Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



Page 3 sur 7 PremièrePremière 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 45 sur 105

Vie après la mort ?

  1. 14bds75_cb

    Date d'inscription
    avril 2003
    Messages
    466
    salut !

    Tous ce que l'on sait, c'est qu'il y a une vie avant la mort !

    -----

     


    • Publicité



  2. Roggan

    Date d'inscription
    mars 2004
    Localisation
    suisse
    Âge
    29
    Messages
    34
    la question de la peur de la mort peut etre prise sur un autre angle :

    es vraiment de la mort que nous avons peur ?

    j'entend par la que la peur primaire de l'homme n'est a mon avis pas de mourir, plutot de soufrir(dans les 2 cas ce que nous avons appelé "l'instinc de survie" nous protege contre ces 2 peur).

    Donc nous n'avons pas peur de la mort, nous ne savon tout simplement ce quelle est, en fait l'homme par nature a toujours voulu avoir un controle sur les chose qui l'entoure, on peut definir ce controle comme étant la connaisance de la chose, (dés qu'on voit qqch, automatiquement on essaye de l'explicer, soit on arrive a deduire ce qu'est cette chose a partir de deduction et de ce qu'on connais deja, soit on y arrive pas et on ne peut pas vraiment co-exister avec cette chose, en d'autre terme on en a peur (je defie qui quonc te toucher une tache des liquide sur une table avant de savoir présisement de quoi elle est faite )), mais on a aucun controle sur la mort car on ne sais pas ce quelle est, car l'esprit humain ne peut imaginer la non-vie (la mort) car il ne la connais pas ...(on ne peut pas imaginer sans connaitre). Quand on meur on va donc vers qqch qu'on ne connais absolument pas et donc qui nous fait peur. Dans toute les théorie sur la mort, on ne peut jamais vraiment s'imaginer la non-vie;
    si il n y a rien , alors quoi ? tt est noir ? tt est blanc ? il n'y a rien ?(vous arriver vraiment a vous imaginer un etat sensoriel vide ???)
    ou alors si il y a qqch : on va au paradis, et au final ques qui est si differant de la vie ?

    dans tout les cas une expliquation rationelle de la non-vie nous amene au meme paradox .

    en fait sa ne sert a rien d'affirmer qu'il y a qqch ou qu'il ny a rien apres la mort, car d'apres les criteres que nous connaison nous ne pouvons de tout facons pas imaginer un autre état que la vie. Mais ques qui nous prouve qu'apres la mort il n'y a pas qqch d'otre , qqch de totalement nouveau et inimaginale ?


    p.s désoler pour les 20000 faute ^^
     

  3. Eilura'
    Invité
    Non moi je m'imagine pas la mort, mais pour moi c'est comme avant la vie (la conception): il n'y a rien. La seule différence étant qu'après la mort il y a le plus souvent au moins nos proches pour se souvenir de nous.
     

  4. Roggan

    Date d'inscription
    mars 2004
    Localisation
    suisse
    Âge
    29
    Messages
    34
    oui mais cela n'a aucune imortance pour nous une fois mort
     

  5. Philippe*

    Date d'inscription
    janvier 2004
    Messages
    3
    Il n'y a pas beaucoup d'athées matérialistes qui vont jusqu'au bout de leur logique pour diverses raisons en particulier il est difficile non seulement d'admettre mais de vraiment intégrer dans sa vie que parce que nous sommes voués au néant, nous (l'esprit, le moi, la conscience) sommes donc déjà néant et que la vie n'a aucun sens, c'est pourquoi les vrais athées sont presque introuvables car la plupart agissent de façons irrationnelles vis à vis de leur croyances intellectuelles post-mortem. Tergiverser sur ce forum sur la science et la philosophie ne sont que foutaises en fin de compte.
    Nos messages seraient comparables à un ordinateur qui ferait apparaitre sur son écran : "Qui suis-je ? Que se passe t'il lorsque le disque dur grille ?"

    Philippe
     


    • Publicité



  6. Philippe*

    Date d'inscription
    janvier 2004
    Messages
    3
    Rectif : on ne peut pas éditer nos messages sur ce forum ?

    Il n'y a pas beaucoup d'athées matérialistes qui vont jusqu'au bout de leur logique pour diverses raisons en particulier il est difficile non seulement d'admettre mais de vraiment intégrer dans sa vie que parce que nous sommes voués au néant, nous (l'esprit, le moi, la conscience) sommes donc déjà néant et que la vie n'a aucun sens, c'est pourquoi les vrais athées sont presque introuvables car la plupart agissent de façons irrationnelles vis à vis de leur croyances intellectuelles post-mortem. Tergiverser sur ce forum sur la science et la philosophie n'est que foutaises en fin de compte.
    Nos messages seraient peut-etre comparables à ceux qu'un superordinateur ferait spontanément apparaitre sur son écran : "Qui suis-je ? Que se passe t'il lorsque le disque dur grille ?" "Au fait, les copains, on se fait une partie d'une dame de pique ? He toi l'ordi rose, je t'aime, tu veux échanger des fichiers avec moi ?"

    Philippe
     

  7. marcel

    Date d'inscription
    février 2004
    Âge
    70
    Messages
    25
    Marrant ce fil ...
    Je suis athée ... C'est à dire que je ne crois pas en un dieu qui aurait une volonté et un but ...

    Le sens de la vie ?
    D'une manière générale, la vie est un système organisé qui lutte contre l'entropie et qui tente de se reproduire ... Elle est apparue car les conditions physico-chimiques étaient favorables.
    Ce n'est qu'une des manières d'assembler la matière, mais elle a des caractéristiques surprenantes, en se complexifiant, elle a permis l'apparition de la pensée, de ce qu'on appelle l'intelligence ...

    Pour moi, la conscience est un phénomène physique lié à la vie ... Elle est apparue avec l'intelligence ... C'est la possibilité, pour un être vivant de se différencier des autres êtres vivants.
    La notion religieuse de la "Conscience", est la perception individuelle des règles qui régissent la vie en société ( société = groupe d'êtres vivants ensemble ). Les notions du bien et du mal, à mon sens, n'ont rien de divin, ce sont simplement les règles minimales de vie en groupe.

    En ce qui me concerne, je suis là ... et cela me suffit. Les raisons qui font ce que je suis me sont à jamais inconnaissables.
    La quantité d'informations nécessaires à comprendre ce qui fait que je suis là est tout simplement trop importante pour que je sois en mesure de les apréhender toutes.
    Et cet être pensant que je suis n'a pas la prétention de pouvoir un jour connaître l'enchainement de tous les événements qui ont fait que je suis là.
    Il me suffit de savoir qu'ils ont existés, sans quoi, je ne serais pas là.

    Bien que je n'aie pas envie de mourir tout de suite, je n'ai pas peur de la mort.
    La mort étant la fin de ma pensée, en quoi pourrait-elle me faire peur ?
    Si je ne pense plus, je n'existe plus ... Et si je n'existe plus que pourrait-il m'arriver ? De quoi pourrais-je avoir peur ?

    Un philisophe disait que l'homme ne peut vivre que parce que tous les matins, il se sent immortel ...
    Dans la religion juive, tous les soirs, on confie son âme à dieu, et tous les matins, on le remercie de l'avoir rendue.
    Cela revient, au fond, au même ...
    C'est comme dans la chanson ... La meilleure façon de marcher, c'est de mettre un pied devant l'autre, et de recommencer ...

    La vie, c'est cela ... à tout moment, continuer de vivre ... Faire ce que l'on pense devoir faire ...
    Et puisque l'on pense et que l'on se juge, faire en sorte d'être content de ce que l'on fait.
    Et tant qu'à faire, autant faire des choses qui feront aussi plaisir aux autres, cela rend les relations avec les autres plus agréables ... et accroit donc aussi le plaisir que l'on a vivre !

    Et c'est là que je comprends ceux qui ne trouvent aucun plaisir à l'existence ...
    C'est sûr que si la vie que l'ON se fait n'apporte aucune satisfaction, et que l'on a pas d'espoir d'en avoir, alors, il vaut mieux disparaître ...
    Mais, sauf rares exceptions, la "faute" n'est pas à rechercher ailleurs qu'en soi ...

    Sur ce, je vous souhaite de faire ce qui vous plait, de faire plaisir aux autres et de profiter de la vie sans trop vous poser de questions auxquelles il y a autant de réponse que d'êtres pensants.
    Marcel
     

  8. coco

    Date d'inscription
    juin 2003
    Localisation
    Toulouse
    Messages
    2 187
    Citation Envoyé par marcel
    Sur ce, je vous souhaite de faire ce qui vous plait, de faire plaisir aux autres et de profiter de la vie sans trop vous poser de questions auxquelles il y a autant de réponse que d'êtres pensants.
    ça me paraît sage en effet... ainsi que tout le reste....

    Mais pour certains, ce qui plaît, c'est .... de se poser des questions... alors...
     

  9. marcel

    Date d'inscription
    février 2004
    Âge
    70
    Messages
    25
    Citation Envoyé par coco
    Mais pour certains, ce qui plaît, c'est .... de se poser des questions... alors...
    Alors, j'espère qu'ils sont heureux de se les poser et qu'iils ne se demandent pas pourquoi ils sont là ...

    Remarque, j'ai même rencontré des gens qui étaient heureux d'être malheureux !
    Enfin, qui se complaisaient dans leur mal-être, ce qui est, en quelque sorte, la même chose !
    Marcel
     

  10. Partage

    Date d'inscription
    janvier 2004
    Messages
    173
    L'hypothèse d'une vie aprés la mort implique l'existence de "l'âme". Que la vie ne se limite pas à celle de notre organisme physique, qu'il existerait un monde éthéré (bonsoir Mr Vincent au passage).
    Pourquoi pas.
    Le problème des scientifique c'est qu'il refuse de voir plus loin que le bout de leurs atomes.

    La vie aprés la mort n'as rien a voir avec l'existence de dieu.

    Tout de même étrange au passage qu'il y ai un univer régie par des lois, que ces lois soient favorable à l'assemblement de la matiere, que cette matiere s'organise et que cet organisme prenne vie. Une vie intélligente et douée de conscience en ce qui nous concerne.
    Comme quoi le hasard fait bien les choses. Ca en déviendrait presque louche
     

  11. Neutrino

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    Strasbourg
    Âge
    32
    Messages
    2 068
    Le problème des scientifique c'est qu'il refuse de voir plus loin que le bout de leurs atomes
    Ah ah. Elle est bonne.
    Et Fermi qui as eu l'audace de vouloir intégrer le facteur "conscience" dans sa pure physique parce qu'il sentait venir la fin de sa science?
    et Einstein qui a (peu de gens le savent) laissé des écrits philosophiques laissant une grande place à la croyance?
    et Pasteur qui voyait dans la vie bien plus que de la chimie, malgré sa formation de chimiste (comme il constatait que les êtres vivants utilisaient certaines configurations des molécules et non leur symétriques par rapport au plan du miroir, il a vu dans la vie le fruit d'une "grande force assymétrique universelle")?

    Depuis des années les scientifiques ont intégré la notion d'émergence : des propriétés apparaissent dès qu'un nouvel échelon d'organisation apparaît : atome>molécules>macromolécules >cellules>organismes pluricellulaires>sociétés. A chaque niveau franchi, on ne peut pas déduire les propriétés émergentes des niveaux précédents, il faut une nouvelle science pour les étudier : ça justifie l'indépendance de la biologie sur la chimie, de la sociologie sur la biologie, et dans une moindre mesure de la chimie sur la physique.

    Ainsi la question de la vie après la mort n'a rien à voir avec les atomes car on n'est pas dans le domaine de la physique...

    Cordialement
    Neutrino
     

  12. Partage

    Date d'inscription
    janvier 2004
    Messages
    173
    Quand je parlais des scientifiques, je faisais pas allusion à ceux que tu cite.
    Il existe même des sientifiques qui croient en Dieu.
    Je visai plutot les intervenants du forum qui affirme comme une vérité, tel des bigots brandissant leurs saintes écritures, que la vie se limite à l'organisation de la matiere.
    Ca et seuleument ça. Rien d'autre.
    La conscience ? C'est des réactions chimiques.
    La compléxité organique ? pur hasard + loi de l'évolution.
    Pourquoi pas.

    Ainsi la question de la vie après la mort n'a rien à voir avec les atomes car on n'est pas dans le domaine de la physique...
    Je suis completement d'accord avec ça.
     

  13. Neutrino

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    Strasbourg
    Âge
    32
    Messages
    2 068
    Mais tous les scientifiques tendent à ne pas être réducteurs - Un chimiste qui se pointe dans un congrès de neurosciences en affirmant que la conscience n'est que des réactions chimiques sera pris pour un dingue!
    Quand à une vision telle que "les scientifiques sont majoritairement athées", elle est fausse. Pratiquement tous les scientifiques qui me viennent à l'esprit étaient croyants. Par contre, étant des intellectuels, il se peut que beaucoup aient été critiques par rapport aux institutions religieuses ou aient vécu leur foi d'une façon plus ou moins "libérée" des traditions religieuses.

    Le réductionnisme (la pensée qui nie l'émergence) est étrangère à la science puisque le motif d'existence de celle ci est de ne pas se contenter des constations basiques. exemples:

    La pensée passe par des réactions chimiques et non
    la pensée n'est que réactions chimiques.

    L'Homme est un animal parmi les autres et non
    l'Homme est un animal comme les autres.

    Autrement dit, les barrières entre sciences sont certes floues, mais elles existent! Ce sont d'ailleurs les scientistes qui ont contribué à établir ces distinctions: série des sciences de Comte : maths, physique, chimie, biologie, sociologie; avec des objets d'étude de "complexité" croissante.
    Ainsi, même les positivistes, rois des scientistes, n'ont jamais été réducteurs. Ils n'ont même pas abaissé l'étude des sociétés à de la biologie, ce que beaucoup de contemporains font encore! et encore moins la vie à l'étude de systèmes chimiques.
    Neutrino
     

  14. Partage

    Date d'inscription
    janvier 2004
    Messages
    173
    On est d'accord pour dire que la science et la croyance peuvent cohabiter alors.

    Pour revenir au sujet initial qui était :

    Peut on dire qu'il y a une vie après la mort ?
    Si l'on considere comme beaucoup de scientifique qu'il n'y a rien... Quel est alors le sens de la vie... ? Etre poussière.. vivre .. et redevenir poussiere... ? Quel intérêt alors pour ceux qui ont une vie désastreuse... autant se suicider .. non ?
    Non, on ne peut pas affirmer qu'il y ai une vie à la mort.
    Si certain scientifiques pensent qu'il n'y a rien, ça ne t'oblige pas à être du même avis qu'eux. Ils ne détiennent pas la vérité.
    En admettant qu'ils soit avéré un jour qu'ils aient raison, rien ne t'empechera d'avoir une morale ou une éthique.

    Une autre alternative et de ne pa se soucier de l'avant et de l'aprés, mais de profiter du moment present.

    On pourrait poser la question autrement : en quoi le fait d'une éventuelle vie aprés la mort diminuerais la souffrance d'une personne ayant une vie desastreuse ?
     

  15. Jeremy

    Date d'inscription
    septembre 2003
    Messages
    1 298
    Citation Envoyé par Partage
    Une autre alternative et de ne pa se soucier de l'avant et de l'aprés, mais de profiter du moment present.
    Exactement, ca n'apporte strictement rien de savoir ce qu'il y a (ou pas) apres.
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 
Page 3 sur 7 PremièrePremière 3 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Vie et mort d'une planete
    Par damlenéophite dans le forum Astronomie et Astrophysique
    Réponses: 1
    Dernier message: 30/05/2007, 21h44
  2. Vie et mort
    Par amine2684 dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 3
    Dernier message: 12/12/2005, 00h08
  3. Passage de la vie à la mort
    Par LittleBrain dans le forum Biologie
    Réponses: 23
    Dernier message: 30/11/2004, 18h02
  4. La Vie ? La Mort ?
    Par BB78 dans le forum Biologie
    Réponses: 27
    Dernier message: 25/03/2004, 01h38