Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 PremièrePremière 2
Affichage des résultats 31 à 49 sur 49

univers infini, possibilités infinies ?

  1. ansset

    Date d'inscription
    novembre 2009
    Localisation
    Fresnes
    Âge
    58
    Messages
    25 123

    Re : univers infini, possibilités infinies ?

    largement discuté ici:
    Univers infini = Répétions infinies... Vraiment ?
    et exactement avec le MEME "postulat" non justifié.

    -----

    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !
     


    • Publicité



  2. Mickey-l.ange

    Date d'inscription
    octobre 2014
    Messages
    1 160

    Re : univers infini, possibilités infinies ?

    Citation Envoyé par Nescio64 Voir le message
    Je vois pas comment on peut ignorer si l'univers est infini ou non, c'est évident qu'il est infini, sinon qu'est-ce qu'il y aurait après la fin ou limite de l'univers, c'est la question qu'il faut garder à l'esprit à mon avis. Il a beau être une courbure ou tout ce qu'on veut, il y a forcément quelque chose après cette courbure.
    Il me semble que Stephen Hawking a répondu à cela avec la formule : "Il n'y a rien au nord du pôle nord".

    Je me demande même s'il ne disait pas cela aussi bien à propos du passé que de l'espace, je me trompe ?
     

  3. MisterH

    Date d'inscription
    décembre 2014
    Localisation
    ABITIBI
    Âge
    57
    Messages
    374

    Re : univers infini, possibilités infinies ?

    Bonsoir. Petite question. Si la matière fini par se désintégrer au fil du temps ( plus long pour une et moins pour l'autre ) dans un temps très long toute la matière devrait disparaître. Donc y aurait-il enfin la "finitude" de l'univers et le vide parfait? Ou deuxième idée, le vide recréerait des particules virtuelles se métamorphosant en nouvelle matière et rendrait ainsi l'univers d'une "infinitude" absolue?

    Merci!
     

  4. Andrei2010

    Date d'inscription
    mai 2010
    Messages
    1 752

    Re : univers infini, possibilités infinies ?

    Cet article de Wikipédia répond à tes questions... y compris à celles que tu n'as pas (encore) posées : https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoi...de_l.27univers

    De même que pour les interprétations des tout débuts de l’Univers, des avancées en physique fondamentale sont impératives pour qu’il soit possible de connaître le destin de l’Univers avec un minimum de certitude. Voici quelques-unes des principales possibilités.

    Le Big Freeze: 1014 d'années et au-delà

    Articles détaillés : Avenir d'un univers en expansion et Mort chaude de l'univers.

    Ce scénario est généralement considéré comme le plus probable, puisqu’il se produit si l’Univers continue son expansion comme jusqu’ici. Sur une échelle de temps de l’ordre de 1014 années ou moins, les étoiles existantes auront brûlé, la création des nouvelles étoiles aura cessé, et l’Univers s’assombrira14. Sur une échelle de temps encore beaucoup plus longue dans les ères suivant celle-ci, les galaxies s’évaporent en même temps que les résidus stellaires qui les composent s’échappent dans l’espace, et les trous noirs s’évaporent via le rayonnement de Hawking14.

    Dans certaines théories de la grande unification, la désintégration des protons, les restes de gaz stellaires et des résidus stellaires seront convertis en leptons (tels que les positrons et les électrons) et en photons14. Dans ce cas, l’Univers a atteint un haut niveau d’entropie qui consiste en une soupe de particules et de rayonnement de faible énergie. On ne sait cependant pas s'il sera finalement parvenu à son équilibre thermodynamique14.

    Le Big Crunch : 100+ milliards d'années

    Article connexe : Big Crunch.

    Si la densité de l’énergie sombre était négative, ou si l’Univers était fermé, alors, il serait possible que l’expansion s’inverse et que l’Univers se contracte jusqu’à un état "final" dense et chaud. C’est souvent proposé comme une partie d’un scénario d’univers oscillant comme le modèle cyclique. Les observations actuelles suggèrent qu’il est peu probable que ce modèle d’univers soit correct, et que l’expansion continuera, ou même accélérera.

    Le Big Rip: 20+ milliards d'années à partir d’aujourd’hui

    Article connexe : Big Rip.

    Ce scénario n’est possible que si la densité d’énergie de la matière sombre augmente réellement de façon illimitée avec le temps. Une telle énergie est appelée énergie fantôme et ne ressemble à aucune forme d’énergie connue. Dans ce cas, le taux d’expansion de l’Univers augmentera de façon illimitée. Les systèmes liés gravitationnellement tels que les amas de galaxies, les galaxies, et finalement le système solaire se "déchireront". Finalement, l’expansion deviendra si rapide qu’elle surpassera les forces électromagnétiques assurant la cohésion des atomes et des molécules. Et finalement, même les noyaux atomiques se décomposeront et l’Univers tel que nous le connaissons se terminera dans une sorte inhabituelle de singularité gravitationnelle. En d’autres termes, l’expansion de l’Univers sera telle que la force électromagnétique qui retient les choses ensemble n’aura plus aucun effet, et que tout objet sera "déchiré".

    L'éventualité de la métastabilité du vide

    Article connexe : Faux vide.

    Dans le cas où notre Univers se situerait dans un faux vide d’extrêmement longue durée, il est possible qu'à certains endroits, par effet tunnel, il y ait une transition du vide vers un état d’énergie inférieure. Comme il est dit d'être arrivé dans les phases initiales du Big Bang, avec les transitions du vide lors du découplage des différents champs de force.
    Il est précisé dans certaines publications, que si ceci se produisait, toutes les structures seraient détruites instantanément, sans aucun signe précurseur. En effet, le front de transition progresserait à la vitesse de la lumière et aucun signal précurseur ne pourrait avertir de sa venue.

    Néanmoins, si notre univers était dans une phase de vide métastable, la possible transition pourrait être en fait beaucoup plus douce, car l'effet gravitationnel du vide est très réduit (quasiment nul) devant le contenu de l'Univers (principalement la matière). C'est ainsi que l'énergie dégagée entre les 2 états ne pourrait détruire les structures de l'Univers, et de n'être en fait très réduite. Il n'y aurait qu'un changement de propriétés de la matière.
     

  5. Gilgamesh

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    Tyumen
    Âge
    48
    Messages
    13 490

    Re : univers infini, possibilités infinies ?

    Citation Envoyé par MisterH Voir le message
    Bonsoir. Petite question. Si la matière fini par se désintégrer au fil du temps ( plus long pour une et moins pour l'autre ) dans un temps très long toute la matière devrait disparaître. Donc y aurait-il enfin la "finitude" de l'univers et le vide parfait?
    Oui, c'est un scénario possible si le proton n'est pas stable (ce qui fait partie des hypothèses prises en considération dans le cadre des extentions du Modèle standard)

    Ou deuxième idée, le vide recréerait des particules virtuelles se métamorphosant en nouvelle matière et rendrait ainsi l'univers d'une "infinitude" absolue?
    Si les particules sont virtuelles ca reste du vide.
    Parcours Etranges
     


    • Publicité



  6. zarake

    Date d'inscription
    février 2011
    Messages
    77

    Re : univers infini, possibilités infinies ?

    Ainsi dans un univers infini, toute chose imaginable devrait exister ?
    Il y a une expérience de pensée qui permet de trancher la question. Imaginez qu'il existe un bon génie dans cet univers infini qui a le pouvoir de vous rencontrer instantanément dés que vous l’appellerez de vive voix et qui fera de vous un milliardaire (une sorte de Père Noel pour adulte en somme).
    Appelez le maintenant .....le voyez vous ? ... Non ?.. quel dommage ! Et bien voila quelque chose d'imaginable et d'ailleurs d'imaginé maintes fois en Littérature, qui n'existe pas. En revanche appelez votre percepteur pour lui dire que vous avez truandé les impôts et je vous promet que ce mauvais génie là, se manifestera rapidement. Car lui, il existe...vraiment, et pas besoin de le chercher dans un autre galaxie!

    Il n'est donc pas suffisant d'imaginer un univers infini pour inférer que toute potentialité est réalisée quelque part. Il en est de même de la possibilité d'une vie extra terrestre... jusqu'à preuve du contraire.

    Amicalement
     

  7. pm42

    Date d'inscription
    juillet 2015
    Messages
    4 561

    Re : univers infini, possibilités infinies ?

    Belle confusion entre "cela se réalise quelque part" et "cela se réalise chez moi maintenant".
     

  8. papy-alain

    Date d'inscription
    avril 2007
    Localisation
    Mer de la Tranquilité
    Âge
    67
    Messages
    3 611

    Re : univers infini, possibilités infinies ?

    Selon Aurélien Barrau, si l'Univers est infini, il existe alors une infinité de mondes semblables au nôtre, ayant tous le même passé, mais pas le même futur.
    Selon moi, on n'en saura jamais rien.
    Les météorites ne peuvent exister car il n'y a pas de pierres dans le ciel. Lavoisier.
     

  9. ansset

    Date d'inscription
    novembre 2009
    Localisation
    Fresnes
    Âge
    58
    Messages
    25 123

    Re : univers infini, possibilités infinies ?

    Citation Envoyé par papy-alain Voir le message
    Selon Aurélien Barrau, si l'Univers est infini, il existe alors une infinité de mondes semblables au nôtre, ayant tous le même passé, mais pas le même futur.
    Selon moi, on n'en saura jamais rien.
    non seulement ça, mais je doute même de la logique de l'affirmation.
    ( une question de cardinal des infinis qui me trotte dans la tête )
    cordialement.
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !
     

  10. Andrei2010

    Date d'inscription
    mai 2010
    Messages
    1 752

    Re : univers infini, possibilités infinies ?

    Citation Envoyé par papy-alain Voir le message
    Selon Aurélien Barrau, si l'Univers est infini, il existe alors une infinité de mondes semblables au nôtre, ayant tous le même passé, mais pas le même futur.
    M'étonnerait beaucoup qu'A.B. ait fait une affirmation aussi bizarre. Aurais-tu des sources ?
     

  11. Médiat

    Date d'inscription
    août 2006
    Âge
    68
    Messages
    17 361

    Re : univers infini, possibilités infinies ?

    Je suis Charlie.
    J'affirme péremptoirement que toute affirmation péremptoire est fausse
     

  12. pm42

    Date d'inscription
    juillet 2015
    Messages
    4 561

    Re : univers infini, possibilités infinies ?

    Oui, c'est une phrase rapide avec plein de présupposés.
    Et il faut éviter d'en tirer des conclusions et encore moins des trucs du genre "selon moi, on n'en saura jamais rien".
     

  13. Médiat

    Date d'inscription
    août 2006
    Âge
    68
    Messages
    17 361

    Re : univers infini, possibilités infinies ?

    Citation Envoyé par pm42 Voir le message
    Oui, c'est une phrase rapide avec plein de présupposés.
    Et mathématiquement non justifiée (théorème des tiroirs)
    Je suis Charlie.
    J'affirme péremptoirement que toute affirmation péremptoire est fausse
     

  14. Merlin95

    Date d'inscription
    octobre 2015
    Messages
    908

    Re : univers infini, possibilités infinies ?

    Il affirme cela (malheureusement, je pense) aussi dans l'une de ses conférences "cours" vidéos qu'on peut trouver sur youtube.
    Dernière modification par Merlin95 ; 11/10/2017 à 20h29.
     

  15. Vitturinu

    Date d'inscription
    mai 2011
    Messages
    5

    Re : univers infini, possibilités infinies ?

    Cela fait déjà pas mal de temps qu'on se doute que l'univers n'est pas éternel infini et immuable. L'expansion de l'univers le prouve. S'il s'agrandit c'est qu'il est fini. Ce qu'il y a après sa limite dépasse notre perception. Comme on imaginait il y a 2000 ans que la terre était plate car sinon on marcherait la tête en bas
     

  16. pm42

    Date d'inscription
    juillet 2015
    Messages
    4 561

    Re : univers infini, possibilités infinies ?

    Citation Envoyé par Vitturinu Voir le message
    Cela fait déjà pas mal de temps qu'on se doute que l'univers n'est pas éternel infini et immuable. L'expansion de l'univers le prouve. S'il s'agrandit c'est qu'il est fini. Ce qu'il y a après sa limite dépasse notre perception. Comme on imaginait il y a 2000 ans que la terre était plate car sinon on marcherait la tête en bas
    Tu sais que ce sont des affirmations gratuites, fausses et qui mélangent un peu tout ?
    Notamment la remarque "s'il s'agrandit c'est qu'il est fini" ?

    Idem sur "ce qu'il y après sa limite dépasse notre perception". Soit tu parles de l'horizon cosmologique et ce n'est pas sa limite, soit tu parles d'une limite de l'Univers au sens général et le concept n'a pas de sens.
     

  17. Vitturinu

    Date d'inscription
    mai 2011
    Messages
    5

    Re : univers infini, possibilités infinies ?

    Expliquez un peu mieux je ne comprends pas. Si l'univers s'étend c'est qu'il a été plus petit dans le passé donc il a une limite bien fini. Cela ne correspond pas forcément au fond diffus cosmologique qui n'est que le limite au dela de laquelle on ne voit rien et pas forcément la limite de l'univers.

    Le mot univers suggère "tout ce qui existe" mais cette appellation est antérieure à la découverte de l'éloignement des galaxies et donc de l'expansion de l'univers
     

  18. choom

    Date d'inscription
    juin 2010
    Âge
    61
    Messages
    204

    Re : univers infini, possibilités infinies ?

    Citation Envoyé par Vitturinu Voir le message
    Expliquez un peu mieux je ne comprends pas. Si l'univers s'étend c'est qu'il a été plus petit dans le passé donc il a une limite bien fini. Cela ne correspond pas forcément au fond diffus cosmologique qui n'est que le limite au dela de laquelle on ne voit rien et pas forcément la limite de l'univers.

    Le mot univers suggère "tout ce qui existe" mais cette appellation est antérieure à la découverte de l'éloignement des galaxies et donc de l'expansion de l'univers
    Bonsoir.

    Je crois comprendre ton étonnement ( mais n’en suis pas certain, comme toute interprétation, elle est sujette à erreur, tu diras...).
    Tentative d’explication : une notion, pas tellement intuitive mais pas trop compliquée me semble manquer pour comprendre. Comme toute notion, elle oblige celui qui veut la recevoir à s’ouvrir à l’inconnu, et celui qui l’explique à beaucoup de pédagogie, ce que je ne suis pas certain d’avoir.
    Je commence.
    De la même maniére qu’en se promenant droit devant soi à la surface d’une sphère, on finit par se retrouver au point de départ ( ce qui montre que cette surface, qui n’a pourtant pas de bord, est pourtant finie ),
    qu’est-ce qui nous garantit qu’en filant quelques 50 milliards d’années droit devant nous dans l’univers, on ne se retrouve pas à son point de départ ?
    Et que donc l’univers n’est pas Infini même si incommensurablement grand, sans toutefois qu’il aie un bord.
    Et donc la question de qu’est-ce qu’il y a au delà du bord ne se pose pas. Ce qui n’empêche pas, tout comme une balle peut se dilater, que l’univers peut subir une expansion, et qu’après un certain temps il faille 51 milliards d’année à la même vitesse pour en faire le tour...

    Désolé si ce n’était pas cela que tu n’avais pas encore capté..
    Bien cordialement,
    Choom
     

  19. pm42

    Date d'inscription
    juillet 2015
    Messages
    4 561

    Re : univers infini, possibilités infinies ?

    Citation Envoyé par Vitturinu Voir le message
    Si l'univers s'étend c'est qu'il a été plus petit dans le passé donc il a une limite bien fini.
    Absolument pas. D'abord parce que quelque chose d'infini peut se dilater sans difficulté et rester infini.
    Ensuite parce que comme déjà dit, le concept de "limite" de l'Univers n'a pas de sens. Ce qu'il y a après reste l'Univers.

    Citation Envoyé par Vitturinu Voir le message
    Cela ne correspond pas forcément au fond diffus cosmologique qui n'est que le limite au dela de laquelle on ne voit rien et pas forcément la limite de l'univers.
    Non, c'est aussi une confusion. Le fonds diffus cosmologique est la 1ère émission de lumière dans le passé, pas une limite dans le sens entendu plus haut. C'est sans doute une confusion avec l'horizon cosmologique.

    Citation Envoyé par Vitturinu Voir le message
    Le mot univers suggère "tout ce qui existe" mais cette appellation est antérieure à la découverte de l'éloignement des galaxies et donc de l'expansion de l'univers
    Oui et on n'a pas changé la définition avec l'expansion.
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. Dileme existentiel entre futur et envie.
    Par taupinbio dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 7
    Dernier message: 06/01/2013, 19h56
  2. Elimination du quantificateur existentiel.
    Par CheikHNewtoN dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 2
    Dernier message: 19/02/2011, 16h15
  3. Négation d'un quantificateur existentiel et disjonction ???
    Par nicola.levoilier dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 4
    Dernier message: 28/09/2009, 08h18
  4. probleme existentiel
    Par florobo dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 9
    Dernier message: 25/06/2009, 14h45
  5. probleme existentiel(licence de logique?)
    Par ZAaR'NoHd dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 5
    Dernier message: 09/03/2005, 20h27