Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 15 sur 17

Gestion de mon kachelofe

  1. stunt02

    Date d'inscription
    décembre 2017
    Âge
    31
    Messages
    8

    Gestion de mon kachelofe

    Bonjour à tous,

    Je viens d'acquérir une maison dans laquelle se trouve un kachelofe.
    C'est le mode de chauffage principal pour la partie rdc de la maison.

    Cela fait maintenant 2 semaines que je "joue" avec, avec plus pou moins de succès.
    J'ai parcouru pas mal de sujets, j'ai notamment appris à allumer mon feu en top-down.

    Je me pose cependant encore pas mal de questions.
    Déjà quelle quantité de bois mettre dans mon foyer ?
    Je ne sais pas comment savoir quelle quantité pourrait être recommandée pour lui car je n'ai pas de documentation particulière à disposition.
    L'ancien propriétaire m'a simplement dit qu'en période froide comme en ce moment, il faisait une flambée le matin et une le soir d'un "gros panier".
    J'ai cherché une conversion de "gros panier" en kg, mais je n'ai pas trouvé

    De mon côté j'ai fait des tests : 10kg, 15kg,et même jusqu'à 18kg pour une flambée.
    Mais je ne sais pas quand je charge trop ou pas assez.

    Le souci c'est qu'à côté de ça, je ne sais pas trop comment bien gérer ma combustion.
    J'ai lu qu'il fallait jouer avec les entrées d'air primaires et secondaires, mais je ne sais pas ce qui peut bien s'appliquer à mon type de poêle.
    J'ai également une rosace sur chaque porte, mais celle du haut est bloquée (j'ai essayé déjà de la débloquer, sans succès jusque là ; technique utilisée : bout de bois + marteau).

    De ce que j'ai compris en vous lisant, c'est que l'air primaire c'est la porte du bas, et l'air secondaire la porte du haut. Et que pour que ça marche bien, à un moment, il faut que le primaire soit totalement fermé et le secondaire partiellement ouvert.
    Du coup la rosace bloquée me serait bien utile pour pouvoir justement la laissée ouverte.
    Surtout que l'ancien proprio m'a expliqué l'inverse et m'a dit de laissé ouvert en bas.
    Après je ne sais pas non plus s'il allumait en top-down...

    Bref je suis conscient que mon post peut paraître un peu fouilli, mais ça résume assez le bordel qui est dans ma tête.
    Encore une fois, j'ai lu beaucoup de choses, mas j'ai du mal à faire le tri et ressortir ce que je devrais appliquer chez moi entre les poeles, les pdm, les bbpdm, etc...

    Pour vous aider un peu quand même, 2-3 photos de la bête ci-joint.

    Merci d'avance !

    -----

    Images attachées
     


    • Publicité



  2. elece

    Date d'inscription
    mars 2008
    Localisation
    au millieu des champs
    Messages
    62

    Re : Gestion de mon kachelofe

    bonjour
    Belle bête si la porte du bas est pour le cendrier , l'air primaire arrive par là et l'air secondaire par la porte de chargement , le dégrippant fait merveille
    (pas quand le foyer est allumé). a l'allumage il faut ouvrir l'air primaire et l'air secondaire quand la combustion est bien lancé , un quart d'heure a une demi heure , il faut réduire les deux en fonction du tirage de l'installation , faire des essais, a la fin de la combustion , fermez les deux arrivées d'air.
    salutations
    elece
     

  3. stunt02

    Date d'inscription
    décembre 2017
    Âge
    31
    Messages
    8

    Re : Gestion de mon kachelofe

    Merci pour ta réponse.
    Il n'y a pas de cendrier à proprement parlé, dans le sens où ce n'est pas un compartiment à part.
    Mais j'évacue effectivement les cendres par la petite porte.

    Pour l'instant je suis un poil déçu par la chaleur restituée, mais je suis certain que c'est dû à une mauvaise utilisation de ma part (mauvais quantité chargée, pas de bonne gestion du feu, etc...).
    J'ai bien compris aussi que la bête a besoin de temps pour être bien chaude (environ 2h30), mais c'est normal puis que c'est son principe de fonctionnement.

    Bonne idée de dégrippant en effet.
    J'ai réussi à bouger un peu la rosace avec le combo marteau et bout de bois, mais hélas pas suffisamment.
     

  4. cornychon

    Date d'inscription
    juillet 2009
    Messages
    5 334

    Re : Gestion de mon kachelofe

    Bonjour,
    Ton poêle de masse doit peser environ 2 tonnes.
    Nous savons que 1 kg de brique emmagasine 0.27 Wh, lorsqu’il monte en température de 1°C
    Pour chauffer toute la masse du poêle, la faire passer de 20°C à 90°C, il faut emmagasiner 72 kWh.

    1 kg de bois restitue pour le chauffage, environ 3 kWh. Il faut donc bruler 24 kg de bois pour faire passer toute la masse à 90°C.
    Si la puissance de ton foyer est de 14 kW, il faut 72/14 = 5h de chauffage (en négligeant la partie de la chaleur qui va dans la maison)
    Au cours de cette montée en température, tu as l’impression que le poêle chauffe mal. C’est normal, une grande partie de la chaleur produite par la combustion va dans la brique, l’autre petite partie va directement dans la maison.

    Si tu fais monter ton poêle à 90°C, en coupant l’approvisionnement en bois, il va restituer les 72 kWh emmagasinés. Il aura chauffé en moyenne 7.2 kW pendant 10h, s’il lui faut 10h pour qu' se refroidisse.

    La gestion du feu n’est pas un problème. Il faut le faire chauffer à sa puissance nominale, celle qui est à son meilleur rendement. En clair, tu fais un bon feu, proche du max de ce que tu peux bruler avec un tirage normal, sans porte du poêle ouverte.
    Il doit avoir un rendement de 80%. Lorsque tu brules 1 kg de bois il restitue environ 3200 Wh. Cette chaleur va en partie dans la masse du poêle et l’autre partie dans la maison.
    Dernière modification par cornychon ; 07/12/2017 à 14h26.
    Éliminer les explications inutiles, simplifier celles qui sont nécessaires.
     

  5. stunt02

    Date d'inscription
    décembre 2017
    Âge
    31
    Messages
    8

    Re : Gestion de mon kachelofe

    Merci pour ta réponse et tes explications.
    Ca me semble cohérent.

    Par contre, je ne comprends pas la partie "sans porte du poêle ouverte". Tu veux dire, une fois la combustion terminée, non ?
     


    • Publicité



  6. cornychon

    Date d'inscription
    juillet 2009
    Messages
    5 334

    Re : Gestion de mon kachelofe

    Citation Envoyé par stunt02 Voir le message
    Merci pour ta réponse et tes explications.
    Ca me semble cohérent.

    Par contre, je ne comprends pas la partie "sans porte du poêle ouverte". Tu veux dire, une fois la combustion terminée, non ?
    Pour faire ronfler un max, il suffit d’entrouvrir la porte de chargement du foyer. Le tirage devient trop important, la combustion s’emballe, la puissance de chauffe dépasse les limites admises par le constructeur, les températures montent dangereusement.
    J’ai simplement voulu dire que tu peux chauffer à plein régime, avec les entrées d’air étudiées à cet effet.
    Tu peux charger sans peser ton bois, sans te poser de questions.
    Peser ton bois est valable, uniquement si tu veux t’amuser à tracer des courbes de consommation bois, en fonction de la courbe des températures extérieures par exemple.
    Éliminer les explications inutiles, simplifier celles qui sont nécessaires.
     

  7. stunt02

    Date d'inscription
    décembre 2017
    Âge
    31
    Messages
    8

    Re : Gestion de mon kachelofe

    Merci pour ces précisions.
    Petite question concernant le chargement : le foyer est bien plus large que l'entrée, est ce que je peux charger sur les côtés aussi ?
    Pour l'instant je respecte la largeur des ouvertures.
     

  8. wizz

    Date d'inscription
    mars 2005
    Messages
    12 603

    Re : Gestion de mon kachelofe

    des photos de l'intérieur? (et bien visibles...)
     

  9. cornychon

    Date d'inscription
    juillet 2009
    Messages
    5 334

    Re : Gestion de mon kachelofe

    Citation Envoyé par stunt02 Voir le message
    Merci pour ces précisions.
    Petite question concernant le chargement : le foyer est bien plus large que l'entrée, est ce que je peux charger sur les côtés aussi ?
    Pour l'instant je respecte la largeur des ouvertures.
    Il serait bon d’avoir la référence de ton poêle, et si possible la notice technique.
    Lorsqu’on regarde les informations données par kachelote sur le net, les foyers peuvent suivant les modèles recevoir de 15 à 20 kg de bois. Ce veux dire que tu dois pouvoir mettre au moins 15 kg de bois dans ton foyer.
    La largeur de la porte n’a rien à voir avec la capacité de charge du foyer. Un foyer est fait pour être chargé sur toute la largeur. Pour y voir plus clair, à toi d’essayer de mettre 15 kg de bois de chêne sec. Faire l’essai poêle éteint.

    Il y a des choses à consolider, mais en première approche, suivant ce que l’on peut voir sur le net, il semblerait que :
    La puissance de restitution de la masse est de l’ordre de 6 kW pendant 22 h.
    Ca donne 22 x 6 = 132 kWh de réserve d’énergie dans la masse.
    Ils racontent qu’il faut 2 h pour accumuler 132 kWh
    Il faudrait dans ce cas une puissance de chauffe de 66 kWh
    Si le foyer brule deux fois 15 kg de bois heure, soit 30 kg, ca donnerait 90 kW.
    Avec une puissance de 90 kW, aucun problème pour charger 60 kWh dans la masse.

    Ce sont des ordres de grandeur valables, si ton poêle arrive à manger environ 30 kg de bois heure.

    Pour confirmer ou infirmer ces approches, il faut impérativement retrouver la référence de ton poêle. Tu pourras demander la notice technique au fabricant.
    Éliminer les explications inutiles, simplifier celles qui sont nécessaires.
     

  10. stunt02

    Date d'inscription
    décembre 2017
    Âge
    31
    Messages
    8

    Re : Gestion de mon kachelofe

    En cherchant à nouveau dans les papiers, j'ai pu retrouver un bon de garantie permettant de connaitre l'origine du poêle, à savoir qu'il a été installé en 1988.
    Le bon ne mentionne que les marques des ensembles en faïence (Mosbach pour la partie bleue et Gutbrod pour la partie verte) sans autre précision.

    Cependant, le verso du bon est un mode d'emploi générique d'un poêle en faïence dont voici le contenu :
    Votre poêle en faïence a été conçu et réalisé pour vous donner entière satisfaction. Il vous appartient pour qu'il en soit ainsi, de respecter certaines règles d'utilisation et d'entretien.
    La mise en route du poêle en faïence doit se faire progressivement après la période de séchage impérative, qui peut aller de 15 jours en été à 3 semaines en hiver. La porte du foyer doit rester ouverte pendant ce temps. Il est conseillé les trois premiers jours de faire du feu modérément, 3 à 4 bûches seulement, ce qui doit parfaire le séchage à l'intérieur de l'appareil et sans fermer la porte du foyer après la combustion du bois.
    En ce qui concerne l'utilisation des essences les meilleurs bois sont le charme, et le hêtre, qui ont un temps de séchage de 10 à 12 mois dans un endroit aéré. Le chêne a besoin de 4 ans minimum de séchage. A éviter les essences résineuses (Pin, Sapin, Epicéa, etc...) qui ont tendance à encrasser les circuits de fumées. Les bûches peuvent avoir la longueur de 0,50 mêtres, selon la profondeur du foyer, mais la grosseur idéale est de 8 à 10 cm., ce qui assure une combustion plus rapide et plus homogène. En dehors des bois précités, plus, éventuellement de la briquette, nous déconseillons tous les autres combustibles ou matériaux à utiliser dans votre poêle. Totalement détendus: "Les copeaux de bois" sous quelque forme qu'ils soient.

    a) Foyer réfractaire
    Nos foyers réfractaires sont conçus pour la combustion de bois exclusivement. Le bois se consume dans un délai assez bref selon son état anhydre, dégageant de grandes flammes et une grande quantité de calories. Les circuits de gaz chauds succédant au foyer proprement dit, sont étudiés et dimensionnés en fonction de la grandeur du poêle et de son foyer de combustion. Ils sont aptes à récupérer et à accumuler le maximum de calories émis par le feu, celles-ci allant de 85 à 90%. Il est donc conseillé de faire un chargement suffisant en une seule opération pour garantir une chauffe d'au moins 12 à 15 heures. (Le grands foyers peuvent supporter une quantité plus importante atteignant une autonomie de 24 heures selon la qualité du bois et de l'isolation de l'habitation).

    Après la mise à feu, la porte extérieure doit rester ouverte. Le second portillon qui est ajouré, permet l'arrivée d'air de façon horizontale, ce qui assure une combustion maximale du bois et empêche une chute accidentelle de buches ou de braises. La combustion du bois se faisant assez rapidement, le maximum de dégagement de calories se fait au niveau de la transformation du bois en charbon de bois.
    Il est impératif de ne fermer la porte du foyer que lorsque le stade de la combustion a atteint l'état de braise, ce qui en temps horaire peut aller selon la quantité et l'état anhydre du bois, entre 40 à 60 minutes (bois mouillé ou pas sec, à proscrire). En aucun cas, fermer la porte du foyer, tant qu'il y a des restes de bois non consumés, car ils émettent des gaz qui peuvent devenir détonants. Etant donné la grande masse d'un poêle réfractaire, l'effet de chauffe en surface de la faïence ne se ressent qu'après 1 1/2 heure et atteint son maximum environ 2 1/2 heures après la mise en route. Mais cette masse une fois bien imprégnée tiendra chaude entre 15 et même 24 heures. Il est donc conseillé de réapprovisionner selon les besoins toutes les 12 ou 24 heures pour que l'appareil n'a plus le temps de refroidir, ce qui vous garantit un chauffage idéal et une meilleure longévité du matériau.
    Le décendrage se fait une fois toutes les 3 ou 4 semaines, il est conseillé de laisser une partie des cendres dans le foyer, ce qui garantit une meilleure et plus longue conservation des braises. Le nettoyage par les bouchons de ramonage du poêle doit se faire une fois par an et ce, par une personne compétente, en l'occurrence le ramoneur.

    b) Foyer fonte
    L'utilisation du poêle à air chaud, en l'occurrence chaudière en fonte, est basée sur le même principe de combustion que le poêle traditionnel, à la seule différence qu'on trouvera un réglage de tirage sur les portes afin de pouvoir moduler la vitesse de combustion du bois.
    Néanmoins, il est totalement proscrit de fermer entièrement ce réglage tant qu'il y a des flammes dans le foyer, cela pourrait provoquer une explosion des gaz qui ne peuvent plus s'évacuer.
    L'effet de chauffe du poêle à air chaud se ressentira déjà au bout d'une demi-heure et est, d'une manière générale plus vive, mais moins longue que pour le poêle réfractaire. Il est déconseillé de projeter les bûches contre le fond du foyer de votre poêle.
    Dommage qu'il n'y ait pas plus de détails sur la partie foyer en fonte (durée du feu et de la restitution de la chaleur) puisque c'est le cas du mien.

    En outre voici les photos du foyer.
    Je pense essayer de faire un plus gros feu en fin d'après midi (une vingtaine de kilos) (sauf contre-indication de votre part d'ici-là).
    Images attachées
     

  11. elece

    Date d'inscription
    mars 2008
    Localisation
    au millieu des champs
    Messages
    62

    Re : Gestion de mon kachelofe

    bonjour
    Il ne s'agit pas d'un foyer en fonte , mais d'un foyer maçonné, le chargement se fait en largeur


    salutations
    elece
     

  12. cornychon

    Date d'inscription
    juillet 2009
    Messages
    5 334

    Re : Gestion de mon kachelofe

    @ stunt02

    Lorsque je vois le foyer, il me semble évident qu’il est fait pour faire de grosses flambées.
    Je suis d’accord avec toi, il faut essayer de charger le foyer avec une vingtaine de kg de bois.

    Avec un moyen mécanique quelconque, tu plaques un thermomètre sur une grande surface d’une partie épaisse de la masse de ton poêle.
    Tu l’isole de l’air extérieur avec un bout de tissus en laine. Tu laisses juste une ouverture en façade pour observer et relever les températures. Si tu arrives à monter aux environs de 90°C, tu auras une réserve d’énergie d’au moins 72 kWh (si ton poêle fait bien 2 tonnes)

    Ca donne une réserve de puissance de chauffage d’environ 7 kW sur 10h.
    C’est une bonne expérience à faire, pour bien connaître ton poêle, et l’utiliser dans des conditions optimales.
    Relève bien pour ces expériences, le poids de bois brulé.

    Tu peux compter sur 3200 Wh emmagasiné dans la masse de ton poêle, pour chaque kg brulé.
    Lorsque la masse va monter en température, une partie va commencer à chauffer la maison.
    Amuse toi bien…..
    Dernière modification par cornychon ; 08/12/2017 à 16h46.
    Éliminer les explications inutiles, simplifier celles qui sont nécessaires.
     

  13. Ulyssesourd

    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Haut-Rhin, Alsace
    Âge
    51
    Messages
    4 500

    Re : Gestion de mon kachelofe

    Salut
    Un Kachelofe doit être toujours actif (entre 18 et 20H par jour) pour que la masse ne refroidisse pas trop.
    Et également ne pas faire un feu couvé !
    Il faut le pousser à fond et avec un peu moins de bois à chaque charge.
    Ne pas voir de panache de fumée en sortie de toit sinon c'est que la combustion est mauvaise.
    A+
    L'énergie la moins chère est celle que l'on ne consomme pas.
     

  14. stunt02

    Date d'inscription
    décembre 2017
    Âge
    31
    Messages
    8

    Re : Gestion de mon kachelofe

    Merci pour vos réponses.
    Je les ai lues après avoir lancé mon premier "vrai" feu dans le sens où j'ai bien chargé le foyer en bois avec 4 grosses bûches en bas dans le sens de la longueur puis 3 au-dessus un peu moins grosses en biais et enfin du petit bois.
    Je n'ai pas pesé pour le coup mais j'ai préparé un chargement équivalent pour demain matin et la pesée donne 16 kg.

    J'allume en top-down, je crois que le feu n'est pas trop mal. Là je ne suis pas allé vor dehors vu qu'il faisait déjà nuit, mais j'avais déjà fait le test en journée et pas de fumée en sortie de conduit

    Concernant les mesures de température, j'ai une caméra thermique, du coup j'ai pu prendre des mesures en surface.
    Je viens de les faire, soit 5 heures après le lancement du feu car je n'étais pas présent avant (je suis parti 1h15 après avoir allumé le feu, juste le temps de n'avoir plus que des braises).
    Les températures vont de 35°C tout en haut à 137°C au niveau du haut de la porte du foyer.
    Globalement les mesures sont autour des 70°C avec des carreaux à 50°C et certains à plus de 80°C.

    Si vous vous référez aux photos postées au début, la face avant par où je charge (bleue)est bien plus chaude que la partie arrière (verte).

    Ci-joint 2 photos pour illustrer.
    Images attachées
     

  15. wizz

    Date d'inscription
    mars 2005
    Messages
    12 603

    Re : Gestion de mon kachelofe

    d'autres photos de l'intérieur:
    -les même, sans la cendre (air primaire? possibilité de disposer les buches...)
    -les "presque même", en contre plongé, pour voir la partie haute de l'intérieur ( d'autres air secondaire?)
    -de la partie derrière (voir, comprendre le cheminement de la fumée chaude...)
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. Réponses: 16
    Dernier message: 12/03/2015, 17h29
  2. Kachelofe de v. Pirard
    Par TOUKOULBZH dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 1
    Dernier message: 18/03/2012, 18h27
  3. PDM ou Kachelofe ?
    Par Ptilou67 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 43
    Dernier message: 02/03/2012, 16h26
  4. Réponses: 2
    Dernier message: 24/11/2009, 22h23