Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 PremièrePremière 2
Affichage des résultats 16 à 19 sur 19

Métabolisme du glucose : nb de H, nb de NADH,H+ et nb FADH2

  1. Nine14140

    Date d'inscription
    juin 2017
    Messages
    12

    Re : Métabolisme du glucose : nb de H, nb de NADH,H+ et nb FADH2

    Je poursuis la discussion avec une autre question, liée aux précédentes.

    En milieu anaérobie, l'acide pyruvique ne va pas alimenter le cycle de Krebs mais est transformé en acide lactique ou en lactate.

    Ma question est alors la suivante.
    Dans une cellule musculaire humaine, le lactate pourrait-il devenir problématique pour le fonctionnement de la glycolyse s'il s'accumulait ?

    -----

    Dernière modification par Nine14140 ; 28/06/2017 à 12h07.
    L'important n'est pas uniquement le but mais principalement le chemin qui y mène.
     


    • Publicité



  2. Amanuensis

    Date d'inscription
    septembre 2010
    Messages
    21 619

    Re : Métabolisme du glucose : nb de H, nb de NADH,H+ et nb FADH2

    Faudrait un spécialiste pour répondre en toute certitude. Mais en général les réactions chimiques vont vers un équilibre. C'est l'éjection «au loin» des produits de réaction qui permet de maintenir le déséquilibre.

    J'imagine donc que, à l'instar de bien d'autres cas en biologie cellulaire, l'accumulation de lactate dans la cellule va rendre l'étape le créant (hydrogénation du pyruvate) de plus en plus difficile, d'où accumulation de pyruvate, etc. Cette étape a deux effets, virer le pyruvate et régénérer NAD+ à partir de NADH + H+, ce qui permet de faire revenir NAD+ dans une glyclolyse.

    À confirmer.

    PS: En milieu anaérobie, il y a diverses «solution» pour virer les produits finaux de la glycolyse (les 6 carbones venant du glucose) et régénérer les NAD+. Une autre bien utile pour les humains est la décarboxylation du pyruvate associée à une réduction par NADH/H+, selon le bilan pyruvique + 2 [H] -> alcool + CO2
    Dernière modification par Amanuensis ; 28/06/2017 à 20h21.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.
     

  3. Amanuensis

    Date d'inscription
    septembre 2010
    Messages
    21 619

    Re : Métabolisme du glucose : nb de H, nb de NADH,H+ et nb FADH2

    Citation Envoyé par Amanuensis Voir le message
    Une autre bien utile pour les humains est la décarboxylation du pyruvate associée à une réduction par NADH/H+, selon le bilan pyruvique + 2 [H] -> alcool + CO2
    PPS: Remarquons que les levures virent l'alcool dans le milieu environnant, mais meurent si la concentration en alcool du milieu atteint une certaine valeur (vers 18°), c'est le phénomène de «mutation» utilisé directement dans le cas des vins doux naturels, ou obtenu par ajout d'alcool dans le cas du porto par exemple. On a bien un cas, même si ce n'est pas l'acide lactique, où l'accumulation du produit final tue la cellule, a priori par blocage de la glycolyse.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.
     

  4. Nine14140

    Date d'inscription
    juin 2017
    Messages
    12

    Re : Métabolisme du glucose : nb de H, nb de NADH,H+ et nb FADH2

    Citation Envoyé par Amanuensis Voir le message
    ...
    J'imagine donc que, à l'instar de bien d'autres cas en biologie cellulaire, l'accumulation de lactate dans la cellule va rendre l'étape le créant (hydrogénation du pyruvate) de plus en plus difficile, d'où accumulation de pyruvate, etc. Cette étape a deux effets, virer le pyruvate et régénérer NAD+ à partir de NADH + H+, ce qui permet de faire revenir NAD+ dans une glycolyse.

    À confirmer....
    Merci Amanuensis,

    Nous les sportifs, on a très longtemps pensé que le lactate devait être évacué très rapidement de la cellule pour ne pas l'intoxiquer.

    Mais avec ce que j'ai appris dans mes recherches et sur ce fil, le lactate n'est guère qu'un 1/2 glucose.
    Ce glucose peut tout à fait être issu du glycogène stocké dans la cellule musculaire.
    Le lactate ne serait donc qu'une partie de ce glycogène.
    On peut donc penser que l'éventuel stockage (la non évacuation) du lactate dans la cellule ne devrait pas poser problème plus que cela.

    En sport, on était tellement obnubilé par ces lactates que nous avions même inventé des types d'entraînement spécialement orienté "élimination des lactates". On appelait cela "Lactate Clearance".

    Mais je crois qu'avec ce que vous m'avez appris, on peut tranquillement mettre au rébus cette problématique de lactate et ne s'intéresser finalement qu'à l'acidose.
    Comment, sur des efforts importants, maîtriser l'acidose au mieux ?
    L'important n'est pas uniquement le but mais principalement le chemin qui y mène.
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. Métabolisme anaérobie du glucose
    Par Amanuensis dans le forum Biologie
    Réponses: 47
    Dernier message: 10/11/2015, 16h36
  2. Réponses: 5
    Dernier message: 12/10/2013, 18h27
  3. [Biologie Cellulaire] REL et métabolisme du glucose
    Par Came31 dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 14/01/2013, 14h01
  4. Métabolisme du glucose
    Par lalia789 dans le forum Biologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 28/04/2011, 23h54
  5. Mitochondrie : bilan NADH et FADH2
    Par Linkebeek dans le forum Biologie
    Réponses: 6
    Dernier message: 31/05/2005, 10h04