Discussion fermée
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 31

chaudière à ionisation




  1. #1
    foussais

    chaudière à ionisation

    J'aimerai avoir des infos sur les nouvelles chaudières à ionisation.
    arnaque ou système révolutionnaire ?

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    invite87302233
    Invité

    Re : chaudière à ionisation

    Hello,

    Pour un premier post, un petit "bonjour" et un "merci" n'auraient pas été de trop

    Bref, pour répondre à ta question, OUI c'est une arnaque. Fais une recherche sur google, y a plein de discussions sur le sujet (et même sur ce forum me semble-t-il)

    A+

  4. #3
    herakles

    Re : chaudière à ionisation

    Arnaque bien sûr ...

    http://samuel.benoit.online.fr/fr/ar...=closest_match

    sans commentaires...

    (et même sur ce forum me semble-t-il)
    Tout à fait , avec des mecs qui sont en fait des vendeurs "déguisés " en utilisateurs satisfaits de leur chaudiière miracle .
    .

    Si ces chaudières marchaient si bien qu'on le dit , l'ADEME leur aurait fait un pont d'or ..


  5. #4
    yann65

    Re : chaudière à ionisation

    moi j'attend de voir avant de dire quoi que se soit
    d'aprés se que j'ai pu entendre sur un salon tu exite les ions de l'eau salée dans ton corps de chauffe puis elle passe dans un échangeur a plaque pour le circuit secondaire du chauffage

    voici un extrait du site iem
    - Mais le rendement est de combien?! Il est de 100% sortie corps de chauffe, on n'a pas refait les lois de la physique.

    - Quelles sont les économies que l'on peut réaliser avec la chaudière ionique IEM sur la note de chauffage?
    Exemple:
    Comparons ce qui est comparable. Notre chaudière ionique consomme de l'électricité; une chaudière à résistance aussi.
    Cas n°1: une chaudière à résistance 10 kw absorbe 10 kw à pleine puissance, elle va metre 1h30 pour chauffer 300 L d'eau 15 °C à 60 °C soit un délta "t" de 45 °C. 1h30 x 10 KW = 15 KW/H au totale, soit 15 KWx 0.13€ EDF =1.95€.
    La chaudière ionique IEM 10 KW va mettre 30 minutes pour chauffer 300 L soit 3 fois moins de temps que la chaudière à résistance.
    15°C à 60 °C soit un delta "t" de 45 °C. 30 minutes x 10 KW = 5KW/H au total, soit 5 kwx 0.13€ EDF =0.65€.

    mais parole constructeur
    un ami chauffagiste doit en installer 2
    donc on vera fin d'hiver prochain si arnaque ou pas

  6. Devis
  7. #5
    cornychon

    Re : chaudière à ionisation

    Citation Envoyé par yann65 Voir le message
    moi j'attend de voir avant de dire quoi que se soit
    Exemple:
    Comparons ce qui est comparable. Notre chaudière ionique consomme de l'électricité; une chaudière à résistance aussi.
    Cas n°1: une chaudière à résistance 10 kw absorbe 10 kw à pleine puissance, elle va metre 1h30 pour chauffer 300 L d'eau 15 °C à 60 °C soit un délta "t" de 45 °C. 1h30 x 10 KW = 15 KW/H au totale, soit 15 KWx 0.13€ EDF =1.95€.
    La chaudière ionique IEM 10 KW va mettre 30 minutes pour chauffer 300 L soit 3 fois moins de temps que la chaudière à résistance.
    15°C à 60 °C soit un delta "t" de 45 °C. 30 minutes x 10 KW = 5KW/H au total, soit 5 kwx 0.13€ EDF =0.65€.

    mais parole constructeur
    un ami chauffagiste doit en installer 2
    donc on vera fin d'hiver prochain si arnaque ou pas
    Dans tes exemples il faut :

    - 15 kWh pour chauffer l’eau avec des résistances, soit 12 900 kcal

    - 5 kWh "ioniques" pour produire les 12 900 kcal nécessaires.

    Je veux bien mais 5 kWh donne 4300 kcal
    D’où viennent les 8600 kcal manquantes ? Il faut bien les prendre je ne sais ou par un phénomène physique connu.

    Une PAC va prendre de la chaleur dans l’air par un phénomène physique parfaitement caractérisé.
    Avec le ionique, comment ça se passe concrètement. Quel est le phénomène physique exploité ?
    Dernière modification par cornychon ; 13/03/2011 à 23h24.
    La vérité scientifique est plus belle que les illusions

  8. A voir en vidéo sur Futura
  9. #6
    cornychon

    Re : chaudière à ionisation

    Un chauffe eau par électrolyse ! ! ! ! ! ! !


    Lorsque je faisais mon service militaire, la toilette du matin se faisait à l’eau froide.

    N’aimant pas trop ça, je faisais chauffer de l’eau de la manière suivante.

    Nous avions des brocs en acier galvanisé d’une dizaine de litres.
    Je remplissais l’un d’eux avec de l’eau du robinet.
    Je suspendais ma cuillère à soupe au centre du broc avec un fil électrique attaché à un bout de bois posé en travers de la partie supérieure du broc.
    La cuillère était isolée du broc par le bout de bois.
    Je mettais un fil électrique attaché au broc et l’autre à la cuillère. Je branchais ensuite les deux fils dans une prise 220 volts.
    Au bout de 20 mn j’avais de l’eau chaude pour me laver.
    L’eau servait de résistance électrique. Une autre partie de l’énergie était utilisée pour fabriquer de l’oxygène et de l’hydrogène. Je voyais ces gaz sortir à la surface de l’eau.
    Il y avait bien sur le danger potentiel de prendre une bonne bourre.
    La vérité scientifique est plus belle que les illusions

  10. #7
    Did67

    Re : chaudière à ionisation

    Bon, je vais me faire modérer grave, mais ça me démange !

    Je connais un modèle de chaudière à ionisation qui marche très très bien : le Fukushima n°1 et n° 3 !!! Promo d'enfer à la télé !!!

    Euh, pour être sérieux maintenant. Cornychon, ton système, c'est simplement la résistance de l'eau (avec effectivement déplacements d'ions déjà présents dans l'eau puisque ce n'était pas de l'eau pure). Donc W = RI²t tout simplement. Tu aurais mis une résistance électrique à la place, qui se refroidissait dans l'eau, c'était pareil ! Donc avec 1 kWh électrique tu avais 1 kWh thermique dans ton bol Un point c'est tout !

  11. Publicité
  12. #8
    ericdu54

    Re : chaudière à ionisation

    Comparons ce qui est comparable. Notre chaudière ionique consomme de l'électricité; une chaudière à résistance aussi.
    Cas n°1: une chaudière à résistance 10 kw absorbe 10 kw à pleine puissance, elle va metre 1h30 pour chauffer 300 L d'eau 15 °C à 60 °C soit un délta "t" de 45 °C. 1h30 x 10 KW = 15 KW/H au totale, soit 15 KWx 0.13€ EDF =1.95€.
    La chaudière ionique IEM 10 KW va mettre 30 minutes pour chauffer 300 L soit 3 fois moins de temps que la chaudière à résistance.
    15°C à 60 °C soit un delta "t" de 45 °C. 30 minutes x 10 KW = 5KW/H au total, soit 5 kwx 0.13€ EDF =0.65€.
    J'adore

    Ils ont développés l'extraction de l'énergie du point zéro ou comment créer de l'énergie de rien....Avec cette découverte pourquoi se limiter a chauffer de l'eau ils ont réglés tous les problèmes énergétique terrestre!!!!

    Ah ironie quand tu nous tiens.....

  13. #9
    herakles

    Re : chaudière à ionisation

    Une autre partie de l’énergie était utilisée pour fabriquer de l’oxygène et de l’hydrogène. Je voyais ces gaz sortir à la surface de l’eau.
    Une remarque : cette énergie sous forme O2+H2 est dispersée dans l'air , donc perdue , et le rendement faible quand il s'agit de chauffer de l'eau ..

    A moins d'utiliser ces gaz et les brûler sous la bassine... pour récupérer cette énergie ..

    Tu aurais mis une résistance électrique à la place, qui se refroidissait dans l'eau, c'était pareil
    justement NON..voir explication ci-dessus ..
    avec cette résistance , presque 100% de l'énergie électrique est convertie en chaleur par effet joule

    sauf si on arrive à recombiner avec production de chaleur les atomes H2 et 02 dans la masse liquide , dans l'autre cas
    Dernière modification par herakles ; 14/03/2011 à 08h30.

  14. #10
    Did67

    Re : chaudière à ionisation

    Citation Envoyé par herakles Voir le message

    justement NON..voir explication ci-dessus ..
    avec cette résistance , presque 100% de l'énergie électrique est convertie en chaleur par effet joule
    Oui, effectivement, j'ai été trop vite !

    La résistance électrique aurait été plus efficace et... plus sûr.

    Ce que je voulais dire en fait, c'est qu'en aucun cas, cela ne dépassait les 100 %, comme les promoteurs de la "chaudière ionique" le laisse entendre ! Au mieux, on retrouvait ces 100 %. En réalité, on perdait l'énergie consommée par l'électrolyse de l'eau !

  15. #11
    herakles

    Re : chaudière à ionisation

    En réalité, on perdait l'énergie consommée par l'électrolyse de l'eau !
    Tu as raison , concernant l'expérience de Cornychon
    Mais pas tout à fait concernant la chaudière ionique (encore une appellation du même matériel Russe destiné aux sous-marins soviétiques ou à la station MIR) :
    les gaz résultant de l'électrolyse restent confinés dans le volume de cette chaudière : forcément, les atomes H2 et O2 se recombinent en délivrant la méme énergie qui a été nécessaire pour les séparer ..autrement il n'y aurait plus d'eau dans la chaudière qui aurait fini par exploser ...
    eau>electrolyse>gaz H2 et O2 >combustion>2H2+02> eau et le cycle continue ...avec transmission de la chaleur-(uniquement l'énergie électrique convertie en chaleur par effet joule + recombinaison des atomes ) par échangeur eau-eau

  16. #12
    cornychon

    Re : chaudière à ionisation

    Citation Envoyé par herakles Voir le message
    les gaz résultant de l'électrolyse restent confinés dans le volume de cette chaudière : forcément, les atomes H2 et O2 se recombinent en délivrant la méme énergie qui a été nécessaire pour les séparer ..autrement il n'y aurait plus d'eau dans la chaudière qui aurait fini par exploser ...
    eau>electrolyse>gaz H2 et O2 >combustion>2H2+02> eau et le cycle continue ...avec transmission de la chaleur-(uniquement l'énergie électrique convertie en chaleur par effet joule + recombinaison des atomes ) par échangeur eau-eau

    OK pour une vision macroscopique à la grosse louche.
    Si on fouille un peu plus, il y a un danger potentiel énorme !

    Nous connaissons tous l’expérience décrite ci dessous
    http://www-physique.u-strasbg.fr/~ud...lectrolyse.pdf

    Pour s’amuser, on peut simuler un radiateur électrique étanche contenant de l’eau (ou autre) pour faire de l’électrolyse, fabriquer des gaz
    .
    A la place du tube à essais qu’il y a sur le lien, je mets une enceinte d’environ 20 dm3 étanche, en acier de 10 mm d’épaisseur.
    Un couvercle solidement vissé permet de préparer les essais.

    Cette enceinte est revêtue à l’intérieur d’un isolant électrique. Il y a plusieurs passages isolés électriquement et étanches aux fluides.
    Deux de ces passages servent à l’anode et à la cathode.
    Les autres sont disponibles pour les sondes nécessaires aux mesures.
    Je mets à l’intérieur 15 litres d’eau contenant du sulfate de sodium.

    Je fais passer du courant pour fabriquer les deux gaz O2 et 2H2 dioxygène et dihydrogène.

    La pression va monter.
    Va-t-elle monter à 700 bars comme l’hydrogène liquide ?
    Va-t-elle moins monter ?
    Va-t-elle monter plus haut ?
    Vous avez une idée ?

    Accessoirement,
    3 watts électrique donne en gros 1 Watt d’énergie sous forme de gaz.
    Fabriquer du gaz avec l’électricité pour remplacer le gaz naturel est une bonne méthode ……..
    A condition de trouver une "source électrique" renouvelable, grand débit, gratuite, non polluante et inépuisable.

    Si vous avez l’idée géniale, c’est le moment de déposer un brevet mondial.
    Vous aurez suffisamment d’argent pour satisfaire tous les loisirs que vous pouvez imaginer.

    Grandes maisons zéro énergie, grosses voitures, gros bateaux avec équipage, avions avec équipage, ………..
    Bien sur, le tout construit dans le cadre des consommations d’énergie minimum pour respecter l’environnement.
    La vérité scientifique est plus belle que les illusions

  17. #13
    herakles

    Re : chaudière à ionisation

    Chaudière -a- ionsiation : le retour !!!

    Entre une chaudière électrique à résistances blindées et une chaudière miracle à isonisation de MEME puissance et de mêmes dimensions , le prix de vente va du simple au quadruple..sans qu'il y ait une différence siginifcative de rendement : toujours en dessous de 100% (98 à 99% ) qui aurait pu expliquer cette différence de prix qu'il faudra bien amortir...

  18. #14
    herakles

    Re : chaudière à ionisation

    On reconnait bien entendu sur la brochure ACI le même truc issu des surplus militaires Russes ... (station MIR, sous-marins nucléaires ..) que la société ACI a du se procurer à bas prix pour vous sortir une chaudière merveilleuse presqu'aussi performante qu'une pompe à chaleur de COP 2 ..

    Et toujours pas d'Avis technique, de certificat dûment délivré par un organisme sérieux européen, sauf les dires de clients abusés qui n'ont pas comparé avec une banale chaidière à résistances blindées tout aussi performante et 3 à 4 fois moins cher...

  19. #15
    MarineLAFRAC

    Re : chaudière à ionisation

    Je sais, pour l'avoir vu, qu'une chaudière iontech (pour parler de ce que je connais) est bien plus économique qu'une chaudière électrique pour les moyenne et grande surface. Après bien sur, si vous équipez un appartement de 60m2 l'investissement va être trop élevé pour le résultat.

    Après dans tous les cas, cette chaudière à une meilleure durée de vie que la l'électrique! Donc c'est à savoir préférez vous dépenser une grosse somme d'un coup, ou une plus petite plus souvent, car rien que cela, sans compter les économies, ça coûte moins cher d'investir.

    Mais ça n'est que mon point de vu.

  20. #16
    invite87302233
    Invité

    Re : chaudière à ionisation

    Citation Envoyé par MarineLAFRAC Voir le message
    Je peux vous conseiller des Entreprises Suisses, qui ont une chaudière qui fonctionne parfaitement.
    Oui, ça m'intéresse beaucoup.

    Merci.

  21. #17
    MarineLAFRAC

    Re : chaudière à ionisation

    êtes-vous bien conscient d'insulter des centaines de personnes ? Êtes-vous à ce point persuadé d'être la voix de la sagesse?

    J'imagine que tous ces acheteurs que vous accusez de ne pas être capable de comparer entre deux produits, ne sont pas plus bête que vous. Mais certainement plus ouvert aux nouvelles technologie et moins abruti par tous ce qu'on raconte sur les forum.

    Vous insultez des ingénieurs, des architecte, des médecins, des avocats...
    Êtes vous sur que toutes ces personnes sont abusées ? Moi je ne crois pas, mais de toute façon, je le sais pour avoir vu ce produit chez plusieurs personnes qui ont toutes un compteur de consommation installée par l'entreprise pour avoir des preuves de ce qu'il avance.

    Donc dite autant de mal que vous souhaitez de ce produit et de cette entreprise que je respecte, car de toute façon, preuve à l'appuie des économies grâce aux compteurs de consommations, je suis persuadée de ce que j'avance.

    Et je crois que de nous deux, la seule personne qui a vu cette chaudiere en vrai, les économies réalisées et la satisfaction des personnes installées depuis plusieurs hivers, c'est moi.

  22. #18
    herakles

    Re : chaudière à ionisation

    Vous insultez des ingénieurs, des architecte, des médecins, des avocats...
    Ahem ..je suis moi-même architecte et en tant que tel j'ai prescrit- sur plusieurs chantiers - des chaudières électriques ( Geminox par exemple ) pour des cabinets de médecins et de dentistes qui s'équipent de planchers chauffants
    les retours ont été très positifs , et la durée de vie des résistances blindées inox est plutôt satisfaisante ..

    Alors , d'après vous , je m'insulte moi-même ???

    En général, je travaille dans l'intérêt du client, et non dans le mien (pour gonfler mes honoraires par exemple..) et donc je choisis le meilleur rapport qualité -prix-entretien...
    Pas sûr qu'une chaudière à ionisation de 12 à 18 KW soit d'un prix raisonnable fournie et posée ...

    Je suis perplexe sur le fait qu'on ne trouve pas facilement sur Internet ou sur les sites des fabricants un aperçu du coût d'une chaudière à isonisation fournie posée ..alors que des fabricants de chaudières classiques n'en font pas mystère .. 1500€ environ pour une chaudière geminox de 12 KW .

  23. #19
    MarineLAFRAC

    Re : chaudière à ionisation

    Donc pour répondre à votre dernier post herakles, moi j'ai toute confiance en cette entreprise, dont je n'ai encore jamais entendu de mauvais échos.

    Je considère que les acheteurs qui sont maintenant installés depuis plusieurs hivers sont tout à fait à même de vérifier leurs économies grâce aux compteurs de consommations installé avec la chaudière (installé pour apporter des preuves, sur un produit nouveau encore très controversé).

    Certains installés, sont des avocats, des ingénieurs techniques, des médecins, des hommes d'affaires... Je ne pense pas que ces personnes ont été abusé,
    Mais de toute façon, il n'est pas utile d'avoir un bac +5 pour admettre qu'un produit peut réellement être efficaces malgré sa nouveauté quand on en apporte la preuve.

    La encore, je me répète, mais ça n'est que mon avis.

    Pour l'internaute, Roy1360,
    Maintenant je connais beaucoup de personnes qui ont, ou connaissent des gens installés et pour ma part en sort deux entreprises.
    - celle dont j'ai déjà parlé ### publicité ###
    - une entreprise en Suisse HomdSolaire, dont le site est difficilement trouvable, mais j'ai une adresse mail où vous pourrez demander des renseignements, l'adresse de leur site internet... :

    ### les adresses mail sont interdites sur le forum, merci de relire la charte ###

    Voilà, espérant vous aider.
    Dernière modification par KroM67 ; 16/01/2013 à 15h56. Motif: la publicité et les coordonnées personnelles sont hors charte

  24. #20
    MarineLAFRAC

    Re : chaudière à ionisation

    Ça sera mon dernier post,

    Mais étant moi aussi dans votre domaine, je sais par expérience, et vous le savez aussi, que le chauffage n'est pas la priorité des architectes.. Combien, et vous le premier, préfère installer de l'électrique de base pour alléger un peu la facture globale ?

    Ex : les maisons BBC, les architectes préfère installer des radiateurs électrique rayonnant (la nouvelle génération de grille pain) en disant que la consommation sera minime grâce à la maison, ce qui est vrai, mais pourquoi ne pas installer un chauffage plus performant, tel que des colporteur s'il faut rester au radiateurs ou à la chaudière à ionisation sur circuit à eau? La consommation serait quasi nul!

    De plus, il est bien connu, que ça ne sont pas les cabinet médicaux qui font le plus attention au chauffage, ça n'est pas une facture de quelques centaines d'euros en plus qui vont les gêner, mais nous si.

    Et répondre aux dernières interrogations, comme tout les produits innovant, nouveau sur le marché, oui le prix est plus élevé, mais pas plus cher qu'une PAC et beaucoup moins cher qu'une géothermie.
    Ce sont des nouvelles technologie qui coûtes cher, le prix de fabrication est bien plus élevé qu'une chaudière classique, bien évidemment que ça ne va pas être le même prix!

    Mais les gens achètent bien des PAC qui coûte deux fois moins cher à fabriquer qu'une chaudière à ionisation, pour une même économie de consommation, vendu le prix prix au particulier, sauf qu'il faut rajouter un entretien obligatoire entre 170 et 230€ selon les région , ce qu'il n'y a pas pour la chaudière.

    Voilà, la j'ai tout dis, et j'ai bien l'impression qu'on ne trouvera pas un terrain d'entente. Vous viendrez nous en reparler quand vous en aurez vu fonctionner une.
    Merci pour ce débat intéressant.

  25. #21
    herakles

    Re : chaudière à ionisation

    Ex : les maisons BBC, les architectes préfère installer des radiateurs électrique rayonnant (la nouvelle génération de grille pain) en disant que la consommation sera minime grâce à la maison, ce qui est vrai, mais pourquoi ne pas installer un chauffage plus performant, tel que des colporteur s'il faut rester au radiateurs ou à la chaudière à ionisation sur circuit à eau? La consommation serait quasi nul!
    Pour rebondir sur cet exemple , vous devez très bien savoir que la consommation d'une maison BBC de 100M2 se situe entre 2500 et 6000 kWh an selon la région , encore moins si l'architecture intégre intelligemment les apports solaires hivernaux par un savant dosage de matériaux de construction (la fameuse inertie du bâti ) .
    Une maison strictement passive se chauffe quasiment seule avec ses apports interes gratuits avec un zeste d'apports solaires en complément d'un poele à bois , les panneaux rayonnants ne chauffant que lors de vagues exceptionnelles de froid ou de périonde sans soleil

    Dans ce cas , admettons qu'une chaudière à ionisation ait un rendement de 98% ( 1 KWh fourni = 0.98kWh restiué ) branché sur plancher chauffant ou radiateurs à faible inertie ou rayonnants (Jaga ,Finimetal , Acova ..) par rapport à des panneaux rayonnants de dernière génération dont le rendement ne dépasserait pas 85%, selon certains documents des fabricants, dont ACI , soit un différentiel de 13% ..

    Le différentiel de rendement (98% vs 85% , toujours d'après vous ) reste encore trop faible pour espérer amortir rapidement le surcoût d'investissement , que j'estime à la grosse louche à 4000~5000 € pour la chaudière à ionisation seule ,fournie et posée avec sa régulation , sans parler du réseau hydraulique qu'il faudra pourtant poser dans une maison BBC (une hérésie , d'après la plupart des thermiciens du COSTIC , qui prédisent la disparition du chauffage central à court terme )

    (Un panneau radiant ou rayonnant = 1Kwh consommé =0.98 kWh restitué, à 1 ou 2% près)

    Economiser ainsi entre 500 ou 600 kWh)an, soit quelques dizaines d'euros /an , combien d'années pour amortir l'investissement ?

    Je serais vraiment curieux de voir le prix d' une telle installation tout compris : PC+ chaudière à ionisation , comparé au prix d'installation d e quelques panneaux radiants électriques + poele à bois label flamme verte - pour une maison BBC de 100M2 .
    Dernière modification par herakles ; 16/01/2013 à 15h42.

  26. #22
    invite87302233
    Invité

    Re : chaudière à ionisation

    Citation Envoyé par MarineLAFRAC Voir le message
    Ça sera mon dernier post,
    C'est dommage...

    Je vous remercie pour l'adresse mail (que j'ai pu relever avant le passage de la modération). Je me ferai un plaisir de contacter cette personne.

    En fait, ma situation est la suivante: Je possède actuellement une installation de chauffage central qui me prend beaucoup de place. Comme je désire récupérer des locaux, j'ai pensé que cette chaudière ionique pouvait être une très bonne solution, alliant compacité, performance et économies.

    Avant de prendre contact avec votre contact (!?) j'aurai encore deux questions:

    - J'ai une maison de deux appartements d'un total de 500 m2 dont 400 m2 sont équipés de planchers chauffants et 100 m2 avec de bons vieux radiateurs. Mon besoin énergétique est de 45000 kWh par année pour le chauffage et l'ECS. Pouvez-vous me dire si la chaudière à ionisation serait adaptée dans mon cas ?

    - Mes radiateurs sont en acier, et les planchers chauffants en multicouches. Vous dites un peu plus haut que le liquide caloporteur est spécifique à cette chaudière à ionisation, OK, mais ce liquide est-il compatible avec une ancienne installation ?

    En vous remerciant par avance pour votre réponse.
    Dernière modification par roy1360 ; 16/01/2013 à 18h18.

  27. #23
    herakles

    Re : chaudière à ionisation

    Je possède actuellement une installation de chauffage central qui me prend beaucoup de place. Comme je désire récupérer des locaux, j'ai pensé que cette chaudière ionique pouvait être une très bonne solution, alliant compacité, performance et économies.
    Question compacité et performances , vous avez les chaudières électriques (google est ton ami ) tout aussi performantes et 3 à 4 fois moins cher que ces chaudières à ionisation, construites autour d'un truc ( le dispositif à électrolyse ) ) mis au point par les Russes pour leurs stations ou leurs sous-marins et bradé depuis...et il faut rajouter 1 échangeur à plaques et 1 circulateur.

    Le rendement est quasiment le même :1kWh = 1kWh , l'encombrement est le même , etc... mais avant tout faites faire deux devis en vue de comparer les coûts d'investissement , l'un avec chaudière classique , l'autre avec cette chaudière à ionisation..et tenez nous au courant

    http://www.gretel.fr/SCAV.htm
    http://www.geminox.fr/upload/doc_com/GEM_GWR_Com.pdf

    etc...

    Au fait , vous avez bien une VMCDF ?
    Possibilité de mettre après le caisson une resistance électrique avec un caisson répartiteur .

    Vous dites un peu plus haut que le liquide caloporteur est spécifique à cette chaudière à ionisation, OK, mais ce liquide est-il compatible avec une ancienne installation ?
    Il n'y a pas de problème à priori avec la chaudière à ionsication qui possède son circuit en boucle + échangeur à plaques donc sans risque de mélange entre votre installation et le circuit caloporteur propre à la chaudière .
    Dernière modification par herakles ; 16/01/2013 à 22h01.

  28. #24
    herakles

    Re : chaudière à ionisation

    Citation Envoyé par roy1360 Voir le message
    Oui, ça m'intéresse beaucoup.

    Merci.
    Désolé d'intervenir encore et de faire de la peine à Marine

    A Roy1360 : documentaire sur le chauffage électrique comparant deux modes de chauffage de l'eau : par résistance blindée ou par ionisation
    ce site n'est pas accessible hélas , mais je vous l'envoie en MP

    Il met le point sur le SEUL avantage de la chaudière à ionisation = plus petite de 20% en volume par rapport à une chaudière classique , ce qui était le but recherché dans les applications militaires et spatiales .. et encore , certaines chaudières électriques classiques ne sont pas si volumineuses comme la Gretel ou la Geminox .. .

    Est ce vraiment un avantage dans une maison au point de le payer 3 à 4 fois plus cher ?

    Et le payer 3 à 4 fois plus cher pour un même rendement & mêmes performances ????
    De plus , aucun avis CSTB , aucune certification , non éligible au crédit d'impôt....
    Bonne cogitation .
    Dernière modification par herakles ; 17/01/2013 à 10h32.

  29. #25
    herakles

    Re : chaudière à ionisation

    Copie de ce documentaire :

    Depuis quelques années, le marché du chauffage a vu apparaître un procédé présenté comme révolutionnaire et qui présenterait un rendement largement supérieur aux autres moyens de chauffage. Or, les performances, la fiabilité et la transparence sont loin d’être au rendez-vous. Alors, l’ionisation, idée géniale ou arnaque ?

    L’ionisation : une technologie qui fonctionne
    En soi, la technique de l’ionisation n’est pas une arnaque. Il s’agit au départ d’une technologie industrielle, à application notamment militaire et aérospatiale, que des chauffagistes ont adaptée à une utilisation domestique.

    Rappel du principe de l’ionisation
    L’ionisation est un procédé qui consiste à ajouter ou enlever un ou plusieurs électrons à des atomes ou des molécules neutres électriquement, ceux-ci devenant ainsi chargés électriquement (ions).

    Application de l’ionisation pour le chauffage
    Il s’agit d’une façon de convertir de l’énergie électrique en énergie joule (chaleur) sous une forme plus compacte et légère qu’avec des résistances thermiques. Le chauffage par ionisation est un système de chauffage électrique consistant à utiliser le procédé de l’ionisation pour produire un effet Joule, c’est-à-dire la manifestation thermique de la résistance électrique :

    La migration des électrons occasionne un échauffement : l’eau est chauffée par le courant, qui la traverse directement, plutôt que par une résistance.
    La différence avec un chauffage électrique classique est que, dans ce cas, la résistance n’est pas un corps de chauffe traditionnel (épingle électrique, par exemple) mais l'eau directement, à laquelle est ajouté un produit bicarbonaté pour que cela fonctionne.
    L’eau est également le liquide caloporteur, c’est-à-dire le fluide qui va être chauffé, directement dans ce cas, et transporter cette chaleur dans les émetteurs de chaleur (plancher chauffant ou radiateurs).
    Le chauffage par ionisation : des avantages très loin de ceux annoncés
    Structure
    La structure d’une chaudière ionique est similaire à celle d’une chaudière électrique.

    La seule différence se situe au niveau du corps de chauffe, c’est-à-dire la zone où l’échange de chaleur est transmis à l’eau de chauffage :

    Seuls les éléments chauffants diffèrent : contrairement au corps de chauffe classique de la chaudière électrique, celui de la chaudière à ionisation est constitué d’électrodes et d’une chambre d’échange eau bicarbonatée / eau du circuit chauffant.
    Dans le cas de la chaudière ionique, c’est donc directement l’eau qui est la résistance.
    Performances
    La loi de conservation de l’énergie, selon laquelle « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » implique que, pour fournir 1 kWh de chaleur à la maison, il faut dépenser 1 kWh d’électricité, et ce, quelle que soit la technologie employée. Ainsi, comme pour une chaudière électrique, le rendement de conversion de l'électricité en chaleur (effet Joule) est proche de 1 (98 à 100 %).

    Or, certains vendeurs veulent faire croire que leur système a un rendement de 3 à 4, c’est-à-dire qu’il peut produire plus d’énergie joule que d’énergie électrique apportée, ce qui est tout simplement contraire aux lois de la physique.

    Remarque : il est parfois dit, à tort, que les pompes à chaleur ont un rendement supérieur à 1. En réalité, si la pompe à chaleur permet d’obtenir 3 fois plus de chaleur que d’électricité apportée, c’est parce qu’elle prend également les calories présentes dans l’air extérieur : il y a donc deux sources de chaleur, et pas seulement l’électricité qui sert à actionner le mécanisme.
    Encombrement
    Le seul mérite incontestable et incontesté que l’on peut reconnaître à la chaudière à ionisation est le faible encombrement qu’elle impose, comparé à une chaudière électrique classique (1,2 fois plus grande que la chaudière ionique).

    Le développement de ce type de chauffage répondait d’ailleurs au départ à des exigences de manque de place.

    Labels et certifications
    Les chaudières ioniques ne peuvent se prévaloir d’aucune labellisation du CSTB, ni de la marque NF.

    Aides financières
    Les produits basés sur ce système ne sont éligibles à aucune aide financière ni crédit d’impôt.

    Prix
    C’est là que le bât blesse.

    À puissance égale, une chaudière à ionisation est vendue 3 à 4 fois plus cher qu’une chaudière électrique classique. Alors qu’une chaudière électrique peut être acquise à partir de 4 000 € (chaudière + radiateurs), certains vendeurs de chaudières ioniques n’hésitent pas à proposer leurs produits jusqu’à 16 000 € !

    Conclusion : un système à efficacité limitée, donnant lieu à des abus
    Du point de vue strictement technique, les chaudières à ionisation sont une technologie qui fonctionne : il s'agit de chaudières électriques qui offrent un rendement digne de celui que l'on peut attendre de ce genre d'équipement.

    En revanche, s’il n’est pas une arnaque en soi, le système de chauffage par ionisation ne présente pas ou peu d’avantages par rapport à un système électrique classique. En réalité, il s’agit d’un système de chauffage électrique direct, qui ne restitue strictement que ce qu'il consomme. La seule différence notable est que l'eau est chauffée par le courant qui la traverse directement, plutôt que par une résistance.

    Pis, il semble que ce système ait donné lieu à de nombreux abus, à cause de vendeurs peu scrupuleux qui le commercialisent à des prix au moins 3 ou 4 fois plus élevés pour des performances qui sont tout sauf extraordinaires, et une fiabilité qui laisse à désirer. Aujourd’hui, nous manquons donc de recul sur ce système qui, s’il fonctionne dans une certaine mesure, est encore loin de présenter les garanties pour une utilisation domestique à grande échelle.

  30. #26
    chataxe

    Re : chaudière à ionisation

    Bonjour,
    Citation Envoyé par MarineLAFRAC Voir le message
    le chauffage n'est pas la priorité des architectes.. .
    je suis du même avis, sauf que quant même tous les archis ne sont pareils et qu'avec les nouvelles générations et l'importance d'économiser de l'énergie les mentalités changes....

    Citation Envoyé par MarineLAFRAC Voir le message
    Combien, et vous le premier, préfère installer de l'électrique de base pour alléger un peu la facture globale ?
    Même si il n'est plus de dernière génération , Hérakles fait partie de ceux qui se préoccupe énormément du cout du chauffage, un peut à l’installation mais surtout à l'usage donc maxi isolation, maxi inertie et maxi solaire.
    Pour t'en convaincre, regardes 3 de ses discutions préférées
    http://forums.futura-sciences.com/ha...-galet-69.html
    http://forums.futura-sciences.com/ha...-a-air-62.html
    http://forums.futura-sciences.com/ha...-bio-clim.html

    si les ioniseurs étaient si performant, il serait simple de le faire valider par un centre technique national, Non?
    A+

  31. #27
    DeConinck

    Re : chaudière à ionisation

    Citation Envoyé par herakles Voir le message
    Copie de ce documentaire :

    La loi de conservation de l’énergie, selon laquelle « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » implique que, pour fournir 1 kWh de chaleur à la maison, il faut dépenser 1 kWh d’électricité, et ce, quelle que soit la technologie employée. Ainsi, comme pour une chaudière électrique, le rendement de conversion de l'électricité en chaleur (effet Joule) est proche de 1 (98 à 100 %).

    Remarque : il est parfois dit, à tort, que les pompes à chaleur ont un rendement supérieur à 1. En réalité, si la pompe à chaleur permet d’obtenir 3 fois plus de chaleur que d’électricité apportée, c’est parce qu’elle prend également les calories présentes dans l’air extérieur : il y a donc deux sources de chaleur, et pas seulement l’électricité qui sert à actionner le mécanisme.
    Merci Herakles. Voilà ce que j'attendais comme explication.

    Pour mon information personnelle, quid du rendement d'une chaudière électrique "classique"??? Proche des 100 % également non?
    Hors perte aux parois, je ne vois pas comment un système de chauffage électrique peut perdre de l'énergie.

    Cordialement.
    Mieux vaut 100 chevaux sous une selle, qu'un âne bâté assis dessus.

  32. #28
    herakles

    Re : chaudière à ionisation

    quid du rendement d'une chaudière électrique "classique"??? Proche des 100 % également non?
    Bonne réponse : entre 98 et 100% ...tant que la chaudière est dans la maison , à l'abri dans un local technique bien isolé ..

    Mais quant à parler du rendement calculé depuis la Centrale nucléaire jusqu'à la maison , c'est une toute autre histoire ...

  33. #29
    DeConinck

    Re : chaudière à ionisation

    Merci pour la réponse Herakles.
    En dehors des arguments des farfadets et autres trolls des cavernes, (autrement dit en dehors de l’efficacité énergétique), quels avantages (et désavantage) y a t'il entre une chaudière à ionisation par rapport à une chaudière électrique classique? (Si il y en avait sur Mir ou dans Octobre Rouge, c'est que techniquement, il doit y avoir des avantages )

    Je liste ceux qui me viennent, et qui sont peut être faux:

    Avantages:
    - Temps de réponse (montée en température) plus rapide? (Très incertain, car 1W reste 1W peut importe comment il est donné au milieu)
    - Entartrage, pas de résistance, donc efficacité préservé?
    - Encombrement (prend moins de place, gràce à l'absence de résistance).

    Désavantages:
    - Le prix (mais ne nous attardons pas la dessus)
    - L'entretien (l'ionisation demande un traitement particulier, des catalyseurs?)
    - La surexposition à l’oxydation du réseau de chauffage. (Lâcher des ions dans un réseau cuivre, ça doit pas trop le faire?)
    Mieux vaut 100 chevaux sous une selle, qu'un âne bâté assis dessus.

  34. #30
    herakles

    Re : chaudière à ionisation

    (Si il y en avait sur Mir ou dans Octobre Rouge, c'est que techniquement, il doit y avoir des avantages )
    J'avais déjà répondu:
    -l'encombrement moindre pour l'élément chauffant : un gros atout pour MIR ou octobre Rouge , chaque m3 comptant forcément au prix de l'or (mais pour une maison?)
    -poids moins élevé pour l'élément chauffant , mais quid du poids de l'échangeur et du circulateur en plus par rapport à une chaudière classique ?
    -la forte puissance théoriquement disponible au niveau de l'élément chauffant

    Entartrage, pas de résistance, donc efficacité préservé?
    A voir au niveau de l'échangeur eau-eau ... ca dépend de la qualité du réseau hydraulique (plancher chauffant , radiateurs..)
    théoriquement pas d'entartrage dans le circuit fermé de l'ioniseur (eau bicarbonatée )
    quid de la corrosion possible à la longue au niveau des plaques de l'échangeur eau-eau..?

    Encombrement (prend moins de place, gràce à l'absence de résistance).
    chaudière classique : environ 1.00x1.00x0.40 m
    Chaudière à ionisation : probablement 20% plus petit , disons , 0.80x0.80x0.36 m théoriquement ..
    attention : dans une chaudièere classique: résistances blindées ,1 circulateur
    dans une chaudière à ionisation : élement chauffant ,1 circulateur , une boucle , un échangeur à plaques , 2eme circulateur...

    - L'entretien (l'ionisation demande un traitement particulier, des catalyseurs?)
    en principe pas d'entretien pour le circuit en boucle fermée à eau bicarbonatée (ce qui est le but recherché dans MIR...) mais quid de sa longévité ?
    La surexposition à l’oxydation du réseau de chauffage. (Lâcher des ions dans un réseau cuivre, ça doit pas trop le faire?)
    L'élément chauffant est enfermé dans un circuit étanche fonctionnant en boucle fermée à l'eau bicarbonatée , d'où la présence de l'échangeur à plaques .
    Pas d'inquiétude à ce niveau (théoriquement)

    ceci dit , on n'a aucun recul sur la fiabilité dans le temps pour ces chaudières à moins d'aller voir chez les russes comment ca vieillit dans leurs sous marins ...
    Par contre , une résistance blindée , c'est comme les chauffe-eau , on connaît leur durée de vie , entre 10 et 15 ans, sinon plus ..et on les change facilement , toujours disponibles dans le commerce .

    Reste l'échangeur à plaques eau-eau de la chaudière à ionisation : quid de sa vraie durée de vie ? de la garantie d'absence de fuite entre le circuit primaire et le circuit du réseau chauffant , souvent perçu trop tard ? Et pérennité du service après vente ?
    Dernière modification par herakles ; 18/01/2013 à 08h38.

Sur le même thème :

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. chaudière à ionisation
    Par ylann1207 dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 24/11/2012, 18h11
  2. [Thermique] neutre sur GE et chaudière à ionisation
    Par pataboat dans le forum Dépannage
    Réponses: 19
    Dernier message: 07/12/2010, 21h20
  3. [Thermique] Chaudière Atlantic Franco Belge GTL19 : défaut ionisation !
    Par baudidi dans le forum Dépannage
    Réponses: 2
    Dernier message: 04/11/2009, 21h58
  4. [Thermique] sonde ionisation chaudiere condensation gaz ventouse TIFELL
    Par MARILYN03130 dans le forum Dépannage
    Réponses: 0
    Dernier message: 07/01/2008, 12h52
  5. Ionisation chaudière elm leblanc
    Par stefsmoreau dans le forum Dépannage
    Réponses: 14
    Dernier message: 22/02/2006, 19h46