Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 20 sur 20

57ème IAC



  1. #1
    Argyre

    57ème IAC


    ------

    Bonjour,

    Le 57ème congrès "International Astronautical Congress" aura lieu du 2 au 6 octobre à Valencia, Espagne.
    Le programme complet est disponible ici :
    http://www.iac2006.com/call_for_papers.asp?sm=3_3
    Téléchargez le pdf et allez à la page 29 pour trouver le programme complet.
    Il y aura plusieurs sessions consacrées à Mars.
    Je note surtout pour ma part la sessions A5.1 intitulée :
    "Strategies to Establish Lunar and Mars Colonies"
    Comme quoi les scientifiques envisagent déjà sérieusement la colonisation !

    Cordialement,
    Argyre

    ps : je vais au congrès, je pourrais donc vous donner des nouvelles dans 10 jours. Et si quelqu'un du forum veut me contacter là-bas, il n'a qu'à laisser un mot pour "Argyre" au tableau d'informations ...

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    DonPanic

    Re : 57ème IAC

    Salut
    Citation Envoyé par Argyre
    Je note surtout pour ma part la sessions A5.1 intitulée :
    "Strategies to Establish Lunar and Mars Colonies"
    Comme quoi les scientifiques envisagent déjà sérieusement la colonisation !
    Ben ouais, t'as le gratin de l'industrie astronautique, tu ne voudrais quand même pas qu'ils disent que la conquête spatiale, c'est nul
    Autant se tirer dans le pied

  4. #3
    wizz

    Re : 57ème IAC

    C'est comme pour les bagnoles...
    Ford, GM et autres au salon automobile de Paris actuellement ne vont pas dire que la bagnole est nuisible pour l'environnement, pour la planète, et que le citoyen fera mieux de ne pas acheter de voiture et de privilégier le transport en commun...

  5. #4
    Bastien14

    Re : 57ème IAC

    Salut!
    La colonisation de la lune est depuis pas mal de temps envisager il ny a pas longtemps j'ai vu un reportage a la tele d'un medecin français qui a réaliser une opération en apesenteurartificiel et quand il lui on donner la parole il a clairement dit qu'il était util de s'entrénai pour le jour ou il devrai effectuait des opération sur la lune!

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    DonPanic

    Re : 57ème IAC

    L O

    Citation Envoyé par Bastien14
    La colonisation de la lune est depuis pas mal de temps envisager il ny a pas longtemps j'ai vu un reportage a la tele d'un medecin français qui a réaliser une opération en apesenteurartificiel et quand il lui on donner la parole il a clairement dit qu'il était util de s'entrénai pour le jour ou il devrai effectuait des opération sur la lune!
    Faut faire gaffe à ce qu'on entend par colonisation, s'il s'agit, comme je le crois, d'établir des stations permanentes, avec du personnel en rotation comme sur nos bases antartiques, ou l'établissement permanent d'humains qui y vivraient et s'y reproduiraient.
    Il me semble qu'on ne peut pas vivre quelques années sur une base lunaire ou martienne sans qu'il y ait des conséquenses osseuses et atrophies musculaires à moins de trimbaler en permanence des charges destinées à équivaloir sur place le poids sur Terre.
    Dernière modification par DonPanic ; 30/09/2006 à 11h37.

  8. #6
    Bastien14

    Re : 57ème IAC

    oui c'est un possibilité! j'ai du me tromper!!!

    ba alors tien nous au courrant!!

  9. Publicité
  10. #7
    Argyre

    Re : 57ème IAC

    Citation Envoyé par DonPanic Voir le message
    Il me semble qu'on ne peut pas vivre quelques années sur une base lunaire ou martienne sans qu'il y ait des conséquenses osseuses et atrophies musculaires
    Bonjour DonPanic,
    Je pense que tu te trompes : depuis le temps que je me renseigne sur le sujet, je n'ai vu encore aucun article scientifique qui suggère qu'il y aurait de tels problèmes.
    Si tu as une référence à donner, je serais heureux de la connaître.
    Cordialement,
    Argyre

  11. #8
    Nosferatu666


  12. #9
    DonPanic

    Re : 57ème IAC

    'lut
    Citation Envoyé par Argyre
    Je pense que tu te trompes : depuis le temps que je me renseigne sur le sujet, je n'ai vu encore aucun article scientifique qui suggère qu'il y aurait de tels problèmes.
    Faut toujours faire les calculs d'abord et penser ensuite que l'autre se trompe
    Les références que j'ai, c'est le calcul, sur Mars, un homme de 75 kg pèse 28 kilos
    sur la Lune, un homme de 75 kg ne pèse plus que 12 kilos, et donc sans exercices et port de masses compensatrices, en dehors des raids en scaphandre à l'extérieur des modules résidentiels, il y aura atrophie musculaire.

    Je ne parle évidemment pas des éventuels rejetons locaux...

    Quand à trouver la moindre information du genre sur des sites pro colonisation martienne, faut pas espérer, il y a des sujets qu'il vaut mieux passer sous silence, ils ne vont pas jusqu'à imaginer qu'un humain né sur Mars ne le sera plus tout à fait, qu'il y aura modifications physiologiques à l'environnement, ils s'y croient déjà à coloniser Mars comme les Américains l'Oklahoma et youpi

  13. #10
    Argyre

    Re : 57ème IAC

    Citation Envoyé par DonPanic Voir le message
    'lut

    Faut toujours faire les calculs d'abord et penser ensuite que l'autre se trompe
    Les références que j'ai, c'est le calcul, sur Mars, un homme de 75 kg pèse 28 kilos
    sur la Lune, un homme de 75 kg ne pèse plus que 12 kilos, et donc sans exercices et port de masses compensatrices, en dehors des raids en scaphandre à l'extérieur des modules résidentiels, il y aura atrophie musculaire.
    Bonjour DonPanic,

    Si tu veux faire des calculs, commence par utiliser la bonne unité ! Un muscle exerce une force, il ne faut donc pas se référer à la masse, mais au poids !
    Maintenant, tu prends 2 personnes, 1 sur Terre qui travaille dans un bureau et 1 sur Mars qui fait de la géologie.
    La 1ère a ses jambes allongées sous la table 90% du temps de la journée et celles-ci exercent une force opposée au poids du corps environ 1 heure par jour.
    Le martien, lui, marche environ 5 heures par jour, durée pendant laquelle il subit le poids de son corps ... et même parfois le poids de son scaphandre.
    Comme chacun sait, l'énergie dépensée est proportionnelle à la force employée et à la durée de l'effort.
    Même avec un poids 3 fois plus faible de son corps (et à masse égale), les muscles de ses jambes travaillent (au sens physique) donc plus que les muscles du sédentaire terrien !
    Et je ne parle même pas des muscles des bras qui ne supportent généralement pas le poids du corps.

    Tout ça pour conclure que le terme atrophie n'est pas seulement excessif, il me parait tout simplement inapproprié.

    Cordialement,
    Argyre

    ps : De plus, à l'IAF, j'ai assisté à une conférence où de nouveaux résultats expérimentaux montrent que passer 1 heure dans un système rotatif créant une force centrifuge d'environ 1G pour les pieds permettait de s'affranchir des problèmes de décalcification observés en apesanteur.
    Si on reste 24h/24 avec 1/3G, on peut donc espérer qu'il n'y aura pas non plus de problème de décalcification.
    Je peux retrouver les réfs pour ceux que ça intéresse.

  14. #11
    DonPanic

    Re : 57ème IAC

    salut
    Citation Envoyé par Argyre
    Tout ça pour conclure que le terme atrophie n'est pas seulement excessif, il me parait tout simplement inapproprié.
    Est inappropiée à tes yeux toute réflexion sur les problèmes que se posent la colonisation spatiale, je sais.

    Citation Envoyé par Argyre
    Si tu veux faire des calculs, commence par utiliser la bonne unité ! Un muscle exerce une force, il ne faut donc pas se référer à la masse, mais au poids !
    C'est exactement le contraire, tu t'emmêles les pinceaux en voulant me faire la leçon, un peu de concentration de ta part serait la bienvenue

    Citation Envoyé par Argyre
    Le martien, lui, marche environ 5 heures par jour, durée pendant laquelle il subit le poids de son corps ... et même parfois le poids de son scaphandre.
    On n'a pas encore vraiment mis au point les scaphandres protégeant des rayonnements ionisants qui arrosent Mars que déjà tu y exposes les malheureux "martiens"-cobayes 5 heures par jour
    Dernière modification par DonPanic ; 19/10/2006 à 16h43.

  15. #12
    wizz

    Re : 57ème IAC

    Posté par Argyre
    Le martien, lui, marche environ 5 heures par jour, durée pendant laquelle il subit le poids de son corps ... et même parfois le poids de son scaphandre.
    Citation Envoyé par DonPanic Voir le message
    On n'a pas encore vraiment mis au point les scaphandres protégeant des rayonnements ionisants qui arrosent Mars que déjà tu y exposes les malheureux "martiens"-cobayes 5 heures par jour
    j'ai enfin compris ce qu'il voulait dire par sacrifice pour l'humanité dans l'autre topic (fermé)

    Et c'est pour ça que nous devons tous serrer la ceinture pour que d'autres soient "cuits au micro onde" sur Mars

  16. Publicité
  17. #13
    Argyre

    Re : 57ème IAC

    Citation Envoyé par DonPanic Voir le message
    On n'a pas encore vraiment mis au point les scaphandres protégeant des rayonnements ionisants qui arrosent Mars que déjà tu y exposes les malheureux "martiens"-cobayes 5 heures par jour
    Prière de reprendre les propos d'autrui sans les déformer !
    Relis mon poste, j'ai écris que parfois ils allaient en extérieur avec un scaphandre. 5 heures, c'est la durée totale journalière estimée pendant laquelle ils restent debouts, que ce soit à l'intérieur ou à l'extérieur de l'habitat.

  18. #14
    DonPanic

    Re : 57ème IAC

    Salut
    Citation Envoyé par Argyre
    Prière de reprendre les propos d'autrui sans les déformer !
    Relis mon poste, j'ai écris que parfois ils allaient en extérieur avec un scaphandre. 5 heures, c'est la durée totale journalière estimée pendant laquelle ils restent debouts, que ce soit à l'intérieur ou à l'extérieur de l'habitat.
    Il faut se mouvoir, rester debout ne suffit pas, là, c'est le poids qui intervient, pas la masse. Il faut observer les séquences filmées sur la Lune où les astronautes manquent de tomber, surpris par l'inertie, et sont obligés de marcher les pieds écartés pour être bien campés.

    Dans un espace qui sera très restreint au départ, il y aura plein d'expériences où c'est l'usage d'être assis prendre des notes au clavier ou par écrit, et où le coeur s'adaptera à la position stationnaire.

    Ici, sur notre bonne vieille Terre, il n'est que de rester un moment accroupi et de se relever brusquement pour que parfois, il y ait malaise, le bref instant où le cerveau est mal irrigué. Il s'agit d'accélération, d'inertie, et donc de masse, pas de poids, ce avec un organisme qui tendra à s'adapter au poids plus qu'à la masse.

    Ce que j'ai dit, c'est qu'il faudra aux explorateurs s'astreindre à porter des masses compensatrices et faire des exercices sous peine d'atrophie, comme d'habitude, au lieu de convenir des problèmes, ton attitude est de les minimiser à outrance, voire les nier, comme ne pas prévoir que les sorties hors la protection antirayonnements des modules d'habitation ou des habitacles des engins de déplacement seront aussi rares que faire se peut, limitées au strictement indispensable, leur quotidienneté est tout à fait improbable.

  19. #15
    wizz

    Re : 57ème IAC

    Citation Envoyé par Argyre Voir le message
    Prière de reprendre les propos d'autrui sans les déformer !
    Et il y en a qui sont très bien placé pour le savoir....

    Tu devrais l'appliquer à toi même pour commencer !!!

  20. #16
    ABN84

    Re : 57ème IAC

    bonsoir,
    ca sent le moisi tout ca mais possons.
    sur mars, il n'y a pas de magnetosphere (je le vois deja refutant ceci). ok, y en a une mais insignifiante et tres instable. quel materiau miracle preconisez vous pour proteger les "colons" du vent solaire? meme le plomb finit par ceder à long terme.
    Don et Agry, vous avez fait tous deux à juste titre la remarque concernant l'atrophie musculaire et et la degradation des os. et le resultat n'en est que doublement dramatique: le manque de gravité, deteriore les os, le manque d'activité physique(1) engendre l'atrophie musculaire. et ce ne sont pas les soit disant 5H de marche qui vont y changer qqch. d'autre part, l'effet de mars aussi devastateur soit il n'est rien comparé aux 6 mois d'apesanteur.

    seule possibilité de colonisation de mars: mutation genetique de l'etre humain pour supporter:
    1/3 g
    atmosphere CO2
    pression atmospherique faible
    300° au soleil -300° à l'ombre
    irradiation continue

    nous en parlerons quand on aura metrisé la genetique, ok?

    (1) activité intense de 45 min d'affilé (sur terre) => faire la coorellation pour mars

    PS: la marche est meme contre indiquée => artrite precoce
    Dernière modification par ABN84 ; 20/10/2006 à 22h30.
    "Engineering is the art of making what you want from what you get"

  21. #17
    Ironpulse

    Re : 57ème IAC

    Hello !
    Je suis d'accord que l'abscence de gravité, ou la micro gravité sont très prejudiciables a la santé des équipages pendant une durée aussi longue mais ... en fait ça signifie qu'il va falloir recréer une gravité correcte dans l'engin, au moins pendant les voyages aller / retour.
    Ca n'est pas impossible de construire un vaisseau en rotation dans le style de celui de 2001 ... sauf qu'il faudrait obligatoirement l'assembler dans l'espace.
    Mais en tout cas, c'est a notre portée technologique, même si c'est très cher.

    Et de toute façon, on n'échappe pas au fait que sur Mars, on ne pourra pas recréer une gravité artificielle identique a celle présente sur terre.
    Mais 8 mois a 1/3 de la gravité terrestre, ça sera supportable par les organismes humains.
    Alors qu'il est clair que si on a 8 mois a 0G + 8 mois a 0.3G + 8 mois a 0G, là ça ne passe plus, humain kaput
    Et même s'ils survivent au voyage (ce qui est fort probable ... si on exclut les problèmes de radiation cosmique et solaire), il risquent de mourir a l'arrivée sur terre a cause des effets de L'hypotension orthostatique. (cf les liens de nostfératu666)

    Mais le principal problème que j'imagines de ma fenêtre, c'est lorsque l'équipage va regagner un vaisseau configuré a 1G en venant de 8 mois a 0.3G.
    Alors la ... bobo, ils risquent de morfler sévère.
    Au moins autant que les actuels cosmonautes qui font de long séjour dans l'espace.
    Et quand on voit l'état dans lequel il sont à leur retour sur Terre apres des vols de "seulement" quelques mois : incapable de se remettre debout avant plusieurs jours, avec des problèmes osseux et musculaires sévères ...
    On imagine ce qui va leur arriver avec des durées beaucoup plus longues, et en plus au fin fond de l'espace (donc sans support médical aussi pointu que sur terre) ...

    peut être la solution serait-elle de laisser du personnel a bord de l'engin en orbite martienne (et a 1G) afin de s'occuper de ceux qui reviennent de la surface planétaire.
    Une meilleure solution médicale mais bien plus compliquée techniquement serait que l'expedition emporte un orbiter capable de remonter a la station et d'en redescendre périodiquement.
    Dans ce cas la, le problème disparait tout simplement : tous les deux mois, on change d'équipe entre celle en orbite et celle a la surface de Mars.
    evidemment ... c'est un rêve.

    Mais pour conclure, je pense que le vaisseau en rotation avec 2 equipages (un qui descend sur mars et l'autre qui reste en orbite) constitue la solution la plus simple pour maintenir l'equipage a 1G pendant le voyage aller / retour sans avoir besoin d'inventer de nouveaux procédés, et pour recuperer les "martiens" dans les meilleures conditions quand il va falloir rentrer.

    C'est sûr que cette solution n'est pas la moins chère, mais elle est techniquement envisageable, et c'est la plus confortable pour l'équipage.
    Et même si ça implique de construire le vaisseau en orbite.

    Qu'en pensez-vous ?

  22. #18
    bartjsimpson

    Re : 57ème IAC

    Salut,

    un grand !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! !!!!

    théorie remarquable
    (dans 10 ans, manquera plus que la pratique, on compte sur toi... )

    ++
    bart

  23. Publicité
  24. #19
    Europa73

    Re : 57ème IAC

    Bonsoir et Joyeuses Fêtes à tous et à toutes

    A ce bon vieux Stanley Kubrick !!!

    http://www.space.com/sciencefiction/...ty_991216.html


    L'idée D'Iron Pulse de faire des rotations entre le vaisseau mère en orbite (en rotation) et la base est bonne mais il n'y aura peut être pas besoin de faire ces aller-retour qui présentent un risque notoire et une quantité de carburant supplémentaire.

    Nous ne savons pas encore quels seront les effets d'une telle entreprise sur notre corps pendant une durée aussi longue. Nos amis les souris sont là pour cela et la Nasa fait déjà des tests.

    Le système rotatif simulant 1 g de petite taille est la réponse au problème car il pourrait être embarqué à bord du vaisseau et on pourrait en installer un sur Mars.

    Rappellons nous cependant que pour simuler 1 g dans l'espace (0 g) il faut faire un tour complet dans la centrifugeuse en 2 secondes.
    Sur Mars environ 2,7 sec/tour, ce qui peut entraîner des problèmes tel que, vomissements, coordination moteur etc...

    http://www.space.com/businesstechnol...ty_041125.html

    http://hrf.jsc.nasa.gov/science/pmz.asp

    Sinon, mon idée pas cher à moi, serait de porter une combinaison lestée pour simuler l'effort Terrien une fois sur Mars.

    Et un petit lien récapitulatif des différentes façons de créer 1g :

    http://www.answers.com/topic/artificial-gravity

    Cordialement,
    Europa

  25. #20
    Argyre

    Re : 57ème IAC

    Citation Envoyé par Europa73 Voir le message
    Bonsoir et Joyeuses Fêtes à tous et à toutes
    Sinon, mon idée pas cher à moi, serait de porter une combinaison lestée pour simuler l'effort Terrien une fois sur Mars.
    Bonnes fêtes à toi aussi.

    Perso, je l'ai déjà dit et j'ai déjà donné les raisons, il n'y a AMHA aucun problème fondamental à rester sur Mars avec 1/3g.
    Avant de commencer à étudier des contremesures ou des systèmes permettant d'avoir 1G, il faudrait d'abord démontrer qu'il y aurait des problèmes avec 1/3g, non ?
    Quand au voyage vers Mars, c'est pareil, inutile de chercher à avoir 1g si 1/3g suffit.
    Le seul problème potentiel, c'est le retour final sur Terre, mais je ne crois pas que cela nécessitera autre chose que de l'assistance médicale pendant la semaine qui suit l'atterrissage.

    Cordialement,
    Argyre