Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 27 sur 27

Isolation par l'extérieur économiquement rentable ?

  1. #1
    coleni25

    Isolation par l'extérieur économiquement rentable ?

    Ce n'est pas moi qui le dit ...

    "Aujourd’hui, économiquement, les temps
    de retour sur investissement de l’isolation par l’extérieur ne sont pas intéressants sans aides"

    http://www.lametro.fr/uploads/Docume...1248340405.pdf

    Je vais faire l'hérétique : cet article tombe bien, je cherche depuis longtemps et n'ai pas encore trouvé de quelle manière il était possible de rentabiliser le coût d'une isolation complète par l'extérieur (toiture + façades), y compris en utilisant comme matériau isolant l'ennemi du forum, le "diable" nommé "polystyrène".

    Faites le calcul, vous ne tomberez jamais en dessous de 30 années de retour sur investissement au prix actuel de l'énergie et aux tarifs hallucinants pratiqués à la fois par les fournisseurs d'isolants et des entrepreneurs.

    Bref, hors de la construction neuve, point de salut.

    Bien entendu vous avez parfaitement le droit d'être d'un autre avis, le mien n'en est qu'un parmi d'autres.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    chataxe

    Re : Isolation par l'extérieur économiquement rentable ?

    Citation Envoyé par coleni25 Voir le message
    Faites le calcul, vous ne tomberez jamais en dessous de 30 années .
    La maison et l’isolation ont une duré de vie supérieures à 30 (minimum le double) donc investissement rentable .
    En plus c’est au prix des énergies actuelles…..
    Donc je ne vois d’incohérence ?


    Mais on peut aussi parler de la rentabilité d’habiter dans 100m² à 4, avant 25m² suffisaient.
    A+

  4. #3
    Fanch5629

    Re : Isolation par l'extérieur économiquement rentable ?

    Bonjour.

    Il faut bien admettre que cette conclusion est fortement biaisée par le manque de fiabilité d'un calcul d'amortissement basé sur l'hypothèse que le prix de l'énergie va rester constant sur 30 ans. A défaut, on peut considérer que le bien concerné a été valorisé, mais là encore, on peut s'interroger sur la durée de vie réelle d'une isolation extérieure rapportée.

    Cordialement.

  5. #4
    raimo

    Re : Isolation par l'extérieur économiquement rentable ?

    Bonjour,

    Je viens de décider un beaufrère d'isoler sa maison par l'extérieur, Maison sans aucune isolation sauf un peu de laine de verre dans les combles.
    Pour pouvoir utiliser l'ecopret taux zero je lui ai conseillé de faire un deuxième poste d'isolation, c'est à dire ajouter 200 mm de laine de verre dans les combles.

    Isolation de 114 m2 de facade avec procédé STO 12 cm + 90m2 de laine de verre 200 mm dans les combles.
    14000 €
    crédit impot = 3500 €

    donc 10500 € sur 120 mois sans intèret = 87.50 €/mois.

    Il a consommé l'hiver dernier 2500l de fuel + 12 stères de bois.

    Je prévois qu'il va économiser au moins 1500l de fuel. en estimant à .70€ pour l'hiver prochain cela fait un gain de 1050€ soit 87,50€.

    donc opération au minimum équilbrée la première année. Et surement bénificiare les années suivante.

  6. #5
    alexandresud

    Re : Isolation par l'extérieur économiquement rentable ?

    bonjour,
    elle a quelle superficie la maison en question???

  7. #6
    raimo

    Re : Isolation par l'extérieur économiquement rentable ?

    Maison 4 pans 8x12 m au sol 1 seul étage sur sous-sol.

  8. #7
    phil12

    Re : Isolation par l'extérieur économiquement rentable ?

    On se retrousse les manches et l'on fait soi meme son ITE et la c'est top rentable!
    Partager pour s'enrichir (site web >profil)

  9. #8
    Joanet

    Re : Isolation par l'extérieur économiquement rentable ?

    Je ne dit pas que les prix practiqués par certains entrepreneurs ne soient pas gonflés, mais jusqu'à quand es-ce qu'on va penser en termes de rentabitlité sur l'avenir de la planète? Si tout continue à tourner autour de l'argent, dificilment les convictions et ideals defendu dans ce forum pourront se rependre pour le bien de tous.

    Et en tout cas, comme Phil dis, on a toujours la possiblité de reduir le couts de l'ITE en profitant de notres mains (si le temps le permet).

  10. #9
    herakles

    Re : Isolation par l'extérieur économiquement rentable ?

    Il semble que Coleni perd de vue certains facteurs de réduction du surcoût d'une ITE sur une ITI standard

    - à surface HABITABLE EGALE , le coût du gros oeuvre est diminué d'environ 4 à 5% : moins de béton , de murs , dalles , poutres de charpente en oeuvre, dans le NEUF

    -Dans le VIEUX , A maison existante à isoler ET à performances égales par rapport à une ITE, il faut majorer l'épaisseur de l'isolant intérieur = perte accrue de surface habitable

    - l'inertie acquise grâce à l'ITE favorise un gain en bonus de 15 à 25% selon l'importance des vitrages orientés entre SE et SO

    -La même inertie procure un confort d'été qui dispense d'une clim

    - la structure porteuse d'une maison existante est mieux protégée et aura une durée de vie plus longue .

    -en cas de coupure de courant (n'a -t-on pas entendu EDF parler de probables coupures lors des pics de froid ?) une maison avec une bonne ITE mettra longtemps avant de se refroidir .
    (plus d'une semaine à 10 jours selon le degré d'inertie )

    On ne peut raisonner en faisant la différence au m2 d' ITE vs m2 de ITI : seul un vrai comparatif poste par poste fait ressortir le surcoût REEL de l'ITE sur l'ITI ou sur le poste "rénovation chauffage"

  11. #10
    LudoMissile

    Re : Isolation par l'extérieur économiquement rentable ?

    Je me pose également la question de l'amortissement...
    Avec l'ITE, on a le mur, une couche d'isolant puis l'enduit.
    Si on tape sur cet enduit, ça sonne logiquement creux, puisqu'il ne repose pas sur le mur.
    Du coup n'est-il pas fragilisé et moins durable ?
    Un enduit n'est pas éternel, combien de temps dure-t-il, je n'en sais rien...
    Mais en admettant qu'il dure 15 ans, que faut-il faire dans 15 ans ?
    Refaire toute l'ITE ou juste l'enduit ?
    Parce que si l'enduit est à refaire, il est fort probable qu'en dessous la couche d'isolant ait pris l'eau...
    Pour 200m² de murs, ça fait environ 20.000 euros... tous les 15 ans????
    D'où ma question, finalement :
    Que sait-on de la durabilité des ITE ?
    Knowledge is power

  12. #11
    bert35

    Re : Isolation par l'extérieur économiquement rentable ?

    Euh, j'reviens là-dessus :
    Citation Envoyé par raimo Voir le message
    Isolation de 114 m2 de facade avec procédé STO 12 cm + 90m2 de laine de verre 200 mm dans les combles.
    14000 €
    crédit impot = 3500 €

    donc 10500 € sur 120 mois sans intèret = 87.50 €/mois.

    Il a consommé l'hiver dernier 2500l de fuel + 12 stères de bois.

    Je prévois qu'il va économiser au moins 1500l de fuel. en estimant à .70€ pour l'hiver prochain cela fait un gain de 1050€ soit 87,50€.

    donc opération au minimum équilbrée la première année. Et surement bénificiare les années suivante.
    Investissement : 10500 € sur 120 mois => 87,50 € par mois, OK.
    Economie de fuel => 87,50 € par mois dès la première année, OK.
    donc opération au minimum équilbrée la première année
    Ah non là j'en arrive pas à la même conclusion : Retour sur investissement (ou "opération au minimum équilibrée") à partir de la dixième année plutôt, non ? (Ce qui est tout de même très bien hein, ça devrait même être plus rapide encore vu que le prix du fuel ne devrait logiquement qu'augmenter au fil des prochaines années...)

  13. #12
    herakles

    Re : Isolation par l'extérieur économiquement rentable ?

    Je prévois qu'il va économiser au moins 1500l de fuel. en estimant à .70€ pour l'hiver prochain cela fait un gain de 1050€ soit 87,50€.
    Puisqu'il part d'une isolation "0" aux murs et "presque nulle "dans les combles , il va économiser bien plus que cela ,

    Avant travaux : 200 à 240 Kwh/m2/an soit autour de 20 000 Kwh/an

    Après travaux , (ITE = inertie = bonus de 15% d'économie de chauffage) les besoins passeront sous les 75 à 90 Kwh/m2/an ..avec des parois moins froides, ce qui lui permettra de baisser encore un peu la T° de consigne de sa chaudière ( de 22~24 à 20°C)

    A la louche , il va économiser bien plus de 1800 L de fuel ET 6 à 8 stères .

    Le retour sur investissement sera beaucoup plus rapide , avec -cerise sur le gâteau- un bon confort d'été .

    D'où ma question, finalement :
    Que sait-on de la durabilité des ITE ?
    Simple : ici cette maison savoyarde isolée ( procédé PSE+enduit minéral sur les soubassements , bardage Red Cedar en haut ) en 1983 (26 ans....) et pas une ride aux murs , malgré deux grands garçons très turbulents ..(mes neveux ...)
    Images attachées Images attachées

  14. #13
    Eric DUPONT

    Re : Isolation par l'extérieur économiquement rentable ?

    Bonjours,

    Quel qu'un a une idée de la déperdition d'énergie pour 1 metre carré de mur en parpaing en kwh et pour 1 metre carré apres isolation sur l'année, en tenant compte du vent , du soleil et en ile de france?

    sur une maison qui a 100 metres carré de murs et que l'on isole ces 100 metre carré a 100 euros du metres carré, quel va etre le gain en energie consommer?
    brevet 2018 moteur à azote liquide 240 Wh/kg azote liquide - Stockage énergie.

  15. #14
    mamat9753

    Re : Isolation par l'extérieur économiquement rentable ?

    De toute façon une bonne isolation par l'exterieur sera toujours "rentable" puisqu'il rend presque nul le besoin en chauffage .

    La rentabilité se fera peu etre a plus long terme qu'un systeme de chauffage donnée , mais il ne joue pas dans la meme cour .

    On peu comparer 2 passoires , l'une ayant des trou plus gros que l'autre ou alors on peu comparer 2 robinets ayant un debit different , mais en aucun cas on compare un robinet a une passoire

    Donc les débats ITE vs PAC ou encore ITE vs PDM sont inutiles puisque biaisés dés le debut .
    Avant de vouloir remplir une passoire ,il serait sage d'essayer d'en boucher les trous .

  16. #15
    Eric DUPONT

    Re : Isolation par l'extérieur économiquement rentable ?

    si il ya la solution de demolir la maison pour en reconstruire une autre plus loing, d'autant qu'avec la saturation des transports en ile de france ca nous ferrais du bien.
    brevet 2018 moteur à azote liquide 240 Wh/kg azote liquide - Stockage énergie.

  17. #16
    mamat9753

    Re : Isolation par l'extérieur économiquement rentable ?

    Citation Envoyé par Eric DUPONT Voir le message
    si il ya la solution de demolir la maison pour en reconstruire une autre plus loing, d'autant qu'avec la saturation des transports en ile de france ca nous ferrais du bien.
    Effectivement , on peu detruire toute les "mauvaises" maison et reconstruire a la place des maisons bioclimatiques/passives avec assainissement individuel + TLB + compost etc ... , sa fera du travail pour un grand nombre de personne , et moins de pollution a long terme , bon par contre EDF SUEZ VEOLIA etc ferai la gueule
    Avant de vouloir remplir une passoire ,il serait sage d'essayer d'en boucher les trous .

  18. #17
    Eric DUPONT

    Re : Isolation par l'extérieur économiquement rentable ?

    Pour exemple un mur de beton de 14 cm a une deperdition thermique de 4000 w pour 100 metre carré et 10°c de delta ce qui est egale a 32000 kwh sur l'année. tandis que ce meme mur avec 12 cm de polystyrene n'aura plus que 300 w de deperdition soit 2400 kwh sur l'anné.

    cependant la deperdition d'un mur en beton n'est pas aussi simple a calculé puisque elle dépend aussi du vent, de l'exposition au soleil, de l'altitude.

    si pour une maison avec 100 metres carré de mur et qui a besoin de 40000 kwh sur l'année on peu peut etre estimé que la deperdition par les murs est de 10000 kwh avant isolation et que cela representerait le gain en kwh sur l'anné soit 100 kwh/an/metres carré. ou 10 litre de fuel de fuel/an/metre carré



    en prenant un cout de l'isolation a 100 euros du metre carré et un prix de revient a 75 euros du metres grace au credit d'impot. on peu suposer qu'a prix d'energie constante disons 60 centimes les 10 kwh, il faut attendre 12ans et demie avant de rentabilisé puisque le gain enargent par metre carré serait de 10 litre de fuel soit 6 euros.

    d'un autre coté il est difficile de demontrer la part d'energie qui s'enfuie par les murs avant isolation. on dis que 25 % de la chaleur part dans les murs mais ca depnd de pas mal de chose.

    l'isolation thermique par l'exterieure apporte de l'inertie et permet aussi de beneficier d'un ravalement qui coute presque aussi cher et même plus cher puisqu'il n'y a pas de credit d'impot pour le ravalement.
    brevet 2018 moteur à azote liquide 240 Wh/kg azote liquide - Stockage énergie.

  19. #18
    Deres

    Re : Isolation par l'extérieur économiquement rentable ?

    Un calcul de rentabilité vraiment exact est difficile.
    - il faut tenir compte de l'amortissement de l'isolation effectuée. Si on part sur 50 ans par exemple, le capital correspondant au coût des travaux perd 2% du coût initial par an avec un amortissement linéaire.
    - si il est réalisé avec un apport d'argent disponible, il faudrait que la rentabilité brut de l'investissement soit supérieur aux intérêts espérés par des placements. Sinon, on perdrait de l'argent.
    - Si la RTE est payé avec un emprunt, il faut tenir compte du paiement des intérêts pendant la période de remboursement
    - Et comme dit plus haut la variation du prix du combustible est très importante dans le calcul
    - La variation des prix de l'immobilier joue aussi car en théorie la valeur de votre isolation suivra la prix de votre maison
    - Finalement, l'inflation surtout sur le coût des travaux d'isolation jouera beaucoup car votre isolation sera estimé au coût actuel non à son coût de réalisation

    En faisant plusieurs fois des calculs, je suis arrivé aux conclusions suivantes :
    - une isolation sera difficilement rentable si vos murs sont déjà partiellement isolés, le prix dépendant peu de la qualité de l'isolation ajoutée (si vous doubler votre isolation, cela divise par deux la rentabilité)
    - une isolation sera difficilement rentable si votre chauffage est peu coûteux. Ce n'est pas pour rien que la plupart des exemples de rentabilité sont faits avec du fuel ... Avec du gaz ou au bois, les durées explosent.
    - le couplage avec des travaux nécessaires (ravalement, toiture) est très intéressant
    - certains travaux d'isolation légers sont peu coûteux et peuvent être réalisés soi-même ce qui donne une bonne rentabilité même si moins efficace (combles perdus, isolation fine sous parquet flottant, isolation légère sous papier peint)

    Et n'oubliez pas qu'une bonne isolation augmente votre confort , ce qui n'est pas identifié dans les calculs de rentabilité. Avec du fuel, cela vous évitera aussi des ravitaillements à effectuer.
    Par contre, avec une meilleur isolation, vous serez surement moins regardant avec votre thermostat ce qui fait que vous risquez de chauffer plus qu'avant, ce que l'on ne fait jamais rentrer dans le calcul.

  20. #19
    herakles

    Re : Isolation par l'extérieur économiquement rentable ?

    Et n'oubliez pas qu'une bonne isolation augmente votre confort , ce qui n'est pas identifié dans les calculs de rentabilité. Avec du fuel, cela vous évitera aussi des ravitaillements à effectuer
    Bonjour ,

    Tu oublies de citer le cas particulier d'une isolation par l'extérieur d'une maison existante et tu ne cites pas l'inertie des murs entrant en fin de compte dans le confort .

    Nombre de ceux qui ont fait cet investissement ne peuvent que s'en féliciter : le confort est au rendez-vous ,aussi bien en hiver qu'en été , la consommation a dégringolé , plus besoin de la grosse chaudière fuel qui peut être remplacée par une autre 6 fois moins puissante, etc..peut être revendue
    le retour à la maison après un weekend en hiver sans avoir besoin de relancer à mort le chauffage ,
    les apports solaires par les vitrages qui maintiennent une douce température à condition que les baies vitrées soient bien orientés ,
    et surtout , le bonheur de profiter de belles flambées d'un poêle, sans devoir ouvrir les fenêtres comme c'est le cas pour des maisons trop bien isolées de l'intérieur sans aucune inertie ..ou de baisser le feu avec les inconvénients : bistrage et goudronnage ..

    ceci dit , joli déterrage d'un post datant de 2009..
    Dernière modification par herakles ; 23/01/2015 à 16h12.

  21. #20
    SK69202

    Re : Isolation par l'extérieur économiquement rentable ?

    Par contre, avec une meilleur isolation, vous serez surement moins regardant avec votre thermostat ce qui fait que vous risquez de chauffer plus qu'avant, ce que l'on ne fait jamais rentrer dans le calcul.
    C'est aussi valable pour l'isolation intérieure, donc à ne pas prendre en compte.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  22. #21
    Satamax

    Re : Isolation par l'extérieur économiquement rentable ?

    Pour les bricolleurs, y'a l'isolation bottes de paille qui fonctionne super bien.

    Deux rangs de blocs de béton cellulaire en 36 en bas. Pour protéger de l'humiditée et des rongeurs, et apprès bottes de paille sur chant, tenues avec des vis longues et du grillage à poules. Suivi d'un enduit à la chaux ou d'un torchis. Mettre de la chaux vive entre les couches de botte de paille permet aussi d'éviter les rongeurs et insectes.

    http://www.areso.asso.fr/spip.php?article507

    http://www.areso.asso.fr/spip.php?article508
    Bilan carbone 1890kg equivalent carbone. Incertitude 26% 4X4treux.

  23. #22
    coleni25

    Re : Isolation par l'extérieur économiquement rentable ?

    Bonjour à tous,

    Ainsi que vous avez pu le noter, ce sujet a été lancé en novembre 2009 avec un baril de pétrole autour de 80 $.

    Aujourd'hui, le baril est au-dessous de 50 $ sur les marchés internationaux, ce qui signifie que le retour sur investissement, qui était déjà assez douteux en 2009 l'est encore plus aujourd'hui.

    Or depuis cette date, j'ai réalisé l'isolation complète de la toiture ("sarking" 14 cm de cochonnerie de polystyrène que tout le monde vomit), j'ai remplacé l'immonde chaudière au fioul de 15 ans (qui avait un rendement d'au mieux 80%) par une chaudière gaz à condensation ayant un rendement maxi de 110 %.

    Résultat : alors que je consommais peu ou prou 3000 litres de fioul / an, soit au tarif actuel 3 x 680 = 2040 € / an, ma dernière facture de gaz (en 2014 avec Lampiris) était de 975 € (en 2013 avec GDF-SUEZ, elle était de 1400 € mais il est vrai qu'il a fait moins froid en 2014 qu'en 2013).

    On peut tirer deux conclusions de ce retour d'expérience :

    - D'une part, l'effort sur l'isolation de la toiture et le remplacement de la chaudière (avec chauffe-eau solaire) ont divisé par 2 la facture de chauffage (qui passe grosso-modo de 2000 à 1000 €) : le retour sur investissement est donc déjà de 45 années (45000 / 1000) avec un pétrole peu cher.

    - En étant très optimiste, le gain maximal que je pourrais encore obtenir par une isolation des murs par l'extérieur serait donc d'environ 50 % de 1000 € c'est à dire 500 € : ayant obtenu un devis relativement léger de 28000 € (avec un gros effort de la part du fournisseur car on partait de 40000 € sur d'autres devis fournisseurs), on obtient un retour de 28000 / 500 = 56 ans (à rajouter aux 45 années ci-dessus).

    Au prix actuel du pétrole, c'est donc au total 1 siècle qu'il faudrait pour rentabiliser une isolation totale par l'extérieur : or, dans 100 ans, il est vraisemblable que la maison n'existera plus étant donné les prix de terrains de plus en plus élevés qui sont pratiqués.
    Evidemment, avec un pétrole à 200 $ (comme disait De Margerie), il faudrait beaucoup moins de temps, mais la dernière fois que le pétrole était à 150 $, cela a duré assez peu de temps. Il faudrait plutôt compter sur un pétrole à 100 $ et là, cela ferait tout de même encore 50 ans pour rentabiliser l'opération.

    Ceux qui disent que le retour sur investissement ne compte pas dans la stratégie des propriétaires de maisons mal isolées (l'idéaliste qui s'imagine que le propriétaire pense d'abord à la planète) sont de doux rêveurs : il est grand temps de réaliser que seule compte la réalité du porte-monnaie, le reste c'est du bla-bla.

    Merci de m'avoir lu jusqu'au bout et je n'ai qu'un conseil a donner : à vos calculettes avant d'acheter une résidence principale mal isolée ou d'envisager des travaux d'isolation.

  24. #23
    SK69202

    Re : Isolation par l'extérieur économiquement rentable ?

    Personne ne compare une maison mal isolée bien chauffée où on a chaud avec la même maison isolée, toujours bien chauffée et où on a toujours chaud, parce que le premier cas coûte une fortune, il est rarement appliqué.
    Je suis dans ce cas et mon retour sur investissement est de 11 ans actuellement en raison de la baisse du coût de mon propane et de ma source en bois "gratuit", et il est de 17 ans si je ne compte pas le bois "gratuit" mais le bois au tarif du marché local.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  25. #24
    Bucephale30530

    Re : Isolation par l'extérieur économiquement rentable ?

    Bonjour,

    je relance le sujet juste pour signaler deux points importants :

    il ne faut pas un siècle pour rentabiliser le coût d'une isolation par l'extérieur même avec le baril à 50 $ (ce qui n'est plus le cas) : le calcul est faux puisque on a ajouté 56 et 45 ans comme si on commençait les seconds travaux au bout de 56 années...

    Enfin, et Herakles le signale, quid du confort ? Ça ne se chiffre pas, mais c'est sans doute la donnée la plus importante, non ?

  26. #25
    herakles

    Re : Isolation par l'extérieur économiquement rentable ?

    Bis repetita est placent ...Bonne année 2018 à tous et longue vie aux beaux projets bien pensés !

    Enfin, et Herakles le signale, quid du confort ? Ça ne se chiffre pas, mais c'est sans doute la donnée la plus importante, non ?
    J'invite les lecteurs à jeter un œil sur :
    http://forums.futura-sciences.com/ha...is-ciment.html
    http://forums.futura-sciences.com/ha...-ite-gers.html

    Et notre maison...que du bonheur...http://forums.futura-sciences.com/ha...ml#post6056131
    A ta santé

    je confirme: le confort est bien au rendez-vous , pour peu qu'on ne se focalise pas sur les chiffres d'un banal thermomètre au 10° de degré près!!!
    La sensation de froid n'est pas présente même si l'air ambiant est à 18.5 ou 21.5°C avec l'effet régulant des murs intérieurs isolés par l'extérieur et la belle masse inertielle que cela représente.

    Pour ceux qui ne supporteraient pas ces petites variations de température dans l'air , mieux vaut alors se tourner vers une très bonne ITI et un chauffage par plancher très basse température

  27. #26
    wizz

    Re : Isolation par l'extérieur économiquement rentable ?

    ...ou une ITE et un plancher chauffant (à très basse température aussi)

    ce sera encore mieux

  28. #27
    herakles

    Re : Isolation par l'extérieur économiquement rentable ?

    ou une ITE et un plancher chauffant (à très basse température aussi)
    Si le portefeuille le permet : coût de l'ITE+ PC TBT+ PAC ..... alors oui , le confort est inégalable avec des T° très homogènes partout , au doigt et à l'œil ...

    Dommage de se priver de la vision d'un bon feu qui réjouit la vue et les sens avec le doux crépitement d'un bois bien sec qui lance flammes et étincelles derrière la vitre une joie pour nous , descendants de nos ancêtres les Gaulois ..

    Avec une ITE et une conception homogène et cohérente de la maison proche du standard Minergie(Suisse) ou Passif (Allemand) , la puissance de chauffage se réduit à pas grand chose , alors pourquoi vouloir s'embêter avec la mise en place et le suivi de chantier pour un PCTBT, sa régulation , la chaufferie avec son local ou une PAC à entretenir , alors qu'un poêle à pellets ou d'un bon poêle de haut de gamme avec un peu d'accumulation + une ventilation double flux et bouches chauffantes électriques pour les pièces éloignées du poêle suffira pour couvrir largement les besoins de chauffage (moins de 5 KW pour une maison de 120m2 dans la moitié Sud de la France ).

    Dans une construction compacte , les températures sont en général très homogènes et stables dans toutes les pièces , les écarts ne dépassent pas 1°C à + ou - 0.5°C .
    Les chambres , situées loin du poêle , sont alors à bonne température pour le confort du sommeil ( 18°C ~ 19°C , 16°C étant l'idéal selon l'ADEME)

    Les salles d'eau pourront être équipés de petits soufflants de faible puissance (500 à 750W) réglables individuellement et par programmateur .

    Voili voilou ..
    Bonne réflexion ...

    Alors PAC + TCBT et pas de poêle dans la maison ou les deux ...?

    Pour exemple, chez nous , très bonne ITE, forte inertie , baies orientées SUD , 6 à 8°C de moyenne dehors ces derniers jours , nous n'avons pas rallumé notre poêle de 5.5 KW depuis Mardi soir ., la T° étant de 20°C + ou - 0.5°C dans toutes les pièces .
    Avec ce redoux de cette semaine , nous ne faisons que des flambées de 3 h tous les 2 à 3 jours , juste pour garder les murs à bonne température .
    Dernière modification par herakles ; 11/01/2018 à 09h50.

Discussions similaires

  1. Chauffe-eau solaire : est ce économiquement rentable ?
    Par Sebell dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 935
    Dernier message: 06/04/2014, 10h44