Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 15 sur 15

maison sur nappe phréatique et remontées capillaires

  1. petillant

    Date d'inscription
    octobre 2006
    Âge
    49
    Messages
    4

    maison sur nappe phréatique et remontées capillaires

    Bonjour,

    Nous habitons une vieille maison en pierre (murs de 60/65 cm) qui se situe sur une nappe phréatique ( moins d'1 M en hiver, plutôt 2m l'été), les précédents occupants ont mis au sol une dalle ciment avec des terres cuites.
    Nous constatons sur les pourtours des pièces quelques remontées capillaires plus ou moins importantes selon les endroits pour exemple :
    * si on laisse un carton directement sur le sol, il moisit légérement sur la surface en contact avec le sol à certaines périodes ( après des pluies...).
    * les joints entre pierres s'effritent légérement faisant un peu penser à des points de salpêtre.

    Cependant il n'y a pas de traces de moisissures sur les murs ni même d'odeur.

    Notre crainte est que les murs soient rongés de l'intérieur de manière invisible.

    La solution lourde pour limiter les dégats serait de refaire une dalle respirante à base de chaux avec hérisson et drains.
    Nous y voyons un énorme inconvénient le coût, la durée du chantier et donc savoir où se loger pendant l'intervalle.

    Nous nous demandons également si l'investissement financier ds cette solution n'est pas disproportionné par rapport aux résultats : la nappe phréatique ne va pas disparaitre donc les remontées seront toujours là. Ce qui sera modifié c'est la surface d'échange au niveau de la maison.

    De diverses réflexions et discussions d'autres possibilités sont apparues (à utiliser ensemble):
    * une connaissance ayant une maison en pierre semi enterrée à régler son pb de remontées capillaires par un enduit chaux-chanvre de 5/6 cm ( sur canosmose il cite ce moyen pour régler les pbs induits par des chappes étanches)
    * la possibilité d'utiliser des plantes (bambou par ex?) le long des murs extérieurs pour "pomper" au mieux l'eau


    Qu'en pensez-vous ?
    Voyez-vous d'autres solutions ?


    Question subsidiaire : à part l'aspect décoratif, des tommettes en terre cuite posées sur une dalle ciment ont elles un intérêt ? Le ciment est totalement étanche n'est-ce pas ?

    Merci d'avance


    Qu'en pensez


     


    • Publicité



  2. lustiot

    Date d'inscription
    septembre 2006
    Localisation
    Aube (10 France)
    Messages
    781

    Re : maison sur nappe phréatique et remontées capillaires

    Citation Envoyé par petillant Voir le message
    Bonjour,

    Nous habitons une vieille maison en pierre (murs de 60/65 cm) qui se situe sur une nappe phréatique ( moins d'1 M en hiver, plutôt 2m l'été), les précédents occupants ont mis au sol une dalle ciment avec des terres cuites.
    Nous constatons sur les pourtours des pièces quelques remontées capillaires plus ou moins importantes selon les endroits
    Bonjour,

    Qu'entendez vous par "sur les pourtours" ?

    en vous lisant j'ai l'impression que vos prédécesseurs ont eu la bonne idée de faire des chapes ciments (étanches) dans les pièces alors que les cloisons sont en contact avec l'ancien sol...
    resultat au lieu de laisser la maison "transpirer" son humidité sur toutes la surface elle ne ressort plus que la ou il n'y a pas eu de ciments... je me trompe ?
    Dans une avalanche, aucun flocon ne se sent jamais reponsable (Stanislaw Jerzy Lec)
     

  3. petillant

    Date d'inscription
    octobre 2006
    Âge
    49
    Messages
    4

    Re : maison sur nappe phréatique et remontées capillaires

    Par pourtours j'entends les murs qui font le tour des pièces au RDC.

    En ce qui concerne l'ancien sol il était à ma connaissance en terre battue, il faut savoir également qu'il s'agit d'une construction avec quasiment pas de fondations.

    Je pense que votre impression est ... fondée !
     

  4. lustiot

    Date d'inscription
    septembre 2006
    Localisation
    Aube (10 France)
    Messages
    781

    Re : maison sur nappe phréatique et remontées capillaires

    Citation Envoyé par petillant Voir le message
    Par pourtours j'entends les murs qui font le tour des pièces au RDC.

    En ce qui concerne l'ancien sol il était à ma connaissance en terre battue, il faut savoir également qu'il s'agit d'une construction avec quasiment pas de fondations.

    Je pense que votre impression est ... fondée !
    ok, et comment est ventilée la maison ?

    Anciennement naturellement et VMC lors de la rénovation ou, ce que je crains, pas de ventillation supplémentaire après changement des ouvertures pour qqchose de beaucoup plus étanche à l'air ?

    Rassurez moi la maison n'a pas été réenduite avec du ciment au moins ?
    Dans une avalanche, aucun flocon ne se sent jamais reponsable (Stanislaw Jerzy Lec)
     

  5. rbobeda

    Date d'inscription
    mars 2006
    Localisation
    Avignon
    Âge
    43
    Messages
    648

    Re : maison sur nappe phréatique et remontées capillaires

    Ce problème est hyper classique, et n'est pas dû à la nappe phréatique, il se produit pratiquement dans n'importe quel cas de réno avec murs pierres ou terre sur fondations cyclopéennes sans rupture de capillarité. Il est évidemment amplifié par la proximité de la flotte et l'augmentation du taux d'humidité du sol.
    Vous ne vous débarasserez jamais du pb tant que les dalles seront là. Vous pouvez cependant l'atténuer en choisissant des revêtements de murs non étanches. Cependant, si une enduit chaux/sable ou chaux/chanvre est un plus, il y a fort à parier que vous verrez l'apparition de fleur de chaux (tâches blanchâtres) sur le bas des murs périphériques assez rapidement, et sans doute de salpètre par la suite.
    Quant aux terres cuites, posées sur une dalle béton , elles ont peu d'intérêt en terme de perméance. C'est un (tout petit) plus quand même, le béton n'étant pas 100% étanche.
    Des options possibles sont les suivantes :

    - Ventiler le mur, ei installer des "drains" assécheurs dans le mur, en perçant des trous horizontaux donnant sur l'extérieur tous 1.5 m au moins, jusqu'aux 3/4 de la largeur du mur, dans lesquels on scelle un tube en terre cuite qui permettra d'évacuer la flotte. Ces drains existent aussi en matière plastique.
    (marque Filtr*x, cherchez la voyelle disparue) mais c'est moche.
    - drainer la périphérie du mur peut être un plus, mais pas de miracle, l'eau vient essentiellement de dessous, et aussi de sous la dalle, pas vraiment des côtés.
    - planter des bambous, peut-être, ça ne peut pas faire de mal je suppose.
    - Virer si c'est le cas tout enduit extérieur à base de ciment, au moins sur le premier mètre, et le remplacer par un soubassement chaux/sable.

    Tout ça, ça reste quand même du pis aller, la seule solution véritablement durable et 100% efficace, vous la connaissez.
     


    • Publicité



  6. petillant

    Date d'inscription
    octobre 2006
    Âge
    49
    Messages
    4

    Re : maison sur nappe phréatique et remontées capillaires

    Citation Envoyé par lustiot Voir le message
    ok, et comment est ventilée la maison ?

    Anciennement naturellement et VMC lors de la rénovation ou, ce que je crains, pas de ventillation supplémentaire après changement des ouvertures pour qqchose de beaucoup plus étanche à l'air ?

    Rassurez moi la maison n'a pas été réenduite avec du ciment au moins ?
    Maison non ré-enduite pas de vmc ni d'ouvertures étanches !
    Les sols ont du être fait il y a une bonne 30ne d'années voire plus !
     

  7. ririmason

    Date d'inscription
    mars 2006
    Âge
    58
    Messages
    6 019

    Re : maison sur nappe phréatique et remontées capillaires

    bjr,

    Je ne vois qu'une solution: creuser des drains extérieurs tout autour de la maison avec une bonne pente vers un puisard. L'eau étant paresseuse de nature, elle va aller ( on l'espère ) vers de point le plus bas.

    Bonne bêche

    riri
     

  8. petillant

    Date d'inscription
    octobre 2006
    Âge
    49
    Messages
    4

    Re : maison sur nappe phréatique et remontées capillaires

    Pfff !

    Pas terrible tout çà, reste à trouver les sous maintenant !
    Une idée du prix /m2 avec la casse, le hérisson, la dalle chaux sans le carrelage ?
     

  9. sphynx59

    Date d'inscription
    janvier 2009
    Messages
    7

    Re : maison sur nappe phréatique et remontées capillaires

    pour l'excès d'humidité de la dalle, le moins couteux est d'utiliser un deshumidificateur électrique qui assèchera l'air et ainsi permettra d'assécher les matériaux et la dalle
    pour les murs, rien de tel que le traitement des remontées capillaires
    la plus part du temps les drains ne sont pas suffisants et pourtant ils reviennent très chers !

    allez sur le site suivant :

    ##### lien supprimé


    vous trouverez toutes les informations nécessaires à votre problème, de même pour les appareils qui sont parmis les moins chers sur le net

    en esperant que votre solution s'y trouve
    Dernière modification par JPL ; 18/10/2013 à 16h18.
     

  10. Ulyssesourd

    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Haut-Rhin, Alsace
    Âge
    48
    Messages
    3 287

    Re : maison sur nappe phréatique et remontées capillaires

    Salut,
    J'ai aussi une maison en pierre de 1912 dont la cave est semi enterrée et le pourtour interieur de la maison est + ou moins humide mais seulement sur 40 ou 50cm de hauteur et le reste c'est sec. Le sol est en fine chape coulée sur du gravier + sable de +/- de 30cm. Et comme j'avais peur que cette chape soit trop étanche, j'ai creusé un trou de 30cm de profondeur à un coin de chaque pièce de la cave, pour que je puisse voir s'il y a eventuellement une remontée d'eau. Mais rien... et quelques semaines plus tard, j'ai remarqué que l'humidité a beaucoup diminué...donc je pense que c'est le fait que l'eau s'évapore par le trou que j'ai creusé. Et surtout ne JAMAIS isoler cette partie de murs que ce soit par l'intérieur ou par l'extérieur ...Sinon la capillarité va monter encore plus haut...
    A+
    L'énergie la moins chère est celle que l'on ne consomme pas.
     

  11. mat65

    Date d'inscription
    octobre 2011
    Messages
    1

    Re : maison sur nappe phréatique et remontées capillaires

    Bonsoir à tous,
    un peu dans le même thème, je viens de visiter une maison pour l'acheter. Il y a un puit sur le terrain et la surface de l'eau est à environ 3/4m de profondeur. La maison est de 2004 et elle est construite sur un vide sanitaire. Cette nappe phréatique est-elle un risque pour la bâtisse?
    Merci par avance pour vos réponses.
     

  12. sabrina59174

    Date d'inscription
    octobre 2013
    Messages
    1

    Re : maison sur nappe phréatique et remontées capillaires

    Bonjour a tous je vais vous expliquer mon souci, moi et mon mari avons visiter une maison et somme tres intéressé le souci c'est qu'a la cave il y une fissure dans le mur par laquelle ressort de l'eau abondamment la cave ayant etait inondée quelque jours plutot, la nappe phréatique etait importante de ce coté toutes les maisons sont surélevés sauf celle-ci la maison nous intéressé beaucoup et nous ne savons si nous pouvons tout de meme l'achetée. Ayant un petit budget nous allons faire les travaux nous même il y a egalement des remontées capillaire dans le séjour en bas des murs.

    Que me conseillez-vous pouvons nous l'acheté et si oui combien peuvent nous couter les travaux?
    Merci d'avance nous somme censés signer le compromis vendredi prochain.
     

  13. apzo11

    Date d'inscription
    janvier 2010
    Localisation
    au sud du léguer
    Messages
    1 104

    Re : maison sur nappe phréatique et remontées capillaires

    Bonjour,

    Ce qu'il ne faut absolument pas faire:

    Citation Envoyé par rbobeda Voir le message
    -
    - planter des bambous, peut-être, ça ne peut pas faire de mal je suppose.
    Ventiler le mur, ei installer des "drains" assécheurs dans le mur
    Ventiler le mur était une préconisation à la mode il y a 20 ans. Aujourd'hui les architectes des bâtiments de France interdissent cette pratique sur les bâtiments dont ils ont la charge. Il y a surement une raison....

    Planter des bambous à proximité d'une maison: attention aux racines qui peuvent perforer un revetement goudron. Il vrai que les racines peuvent être contenues dans un plastique, mais pour ma part je ne prendrai pas le risque.

    Oublier aussi les assécheurs d'air préconisés par le sphinx, qui n'aurait dans votre cas aucun effet bénéfique.
    apzo11
     

  14. Paillafond

    Date d'inscription
    juin 2006
    Messages
    569

    Re : maison sur nappe phréatique et remontées capillaires

    Bonjour

    il existe des assècheurs mécaniques, ici qui ont le même principe que les tubes en terre cuite proposés par Rbobeda, .... mais en plus modernes, donc plus chers.
    PaillàDonF
     

  15. fajitasss

    Date d'inscription
    septembre 2013
    Messages
    15

    Re : maison sur nappe phréatique et remontées capillaires

    je drapalise !
     


    • Publicité




Poursuivez votre recherche :




Sur le même thème :




 

Discussions similaires

  1. Traitement des remontées capillaires
    Par phesc dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 2
    Dernier message: 22/07/2007, 23h48
  2. puit et risque de remontée de nappe phréatique
    Par karmousse dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 5
    Dernier message: 12/05/2007, 22h33
  3. Géothermie la vraie avec Nappe phréatique !
    Par karmousse dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 10
    Dernier message: 21/02/2007, 18h51
  4. TPE nappe phréatique
    Par Kary88 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 4
    Dernier message: 04/11/2006, 00h54
  5. Liquides en apesanteur : nouvelle expérience sur les forces capillaires
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 13/12/2005, 13h33

Les tags pour cette discussion