Répondre à la discussion
Page 1 sur 7 12 3 4 5 6 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 192

Double peine pour les passoires thermiques

  1. #1
    cornychon

    Double peine pour les passoires thermiques

    Bonjour,

    Pour un même confort thermique, dans une maison mal isolée, il faut un flux de chaleur plus important, et une température intérieure plus importante que dans une maison bien isolée.
    C’est une sorte de double peine, pour ceux qui vivent dans des passoires thermiques.

    Comment ça marche !

    Nous avons 2 maisons A et B, 100 m2 habitables
    250 m2 de surfaces d’échanges sur l’extérieur.
    Pour les deux maisons, nous avons :
    + 20°C intérieur
    - 10°C extérieur, soit un ΔT de 30°C
    La résistance thermique d'échange d'une surface intérieure Rsi = 0.13 m2.K/W

    La maison « A » est très bien isolée.
    Pour maintenir le ΔT de 30°C, il faut dissiper 1000 W
    La résistance thermique globale est de 30 / 1000 = 0.03 °C/W
    R global = 0.03°C/W
    Le R/m2 est de 0.03 / 250 = 0.00012 m2.°C/W
    1000 / 250 = 4 W/m2

    ΔT air int/mur = 4 x 0.13 = 0.52 °C
    La température de surface des murs intérieurs est de : 20 – 0.52 = 19.48 °C


    La maison « B » est très mal isolée.

    Pour maintenir le ΔT de 30°C, il faut dissiper 6000 W
    La résistance thermique globale est de 30 / 6000 = 0.0050°C/W
    R global = 0.0050 °C/W
    Le R/m2 est de 0.005 / 250 = 0.00002 m2.°C/W
    6000 / 250 = 24 W/m2
    ΔT air int/mur = 24 x 0.13 = 3.12 °C
    La température de surface des murs intérieur est de 20 – 3.12 = 16.88°C

    La différence de températures entre A et B est de: 19.48 – 16.88 = 2.6°C

    Pour avoir aussi chaud dans la maison mal isolée que dans la maison bien isolée, il faut que la température intérieure passe de 20°C à 22.6°
    Le ΔT de 30°C passe à 32.6 °C
    Pour avoir 22.6°C il faut produire une chaleur de 32.6 / 0.0050 = 6520 W

    -----

    Dernière modification par cornychon ; 06/03/2018 à 23h00.
    Éliminer les explications inutiles, simplifier celles qui sont nécessaires.

  2. Publicité
  3. #2
    FabStryke

    Re : Double peine pour les passoires thermiques

    Bien vu, cela rappele bien que le rayonnement des surfaces est aussi important que la température de l'air, et qu'il faut surchauffer l'air pour avoir la même sensation de chaleur si les parois sont moins chaudes.

  4. #3
    wizz

    Re : Double peine pour les passoires thermiques

    Citation Envoyé par cornychon Voir le message
    La différence de températures entre A et B est de: 19.48 – 16.88 = 2.6°C

    Pour avoir aussi chaud dans la maison mal isolée que dans la maison bien isolée, il faut que la température intérieure passe de 20°C à 22.6°
    Le ΔT de 30°C passe à 32.6 °C
    Pour avoir 22.6°C il faut produire une chaleur de 32.6 / 0.0050 = 6520 W
    ce n'est pas tout à fait exact
    la chaleur que reçoit les gens, c'est une partie par conduction avec l'air, et une partie par radiation des murs

    dans le 1er cas, l'air est à 20°C et les murs à 16.88°C et à 19.48°C. On aura davantage chaud dans la 2eme maison.
    "20°C & 19.48°C" vs. "20°C & 16.48°C"

    dans le 2eme cas, les murs sont à 19.48°C et l'air à 22.6°C et à 20°C. On aura davantage chaud dans la 1ere maison.
    "22.6°C & 19.48°C" vs. "20°C & 19.48°C"

    tu considères que l'air chaud n'apporte aucune chaleur aux gens, aucune conduction, ce qui est faux

  5. #4
    xavierb15

    Re : Double peine pour les passoires thermiques

    Je profite du sujet pour poser la question qui me taraude:

    Dans ma maison à l'isolation faiblarde, vais-je gagner bcp en confort si j'améliore l'isolation de mes murs?
    Il y a aujourd'hui je pense 5cm (peut- être 7cm) de BA13+polystryrène.

    Je dépose tout et je passe en 100mm/120mm ? ou je recolle quelque chose dessus (quid de la vapeur d'eau?)

    Merci à tous

  6. #5
    Larzacien

    Re : Double peine pour les passoires thermiques

    bonjour, ce serait bien plus efficace de mettre 40 cm dans les combles si possible.

    Entre une maison pas du tout isolée (mal isolée, ça n'existe pas, toute isolation est bonne à prendre) et une maison avec 5 ou 7 cm d'isolant, il y a une réelle différence.

    Vous risquez de ne jamais amortir de tout virer et de passer à 10 ou 12 cm d'isolant, et le gain ne sera pas significatif.

    Par contre à la rigueur, isoler de l'extérieur serait certainement très valable, car ça rajoute à ce qu'il y a. Les murs sont protégés du froid extérieur, et par l'intérieur, les murs chauffent moins vite, ils ne bénéficient que des déperditions relativement faibles de l'isolation intérieure. Mais il n'en demeure pas moins qu'il faut voir ce qu'il y a dans les combles et renforcer le plus possible. ça ne coûte pas très cher et c'est relativement facile à faire.

    Si la maison a été conçue avec du chauffage électrique à l'époque, elle a été normalement un peu plus isolée que pour du chauffage gaz ou mazout.
    Vous pouvez sonder l'épaisseur d'isolant en démontant une prise ou un interrupteur (après avoir coupé le courant) et avec un fin tournevis d'électricien, ou même un fil de fer un peu rigide et mesurer.

    Et aussi, ça dépend de la région. Plus le climat est doux, moins ce sera rentable.

    Il est possible que vous ayez une chape isolée au sol, donc ça c'est encore un avantage.

    - Quelle est la surface au sol, et la surface habitable de la maison (ne pas compter le garage) ? ?
    - Y a-t-il les chambres à l'étage ?
    - En quelle année a été construite la maison ?
    - Y a-t-il une VMC ?
    - climat de la région ?

    - quel type de chauffage avez vous ?
    - combien dépensez vous en chauffage par an ?
    Dernière modification par Larzacien ; 07/03/2018 à 10h46.

  7. #6
    Larzacien

    Re : Double peine pour les passoires thermiques

    bonjour, Pour ce qui est des passoires thermiques, ça va être triple peine, puisque Hulot veut les taxer pour les inciter à isoler. Ségolène ne voulait pas des mesures punitives, mais lui, si.

    Il faut dire qu'il y a pas mal de propriétaires (et pas seulement des locataires) qui ont des passoires thermiques et plus ils avancent en âge, moins ils sont motivés pour isoler, on comprend pourquoi.

    Mais ils sont malins, futés.... Ils ne chauffent qu'une pièce ou deux, et s'habillent chaudement pour chauffer juste ce qu'il faut. Et en réduisant les volumes à chauffer, ils économisent (on a plus vite chauffé un studio qu'un château). Mais Hulot n'en tiendra pas compte. Bon, j'espère qu'il va un peu réfléchir, et faire son examen de conscience, paraît-il qu'il n'est pas si écolo que ça.

  8. #7
    FabStryke

    Re : Double peine pour les passoires thermiques

    On tend vers le hors sujet et hors charte FS, mais je n'y crois pas trop (et ne veut pas y croire) étant donné que les critères ne peuvent pas être complètement objectifs.
    Je m'explique :
    - le DPE : on sait que les notes peuvent beaucoup varier d'un examinateur à l'autre
    - les consommations : on peut utiliser un mode de chauffage 'ne laissant pas de traces' pour afficher une faible consommation d'électricité ou de gaz (par exemple en n'utilisant qu'un poêle à bois ou cheminée, qui pourra deviner combien de stères y sont passées)
    - travaux de rénovation : qui ira vérifier ? si on doit présenter des factures d'artisans comment font les gens comme moi qui ont fait eux-même et qui n'ont aucune facture d'artisan (ni quasiment de matériaux avec les achats sur leboncoin)
    - autres ?

  9. #8
    cornychon

    Re : Double peine pour les passoires thermiques

    Citation Envoyé par xavierb15 Voir le message
    Je profite du sujet pour poser la question qui me taraude:
    Dans ma maison à l'isolation faiblarde, vais-je gagner bcp en confort si j'améliore l'isolation de mes murs?
    Citation Envoyé par Larzacien Voir le message
    bonjour, ce serait bien plus efficace de mettre 40 cm dans les combles si possible.
    Vous risquez de ne jamais amortir de tout virer et de passer à 10 ou 12 cm d'isolant, et le gain ne sera pas significatif.
    ?
    Citation Envoyé par Larzacien Voir le message
    bonjour, Pour ce qui est des passoires thermiques, ça va être triple peine, puisque Hulot veut les taxer pour les inciter à isoler. . Bon, j'espère qu'il va un peu réfléchir, et faire son examen de conscience, paraît-il qu'il n'est pas si écolo que ça.
    Citation Envoyé par FabStryke Voir le message
    - le DPE : on sait que les notes peuvent beaucoup varier d'un examinateur à l'autre
    Rien à voir avec le sujet de la présente discussion. Pour avoir des réponses précises et constructives à vos préoccupations, il faut ouvrir vos propres discussions
    Éliminer les explications inutiles, simplifier celles qui sont nécessaires.

  10. #9
    cornychon

    Re : Double peine pour les passoires thermiques

    Citation Envoyé par wizz Voir le message
    ce n'est pas tout à fait exact
    la chaleur que reçoit les gens, c'est une partie par conduction avec l'air, et une partie par radiation des murs
    tu considères que l'air chaud n'apporte aucune chaleur aux gens, aucune conduction, ce qui est faux
    Bonjour,
    Dans cette affaire, je n’ai rien à considérer. De nombreuses publications scientifiques démontrent, que dans un local, la chaleur que nous recevons par rayonnement, domine largement celle que nous recevons par l’air ambiant.
    Par grands froids, face à une grande baie vitrée, on a l’impression qu’elle nous balance du froid dans la figure ! En réalité, étant plus froide que les murs, elle rayonne moins que les murs,

    La principale mission de l’air, est de transporter et de répartir au mieux, par convection naturelle, la chaleur qu’il va puiser auprès des sources chaudes.
    Je rappelle que ce genre d’approche se fait à l’équilibre thermique, sans apport solaire.
    avec ou sans masse thermique.

    Voici des liens qui abondent dans ce sens

    La sensation de confort ne se limite pas à un degré Celsius affiché sur une thermomètre ! En effet, les modes de transmission de chaleur au corps humain sont multiples (conduction, convection et rayonnement). Par exemple, la sensation de chaleur est plus forte avec un air à 15°C et des murs à 20°C qu’avec un air à 20°C et des murs à 15°C : le rayonnement des murs est prédominant.
    http://www.belenos-maison-ecologique...limatique7.pdf

    5. Baisser de 1°C la température de chauffage !
    Au delà de 20°C chaque degré supplémentaire de chauffage coûte en moyenne 7 % de plus sur la facture de chauffage. Choisir de baisser de 1°C la température de chauffage c'est toujours gagnant.
    http://www.polenergie.org/wp-content...3%A9nergie.pdf

    Cette expérience prouve le rôle déterminant de la température des parois
    dans la sensation de confort.
    Ce travail réalisé par le M.I.T.est très connu
    http://la.maison.solaire.free.fr/confort.htm
    Dernière modification par cornychon ; 07/03/2018 à 13h02.
    Éliminer les explications inutiles, simplifier celles qui sont nécessaires.

  11. #10
    xavierb15

    Re : Double peine pour les passoires thermiques

    Citation Envoyé par Larzacien Voir le message
    bonjour, ce serait bien plus efficace de mettre 40 cm dans les combles si possible.

    Entre une maison pas du tout isolée (mal isolée, ça n'existe pas, toute isolation est bonne à prendre) et une maison avec 5 ou 7 cm d'isolant, il y a une réelle différence.

    Vous risquez de ne jamais amortir de tout virer et de passer à 10 ou 12 cm d'isolant, et le gain ne sera pas significatif.

    Par contre à la rigueur, isoler de l'extérieur serait certainement très valable, car ça rajoute à ce qu'il y a. Les murs sont protégés du froid extérieur, et par l'intérieur, les murs chauffent moins vite, ils ne bénéficient que des déperditions relativement faibles de l'isolation intérieure. Mais il n'en demeure pas moins qu'il faut voir ce qu'il y a dans les combles et renforcer le plus possible. ça ne coûte pas très cher et c'est relativement facile à faire.

    Si la maison a été conçue avec du chauffage électrique à l'époque, elle a été normalement un peu plus isolée que pour du chauffage gaz ou mazout.
    Vous pouvez sonder l'épaisseur d'isolant en démontant une prise ou un interrupteur (après avoir coupé le courant) et avec un fin tournevis d'électricien, ou même un fil de fer un peu rigide et mesurer.

    Et aussi, ça dépend de la région. Plus le climat est doux, moins ce sera rentable.

    Il est possible que vous ayez une chape isolée au sol, donc ça c'est encore un avantage.

    - Quelle est la surface au sol, et la surface habitable de la maison (ne pas compter le garage) ? ?
    - Y a-t-il les chambres à l'étage ?
    - En quelle année a été construite la maison ?
    - Y a-t-il une VMC ?
    - climat de la région ?

    - quel type de chauffage avez vous ?
    - combien dépensez vous en chauffage par an ?
    Bonjour Larzacien,

    Merci de votre implication:

    Maison de 1974, tout électrique (grilles pains), 130m2, RDC+1 dans le nord des Yvelines.
    J'y suis depuis 2010 (4personnes), conso initiale autour de 15000kWh à l'année en chauffant à minima en terme de confort ressenti 19° présence/ 17° absence glagla....

    Depuis j'ai effectivement changer moi même l'isolant dans les combles, qui était d'époque.... LDV verte 10cm:
    J'ai rempli en urgence, avec de la ouate de cellulose pour combler les solives (~10/15cm) puis 2*10cm de LDV croisées.

    Je n'ai pas pu changer la LDV sous rampant, il me faudrait dé tuiler... c'est un gros point faible je pense;
    De même les murs à l'étage sont en briquette rouge et LDV d'époque (10cm? côté extérieur) qu'il faut que je remplace.

    Les murs du RDC sont à priori (je vais mesurer) en BA13+50mm polystyrène.
    C'est surtout la dalle (carrelage) du RDC sur vide sanitaire (non accessible) qui reste très froide hiver comme été. Et je ne sais pas s'il y a moyen d'y faire quelque chose.

    Double vitrage d'époque (4/12/4 ?), que je vais changer plus pour raison d'usure.

    Aujourd'hui je chauffe avec un insert mais je trouve que j'y mets pas mal de bois (5/6 stères) et PAC depuis février dernier. La conso va tourner autour de 6000kWh (en chauffant bien plus 21°/18°) et le bois un peu moins peut-être 2/3 stères.
    J'ai toujours par moment (qd il fait froid forcément...) cette sensation de parois froide, de manque de confort lié à l'isolation plus qu'au manque de chauffage (suis-je clair ?)

    Par ailleurs, l'air du RDC montant par convection naturelle à l'étage, je suis toujours surpris qu'il ne fasse pas plus chaud à l'étage qu'au RDC...
    Dernière modification par xavierb15 ; 07/03/2018 à 13h01.

  12. #11
    FabStryke

    Re : Double peine pour les passoires thermiques

    Citation Envoyé par xavierb15 Voir le message
    Je n'ai pas pu changer la LDV sous rampant, il me faudrait dé tuiler... c'est un gros point faible je pense;
    Pourtant c'est ce que j'ai fait : tuile mécanique en terre cuite comme on en trouve au casto. C'est un peu fastidieux mais ca se fait.



    Citation Envoyé par xavierb15 Voir le message
    C'est surtout la dalle (carrelage) du RDC sur vide sanitaire (non accessible) qui reste très froide hiver comme été. Et je ne sais pas s'il y a moyen d'y faire quelque chose.
    J'ai une connaissance qui avait aussi un problème de dalle froide (mais sur terre-plein) : il a mis des plaques de liège de 2 cm au sol. Il m'a dit que ca avait beaucoup amélioré le confort (notamment par la suppression du rayonnement froid j'imagine).

  13. #12
    xavierb15

    Re : Double peine pour les passoires thermiques

    Citation Envoyé par FabStryke Voir le message
    Pourtant c'est ce que j'ai fait : tuile mécanique en terre cuite comme on en trouve au casto. C'est un peu fastidieux mais ca se fait.




    J'ai une connaissance qui avait aussi un problème de dalle froide (mais sur terre-plein) : il a mis des plaques de liège de 2 cm au sol. Il m'a dit que ca avait beaucoup amélioré le confort (notamment par la suppression du rayonnement froid j'imagine).
    J'ai fait le test avec 2mm de liège, c'est clair que rien qu'avec 2mm c'est le jour et la nuit en terme de conduction thermique maintenant est-ce que çà suffira à couper le rayonnement ? J'imaginais un temps recouvrir le carrelage existant par liège+alu+stratifié.

  14. #13
    cornychon

    Re : Double peine pour les passoires thermiques

    Citation Envoyé par xavierb15 Voir le message
    Bonjour Larzacien,
    Merci de votre implication:
    Maison de 1974, tout électrique (grilles pains), 130m2, RDC+1 dans le nord des Yvelines.
    J'y suis depuis 2010 (4personnes), conso initiale autour de 15000kWh à l'année en chauffant à minima en terme de confort ressenti 19° présence/ ...
    Merci de lire ma réponse #7
    La charte du forum indique bien qu’il faut éviter de dériver hors du fil du sujet.
    Si n’importe qui raconte n’importe quoi sur n’importe quel sujet, le forum devient illisible.
    C’est simplement une règle élémentaire de savoir vivre.
    Ceci dit, ce n’est pas à moi à jouer le gendarme. Tu peux continuer, ça pénalise simplement ceux qui nous lisent
    Éliminer les explications inutiles, simplifier celles qui sont nécessaires.

  15. #14
    Larzacien

    Re : Double peine pour les passoires thermiques

    bonjour, Il est certain qu'il faut éviter de poser une question sur une discussion en cours, sinon ça coupe la discussion.

    Il serait souhaitable qu'un modérateur sépare ces deux discussions.

    Ceci dit, si on a le devis descriptif de la construction de la maison, normalement tout y est indiqué.

    Mais même un sol avec une chape isolée, (si c'est le cas) avec du carrelage paraîtra toujours froid. Certains remontent le sol avec lambourdes et styrodur de même épaisseur et véritable plancher vitrifié par dessus. Et là la sensation de sol froid est coupée. On fait cela partout, sauf cuisine, salle de bain et WC

    ou plus simple, on met du parquet flottant sur sous couche de 5 mm (c'est la plus épaisse qu'on trouve), ça isole moins, mais ça coupe la sensation de sol froid. Ou encore plus simple, un revêtement de sol PVC un peu épais.
    J'avais visité une maison dans la région toulousaine qui appartenait à un anglais bricoleur. Cette maison n'était pas très ancienne, donc un peu isolée, mais le sol ?? Il faut croire que le propriétaire devait avoir froid au pieds : il avait mis 2 cm de styrodur et du vrai plancher par dessus afin d'améliorer le confort.
    Cette maison était de plain pied sur terre plain. Le souci est d'isoler sans trop remonter le sol.

    Si on doit faire changer des portes fenêtres, les faire tenir un peu plus hautes si on envisage de relever le sol. Et aussi, en plus de les faire tenir plus haut, on peut prendre du coulissant qui est pratique.

    Pour le chauffage, l'insert est plutôt moins intéressant qu'un poêle, sauf peut-etre si on veut répartir la chaleur. Et aussi l'emplacement a son importance.

    L'escalier est-il ouvert ? Si la chaleur ne monte pas ou pas beaucoup, c'est qu'il doit être loin du poêle. Mais l'important reste de chauffer le bas.

    J'y pense : lorsqu'il y a une chape isolée, il est très fréquent que le carrelage ait quelques fentes par ci par là. C'est un signe qui ne trompe pas. Sinon, on peut essayer de voir, sous l'évier par exemple autour de tuyau d'évacuation, de casser un peu pour savoir ce qu'il y a exactement.

    La PAC AIR/AIR est une bonne idée.
    Dernière modification par Larzacien ; 07/03/2018 à 14h25.

  16. #15
    xavierb15

    Re : Double peine pour les passoires thermiques

    Merci beaucoup, et désolé du HS j'ouvrirai un fil dédié la prochaine fois, mais comme vous avez l'air très compétents sur ces sujets, c'est vite tentant de poser sa question !

  17. #16
    Larzacien

    Re : Double peine pour les passoires thermiques

    bonjour, Toutes les nouvelles questions sont lues surtout qu'elles sont en première ligne, donc ne pas hésiter à ouvrir une nouvelle discussion, et même vous aurez plus de réponses.

  18. #17
    patouchka

    Re : Double peine pour les passoires thermiques

    Citation Envoyé par xavierb15 Voir le message
    mais comme vous avez l'air très compétents sur ces sujets
    C'est surtout qu'il ont du temps nos retraités
    Ma rénovation : Allez dans mon profil pour voir le site WEB

  19. #18
    patouchka

    Re : Double peine pour les passoires thermiques

    @Cornychon: manifestement tu penses toujours que ceux qui ont un IPhone à 1000€ une tv 55" une voiture neuve à 25000 € et une cuisine à 10000 € ne se sont pas trompé dans leur choix... commencer par une ITE par ex.
    Ma rénovation : Allez dans mon profil pour voir le site WEB

  20. #19
    patouchka

    Re : Double peine pour les passoires thermiques

    Tient pout être plus constructif, mes calculs... du coup ca me fait combien de °C ?

    Dehors à -10
    Mur R=9.3
    30/9.39*2.6
    2 W/m² = 3.22 * 146 m² x 24h = 11 KW par jour
    Plafond
    30/11.5 = 2.6 = 2.6*90*24 = 5.6 KWh
    sol
    10/4.28 *90*24 = 5 KWh
    Vitres
    30/1.35*17*24= 9Kwh
    Total à -10°C= 30.6 KWh de besoin de chauffage pour 24h
    Ma rénovation : Allez dans mon profil pour voir le site WEB

  21. #20
    SK69202

    Re : Double peine pour les passoires thermiques

    @Cornychon: manifestement tu penses toujours que ceux qui ont un IPhone à 1000€ une tv 55" une voiture neuve à 25000 € et une cuisine à 10000 € ne se sont pas trompé dans leur choix... commencer par une ITE par ex.
    Essaye de vendre une maison classée A avec ITE au même prix qu'une maison D avec cuisine à 20 000€ .
    gratuit notaire29
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  22. #21
    yaadno

    Re : Double peine pour les passoires thermiques

    bonjour patouchka:j'ai du rater un épisode:c'est ta maison qui a des murs R=9.3 et une surface de 90m2?

  23. #22
    herakles

    Re : Double peine pour les passoires thermiques

    Citation Envoyé par patouchka Voir le message
    Tient pout être plus constructif, mes calculs... du coup ca me fait combien de °C ?

    Dehors à -10
    Mur R=9.3
    30/9.39*2.6
    2 W/m² = 3.22 * 146 m² x 24h = 11 KW par jour
    Plafond
    30/11.5 = 2.6 = 2.6*90*24 = 5.6 KWh
    sol
    10/4.28 *90*24 = 5 KWh
    Vitres
    30/1.35*17*24= 9Kwh
    Total à -10°C= 30.6 KWh de besoin de chauffage pour 24h
    Tu oublies le renouvellement d'air ...avec -10°C dehors , le réchauffement de l'air neuf n'est pas à négliger , à moins de posséder une sacrée VMCDF très haute performance ..

    Ceci dit , 1.3 KW de puissance moyenne avec -10°C dehors , chapeau !!

    Et quid des apports solaires par les baies SUD ?
    Dernière modification par herakles ; 07/03/2018 à 20h15.

  24. #23
    leidier

    Re : Double peine pour les passoires thermiques

    Citation Envoyé par patouchka Voir le message
    Tient pout être plus constructif, mes calculs... du coup ca me fait combien de °C ?
    Je ne doute pas un seul instant que tu te comprennes
    Je doute fort que ce soit le cas des participants au post.
    Un minimum d'explications s'imposent.
    Dernière modification par leidier ; 08/03/2018 à 15h04.

  25. #24
    leidier

    Re : Double peine pour les passoires thermiques

    Bon cela va t'énerver mais je sais que tu as une maîtrise de toi au dessus de la moyenne.
    Citation Envoyé par herakles Voir le message
    Ceci dit , 1.3 KW de puissance moyenne avec -10°C dehors , chapeau !!
    Il est bon parfois de comparer ITE / ITI avec leur mode de chauffage et voir le résultat sur un plan performance.

    Le compteur d’énergie a toujours raison :

    Moi je vois surtout le 28/02 :
    #5
    Le yoyo des maisons sans inerties
    ITE : VMC double-flux, chauffage effet Joule.
    G autour de 0.19 (sauf erreur, mais il faudra être plus clair et plus détaillé dans le calcul à -10°C ? Rien compris !) D’ailleurs peu importe sa valeur, les différents R sont suffisant pour faire une comparaison équitable.
    14 kWh sur 24H pour une T°C moyenne autour de -3°C -4°C pour un petit 20.2°C ambiant pour 90 m2 soit à 0.15€ le kWh 2.10€

    ITI : VMC simple-flux, chauffage PAC air/eau-PC
    http://itow.fr/itow/index.php?r=hist...8&u=1351359487
    G = 0.58 : 26.6 kWh sur 24H T°C moy extérieure - 4.9°C T°C moy ambiante 22.4°C pour 143 m2 soit 16.7 kWh/24H pour 90m2, 2.51€ et 0.41€ seulement d’écart sur 24H
    Mur R= 4.9 pour comparaison avec l'ITE R=9.3
    Plafond
    R=8 pour comparaison R=11.5
    Sol
    R=6 pour comparaison murs R=5

    Même avec une vingtaine de dégivrage (taux d'humidité important), très pénalisant sur la consommation, même avec une isolation nettement plus faible, finalement l'écart de consommation est assez minime.

    Imagine un seul instant la consommation de cette maison dans la même région avec le même coefficient d'isolation que l'ITE sachant que le COP croit avec la T°C extérieure.

  26. #25
    patouchka

    Re : Double peine pour les passoires thermiques

    @SK69202; ca c'est pas de la bonne pub !
    @Yaadno : oui mais j'ai copié ...

    @Herakles : je n'ai pas calculé les pertes VMCDF ni les ponts thermiques restant, ni les apports solaire. C'est juste le calcul des déperdition max par paroi.
    Ma rénovation : Allez dans mon profil pour voir le site WEB

  27. #26
    patouchka

    Re : Double peine pour les passoires thermiques

    Citation Envoyé par leidier Voir le message
    Je ne doute pas un seul instant que tu te comprennes
    Je doute fort que ce soit le cas des participants au post.
    Un minimum d'explications s'imposent.
    Pardon ... En fait il ya des trucs qui se sont rajouter j'ai du mettre mes gros doigts :
    Dehors à -10°C, intérieur à 20°c = Delta de 30°C
    Les Murs ayant un R=9.3, une surface totale de 146m²
    30°C/9.39 = 3.22 * 146 m² x 24h = 11 KW par jour de déperdition pour les murs pour -10°C pendant 24h
    Ma rénovation : Allez dans mon profil pour voir le site WEB

  28. #27
    patouchka

    Re : Double peine pour les passoires thermiques

    Citation Envoyé par leidier Voir le message
    ITE : VMC double-flux, chauffage effet Joule.
    G autour de 0.19 (sauf erreur, mais il faudra être plus clair et plus détaillé dans le calcul à -10°C ? Rien compris !) D’ailleurs peu importe sa valeur, les différents R sont suffisant pour faire une comparaison équitable.
    14 kWh sur 24H pour une T°C moyenne autour de -3°C -4°C pour un petit 20.2°C ambiant pour 90 m2 soit à 0.15€ le kWh 2.10€

    ITI : VMC simple-flux, chauffage PAC air/eau-PC
    http://itow.fr/itow/index.php?r=hist...8&u=1351359487
    G = 0.58 : 26.6 kWh sur 24H T°C moy extérieure - 4.9°C T°C moy ambiante 22.4°C pour 143 m2 soit 16.7 kWh/24H pour 90m2, 2.51€ et 0.41€ seulement d’écart sur 24H
    Mur R= 4.9 pour comparaison avec l'ITE R=9.3
    Plafond
    R=8 pour comparaison R=11.5
    Sol
    R=6 pour comparaison murs R=5

    Même avec une vingtaine de dégivrage (taux d'humidité important), très pénalisant sur la consommation, même avec une isolation nettement plus faible, finalement l'écart de consommation est assez minime.

    Imagine un seul instant la consommation de cette maison dans la même région avec le même coefficient d'isolation que l'ITE sachant que le COP croit avec la T°C extérieure.
    Yes... mais : déjà j'ai des radiateurs électriques à la place d'une PAC donc forcément ca me pénalise, 1kwh = 1kwh à l'inverse pas d'investissement de départ, et pas de maintenance, pas de durée de vie ( dans 50 ans les grilles pains seront encore des grilles pains et tu auras changé 5 fois de PAC).

    Après peut-être que dans cette configuration on n'est pas au mieux, mais sur l'année, je suis parti pour 150 € (90 jours x 10kwh de moyenne x 0,16 € ) de chauffage.

    Après y'a d'autres avantages de confort (pollution de l'air, température des parois, fraicheur l'été)
    Et ma maison n'est pas certifié passive, je me suis peut -être trompé quelque part.

    J'ai pas d'autres arguments là... ( PS: déjà ta maison est pas mal isolé même en ITI )
    Ma rénovation : Allez dans mon profil pour voir le site WEB

  29. #28
    herakles

    Re : Double peine pour les passoires thermiques

    mais sur l'année, je suis parti pour 150 € (90 jours x 10kwh de moyenne x 0,16 € ) de chauffage.
    C'est sûr que ca va faire râler Leidier ...
    Minimum d'investissement , pérennité des grille-pains , pas de contrat d'entretien , compatible avec un poêle à bois et grands vitrages SUD + masse inertielle ...

    dans 50 ans les grilles pains seront encore des grilles pains et tu auras changé 5 fois de PAC).
    Bien vu ..un grille pain a au moins l'avantage de se couper aussitôt au moindre rayon de soleil

    Seul inconvénient , ces grilles pains ne sont pas très discrets sauf si leur emplacement est bien étudié lors de la conception des plans

  30. #29
    patouchka

    Re : Double peine pour les passoires thermiques

    Citation Envoyé par herakles Voir le message
    Seul inconvénient , ces grilles pains ne sont pas très discrets sauf si leur emplacement est bien étudié lors de la conception des plans
    Oui alors effectivement j'ai bossé sur le sujet... donc :

    Grille pain N°1 : 470W :
    WP_20171217_18_41_35_Pro.jpg
    WP_20171217_18_58_23_Pro.jpg

    Grille pain N°2 : 270W :
    WP_20161111_16_02_59_Pro.jpg

    Et du coup c'est la partie domotique qui gère.
    Ma rénovation : Allez dans mon profil pour voir le site WEB

  31. #30
    leidier

    Re : Double peine pour les passoires thermiques

    Où sont-ils ?

Page 1 sur 7 12 3 4 5 6 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Certification pour échangeurs thermiques
    Par GetBuy dans le forum Physique
    Réponses: 0
    Dernier message: 20/01/2015, 17h08
  2. Actu - La Nasa à la peine pour préparer son futur lanceur lourd
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 05/04/2011, 14h15
  3. ponts thermiques pour bardage métallique double peau
    Par gokho dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 13/09/2009, 13h12
  4. Stardust : de l'aérogel double face pour une double mission
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 2
    Dernier message: 16/01/2006, 20h42