, n’était que de quelque 500 cm3, comparativement à 1450 cm3 pour l’homme moderne et d’une moyenne de 433 cm3 pour les grands singes actuel.

    On imagine très bien un Australopithèque assit au beau milieu d’un petit groupe, constituer d’une dizaine d’individus seulement, et regrouper à l’intérieur d’une petite clairière border de petits arbres, situé en plein milieu d’une gigantesque foret tropicale Africaine, qui se transformait tranquillement en savane, au climat plus sec, par la séparation du rift Afriquain qui a débuter voilà près de 10 millions d’années. Tout occupés à ramasser quelques graines et racines pour se nourrire, restant là presque immobile et au aguets du moindre petit signe suspect. Tout craintifs et à l’affût de la venus d’un éventuel prédateur, étant prêts à s’élancer vers les premiers arbres se trouvant tous près d’eux, au moindre signe de danger. Les relations qu’il entretenait avec leur semblable étaient d’ailleurs très simples, et se résumait qu’à quelque contact social à peine plus développé que cel des grands singes actuels. N’ayant pas les moyens adéquats pour exprimer d’avantage leurs sentiments et leurs émotions face aux autres membres de leur groupe, que par un langage gestuel très simple et d’expression plutôt agressive, entrecoupé parfois par des grogneries de toutes sortes. Les Autralopithèques pouvaient à l’occasion représenter des objets et des sentiments faisant partie de leur quotidien, sous forme d’un langage non verbale et très primitive, comme le font actuellement plusieurs représentants du règne animal vivant en société, comme les singes, les babouins, les chiens de prairie, etc...

    La suite dans mon prochain poste
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre
     


    • Publicité







Sur le même thème :


    301 Moved Permanently

    301 Moved Permanently


    nginx/1.2.1



 
Page 1 sur 10 12 3 4 5 6 7 8 9 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Évolution de la Conscience Morale et les Lois de la Nature
    Par glevesque dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 4
    Dernier message: 01/01/2005, 05h20