Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 15 sur 15

Toiture en chaume

  1. jonneve

    Date d'inscription
    octobre 2009
    Localisation
    Marçon, Sarthe (72)
    Âge
    31
    Messages
    554

    Toiture en chaume

    Bonjour,

    Serait-il envisageable de remplacer une toiture en ardoises par une toiture en chaume, en vue d'isolation? Je sais que le chaume n'est peut-être pas suffisant à lui tout seul, mais avec un R aux alentours de 3, c'est déjà un bon début, non?

    Quels sont les avantages/inconvéniants du chaume, pour la réfection d'une toiture en ardoises qui devra de toute manière être refaite assez prochainement?

    Il me semble que la pose doit être plus abordable pour un amateur que la pose d'un toit en ardoises (moyennant tout de même j'imagine une petite formation). Donc si je le faisait moi-même (pour économiser la main d'oeuvre qui me semble être le plus gros du coût), le coût ne serait-il pas sensiblement inférieur (et le rendement thermique sensiblement meilleur) qu'une couverture en ardoises?

    Le chaume est-il compatible avec la récupération d'eau de pluie?

    Faudrait-il prévoir une isolation complémentaire, ou peut-on simplement prévoir une épaisseur plus importante que la moyenne (jusqu'à 50cm, c'est possible?) ? Et en complément, peut-être un enduit terre/paille sous un plafond en bois...? En principe on devrait finir par arriver à un R aux alentours de 6, me semble-t-il...




     


    • Publicité



  2. jeangab62

    Date d'inscription
    juillet 2007
    Âge
    48
    Messages
    271

    Re : Toiture en chaume

    Citation Envoyé par jonneve Voir le message
    Bonjour,

    Serait-il envisageable de remplacer une toiture en ardoises par une toiture en chaume, en vue d'isolation? Je sais que le chaume n'est peut-être pas suffisant à lui tout seul, mais avec un R aux alentours de 3, c'est déjà un bon début, non?
    oui, mais il faudra malgré tout prévoir une isolation sous toiture, je ne pense pas que l'on puisse simplement additionner les R, sauf à positionner l'isolation directement sous le chaume.
    si un spécialiste passe par ici, il devrait pouvoir t'en dire plus.

    Quels sont les avantages/inconvéniants du chaume, pour la réfection d'une toiture en ardoises qui devra de toute manière être refaite assez prochainement?
    en avantage, j'y vois l'esthétique particulière d'une couverture en chaume, l'isolation et la légèreté, on peut aussi y voir l'utilisation de matériaux naturels, le chaume étant en fait de la phragmite (roseaux), et non plus de la paille de seigle comme auparavant (les difficultés du battage mécanique de cette céréale font qu'elle n'est pratiquement plus cultivée)
    en inconvénient, je vois le prix si réalisé par un artisan (env 120/150€ m2), et l'entretient nécessaire périodiquement.

    Il me semble que la pose doit être plus abordable pour un amateur que la pose d'un toit en ardoises (moyennant tout de même j'imagine une petite formation). Donc si je le faisait moi-même (pour économiser la main d'oeuvre qui me semble être le plus gros du coût), le coût ne serait-il pas sensiblement inférieur (et le rendement thermique sensiblement meilleur) qu'une couverture en ardoises?
    à mon avis, ça demande quand même du savoir faire, mais pourquoi pas.
    tu peut te faire une idée sur la pose du chaume ici par exemple, ou encore ici
    tu as aussi l'association des chaumiers qui peut te renseigner sur la pose et les formations

    Le chaume est-il compatible avec la récupération d'eau de pluie?
    normalement, non (il n'y a pas de gouttière sur un toit de chaume).

    Faudrait-il prévoir une isolation complémentaire, ou peut-on simplement prévoir une épaisseur plus importante que la moyenne (jusqu'à 50cm, c'est possible?) ? Et en complément, peut-être un enduit terre/paille sous un plafond en bois...? En principe on devrait finir par arriver à un R aux alentours de 6, me semble-t-il...
    voir ma première réponse.
    50 cm de chaume me parait beaucoup, surtout si il y a des mansardes, sur un toit 'simple', je pense que ça peut être envisagé (a faire confirmer par un artisan)
     

  3. chataxe

    Date d'inscription
    octobre 2008
    Localisation
    Amplaing dans l'Ariège entre Foix et Tarascon
    Âge
    47
    Messages
    4 848

    Re : Toiture en chaume

    Bonsoir,
    Le chaume me parait plus complexe de mise en œuvre que l’ardoise

    Si tu veux des panneaux solaire, pas certain que tu puisses en installer sur du chaume

    Autre chose hors sujet, j’ai vue une petite cuisinière bois chez Rüegg.

    A+
     

  4. jonneve

    Date d'inscription
    octobre 2009
    Localisation
    Marçon, Sarthe (72)
    Âge
    31
    Messages
    554

    Re : Toiture en chaume

    Citation Envoyé par chataxe Voir le message
    Bonsoir,
    Le chaume me parait plus complexe de mise en œuvre que l’ardoise
    Possible, je n'y connais pas grand-chose à vrai dire. Mais les matériaux sont beaucoup moins chers. De la paille de seigle, je devrais pouvoir en avoir pour très peu. Alors si on peut devenir autonome à ce niveau, moyennant certes un peu d'apprentissage, c'est quand-même sympa. Alors que les tuiles et les ardoises, c'est bien, mais à moins d'ouvrir sa propre carrière, on ne sera jamais autonome. Et puis, poser des ardoises, c'est peut-être simple, mais encore faut-il y ajouter de l'isolation, alors qu'avec le chaume, c'est du tout-en-un.

    Enfin, faut dire que l'esthétique des formes arrondies que ça donne me plaît beaucoup, et le caractère un peu rustique. Et l'idée que je pourrais théoriquement tout faire avec juste de la paille de seigle du paysan du coin.

    Citation Envoyé par chataxe Voir le message
    Si tu veux des panneaux solaire, pas certain que tu puisses en installer sur du chaume
    Il me semble avoir lu que si. Mais je ne suis pas sûr pour les panneaux solaires, de toute façon. Je m'oriente plutôt vers un système de chauffage de l'eau chaude via la serre (quand j'aurai pris le temps d'étudier et de comprendre le système que propose Herakles, mais qui m'avait l'air génial).

    Citation Envoyé par chataxe Voir le message
    Autre chose hors sujet, j’ai vue une petite cuisinière bois chez Rüegg.
    Je viens de regarder, effectivement, c'est assez sympa. Reste pour moi l'éternel problème que les sites des fabricants n'évoquent quasiment jamais : il me semble impossible d'utiliser un tel système en été. Du coup, selon moi, ça redevient un peu du gadget de luxe : s'il faut une deuxième cuisinière pour l'été, bof...
     

  5. Jean-Pierre43

    Date d'inscription
    octobre 2005
    Messages
    380

    Re : Toiture en chaume

    Bonjour, il est tentant de vouloir faire une toiture en seigle. Mon oncle entretenait il y a déjà de nombreuses années une chaumière. Il y a une technique qu'il faut acquérir. Il faut une culture de seigle à longue tiges il faut le faucher avec une faucheuse lieuse à l'ancienne ou à la main. il faut le battre au fléau, sans détruire la tige.
    Refaire des petites bottes, les peigner et ensuite le fixer selon une technique particulières et un matériel spécifique sur une charpente spécialement conçue pour.

    Les roseaux phragmites sont plus simples à utiliser encore faut il en trouver.

    J'ai connu une roselière en Bretagne, chaque année une entreprise hollandaise venait le récolter, le botteler le laisser sécher puis un camion venait pour emporter tout cela Quelques mois plus tard la même entreprise revenait avec probablement les mêmes roseaux pour faire une toiture en roseaux à quelques kms.





    Donc il n'est pas impossible de semer quelques milliers de m2 de seigle, de faucher, battre, peigner la paille et rebotteler mais c'est un travail de longue haleine. Pour une petite construction peut être?
    Il ne faut pas oublier que la semence dee seigle propre à cela ne se trouve plus quand Limousin ou on l'utilise encore ou on l'utilisait pour des paillassons pour couvrir les châssis de culture ou en Haute Loire ou on a retrouvé de vielles espèces utilisées pour la farine et le chaume. En Margeride un projet se met en place mais surtout pour la panification et la standardisation de bottes pour la construction.Il en existe surement ailleurs.


    En dernier ressort, faut il que le PLU local accepte ce type de toiture.

    D'autre part l'isolation obtenue n'est pas exceptionnelle et doubler par dessous entraine une possible détérioration de la couverture en seigle. Beaucoup de couverture en seigle étaient posées sur une toiture en zinc ou bac acier pour l'étanchéité. Là on se rapproche d'une toiture végétalisées possible.


    Une couverture en ardoises est beaucoup plus simple à poser


    Bon courage.
    JP
     


    • Publicité



  6. jonneve

    Date d'inscription
    octobre 2009
    Localisation
    Marçon, Sarthe (72)
    Âge
    31
    Messages
    554

    Re : Toiture en chaume

    Merci pour ta réponse Jean-Pierre. Ce qui m'étonne, c'est qu'il faille une variété de seigle bien précise, et que du seigle... Pourquoi pas du blé? Il me semble pourtant avoir lu que les anciens utilisaient un peu tout ce qu'ils avaient sous la main, pas forcément que du seigle ou des roseaux. Quel serait l'inconvénient?

    Maintenant, c'est sûr que ce n'est peut-être pas finalement ce qu'il y a de plus simple. Ce qui m'inquiete le plus, c'est l'histoire de l'isolation : s'il est vrai qu'elle n'est pas suffisante, alors je voudrais la doubler par en dessous, mais ça complique quand même pas mal la chose du coup...
     

  7. Jean-Pierre43

    Date d'inscription
    octobre 2005
    Messages
    380

    Re : Toiture en chaume

    Bonjour, effectivement à mon avis ce n'est pas la meilleure solution pour obtenir une bonne isolation. Les couvertures en chaume étaient très fréquentes dans les régions pauvres notamment régions montagneuses. Le seigle a été employé car la paille de seigle est très longue et résistante à la dégradation par son taux de silice plus élevé que les autres céréales.Il était cultivé dans les régions siliceuses granitiques, gneissiques, schisteuses et autres régions cristallines. Donc il était naturel de recouvrir sa maison avec.

    Actuellement on restaure ces fermes en seigle ou roseaux mais la plus part du temps avec des tôles. Le prix de revient est nettement moins élevé. La préparation du seigle ne peut se faire qu'en autoconstruction pour rester à des coûts supportables" La paille des seigles anciens atteignaient facilement 120cm voire plus.

    Le seigle n'est pratiquement plus cultivé. Dans les zones peu propices aux autres céréales on cultive un hybride de seigle et blé ou du seigle à petite paille car il y a moins de problème de culture.
    Donc il faut se rabattre sur ceux qui ont conservé de vieilles variétés ou les retrouvent.

    On a utilisé du genet, mais pas n'importe quel genet j'en ai fait l'expérience pour une cabane de jardin mais la durée de vie est beaucoup plus courte. Sinon le mieux dans les régions de marais: les roseaux.

    Voila, sinon voir à" maisons paysannes"
    JP
     

  8. jeangab62

    Date d'inscription
    juillet 2007
    Âge
    48
    Messages
    271

    Re : Toiture en chaume

    l'hybride dont parle jean pierre s'appelle le triticale, mais je ne sais pas si sa paille convient pour une toiture, il faut savoir que généralement, les céréale sont traitée avec un 'racourcisseur' de paille pour éviter le versage (voir donc plutôt du coté des paysans bio, ce sont d'ailleurs eux qui cultivent le plus souvent le triticale).
    le seigle n'est pratiquement plus cultivé, sa paille, longue et robuste pose des problème avec les moissonneuses moderne (la paille bloque le batteur)
    le plus simple reste la phragmite, encore faut t'il en trouver en quantité et en qualité.
    il existe des cultures en camargue ou tu peut t'approvisionner (voir ici), mais le plus souvent, ça provient des pays de l'est (pologne il me semble).
    cultiver soi même le seigle ajoute une difficulté. j'en dirais plus sur cela l'été prochain, ayant semé du seigle sur une petite surface (30m2) comme engrais vert, je pense le laisser aller à maturité 'pour voir'
    si tu cherche quelque chose de simple à poser, pas trop cher et léger, il y a aussi le bardeau bitumeux (shingle), avec l'avantage de ressembler à l'ardoise (mais aussi, selon les marques, au bardeau bois, voir à la tuile cuivrée....)
     

  9. jonneve

    Date d'inscription
    octobre 2009
    Localisation
    Marçon, Sarthe (72)
    Âge
    31
    Messages
    554

    Re : Toiture en chaume

    Ben, c'est pas pour être contrariant, mais du seigle, j'en achète régulièrement -- mais en bio, effectivement -- puisque je fais le plus gros de notre pain à base de seigle. J'achète juste du seigle entier, je le mouds, et j'en fais du pain... Donc c'est pour ça que l'idée d'utiliser la paille (que je dois bien pouvoir récupérer du paysan) comme chaume me plaisait bien.
     

  10. jeangab62

    Date d'inscription
    juillet 2007
    Âge
    48
    Messages
    271

    Re : Toiture en chaume

    c'est une piste, mais je ne suis pas sur par contre, que le seigle provienne de france.
    le plus simple est de passer un coup de fil à la chambre d'agriculture, si ca se cultive dans ta région, ils te le diront et t'indiqueront chez qui aller.
     

  11. jonneve

    Date d'inscription
    octobre 2009
    Localisation
    Marçon, Sarthe (72)
    Âge
    31
    Messages
    554

    Re : Toiture en chaume

    Citation Envoyé par jeangab62 Voir le message
    c'est une piste, mais je ne suis pas sur par contre, que le seigle provienne de france.
    le plus simple est de passer un coup de fil à la chambre d'agriculture, si ca se cultive dans ta région, ils te le diront et t'indiqueront chez qui aller.
    C'est possible effectivement que le seigle que j'achète ne vienne pas de France. Par contre, j'avais trouvé des argiculteurs bio dans mon département qui en font, et chez qui je vais peut-être essayer de m'approvisionner. Dans ce cas, en principe, il devrait y avoir de la paille.
     

  12. chataxe

    Date d'inscription
    octobre 2008
    Localisation
    Amplaing dans l'Ariège entre Foix et Tarascon
    Âge
    47
    Messages
    4 848

    Re : Toiture en chaume

    Bonjour,
    Oui il y a du seigle en France, j’en ais dans mon jardin (engrais vert) mais même en bio ils ramassent à la moissonneuses.
    Maintenant si tu veux moissonner toi même à la faucille
    Et les variétés utilisée actuellement ont aussi sans doute des tiges plus coutes pour évité de plier en cas d’orage.

    A+
     

  13. jonneve

    Date d'inscription
    octobre 2009
    Localisation
    Marçon, Sarthe (72)
    Âge
    31
    Messages
    554

    Re : Toiture en chaume

    Citation Envoyé par chataxe Voir le message
    Bonjour,
    Oui il y a du seigle en France, j’en ais dans mon jardin (engrais vert) mais même en bio ils ramassent à la moissonneuses.
    Maintenant si tu veux moissonner toi même à la faucille
    Et les variétés utilisée actuellement ont aussi sans doute des tiges plus coutes pour évité de plier en cas d’orage.

    A+
    Bon, j'avoue que la chose commence à me sembler de plus en plus compliquée... :/

    Tant pis, les ardoises, c'est joli aussi.
     

  14. marcopolo45

    Date d'inscription
    juillet 2006
    Âge
    53
    Messages
    4

    Re : Toiture en chaume

    Bonsoir à tous,
    Commentaires intéressants sur les toitures de chaumes. Je vais rajouter quelques commentaires moi aussi car je sais qu'ils vous serviront dans vos décisions.
    Je pose un PC pour la rénovation d'une longère qui était une chaumière aussi il y a bien longtemps. Après renseignements, je suis convaincu de mon choix même si le prix du m2 posé est double à l'ardoise (120€ versus 70€) par contre le poids est de 35kg versus 50kg. Ce qui fait que la charpente peut être réalisée en perches de châtaigniers (issues de futaies naturelles) qui est très résistants aux champignons et xylophages. Le prix d'une botte de chaumes de roseau est d'environ 2€55 livrée par 1000-1500bottes. Je ne connais pas le nombre de bottes/m2 en plein carré... Si vous savez! La pente doit être de 40° en plein carré et 30° sur lucarnes et chiens assis. Le prix varie peu avec le nombre de lucarnes et chiens assis, car c'est surtout la main d'œuvre qui est importante.
    Quand il pleut, le chaume est mouillé sur environ 5cm ce qui laisse 35cm secs. A part le pouvoir isolant intégré qui équivaut à 10-15cm de laine de roche traditionnelle, ce qui est déjà remarquable, l'avantage majeur de cette couverture , c'est le SILENCE aux bruits générés par les intempéries (pluie, grêle) sur des toitures classiques. C'est aussi une esthétique superbe et une éthique écologique qui nous fait revenir aux sources même du bon sens.
    Les inconvénients son l'entretien tous les 3ans qui peut-être diminué par l'utilisation d'un faitage en cuivre qui est un antibactérien et antinuisibles naturel quand il s'oxyde et coule dans les chaumes. Le tassement des chaumes dans le temps qui donc diminue aussi son étanchéité et son pouvoir isolant. Le danger au feu qui peut être diminué en utilisant 1) un écran sous toiture qui limitera les appels d'air et donc un embrasement rapide et intense 2) des retardateurs appliqués sur les chaumes durant l'entretien 3) en projetant un béton de chanvre adapté en sous toiture une fois posé, mais à condition de mettre une charpente plus conséquente vu le surpoids généré... c'est vous l'aurez compris cette dernière solution que j'ai proposé qui emporte mon adhésion car elle augmente le pouvoir isolant tout en laissant respirer la maison et c'est très esthétique en intérieur soit en finition brute ou lissée, nature ou teintée, soit en facilitant l'application d'enduits terre ou autres. La sécurité dans le pragmatisme et l'esthétique
    Si vous êtes en construction neuve ou en rénovation de votre logement principal, les chaumes avec l'isolation peuvent sans doute faire partie d'un crédit d'impôts et du taux 0%... ce n'est hélas pas mon cas, pourtant j'aimerais beaucoup travailler en Bretagne.
    Enfin il n'y a pas que le roseau, la paille et le seigle, il y a aussi le genêt, les palmes et tant d'autres plantes ligneuses longues... A quand le chanvre?
    Bon je crois que j'ai fait le tour des commentaires que je voulais rajouter et qui mon mener vers une couverture chaumes améliorée. Ah si!!! Quelques liens bien utiles:
    http://www.chaumieresdefrance.fr/contact.html
    http://www.ideesmaison.com/Le-Mag-de...haume-pas.html
    http://www.prosman.com/frans.htm
    http://www.chaumiers.com/
    http://www.chaume.com/realisation/pose2.htm
    http://www.chaumiers-bougeard.com/index.htm
    http://www.voizo.fr/toiture/toit-en-chaume
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier...Bcharpente.jpg
    http://philippeluce.free.fr/accueil/index.html
    http://www.toitdechaume.fr/
    http://www.chaume.com/realisation/realisation.htm
    http://chaumieresmg.com/
    Le village de Poulfétan dans le morbihan:
    http://sagemorw.alias.domicile.fr/poulfetan/index.php3
    http://www.fond-ecran-image.com/gale...l-fetanjpg.php
     

  15. franzlim

    Date d'inscription
    juin 2014
    Messages
    2

    Re : Toiture en chaume

    Un petit up pour donner quelques précisions aux personnes qui viendraient lire ce forum.

    Tout d'abord, le seigle est toujours utilisé pour la confection des toits de chaume. Une entreprise comme Art et Tradition du Chaume l'utilise régulièrement. Par contre, il ne faut pas trop compter sur le paysan du coin pour vous préparer la paille. Tout d'abord, il faut comme le précise Jean-Pierre43, qu'elle soit longue. J'ai eu entre les mains des gerbes de 2m, mais une bonne taille est de 1m60-1m75 (+15cm qui restent dans le champ). Il faut que cette paille soit moissonnée verte pour être sur qu'il n'y ai pas de grain. Cette paille doit être moissonnée à la moissonneuse lieuse pour ne pas être abimée (c'est à dire non pressée en petites ou grosses bottes). Puis les gerbes doivent être ouvertes, peignées pour retirer les mauvaises herbes, les pailles trop courtes, tordues... C'est beaucoup beaucoup de boulot. Si on vous propose de la paille à 0,40€ le kg, c'est sur que la qualité n'y est pas.

    Comme l'explique Jean-Pierre43, toutes les techniques de poses ne se valent pas, mais un toit de chaume en seigle est tout à fait étanche. Cependant, il est vrai que certains n'y arrivent pas et se prémunissent de cela en mettant des taules sous le chaume. C'est notamment le cas, il me semble, lors de la confection des toits avec des "cloissous", technique utilisée en Haute-Loire à laquelle doit se référer Jean-Pierre43.

    Pour ce qui est de l'isolation, selon le syndicat national des chaumiers, avec 40cm de paille sur le toit on respecte les critères de la RT2012. Mais en général, on est plus sur du 30cm. Pour des raisons techniques, il vaut même mieux éviter d'aller au delà de cette épaisseur, surtout sur des toits à pente moyenne. Sachant quil ne faut pas mettre du chaume sur son toit si il n'a pas 45° de pente minimum. Le toit se dégraderait beaucoup trop vite. Si un chaumier accepte de vous faire votre toit sans cette pente minimum de 45°, prenez bien le numéro de sa garantie décennale, ça pourrait vous servir...

    Enfin, le principe de pose d'un toit de chaume est relativement simple, mais pour bien le maitriser, il faut plusieurs années. Donc, oui on peut auto-construire sa cabane, son abris de jardin, sa tonnelle... Mais pour sa maison, je conseille de vous faire accompagner ou de le faire faire par un professionnel compétent. Par contre, généralement, les chaumiers ne pose que du roseau et ne vous demanderons pas votre avis, à vous de leur demander ce qu'il en est.

    Conclusion, si le toit est fait avec une mauvaise technique, ou par un apprentis chaumier ou avec de la paille de mauvaise qualité, il y a de forte chance pour que vous soyez déçus. Et c'est une des raisons qui ont fait le déclin du chaume et de l'utilisation de la paille de seigle. Maintenant, si le travail est bien fait avec de la paille de seigle de qualité, votre toit durerat des dizaines d'années sans plus d'entretiens que d'autre type de couverture.

    Pour les gens que ça intéresse, il y a une page facebook sur le chaume et les chaumiers.

    François K.
     


    • Publicité




 

Discussions similaires

  1. isolation toit de chaume
    Par oin oin dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 16/02/2009, 21h07
  2. isolation toit de chaume
    Par oin oin dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 6
    Dernier message: 09/02/2009, 20h50
  3. toiture en chaume
    Par iklop dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 21/01/2009, 09h57
  4. toiture
    Par anphi dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 21
    Dernier message: 16/01/2009, 05h40
  5. Toit Chaume - Coefficient thermique
    Par ericperso dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 4
    Dernier message: 10/01/2009, 14h27