Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Page 2 sur 4 PremièrePremière 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 16 à 30 sur 46

Proxima du centaure

  1. phys4

    Date d'inscription
    mars 2009
    Localisation
    Ile de France
    Âge
    74
    Messages
    7 127

    Re : Proxima du centaure

    Citation Envoyé par -Snaight- Voir le message
    L'eau absorbe une très grande partie des rayons UV mais pour les rayons X je n'en sais rien.
    Si la planète échappe à la rotation synchrone elle peut espérer avoir un champs magnétique, qui si assez puissant empêcherait une partie du flash de pénétrer dans l'atmosphère, donc de préserver le développement d'une vie extraterrestre.
    L'eau absorbe très bien les rayons X aussi pour une épaisseur de quelques mètres.

    Par contre le champ magnétique n'a aucun effet sur ces rayonnements. C'est une erreur courante, liée à une médiatisation débridée, qui fait que l'on confond rayonnements et vents de particules.

    -----

    Comprendre c'est être capable de faire.
     


    • Publicité



  2. -Snaight-

    Date d'inscription
    août 2016
    Messages
    30

    Re : Proxima du centaure

    C'est une erreur de formulation de ma part. Au moment d'un flash UV-X il n'y a pas qu'un rayonnement intensif mais aussi une expulsion de matière. Lorsque je disais qu'un champ magnétique assez puissant arrêterait une partie du flash je parlais des particules éjectées (ions, électrons) de l'étoile et non du rayonnement émis, de la même manière que celui de la Terre la protège du vent solaire.
    Sinon si cette eau se trouve sous forme de vapeur et de gouttelettes dans l'atmosphère, combien de kilomètres seraient nécessaires à son absorption ? Car si la vie reste cantonnée au fond de l'eau on peut dire adieu aux forêts luxuriante de Pandora
     

  3. phys4

    Date d'inscription
    mars 2009
    Localisation
    Ile de France
    Âge
    74
    Messages
    7 127

    Re : Proxima du centaure

    Il y a un très grand décalage entre les rayonnements et le flux de matière, par exemple, l'explosion de la supernova du Crabe a été vu il y a 1000 ans aussi brillant que la pleine Lune semble t-il.
    Le flux de particules ne nous est pas encore parvenu.

    Je pense que la distance de sécurité est nettement plus grande qu'une année lumière, une dizaine au moins, et il y aura un décalage de plusieurs siècles entre les rayonnements et les particules. Ce sont donc deux effets d'impacts décalés et différents.
    Heureusement il n'y aucune étoile dans notre environnement proche qui menace de finir en supernova.
    Pour l'épaisseur de la masse d'eau de protection, il faut compter plusieurs mètres, à comparer au volume des réacteur piscines expérimentaux. Si l'on compare à la quantité de vapeur dans l'atmosphère, nous avons en permanence l'équivalent d'une couche de 20cm à 50 cm d'eau au dessus de nos têtes, mais beaucoup dans les régions polaires. Ce n'est pas une bonne protection mais l'air joue aussi son rôle et le total est équivalent à environ 5 m d'eau.

    Cette protection sera suffisante à plusieurs années lumière, il faut aussi tenir compte de l'échauffement du au flux lumineux qui ne doit pas dépasser celui du Soleil. Un petit calcul de magnitude permettrait de connaitre la distance critique pour cela.
    Comprendre c'est être capable de faire.
     

  4. -Snaight-

    Date d'inscription
    août 2016
    Messages
    30

    Re : Proxima du centaure

    J'entends bien, d'ailleurs je te renvoie à cet article qui cite l'exemple de T Pyxidis. Cependant ici nous ne parlons de la viabilité d'une planète habitable autour de Proxima Centauri, sachant que sa zone habitable se situerait entre 0,023 et 0,054 UA on est bien en dessous des années lumières. Donc le décalage rayons/particules est négligeable. De plus un flash UV-X est d'une bien moindre ampleur qu'une supernova (ou même d'une nova) il s'agit en réalité de l'équivalent d'une éruption solaire mais pour les étoiles éruptive (Proxima, Barnard, Wolf 359...).

    En tout cas merci pour les informations quant à la protection atmosphérique, l'atmosphère d'une telle planète devrait donc être plus épaisse que la notre pour que le développement de la vie soit possible.
     

  5. Bip

    Date d'inscription
    février 2006
    Messages
    389

    Re : Proxima du centaure

    Bonjour,
    Quel est l'âge de chacun des 3 soleils d'Alpha du Centaure ?
    (Dans un très vieux système solaire il ne doit plus beaucoup rester d'éléments volatils)
     


    • Publicité



  6. -Snaight-

    Date d'inscription
    août 2016
    Messages
    30

    Re : Proxima du centaure

    Les études sur l'activité chromosphérique des étoiles donnent un âge 4,4 à 6,5 milliards d'années, la gyrochronologie (rotation des étoiles) elle donne un âge de 5,0±0,3 milliards d'années. Pour ce qui est de l'astérosismologie (oscillation des étoiles) elle donne ces valeurs comprises entre 4.85 et 7.1 milliards d'années.
     

  7. Bip

    Date d'inscription
    février 2006
    Messages
    389

    Re : Proxima du centaure

    découverte très à propos :

    http://www.futura-sciences.com/magaz...fiction-64032/

    Planète légèrement plus massive que la Terre, cela pourrait aider à conserver les volatils plus longtemps.

    On souhaite une mesure directe de sa température : Etant aussi proche de nous cela pourrait devenir faisable.
     

  8. -Snaight-

    Date d'inscription
    août 2016
    Messages
    30

    Re : Proxima du centaure

    Parfait elle est cofirmée
    Cet article donne tout les détails nécessaires (dont un diagramme de son potentiel d'habitabilité en fonction de la pression partielle en CO2 et du réservoir d'eau présent)
     

  9. MisterH

    Date d'inscription
    décembre 2014
    Localisation
    ABITIBI
    Âge
    57
    Messages
    358

    Re : Proxima du centaure

    Bonjour, pensez-vous que de la vie ayant pour base autre chose que le carbone (ex: silice) pourrait se nourrire de ces rayons qui sont mortel pour nous. Un genre de photosynthèse ne nécessitant pas la lumière comme ici. Je sais c'est de la SF. Y a-t-il sur terre des extèmophiles de cet acabit. Merci.
     

  10. vanos

    Date d'inscription
    mai 2004
    Localisation
    Anvers
    Messages
    5 083

    Re : Proxima du centaure

    Citation Envoyé par MisterH Voir le message
    Bonjour, pensez-vous que de la vie ayant pour base autre chose que le carbone (ex: silice) pourrait se nourrire de ces rayons qui sont mortel pour nous. Un genre de photosynthèse ne nécessitant pas la lumière comme ici. Je sais c'est de la SF. Y a-t-il sur terre des extèmophiles de cet acabit. Merci.
    Non, les tentatives de créer des chaînes de silice comme celles du carbone ont échoué.
    Connais toi toi-même (Devise de Socrate inspiré par Thalès)
     

  11. Gilgamesh

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    Tyumen
    Âge
    47
    Messages
    12 710

    Re : Proxima du centaure

    Le problème du silicium notamment est que contrairement au carbone il ne produit pas de liaison π et donc pas de liaison double (alcènes C=C) ou triple (alcynes C≡C). Ça diminue beaucoup la richesse de la chimie du silicium.

    edit : je corrige suite à la remarque de TK. Les silènes (S=S) existent bien. Mais ils sont très peu nombreux à être stables à température ambiante et nécessitent une protection de la double liaison par des groupes encombrants.

    En outre, il existe quelques composés à double liaison Si=C, Si=N, Si=Si, Si=P... mais pas de double liaison Si=O.
    Dernière modification par Gilgamesh ; 27/08/2016 à 07h35.
    Parcours Etranges
     

  12. vanos

    Date d'inscription
    mai 2004
    Localisation
    Anvers
    Messages
    5 083

    Re : Proxima du centaure

    Citation Envoyé par Gilgamesh Voir le message
    Le problème du silicium notamment est que contrairement au carbone il ne produit pas de liaison π et donc pas de liaison double (alcènes C=C) ou triple (alcynes C≡C). Ça diminue beaucoup la richesse de la chimie du silicium.
    Merci des détails, Gilgamesh, je n'avais pas voulu être trop précis.
    Connais toi toi-même (Devise de Socrate inspiré par Thalès)
     

  13. Tawahi-Kiwi

    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    อาณาจักรล้านนา
    Âge
    36
    Messages
    8 356

    Re : Proxima du centaure

    Citation Envoyé par Gilgamesh Voir le message
    Le problème du silicium notamment est que contrairement au carbone il ne produit pas de liaison π et donc pas de liaison double (alcènes C=C) ou triple (alcynes C≡C). Ça diminue beaucoup la richesse de la chimie du silicium.
    Les silenes existent cependant non?
    Le disilyne existe egalement?

    Neanmoins, je ne nie pas que la chimie de silicium est bien moins versatile que la chime du carbone.

    T-K
    Dernière modification par Tawahi-Kiwi ; 26/08/2016 à 12h38.
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)
     

  14. vanos

    Date d'inscription
    mai 2004
    Localisation
    Anvers
    Messages
    5 083

    Re : Proxima du centaure

    Citation Envoyé par Tawahi-Kiwi Voir le message
    Les silenes existent cependant non?
    Le disilyne existe également?
    Oui mais rare silene et disilyne encore plus rare dans l'Univers.
    Connais toi toi-même (Devise de Socrate inspiré par Thalès)
     

  15. -Snaight-

    Date d'inscription
    août 2016
    Messages
    30

    Re : Proxima du centaure

    Le gros problème des rayons X et UV est qu'ils sont très énergétiques, ils ont donc une capacité à "briser" les molécules par photolyse, dont les molécules organiques.

    Mais l'évolution peut doter la vie de protections à ces rayons. On peut prendre l'exemple de la rhubarbe noble (rheum nobile) qui possède une rangée externe de bractées translucides qui laisse passer la lumière visible, créant un effet de serre mais arrêtant les rayons ultraviolets. Ceci constitue une importante défense contre l'augmentation de l'exposition aux UV-B et le froid extrême dus à l'altitude élevée de sa distribution. Elle peut ainsi vivre jusqu'à 4800m d'altitude, là où les rayons UV sont l'un des principaux facteurs limitants de la vie à cette altitude. D'autre plantes polaires disposent de caractéristiques similaires.

    En restant dans une biochimie à base de carbone il existerai des alternatives à la chlorophylle (cette dernière existe d'ailleurs sous plusieurs formes) qui permettraient d’absorber la lumière sur d'autres longueurs d'ondes. Récemment sur Titan, lune de Saturne, nous avons découvert la présence de polyimine, une molécule absorbante surtout dans l'infrarouge proche et pouvant remplacer la chlorophylle. Ce qui serait un avantage pour une vie se trouvant sous une épaisse atmosphère opaque comme Titan.

    Tout ça pour dire que si la vie apparaît quelque part dans l’univers elle trouvera le moyen de s'adapter, rappelons qu'au départ le dioxygène était un poison pour nos très lointains ancêtres.
     


    • Publicité




 

Discussions similaires

  1. Pourquoi le soleil n'est pas attiré par Proxima du Centaure?
    Par evrardo dans le forum Astronomie et Astrophysique
    Réponses: 73
    Dernier message: 31/12/2011, 12h54
  2. Proxima du Centaure
    Par Futura2009 dans le forum Astronomie et Astrophysique
    Réponses: 76
    Dernier message: 05/08/2011, 09h28
  3. Voyage jusqu'à Proxima du Centaure
    Par Gabriel dans le forum Planètes et Exobiologie
    Réponses: 76
    Dernier message: 23/03/2011, 22h43
  4. Définition - Proxima du Centaure
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 22/09/2010, 23h06