Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Page 11 sur 12 PremièrePremière 11 DernièreDernière
Affichage des résultats 151 à 165 sur 180

quel isolant pour ITE

  1. yoyo1

    Date d'inscription
    avril 2010
    Messages
    963

    Re : quel isolant pour ITE

    oui et au pire tu la retrouveras sur la terrasse du voisin


     


    • Publicité



  2. Salva57

    Date d'inscription
    décembre 2008
    Localisation
    Moselle
    Âge
    47
    Messages
    432

    Re : quel isolant pour ITE

    Citation Envoyé par yoyo1 Voir le message
    ça c'est assez contraignant car le jour ou tu veux mettre une pergola ou un auvent.
    C'est toujours possible après, mais c'est plus galère à mettre en place.
    Sinon, si tu as accès de l'autre côté du mur (mais c'est rare) tu peux te passer de cheville en traverser le mur de par en par et en mettant une contre plaque de l'autre côté.
    Mais il faudra quand même les entretoises.

    @+
     

  3. a.steroid

    Date d'inscription
    février 2012
    Messages
    24

    Re : quel isolant pour ITE

    Salut à tous !
    Je suis étonné de voir que vous avez écarté très vite la laine de bois...
    Je n'ai pas trop creusé en terme de tarif pour le PSE, mais on trouve facilement sur le net des panneau de laine de bois en 200 (R=5.25) aux alentours de 23 roro/m2.
    Par ailleurs, il me semble que cela peut facilement (et rapidement) être mise en place avec des steicowall pour peu que la maçonnerie soit en bonne état.
    Avec cette solution, on peut peut-être aussi se passer plus facilement d'un professionnel pour l'"habillage" en posant un bardage et pas un enduit...(bardage en sapin rouge du nord classe 4 aux alentour de 17 roro/m2).
    Attention, il faut bien entendu ajouter les divers fixations, tasseau, cornière et bande de sol périphérique en XPS (pour le coup)...

    Ma question (car oui, il y a une question) est la suivante:
    Imaginons une maçonnerie en béton banché (prémur) de 15 cm.
    Ajoutons une isolation en laine de bois assez conséquente (200mm en 55kg + 60mm en 140Kg hydrofuge faisant office de pare-pluie) avec un R=5.25+1.46 - (déperditions dues au steicowall) sous bardage.
    Est-ce que le déphasage de l'ensemble de l'isolation ne va pas nuire à l'inertie de la paroi béton intérieure ?

    J'avoue que j'ai un peu de mal à comprendre que le déphasage de l'isolant ne puisse se faire que dans un sens (toujours bénéfique), et qu'on ne puisse pas imaginer qu'en plein hivers le mur béton capte (absorbe) la chaleur de l'intérieur pour la transmettre à la laine de bois...
    Par ailleurs, avec un déphasage trop important (de l'ordre + de 12 heures) ne va-t-il pas y avoir un effet pervers de levier ou la chaleur absorbée pendant la journée ne sera pas rendu pendant la nuit, mais bien pendant la journée du lendemain, et idem pour la fraîcheur de la nuit ?

    Arg, je me rends compte que finalement, il n'y a pas qu'une seule question, mais j'espère que j'ai tout de même réussi à verbaliser de façon compréhensive mes inquiétudes et interrogations...
     

  4. SK69202

    Date d'inscription
    septembre 2006
    Localisation
    Sud Armoricain
    Messages
    11 009

    Re : quel isolant pour ITE

    Est-ce que le déphasage de l'ensemble de l'isolation ne va pas nuire à l'inertie de la paroi béton intérieure ?
    Non, il l'augmente, avec les éventuels inconvénients de l'excès d'inertie pour ceux qui y croit.

    J'avoue que j'ai un peu de mal à comprendre que le déphasage de l'isolant ne puisse se faire que dans un sens (toujours bénéfique), et qu'on ne puisse pas imaginer qu'en plein hivers le mur béton capte (absorbe) la chaleur de l'intérieur pour la transmettre à la laine de bois...

    Par ailleurs, avec un déphasage trop important (de l'ordre + de 12 heures) ne va-t-il pas y avoir un effet pervers de levier ou la chaleur absorbée pendant la journée ne sera pas rendu pendant la nuit, mais bien pendant la journée du lendemain, et idem pour la fraîcheur de la nuit ?
    Le déphasage marche dans tous les sens, mais il plafonne à six heures.
    Le déphasage se compte sur le décalage de l'onde de chaleur journalière, c'est utile en été et en hiver cela se traduit par un minimum de température de parois pendant la journée. En hiver la chaleur intérieure va vers l'extérieur, mais là c'est la résistance thermique qui compte, l'air extérieur se moquant de l'heure à laquelle la paroi est le plus réchauffée par la fuite d'énergie.
    Chez moi avec mon inertie considérable (gros mur et ITE) je mesure un décalage de 30 heures entre le maximum d'une "vague de chaleur" et le maximum de la température intérieure (ce n'est pas ce que l'on appelle le "déphasage" mais s'en est un).
    En hiver ce décalage conduit à avoir une grosse journée de chauffage alors que les températures extérieures ont déjà bien remonté.
    Pour ce qui est du risque de surchauffe le "lendemain", c'est la capacité calorifique des murs et les mesures prises pour que les murs perdent la chaleur gagnée la journée pendant la nuit qui comptent, pas le déphasage.

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César
     

  5. a.steroid

    Date d'inscription
    février 2012
    Messages
    24

    Re : quel isolant pour ITE

    Ca y est, encore un autre concept qui m'est inconnu...l'excès d'inertie ?
    Par contre, merci pour ces explications, je crois que je commence un peu à différencier déphasage et inertie...
    Sinon (hop, j'en profite): est-ce que le déphasage de l'isolant peut s'annuler avec une résistance thermique importante ?

    Par ailleurs, tu dis devoir chauffer une journée supplémentaire à cause de ton inertie, mais j'imagine que lors de la tombée de la température, tu dois chauffer une journée plus tard, non ?
     

  6. SK69202

    Date d'inscription
    septembre 2006
    Localisation
    Sud Armoricain
    Messages
    11 009

    Re : quel isolant pour ITE

    L'excès d'inertie est pénalisant quand l'usage du logement est intermittent et que celui ci à le temps de beaucoup se refroidir entre deux périodes de chauffe. Dans ces conditions le chauffage doit assurer le réchauffage de l'air pour le confort et le réchauffage des parois, ce qui conduit bien sûr à une consommation plus élevée.

    Il y a beaucoup de discussion animée sur le déphasage des isolants, ce qui compte c'est "l'inertie" disponible de la paroi pour ralentir et atténuer les ondes de chaleur, qu'elles viennent du soleil en été ou d'un poêle en hiver. J'entends par "inertie" le "mélange" capacité thermique du matériaux et résistance thermique, ce que la thèse découverte récemment appelle (en le démontrant) "constante de temps".

    Tout à fait, le décalage existe aussi dans l'autre sens.

    Pour en revenir au sujet, en ITE dès que l'on a un mur massif (pierres, béton banchés etc) le choix de l'isolant et de son déphasage et peu important, c'est le mur qui fait le gros travail d'inertie, l'isolant fait la résistance thermique. Abstraction est faite des autres critères de choix d'isolant.

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César
     

  7. Galuz31

    Date d'inscription
    août 2012
    Messages
    388

    Re : quel isolant pour ITE

    "Le déphasage ne dépasse pas 6 heures".

    Pour tous les matériaux? J'ai du mal à comprendre. Les données théoriques (données constructeur ou autre) seraient-elles fausses parce que certains facteurs ne seraient pas pris en compte?
     

  8. Yoghourt

    Date d'inscription
    juillet 2005
    Localisation
    Sud-Grésivaudan
    Âge
    41
    Messages
    4 976

    Re : quel isolant pour ITE

    Citation Envoyé par yoyo1 Voir le message
    est ce qu'une ITE en ouate apporterais un plus par rapport a une isolation en pse xps.
    On a déjà répondu concernant la comparaison laine de bois vs. xps.

    Citation Envoyé par menarys Voir le message
    Lorsque vous choisissez de faire une ITE, il est fortement déconseillé de faire des assemblages.
    En toute rigueur une ITE est système qui doit être considéré globalement et qui a fait l'ojet d'un avis technique.
    (...)
    L'AT le plus souvent délivré par le CSTB et vous prenez de très gros risque à ne pas le suivre.
    Oui, ben, au-delà de la compatibilité des produits chimiques entre eux (déjà évoquée), faut pas trop exagérer non plus.
    sinon, les avis techniques passent tous dans les pattes du CSTB. Sinon, pas de décennale.
    Les agréments européens ne sont admis qu'après validation par Le risque pris, c'est un enduit qui se tache ou qui ne tient pas. Y'a quand même pas péril en la demeure.

    Sinon Weber et Broutin vient de sortir un nouveau produit à base de bakélite et avec un lambda qui défie toute concurrence..
    C'est de la mousse résolique (mousse phénolique à cellules fermées) => rien de nouveau sous le soleil.
    http://www.energieplus-lesite.be/index.php?id=10241
    https://data.epo.org/publication-ser.../document.html
    De mémoire, ça souffre du même problème que les mousses PU à cellules fermées : perte de perf dans le temps, en gros comme si les cellules s'ouvraient. Enfin, en plus du problème de perméance systématiques avec ces isolants.

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    ce que la thèse découverte récemment appelle (en le démontrant) "constante de temps".
    Quelle thèse? Ca me dirait bien de jeter un oeil
    Avec un peu de pot, les p'tits gars ont simplement redécouvert le retard de groupe, pour lequel je ne connais pas de jolie formule dans le cas de la ligne RC hétérogène.
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP
     

  9. SK69202

    Date d'inscription
    septembre 2006
    Localisation
    Sud Armoricain
    Messages
    11 009

    Re : quel isolant pour ITE

    Le "surtout ça" de ce message

    Le truc reste que toutes mes mesures donnent ce déphasage maximum sur l'onde thermique diurne à l'étage sous rampant moyennement inertiel et au rez de chaussée très inertiel.

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César
     

  10. yoyo1

    Date d'inscription
    avril 2010
    Messages
    963

    Re : quel isolant pour ITE

    concernant la mise en oeuvre du pse est ce qu'il vaut mieux utiliser la méthode de collage par plot de colle ou en collage plein.
     

  11. olive 09

    Date d'inscription
    novembre 2009
    Localisation
    Lectoure (Gers)
    Messages
    668

    Re : quel isolant pour ITE

    salut,

    cela dépend de l'état de ta maçonnerie : surface plane = collage en plein et surface irrégilière = collage par plots (pour régler la planéité des plaques de PSE)
    tout ceci est valable pour du neuf. Pour de l'ancien (rénovation), c'est plots et chevilles.

    IMG_1526.jpg

    olive
    Bon en rien mais prêt à tout...
     

  12. yoyo1

    Date d'inscription
    avril 2010
    Messages
    963

    Re : quel isolant pour ITE

    mais par plot cela veux qu'on se retrouve avec une lame d'air ?

    je vois que tu as utiliser du pse blanc, en ce moment tout les ITE se fond en pse blanc, est ce qu'il plus d'intérêts que le pse graphité?
     

  13. olive 09

    Date d'inscription
    novembre 2009
    Localisation
    Lectoure (Gers)
    Messages
    668

    Re : quel isolant pour ITE

    Bonsoir,

    désolé pour la réponse tardive mais après la construction vient les vacances .
    Pour les courants d'air, Ali avait fait un magnifique dessin pédagogique en expliquant qu'il fallait faire un cordon de colle autour des huisseries, ... pour fermer le système.
    Pour le PSE blanc, il craint moins les UV que le PSE gris qui a tendance à vriller dixit la commerciale. Par contre, le PSE gris à un meilleur R que le blanc à épaisseur égale.

    Olive
    Dernière modification par olive 09 ; 11/03/2013 à 17h36.
    Bon en rien mais prêt à tout...
     

  14. yoyo1

    Date d'inscription
    avril 2010
    Messages
    963

    Re : quel isolant pour ITE

    quand on a besoin d'un echaffaudage qui est fixé à la maison comment faire pour isoler cette partie lors de l'enlèvement de l'echaffaudage.
     

  15. Salva57

    Date d'inscription
    décembre 2008
    Localisation
    Moselle
    Âge
    47
    Messages
    432

    Re : quel isolant pour ITE

    Citation Envoyé par yoyo1 Voir le message
    concernant la mise en oeuvre du pse est ce qu'il vaut mieux utiliser la méthode de collage par plot de colle ou en collage plein.
    Bonjour,

    Il y a des explications ici : http://www.sto.fr/webdocs/0101/ebook...lash.html#/28/

    Mais en fonction du matériaux il y a peut être des différences. Seul le fabricant peut-donner les instructions correspondant à sont produits
    Un ami vient de faire réaliser une ITE et il y a 5 chevilles par plaque
    Chez moi ITE polystyrène 12cm il y a 1 cheville par plaque.
     


    • Publicité




Poursuivez votre recherche :




Sur le même thème :




 

Discussions similaires

  1. quel isolant pour rampant en renovation
    Par yoyo1 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 30
    Dernier message: 04/05/2012, 21h23
  2. Quel isolant pour le plafond de ma cave
    Par olive22440 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 11
    Dernier message: 13/02/2012, 15h47
  3. Quel isolant pour des combles aménagés ??
    Par dadoul dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 03/01/2012, 16h28
  4. [Blanc] Quel isolant pour le four de ma gazinière ?
    Par macrossvfx dans le forum Dépannage
    Réponses: 11
    Dernier message: 28/03/2011, 22h29
  5. Quel isolant pour un toit terrasse ?
    Par ecovert38 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 20/09/2009, 19h10