Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

Mission nomade vs mission sédentaire




  1. #1
    Ruligs

    Mission nomade vs mission sédentaire

    Bonjour,

    Parmi les différents concepts qu'il m'a été donné de lire pour une mission habitée sur Mars, je constate que le déroulement est toujours semblable : on déploie les modules d'habitation, les serres, et le reste à un endroit donné et l'on se sert de cette base pour l'exploration des environs.

    Si cette configuration est adaptée à un séjour de quelques semaines sur la planète rouge, elle me semble plus problématique dans le cadre d'une mission de longue durée, p. ex. de plus d'un an. En effet les astronautes auront tôt fait de faire le tour des quelques hectares que l'autonomie de leur scaphandre leur permet d'explorer, et s'ils disposent d'un rover préssurisé pour couvrir de plus longues distances leur champ d'action sera néanmoins limité par le fait que la moitié de l'énergie (et des vivres) devra être dépensée pour rentrer à la base.

    C'est pourquoi je me demandais si le concept d'une mission nomade était envisageable. Les modules d'habitation et de travail seraient montés sur chenilles et tractés par une motrice, voire tous motorisés. Les avantages de ce système sont évidents : entre autres découvrir une variété beaucoup plus grande d'environnements martiens et déplacer la "caravane" en fonction de la "météo" et des saisons. Du côté des inconvénients je retiens : une moindre place pour déployer les serres et les paneaux solaires (quoique les déplacements pourraient se faire de nuit dans ce dernier cas). Et surtout le problème énergétique : si l'on imagine une motorisation fonctionnant au méthane + oxygène, il faudrait que la mission puisse compter sur un approvisionnement régulier en eau, ou alors que le circuit de combustion soit complètement fermé.

    Une configuration alternative serait de se déplacer par les airs grâce à un ou plusieurs dirigeables à hélium, mais là je crains que la taille du/des ballon(s) ne soit rédhibitoire

    Qu'en pensez-vous? Est-ce qu'une mission nomade vous paraît théoriquement envisageable? Est-ce qu'un tel concept a déjà été étudié? Ou bien est-ce que j'ai omis un paramêtre essentiel?

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Alfabidou

    Re : Mission nomade vs mission sédentaire

    salut ruligs

    j'y connait rien en conquête martien mais je pense que mission nomade demande bcp plus de logistique qu'une mission sedentaire, cela demande du materiel consequent ( motorisation des caravanes). le relief est un gros probleme car les autoroutes sont un peu en mauvais état là-bas (valles marineris est tre profond).
    par contre je trouve ton idée interessante et mérite un approffondissement.

    A+
    alfa

  4. #3
    jean-robert

    Re : Mission nomade vs mission sédentaire

    Bonjour,

    Je en crois pas qu'une telle solution soit envisageable. Il suffit de s'imaginer le système de locomotion qui serais nécessaire pour déplacer les unité de logement et les labos. Il faudrais trouver le moyen d'expédier sur Mars les énorme chenilettes nécessaire et un moteur fonctionnant au nucléaire serais nécessaire parce que méthane+oxygène il faudrais en disposer d'une quantité suffisante pour effectuer des déplacements qui en vaille la peine...

    Nous n'aurons pas le choix je pense! Ce sera une mission sédentaire, mais avec un véhicule genre roover fonctionnant avec un moteur nucléaire, permettant des vitesses de pointes et une autonomie supérieur à ce qui est actuellement prévu.

    Mais en fait, tout est possible! Ont ne peux savoir qu'elles seront les solutions qui seront adopter par les décideur...
    La recherche de l'absolue conduit à l'absolue de la recherche!


  5. #4
    Argyre

    Re : Mission nomade vs mission sédentaire

    Citation Envoyé par jean-robert Voir le message
    Bonjour,

    Je en crois pas qu'une telle solution soit envisageable. Il suffit de s'imaginer le système de locomotion qui serais nécessaire pour déplacer les unité de logement et les labos.
    Bonjour,
    Oui, effectivement. Il est très difficile de déplacer un module de 50 tonnes sur un terrain accidenté. Selon les études de la Mars Society dans le nord canadien et dans l'UTah, où ils ont simulé la vie dans une base martienne, même les gros rovers pressurisés sont parfois inopérants sur certains terrains, alors que des petits quads, beaucoup plus maniables, peuvent passer, ou être remorqués/portés sur quelques mètres.
    Le problème des limites exploratoires est en effet difficile à résoudre. En ce qui concerne les rovers pressurisés, leur limite n'est pas si importante que cela. L'oxygène, l'eau, la nourriture et le carburant ne sont pas très lourds ni encombrants, on peut donc espérer faire des voyages de plusieurs semaines. Mais il y a cependant une autre contrainte, beaucoup plus compliquée à prendre en compte : en cas de panne du rover, on fait quoi s'il est à 100 km de la base ?
    Pour rappel, les astronautes qui ont exploré la Lune avec un petit véhicule avait pour consigne de ne pas trop s'éloigner de la base, de sorte qu'ils devaient pouvoir rentrer en marchant en cas de panne ...
    Pour Mars, on risque d'avoir le même type de contrainte !
    Pour pallier à ce problème, une première idée est d'emporter un 2ème rover pressurisé, ou éventuellement un petit véhicule de secours sur le toit du 1er. On peut également penser à des rovers non pressurisés.
    Une autre idée est d'amener 2 modules habités espacés d'une centaine de km l'un de l'autre.
    Encore une autre idée, on peut tenter d'installer des petits habitats gonflables tous les 20 km pour servir de relais de secours.
    De plus, pour gagner du temps et donc de la distance, on peut aussi aplanir le terrain et le rendre plus roulant, ce qui permettrait à des rovers non pressurisés de faire une cinquantaine de km en 2 heures par exemple, pour aller chercher les astronautes du rover en panne.

    Cordialement,
    Argyre

  6. #5
    Ruligs

    Re : Mission nomade vs mission sédentaire

    Citation Envoyé par jean-robert Voir le message
    Il faudrais trouver le moyen d'expédier sur Mars les énorme chenilettes nécessaire et un moteur fonctionnant au nucléaire serais nécessaire parce que méthane+oxygène il faudrais en disposer d'une quantité suffisante pour effectuer des déplacements qui en vaille la peine...
    Le méthane et l'oxygène peuvent être produit sur place à partir du CO2 atmosphérique si l'on dispose d'eau.

    Citation Envoyé par Argyre
    Le problème des limites exploratoires est en effet difficile à résoudre. En ce qui concerne les rovers pressurisés, leur limite n'est pas si importante que cela. L'oxygène, l'eau, la nourriture et le carburant ne sont pas très lourds ni encombrants, on peut donc espérer faire des voyages de plusieurs semaines. Mais il y a cependant une autre contrainte, beaucoup plus compliquée à prendre en compte : en cas de panne du rover, on fait quoi s'il est à 100 km de la base ?
    Si un rover peut le faire, pourquoi ne pas imaginer une mission exclusivement composée de véhicules pressurisés? Cela résoudrait le problème de l'éloignement de la base. Tu parles de poids, mais on doit pouvoir descendre sous les 50t pour un véhicule pressurisé, non? (je me rends pas bien compte) Et puis la gravité trois fois moindre aide.

    Un autre argument : au niveau psychologique il sera plus bénéfique pour l'équipage de vivre dans un environnement toujours changeant que de passer 18 mois dans le même coin de désert.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    invite765732342432
    Invité

    Re : Mission nomade vs mission sédentaire

    Citation Envoyé par Ruligs Voir le message
    Un autre argument : au niveau psychologique il sera plus bénéfique pour l'équipage de vivre dans un environnement toujours changeant que de passer 18 mois dans le même coin de désert.
    Euh... environnement toujours changeant, certes, mais toujours un coin de désert...
    Honnêtement, je crois que le gros problème est justement d'être dans le désert. Après, que l'on change de place, je ne suis pas sûr que ça soit si bénéfique que ça. (Mais j'ai dans la tête le préjugé que tous les paysages martiens se ressemblent plus où moins et qu'une fois qu'on a vu un désert de sable et un désert de pierre, on n'est plus tellement surpris)

    En parlant psychologie, je pense qu'il vaut mieux du sédentaire. Car qui dit mobile, dit forcément habitat plus petit.

  9. #7
    Ruligs

    Re : Mission nomade vs mission sédentaire

    Pour le désert : oui certes mais sur Mars on envoie des géologues, des exobiologistes, etc., et pas des touristes, donc a priori ils auront de quoi s'occuper pendant leur longues journées. Et puis l'intérêt de la mission étant principalement scientifique le but est quand même de ramener le plus d'échantillons et de relevés possible.

    Pour l'espace habitable : c'est vrai mais là encore le confort n'est peut-être pas ce que recherche la poignée de passionnés triés sur le volet qui participera à cette aventure. Il y a bien des gens qui vivent à l'année en caravane ou bien dans un sous-marin nucléaire. Donc est-ce que les quelques mètres cube en plus ou en moins feront vraiment la différence?

  10. Publicité
  11. #8
    invite765732342432
    Invité

    Re : Mission nomade vs mission sédentaire

    Citation Envoyé par Ruligs Voir le message
    Il y a bien des gens qui vivent à l'année en caravane ou bien dans un sous-marin nucléaire. Donc est-ce que les quelques mètres cube en plus ou en moins feront vraiment la différence?
    Dans ce cas, le fait qu'ils se déplacent ou non ne doit pas avoir un gros impact psychologique non plus...

  12. #9
    Ruligs

    Re : Mission nomade vs mission sédentaire

    Citation Envoyé par Faith
    Dans ce cas, le fait qu'ils se déplacent ou non ne doit pas avoir un gros impact psychologique non plus...
    Ben s'ils ont déjà retourné plusieurs fois tous les caillous des environs et qu'au loin ils voient la silhouette d'Olympus Mons qui les nargue ça peut être délétère quand même

  13. #10
    jean-robert

    Re : Mission nomade vs mission sédentaire

    Citation Envoyé par Ruligs Voir le message
    Le méthane et l'oxygène peuvent être produit sur place à partir du CO2 atmosphérique si l'on dispose d'eau.
    Justement il faut en avoir de l'eau ce qui n'est pas évident du tout. Si nous devons l'amener avec nous, il va falloir l'utiliser pour faire du carburant mais pour le retour et non pas pour se promener lol!

    Citation Envoyé par Ruligs Voir le message
    Tu parles de poids, mais on doit pouvoir descendre sous les 50t pour un véhicule pressurisé, non? (je me rends pas bien compte) Et puis la gravité trois fois moindre aide.
    Il ne faut pas oublier que tout ce poids doit être aracher à la gravité terrestre au départ. Sur mars certe, la question de poids n'est pas aussi importante, mais ici il faut penser que placer en orbite 50t c'est pas rien,... et ont parle déja d'expédier 2 roovers + les habitation + les labos + les vivres + l'eau,... Ça en fait ça du tonnage !

    Citation Envoyé par Ruligs Voir le message
    Un autre argument : au niveau psychologique il sera plus bénéfique pour l'équipage de vivre dans un environnement toujours changeant que de passer 18 mois dans le même coin de désert.
    Retourner des roche est une chose et les analyser en est une autre. Au surplus, ces équipages seront amener à effectuer bon nombre d'expériences et de tests dépassant le cadre d'études géologiques. 18 mois ce seras très peu considérant la cédule de travail et de tests qui est prévisible. L'instalaltion de la mico-usige de fabrication de carbiurant est une priorité ici et le tout prendra facilement 3 voir 4 mois à l'install. La mise en place de panneaux solaire doit être tester pour connaître le rendement d'une telle installation énergétique, l'utilisation et la maintenance des équipement du à la poussière environnante sera une priorité de tous les jours,...

    Non! 18 mois ce sera très peu et le fait de demeurer à la même place n'aura que peu d'impact à mon sens. Une expédition peu êttre envisager, certe. Mais les premières mission habité ne pourront surement pas capitaliser la dessus pour acquérir de l'infos supplémentaire... Comme le dit Faith, un désert reste un désert. Qu'il soit fait de roche, de sable ou des deux, ça reste un désert.
    La recherche de l'absolue conduit à l'absolue de la recherche!

Discussions similaires

  1. Mission impossible...
    Par invite78632345678 dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 3
    Dernier message: 10/01/2007, 21h57
  2. Mission
    Par MagStellon dans le forum Astronomie et Astrophysique
    Réponses: 1
    Dernier message: 27/12/2005, 10h52
  3. Mission
    Par MagStellon dans le forum Astronomie et Astrophysique
    Réponses: 0
    Dernier message: 23/12/2005, 10h02
  4. Mission de l'ESA
    Par vanos dans le forum Astronautique
    Réponses: 1
    Dernier message: 12/12/2004, 11h15
  5. mission internationale
    Par ciryll dans le forum [Jan]: Dialoguez avec Richard Heidmann
    Réponses: 1
    Dernier message: 19/01/2004, 09h29