Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 34

Poele à pellets sans élèctricité, silence absolu.

  1. bedouin

    Date d'inscription
    février 2006
    Messages
    364

    Poele à pellets sans élèctricité, silence absolu.

    Comme promis, j'ai pu avoir la doc de ce poele que j'ai vu en suisse.



    Prix : Gris acier 3600 € ou bien Pierre naturelle stéatite : 3900 €.
    Puissance 9kw.
    Réservoir à pellet 8Kg = 4 heures de combustion.
    Amenée d'air de combustion dédiée.
    poids acier 236 Kg Pierre 297 Kg.

    Donc pas de régulation électronique mais réglage manuel, pas de thermostat, pas de moteur, pas de vis de dessilage, pas de soufflerie, pas de bruits. Vision de la flamme.

    On verse les 8Kg dans le réservoir et on ouvre la porte et on allume avec des allumettes ou un briquet, ensuite on règle la combustion avec 2 tirettes.

    Le compagnon idéal d'une maison bioclimatique super/hyper bien isolée dotée d'une VMC 2F.
    Idéal parce que l'on s'en sert très peu, il est souple à l'usage et puis 8 Kg de granules pour 4 heures de combustion, au plus froid de l'hiver ça fait un à 2 chargements les jours de grands froids. La corvée de bois semble moindre et on à tout de même la vision de la flamme. J'ai la doc avec des photos, je veux bien les scanner mais pas juste pour la curiosité...

    Ne me demandez pas la marque car c'est vendu par les supermarché Migros sous le nom de Pellida.
    Mais bon un coup de google avec pellida et vous aurez les photos et des prix et le fournisseur de base.
    Si vous l'acheter donnez nous des nouvelles

    Voila.

    -----

    La Caravane passe...
     


    • Publicité



  2. David7578

    Date d'inscription
    mars 2006
    Âge
    42
    Messages
    623

    Re : Poele à pellets sans élèctricité, silence absolu.

    4 heures... humm dommage. 16 heures aurait été un must. ça permet de passer la journée ou la nuit tranquille.

    @+
     

  3. bedouin

    Date d'inscription
    février 2006
    Messages
    364

    Re : Poele à pellets sans élèctricité, silence absolu.

    Oui, mais c'est fait pour une maison basse énergie ayant de très bas besoins en chauffage cad qu'on chargerai ce poele au max 2 fois par jour les jours de tres grand froid. Le reste du temps on l'utiliserai un jour par ci par la et jamais en continu.

    Par exemple idéal en complément d'une maison bioclim. bien isolée avec chauffage solaire passif.
    La Caravane passe...
     

  4. MadMac

    Date d'inscription
    septembre 2003
    Localisation
    67-FR
    Âge
    43
    Messages
    1 239

    Re : Poele à pellets sans élèctricité, silence absolu.

    Bonjour.

    Vous pouvez voir aussi du cote du Cano de spartherm : poele a bois et pellet sans mecanique.

    Ce qu'on recherchait dans le bicombustible c'etait de pouvoir maintenir une temperature (avec les pellets) et l'augmenter en rentrant du boulot (la buche). Mais sans regulation, ca n'est pas possible.
     

  5. r17777

    Date d'inscription
    décembre 2004
    Localisation
    Finistère (Brivates Portus)
    Âge
    49
    Messages
    3 079

    Re : Poele à pellets sans élèctricité, silence absolu.

    3900€ ça fait pas un peu cher pour ça?
     


    • Publicité



  6. eric_h

    Date d'inscription
    décembre 2006
    Âge
    38
    Messages
    338

    Re : Poele à pellets sans élèctricité, silence absolu.

    Bonjour,

    J'ai pu récupérer la doc de ce poêle : http://www.leda.de/cmsde.nsf/public/...257170002E9979

    A priori il brûlerait les 8Kg de granulés en 4 heures et grâce à l'inertie des pierre il diffuserait la chaleur pendant encore 4 heures, ce qui, si j'ai bien compris la doc, permettrait de ne recharger 8Kg de granulés que toutes les 7 à 8 heures.

    Pensez vous que ce fonctionnement soit réaliste pour un poêle de ce type habillé de pierre ?

    Si oui, serait il interessant pour une maison de type RT2005 ?
    Nous avons un projet de construction et sommes peut être intéressés par ce poêle.
    8 heures d'espacement entre les chargements est ce confortable ? (nous travaillons la journée donc personne pour mettre des granulés)
    Ou vaut il mieux choisir le modèle acier qui doit être plus "rapide" en therme d'inertie ?

    Quel est l'avantage de ce poêle par rapport à un équivalement à buche ? La corvée du bois en moins ? Mais pas de régulation.
    Est ce vraiment utile la régulation ?

    Merci d'avance.
    Moselle sud-est (57)
     

  7. robin30

    Date d'inscription
    avril 2006
    Messages
    219

    Re : Poele à pellets sans élèctricité, silence absolu.

    quel interet par rapport à un poele à buche?

    je saisis pas trop l'interet d'un poele comme ça?????
     

  8. KroM67

    Date d'inscription
    décembre 2006
    Âge
    45
    Messages
    3 649

    Re : Poele à pellets sans élèctricité, silence absolu.

    Moi non plus je ne vois vraiment pas l'intérêt.

    L'intérêt du pellet est justement d'être autonome quand on sort. Le thermostat adapte la consommation aux besoins.

    Plutôt que d'acheter ça, je prendrai un petit poêle à bois, avec lequel un "brule-pellets" est utilisable. Comme ça on est pas lié à la filière mais on peut quand même bruler du pellet.

    Et puis c'est tellement sympa de faire et de bruler du vrai bois.
     

  9. beaufanamus

    Date d'inscription
    juillet 2006
    Localisation
    Dresden
    Âge
    44
    Messages
    213

    Re : Poele à pellets sans élèctricité, silence absolu.

    Citation Envoyé par eric_h Voir le message
    Bonjour,

    J'ai pu récupérer la doc de ce poêle : http://www.leda.de/cmsde.nsf/public/...257170002E9979

    A priori il brûlerait les 8Kg de granulés en 4 heures et grâce à l'inertie des pierre il diffuserait la chaleur pendant encore 4 heures, ce qui, si j'ai bien compris la doc, permettrait de ne recharger 8Kg de granulés que toutes les 7 à 8 heures.

    Pensez vous que ce fonctionnement soit réaliste pour un poêle de ce type habillé de pierre ?

    Si oui, serait il interessant pour une maison de type RT2005 ?
    Pour qu'un poêle (hors pdm) soit agréable à utiliser dans une maison, avec un bon rendement, il faut absolument avoir une maison ayant une bonne inertie thermique. C'est à dire que si votre maison type RT2005 est aussi type "boîte à oeuf" (ie isolation intérieur), dés que vous allumerez votre poêle, et que vous produirez 8kW, il fera 35°C dans votre salon. Et si vous ne faite tourner votre poêle qu'au ralenti, ce sera au détriment du rendement de combustion
    Le pire n'est jamais certain
     

  10. LEZOZO

    Date d'inscription
    septembre 2006
    Âge
    45
    Messages
    110

    Re : Poele à pellets sans élèctricité, silence absolu.

    Citation Envoyé par robin30 Voir le message
    quel interet par rapport à un poele à buche?

    je saisis pas trop l'interet d'un poele comme ça?????
    Les poeles à pelets ont quand meme en general un meilleur rendement. Il permettent un manipulation moins difficile que les buches. Les pellets se transportent dans des recipients. Enfin, le stockage (plus propre) peut etre facilité.
    Donc meme si on ne voit pas les buches bruler, le pellet à quand meme des avantages (notament dans les appartements). Apres c'est une question de choix.
     

  11. MadMac

    Date d'inscription
    septembre 2003
    Localisation
    67-FR
    Âge
    43
    Messages
    1 239

    Re : Poele à pellets sans élèctricité, silence absolu.

    Citation Envoyé par KroM67 Voir le message
    Moi non plus je ne vois vraiment pas l'intérêt.

    L'intérêt du pellet est justement d'être autonome quand on sort. Le thermostat adapte la consommation aux besoins.

    Plutôt que d'acheter ça, je prendrai un petit poêle à bois, avec lequel un "brule-pellets" est utilisable. Comme ça on est pas lié à la filière mais on peut quand même bruler du pellet.

    Et puis c'est tellement sympa de faire et de bruler du vrai bois.
    ... on est d'accord, et tu le sais

    C'est pour cela que j'ai laisse tomber les poeles a pellets "magiques", sans regulation, pour un poele a buche avec masse. L'approvisionnement en bois "buche" ne me parait pas plus contraignant qu'avec du pellet. Et le tarif du pellet devient tres disuasif.
     

  12. robin30

    Date d'inscription
    avril 2006
    Messages
    219

    Re : Poele à pellets sans élèctricité, silence absolu.

    Citation Envoyé par LEZOZO Voir le message
    Les poeles à pelets ont quand meme en general un meilleur rendement. Il permettent un manipulation moins difficile que les buches. Les pellets se transportent dans des recipients. Enfin, le stockage (plus propre) peut etre facilité.
    Donc meme si on ne voit pas les buches bruler, le pellet à quand meme des avantages (notament dans les appartements). Apres c'est une question de choix.
    dans ce cas on prend un poele à pellet "classique" avec vis sans fin et régulation....
    sur ce poele on a enlevé 90% des avantages du pellets
    un poele à buche coutera beaucoup moins cher et même un poele à pellet "classique" coute moins cher. non vraiment je vois toujours pas l'interet???
     

  13. eric_h

    Date d'inscription
    décembre 2006
    Âge
    38
    Messages
    338

    Re : Poele à pellets sans élèctricité, silence absolu.

    Bonjour,

    Pour qu'un poêle (hors pdm) soit agréable à utiliser dans une maison, avec un bon rendement, il faut absolument avoir une maison ayant une bonne inertie thermique. C'est à dire que si votre maison type RT2005 est aussi type "boîte à oeuf" (ie isolation intérieur), dés que vous allumerez votre poêle, et que vous produirez 8kW, il fera 35°C dans votre salon. Et si vous ne faite tourner votre poêle qu'au ralenti, ce sera au détriment du rendement de combustion
    Je ne l'ai pas précisé mais notre maison sera de type climatique avec orientation du salon et des baies vitrées au sud, et surtout brique de 20cm avec 10cm d'isolation extérieure.

    Dans cette configuration vaut il mieux un poêle en acier ou avec habillage pierre et privilégier l'inertie ?

    Les poeles à pelets ont quand meme en general un meilleur rendement. Il permettent un manipulation moins difficile que les buches. Les pellets se transportent dans des recipients. Enfin, le stockage (plus propre) peut etre facilité.

    Je suis du même avis, et avec les granulés, on a la poussière en moins (quand on monte les buches de la cave au salon).

    C'est vrai qu'il n'y a pas de régulation, mais en contre partie on a du rayonnement en plus par rapport à un poêle à granulé classique qui chauffe grâce à sa ventilation et je pense que le rayonnement procure un meilleur confort que la convection.

    C'est donc pour la corvée du bois allégée, une meilleure propreté et un plus grand rayonnement que je trouve interessant ce poêle.

    A+
    Moselle sud-est (57)
     

  14. bedouin

    Date d'inscription
    février 2006
    Messages
    364

    Re : Poele à pellets sans élèctricité, silence absolu.

    Bonsoir,

    Vous comparez des pommes et de kiwis.

    Ce poele à granules sans bruit sans régulation est destiné uniquement aux maisons très basse énergie. Son but est d'apporter ponctuellement des calories dans la maison super hyper bien isolée.

    Le but du jeux n'est pas de passer sa journée entre le stock de granules et le poele et de faire 5 ou 6 flambées par jour...le but c'est d'apporter un appoint à une maison qui n'a presque pas besoin de chauffage (sans pour autant parler de passif). Il s'agit d'une maison de type bioclimatique, avec solaire passif, mega isolation et VMC 2F.

    Ce poele à quand même un petit réglage d'allure et il va pouvoir apporter de la chaleur avec parcimonie sans pour autant rouler au ralenti. Un poele à buche traditionnel ne sais par rouler au ralenti sans nuire à la qualité de la combustion, et il chauffera trop fort, trop longtemps...
    Ici on peut arrêter la combustion en plein milieu et reprendre sur la quantité de granule restante, pas facile avec des buches.

    voila,
    La Caravane passe...
     

  15. eric_h

    Date d'inscription
    décembre 2006
    Âge
    38
    Messages
    338

    Re : Poele à pellets sans élèctricité, silence absolu.

    Bonsoir bedouin,

    Je ne comprends pas tout :

    Tu veux dire que ce poêle à granulés ne serait pas adapté à une maison de type RT2005 ? car
    passer sa journée entre le stock de granules et le poele et de faire 5 ou 6 flambées par jour
    ?
    Et un poêle à buche de même puissance serait il, lui, adapté ? Aurait on moins de flambée journalière à faire alors ?

    Quelle est la différence si les puissances entre poêle à buches et granulés sont identique ?
    Pour moi, que l'on chauffe aux granulés ou aux buches, c'est pareil nan ?

    A moins que tu voulais dire par là que ce poêle à granulé n'est pas adapté aux maison RT2005 car il n'est pas assez puissant.

    Ne serait ce pas un problème de puissance, que l'on pourrait aussi avoir avec un poêle à bruche s'il est sous dimensionné ?

    Finalement, vaut il mieux prendre un poêle à granulé de ce type (sans électricité) ou bien un poêle à bruche équivalent ?

    Merci de m'éclairer, je m'embrouille.
    Moselle sud-est (57)
     

  16. bedouin

    Date d'inscription
    février 2006
    Messages
    364

    Re : Poele à pellets sans élèctricité, silence absolu.

    Bonsoir eric_h,

    9kW est une puissant honorable pour un poele à bois.

    Le seul problème sur une maison avec des déperditions importantes c'est que le poele va bien fournir ses 9kW à fond, mais juste pour 4 heures. Tu risque donc de passer pas mal de granules dedans. Un poele à granule régulé serait plus confortable. Dans une maison basse énergie, il garde son confort tout et reste peu contraignant en chargements.

    Pour un poele à buches de même puissance, c'est pareil, tu risque de passer pas mal de temps à charger des stères si tu veux avoir chaud.

    Pour qu'un chauffage à bois reste confortable et peu contraignant il faut que la maison soit super bien isolée largement plsu que la RT2005.

    Il me semble que c'est ce que bcp essayent de démontrer chaque jour sur ce forum...
    La Caravane passe...
     

  17. KroM67

    Date d'inscription
    décembre 2006
    Âge
    45
    Messages
    3 649

    Re : Poele à pellets sans élèctricité, silence absolu.

    Dans tous les cas, un poêle avec un minimum d'inertie sera plus confortable qu'en autre sans.

    Sans compter la différence de sensation significative qu'apporte un habillage en pierre ou en céramique.
     

  18. eric_h

    Date d'inscription
    décembre 2006
    Âge
    38
    Messages
    338

    Re : Poele à pellets sans élèctricité, silence absolu.

    Salut bedouin,

    Je comprends mieux maintenant.

    En fait il faut être vachement bien isoler et du coup, non seulement on a moins de frais de chauffage, mais le chauffage par poêle à bois est aussi plus agréable car on recharge moins souvent, que ça soit un poele à buche ou a granulé.

    Mais comme disait KroM67,
    Dans tous les cas, un poêle avec un minimum d'inertie sera plus confortable qu'en autre sans.

    Sans compter la différence de sensation significative qu'apporte un habillage en pierre ou en céramique
    Je préfèrerais ce poêle sans électricité pour son rayonnement, par rapport à un poele avec régulation et soufflage d'air.

    A+
    Moselle sud-est (57)
     

  19. r17777

    Date d'inscription
    décembre 2004
    Localisation
    Finistère (Brivates Portus)
    Âge
    49
    Messages
    3 079

    Re : Poele à pellets sans élèctricité, silence absolu.

    comme le dit KroM67, un minimum d'inertie est tjrs une bonne chose ... comme ça , ça lisse un peu l'apport entre la flambé et le besoin.... de plus cette masse à la capacité de convertir bcp de la convection en rayonnement ...

    les bons poêles à bûches (et peut être à granulés) de ce type comportent souvent des petites trappes sur le dessus (ou sur le haut des montant ou façade), permettant à l'air entre le corp de chauffe et ces habillages massif convertissant la convection en rayonnement, de préchauffer la maison qd vous rentrez chez vous principalement par convection .... une sorte de mode turbo par convection si on veut ...
    Une fois la température de confort atteinte, on referme ou bouche ses petites trappes (ou fentes) et à ce moment là , l'air entre le corp de chauffe et l'habillage inertiel, se met à surchauffer, ce qui oblige les parement extérieur à se charger d'avantage en chaleur et à monter en t°.
    Le poêle passe principalement en mode rayonnement inertie (= déphasage temporel)....

    autrement dit on passe en mode chauffage "à vue"(le poêle chauffe ce qu'il voit) de manière plus saine et efficace et surtout de manière plus diffuse dans le temps ...


    Par ailleurs, je pense qu'une des différences fondamentales du granulé et du bois bûche , c'est que le granulé peut cramer à haut rendement tout en permettant une souplesse énorme dans la vitesse d'apport du nombre de granulés ... on peut donc espacer l'apport en granulés à notre guise et donc ralentir l'alimentation ou l'accélérer au besoin ... mais aussi l'arrêté et la redémarré quasi instantanément . tandis qu'avec le bois buche, sans capacité inertielle dans les matériaux de recouvrement de l'engin , la seule possibilité de régulation une fois que l'on à allumé le ou les kg de bois sec, c'est de réduire les flammes et passé en combustion incomplète, salissante, polluante, inefficace, et dangereuse en terme d'incendie. d'où l'intérêt primordiale d'avoir un poêle avec au moins de la faïence , ou au mieux de la pierre ollaire , ou autres matériaux minéraux massif fixé ou maçonné, afin de consummer la charge de bois en mode pleine flamme!



    l'inertie d'un poêle à granulé et logiquement moins importante que pour un poêle à bûche puisque le lissage de l'apport dans le temps peut se faire par programmation ou mécaniquement (= moins finement) dans le cas de ce modèle ci , tandis que le lissage du poêle bûche ne peut se faire que par un matériaux accumulant rediffusant ... donc inertiel....

    cependant un poêle à granulés sans diffusion de la chaleur par ventilation mécanique (convection forcée = source de bruits, d'inconfort, et d'inefficacité énergétique ...etc ),démunie en terme d'inertie de son habillage, a des parois bcp plus chaudes (plutôt dangereuses!) qui génèrent énormément de convection naturelle ....
    et la convection n'étant vraiment pas le moyen de chauffage le plus logique en terme de négawatts ni le plus confortable .... le besoin de masses inertielles en ajout se fait à nouveau ressentir ....

    bref on en revient à un poêle à bûches ... donc moi perso , je ne suis pas sûr de l'intérêt de cet appareil ... puisqu'il n'est plus muni de la fonction automatique , régulation "fine" en fonction d'une sonde d'ambiance par ex (= meilleure économie d'énergie), mais aussi et surtout d'une mise en marche arrêt programmée.

    cette fonction automatique étant pour moi la principale raison justifiant le passage d'un bon poêle bûche à inertie (200 à 400kg) à un poêle à granulés. se qui revient à accepter de passer d'un combustible simple et bon marché à un combustible plus modifié, plus coûteux et moins disponible(mais ayant aussi son lot d'avantage), ce qui est donc plus à considérer comme un investissement de confort d'usage que seule une vraie régulation digne de se nom peut rendre à son utilisateur.

    si ce modèle, tel qu'il est actuellement proposé, était vraiment moins cher qu'un poêle à granulé automatique , on pourrait alors peut être de parler d'un choix d'économie à l'investissement.

    Voila pourquoi j'ai, dès ma première réaction sur ce fil, soulevé le problème de son prix qui me parait tjrs exorbitant pour le service rendu !

    pour moi c'est recalé directe ! ou alors faut baisser le prix afin qu'on soit en mesure de justifier la coupe franche sur la prestation vendu !

    disons le clairement .... on se fout de nous là!


    edit: evidement si nos amis les pros du bois de FSG me lisent et voient une ou plusieurs incohérences (ou imprécisions) dans mon propos qu'ils n'hésitent pas à m'infirmer et nous enrichir tous par la même occas ...
    Dernière modification par r17777 ; 02/06/2007 à 12h52.
     

  20. r17777

    Date d'inscription
    décembre 2004
    Localisation
    Finistère (Brivates Portus)
    Âge
    49
    Messages
    3 079

    Re : Poele à pellets sans élèctricité, silence absolu.

    j'oubliais !

    dans une maison basse énergie inertielle (attention elles sont pas toutes grandement inertielles !) un appareil de ce type est techniquement probablement adapté , car le lissage se fait par l'inertie de l'habitation...
    cependant la "surfacturation" (avis perso) de ce matériel est rendu encore plus aberrante par le faible taux d'utilisation de l'équipement dans une de ces maisons éfficaces!

    dans une maison basse énergie faiblement à très moyennement inertielle (oui ! ça existe il parait..... attention au yoyo thermique qd même ! ) , cet équipement est plus que probablement à banir ! dans ce cas une version automatique consommatrice d'elec (de préférence rayonnant et sans convection forcée!) me paraît bien plus adaptée ... le faible taux d'utilisation de l'équipement réduisant d'autant l'impact de sa conso d'élec



    Donc une fois encore, une bonne conception/amélioration/réhabilitation du bâtiment diminue massivement les inconvénients ...
    D'une manière générale , sur la puissance et la quantité d'énergie nécessaire , et donc l'investissement nécessaire et les frais d'exploitation principaux ... (combustible)

    Et selon les technos retenues pour l'appoint du solaire passif, soit une réduction des "corvées" (chargement entretien...et de ces coûts indirectes ...etc) , soit une réduction des consommation d'énergie basale ( énergie nécessaire au fonctionnement de la régulation et des automatismes de l'équipement) . Et cela , via la réduction massive du besoin , mais aussi la réduction drastique de la période d'utilisation de l'équipement ...
     

  21. bedouin

    Date d'inscription
    février 2006
    Messages
    364

    Re : Poele à pellets sans élèctricité, silence absolu.

    Citation Envoyé par r17777 Voir le message
    l'inertie d'un poêle à granulé et logiquement moins importante que pour un poêle à bûche puisque le lissage de l'apport dans le temps peut se faire par programmation ou mécaniquement (= moins finement) dans le cas de ce modèle ci , tandis que le lissage du poêle bûche ne peut se faire que par un matériaux accumulant rediffusant ... donc inertiel....
    Ce poele en version pierre pèse 297 Kg. C'est loin d'un PDM,
    mais ça reste dans ton intervalle tel que tu le defini:

    Citation Envoyé par r17777 Voir le message
    cette fonction automatique étant pour moi la principale raison justifiant le passage d'un bon poêle bûche à inertie (200 à 400kg) à un poêle à granulés.
    r4-7, n'oublie pas que nous sommes dans le contexte d'une maison très basse énergie. Que le maitre d'ouvrage a décidé d'investir bcp dans l'isolation, le bioclimatique etc....et que ses besoins en chauffages sont faibles et pontuels. Ils doivent donc pouvoir être contrôlés finement.
    La Caravane passe...
     

  22. r17777

    Date d'inscription
    décembre 2004
    Localisation
    Finistère (Brivates Portus)
    Âge
    49
    Messages
    3 079

    Re : Poele à pellets sans élèctricité, silence absolu.

    tout à fait Bedouin , concernant les contrainte et le contexte, c'est justement ce que je détail dans mon poste qui succède cette réponse ...

    et pour ce qui est du poids , qui m'vais échappé , ça me va un peu mieux ..disont que ça me rassure ...

    mais bon 300kg de feraille, n'a pas le même comportement thermique que 300kg de minéral ..attention donc à la conductivité thermique exeptionelle du métal et donc au manque de déphasage vis à vis d'une option minérale ...

    la monté plus rapide en température génère à mon avis plus de convection naturelle dans le cas de l'acier que du minérale ...

    bref il faut environs quelques centaines de KG de masse .... oui mais pas de n'importe quoi ...
     

  23. eric_h

    Date d'inscription
    décembre 2006
    Âge
    38
    Messages
    338

    Re : Poele à pellets sans élèctricité, silence absolu.

    Bonjour,

    Merci r17777 pour ton analyse de ce poêle.

    J'ai découvert ce poêle il y a une semaine à une foire sur les énergies renouvellable à Spicheren (près de Sarreguemines).

    Concernant son prix, il est vendu par une entreprise de la région à 3500EUR TTC (tva 19.6%) (prix hors foire). Sur place le modèle exposé était à 2500EUR TTC (tva 5.5%) si on l'achetait tout de suite.

    r17777,
    mais bon 300kg de feraille, n'a pas le même comportement thermique que 300kg de minéral ..attention donc à la conductivité thermique exeptionelle du métal et donc au manque de déphasage vis à vis d'une option minérale ...
    Il s'agissait du modèle avec pierre ollaire qui pèse effectivement 297Kg, et je pense qu'ainsi équipé il peut se rapprocher des performances d'un poêle à buche de même catégorie.

    Qu'en penses tu ?
    Moselle sud-est (57)
     

  24. r17777

    Date d'inscription
    décembre 2004
    Localisation
    Finistère (Brivates Portus)
    Âge
    49
    Messages
    3 079

    Re : Poele à pellets sans élèctricité, silence absolu.

    3500 roros ça reste qd même un peu cher pour ce que c'est ... mais techniquement si c'est de la pièrre ollaire ... et que le rélgage est fiable et régulié dans le temps ... why not ... ?

    disons qu'on à vu bien plus grâve !
     

  25. emmanuel30

    Date d'inscription
    août 2006
    Âge
    60
    Messages
    1 568

    Re : Poele à pellets sans élèctricité, silence absolu.

    Citation Envoyé par robin30 Voir le message
    dans ce cas on prend un poele à pellet "classique" avec vis sans fin et régulation....
    sur ce poele on a enlevé 90% des avantages du pellets
    un poele à buche coutera beaucoup moins cher et même un poele à pellet "classique" coute moins cher. non vraiment je vois toujours pas l'interet???
    bonsoir à tous.
    Ce fameux Pellida, merci à bédoin de l'avoir déniché, possède une réserve et une chambre de combustion, cela sous entend une flambée régulière puisque tout le chargement n'arrive pas d'un coup , comme dans un poêle à bois classique.

    Il y a donc forcément un système qui régule le débit de descente par gravité des granulés dans la chambre de combustion.

    il a peut-être tous les avantages d'un vrai poêle à pellets, si c'est le cas, c'est génial, car on n'est pas ennuyé par le bruit et par une éventuelle panne d'électricité.

    Par contre je n'arrive pas à comprendre comment la réserve ne prend pas feux, vu qu'il n'y a pas de vis sans fin.
    Images attachées
     

  26. bedouin

    Date d'inscription
    février 2006
    Messages
    364

    Re : Poele à pellets sans élèctricité, silence absolu.

    Dans la même idée que le pellida il y a d'autres modèles.

    Si il y a des germanophones dans le forum, ce serait sympa de nou sfaire un résumé des 2 offres supplementaire suivantes:

    (extrait de google traduction car je ne parle pas l'allemand).

    www.ofenkoppe.de

    Modele nando de puissance 8kW et reserve à granules de 18 Kg...


    http://www.hwam.com/

    Et en Danois pour celui la...

    La Caravane passe...
     

  27. r17777

    Date d'inscription
    décembre 2004
    Localisation
    Finistère (Brivates Portus)
    Âge
    49
    Messages
    3 079

    Re : Poele à pellets sans élèctricité, silence absolu.

    @ Emmanuel30:

    On ne vois pas le haut de ton image....

    En tout cas j'ai l'impression que le procédé utilisé est un peu le même que dans les chaudière à bûche type Turbo ( à combustion inversée = vers le bas , voir PJ) , sauf que là c'est le tirage naturel qui aspire l'air au travers des granulés et non un ventilo ...

    En gros l'air entrant de la première combustion ne se ferait peut être que en traversant la réserve de granulés de haut en bas. et comme le bas est étroit , un courant d'air suffisant pourrait éviter aux flammes de remonter dans le silo à granulé ... au moins dans les premiers granulés près à tomber dans la chambre de combustion. Serait-ce dans ce cas un système suffisamment fiable ? ...

    Pour la régulation, je n'en sais rien, ça pourrais être un levier thermo-régulé qui entrouvre une trappe en bas du silo, comme ça peut être aussi (ce que j'ai cru voir ici) comme une sorte de chambre à air parfaitement étanche dans le fond du silo, dont la parois en contact avec les granulés (parois haute) se déplacerait de haut en bas en fonction de la chaleur d'un gaz piégé dans cette dernière...

    Plus le poêle chauffe plus le gaz se dilate, plus ce gaz ce dilate et plus la parois se déplace vers le haut venant resserrer le passage des granulés ...


    Dans l'immédiat en ce qui me concerne, je me contenterais de copier Eric Et Ramzy en vous disant " nous ne voyons pas d'autres explications!! "
    Images attachées
     

  28. bedouin

    Date d'inscription
    février 2006
    Messages
    364

    Re : Poele à pellets sans élèctricité, silence absolu.

    Citation Envoyé par r17777 Voir le message
    On ne vois pas le haut de ton image....

    En tout cas j'ai l'impression que le procédé utilisé est un peu le même que dans les chaudière à bûche type Turbo.
    Serait-ce dans ce cas un système suffisamment fiable ? ...
    Salut,

    Le procédé est breveté.
    Tu trouveras ICI le pdf en 3 langues qui decrit le bouzin.
    Au niveau fiabilité, pense tu que les Allemands seraient plus laxistes que les français ? A mon avis si il a passé les tests de certification, il est fiable au niveau sécurité. Au niveau fonctionnement, moins de mécanique, pas d'électronique, pas de pièces d'usure...

    Je trouve de plus en plus ce poele parfait pour une maison basse énergie.

    Et à 3500 € en négociant comme un bédouin tu dois pouvoir descendre en chouia....je trouve même le prix pas énorme par rapport à un poele à bois tradi de 8kW...
    La Caravane passe...
     

  29. r17777

    Date d'inscription
    décembre 2004
    Localisation
    Finistère (Brivates Portus)
    Âge
    49
    Messages
    3 079
    Citation Envoyé par r17777 Voir le message
    @
    En gros l'air entrant de la première combustion ne se ferait peut être que en traversant la réserve de granulés de haut en bas. et comme le bas est étroit , un courant d'air suffisant pourrait éviter aux flammes de remonter dans le silo à granulé ... au moins dans les premiers granulés près à tomber dans la chambre de combustion. Serait-ce dans ce cas un système suffisamment fiable ? ...
    je voulais dire dans le cas ou le système serait aussi simpliste que ma description ....

    là j'ai pas encore mater ton PDF, dure journée.
    contrib Futuriène de 6h à 8h pour bien commencer + trajet + un bilan financier à faire + une réunion de CA + dans la foulée , une grosse réunion interprofessionnelle éco-habitat pour créer une sorte de label régional (habitat durable et solidaire) ....
    et là faut que je me jettent sur les rapports ! pas de trajet retour , c'est décidé je dors contre la machine à café de la salle de pause cette nuit!

    arrggghh!! Y'a des jours comme ça, ou on aimerait un peu être au chôm , mois j'vous dis!

    ....mais non on vas pas se plaindre .... c'est trop bien l'éco-habitat !


    Citation Envoyé par bedouin Voir le message
    Et à 3500 € en négociant comme un bédouin tu dois pouvoir descendre en chouia....je trouve même le prix pas énorme par rapport à un poele à bois tradi de 8kW...
    j'étais sûr que t'étais un vrai chameau en affaire toi !

    PS: d'une manière générale j'ai plutôt tendance à prendre le matos germanique les yeux fermés ... sauf niveau porte monaie ! aïe!!

    bon, en tant qu'eternel et incorigible curieux je vien de lire ce PDf , et le moins qu'on puisse dire c'est qu'ils sont vraiment pas locasse sur le bidule ...

    dans la nomenclature :

    point N°5 ... "dispostif de régulation de l'alimentation" ....

    bon ben je reste un peu sur ma faim là .....
    Dernière modification par Philou67 ; 04/06/2007 à 20h32. Motif: Fusion de 3 messages consécutifs du même auteur
     

  30. bigorne

    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    84

    Re : Poele à pellets sans élèctricité, silence absolu.

    Bonjour
    Je suis a la recherche de retour d'experience sur le poele Hwam Element. C'est un poele a pellets sans soufflerie, ni electricité avec un systeme brevete de régulation automatique des arrivées d'air primaires et secondaires pour optimiser la combustion.
    http://www.hwam.com/Products/Technic...el=1&edition=3
    Si vous avez l'experience d'un autre poele de meme type je suis preneur aussi.

    En fait j'ai une maison construction classique de 85m² environ en Bretagne nord que j'ai rénové (double vitrage, isolation laine de roche, pas de fenetre au nord, ...). Le rez de chaussée est quasiment compose que d'une seule piece (entree, cuisine, salon, coin repas et bureau/chambre d'amis (la mienne en attendant que l'étage soit fini ...) plus 2 pieces pour la salle de bain et le wc. Ensuite viendront 2 chambres et un wc a l'étage. L'escalier ouvert est placé au centre du rez de chaussée.

    J'ai un chauffage central avec une chaudiere au fuel qui produit egalement mon eau chaude sanitaire. Je souhaite completer ce moyen de chauffage par un chauffage au bois (poele). Je n'ai aucune experience de chauffage au bois.

    Je pensais au debut mettre un thermostat sur ma chaudiere fuel et le regler sur 17°C par exemple et avoir le complement à 20°C par le poele a bois.

    Ou est ce que le poele a bois pourrait être ma seule source de chauffage et j'utilise ma chaudiere fuel pour l'eau chaude sanitaire et en cas de coup dur avec le poele (plus de bois ou grand froid).

    Pour infos, je travaille toute la journée et donc je pars de la maison le matin vers 7h30 et je ne reviens pas avant 18h voir plus tard les soirs ou je fais des activités.

    Dans ce contexte, je suis un peu perdu entre les poeles à granules avec regulation, les poeles a granules sans soufflerie ni electricite comme le Hwam element et les poeles a buches (acier ou fonte ?).
    Ce qui m'embete un peu dans les poeles a granules avec regulation, c'est le bruit qu'ils peuvent générer (d'apres ce qu'on entend dire). Comme tout est ouvert en bas, j'ai peur que le bruit se propage dans la maison.

    Au niveau prix, ça se tient entre un bon poele a granule avec ou sans regul et un bon poele. Pour le prix du combustible, je ne sais pas trop ce qui est plus econome entre les pellets et le bois. On entend dans les salons que comme la demande en bois est croissante, le prix de la corde est en train de flamber (c'est le cas de le dire...).

    D'apres vos experiences, quel serait la solution la mieux adaptée à ma maison et à mon usage ?

    Autre remarque : j'ai lu sur les posts que l'on pouvait bruler des pellets dans un poele a buches avec un "brule-pellets". Dans ce cas là on brule les pellets tout d'un coup je pense, il n'y a pas d'arrivée controlée des pellets au niveau de la combustion.

    Merci d'avance de vos contribution
    Bigorne
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. poele à granulé:enfin le silence.
    Par arnaud et aline dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 1624
    Dernier message: 30/11/2016, 11h35
  2. poêle à granulés sans électricité
    Par jer75 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 13
    Dernier message: 31/01/2012, 20h27
  3. poêle à pellets
    Par gillesd dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 7
    Dernier message: 10/04/2009, 20h28
  4. Pas de poêle de masse alors que penser d'un poêle à pellets ?
    Par pris038 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 15
    Dernier message: 05/12/2008, 10h31
  5. Electricité et zéro absolu
    Par Yliane dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 29/08/2006, 19h11