Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Les découvertes et le hasard



  1. #1
    capricorne 59

    Les découvertes et le hasard


    ------

    bonjour à tous,
    j'aimerais poser une question à ceux qui font des fouilles paléontologique,et, archéologique: est-ce que les dévouvertes que vous faites sont due à chaque fois au hasard?

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    hb

    Re : les découvertes

    Pas facile de répondre dans la mesure où c'est à la fois oui et non.
    Outre les aspects légaux habituels liés aux autorisations administratives (aval du SRA et des propriétaires), on ne prospecte pas où on veut quand on veut pour le répérage des sites. D'abord, on agit en fonction d'une problématique préétablie sur un territoire donné. Ensuite, au bout de plusieurs années d'investigation sur un même terroir, on finit par percevoir des dynamiques dans le peuplement et l'occupation du sol selon les périodes, ce qui fait que l'on reconnait petit à petit des zones où il y a une forte probabilité d'identifier des sites.
    Ainsi, pour un sujet que je connais bien, celui des chasseurs-cueilleurs dans les landes de Gascogne : je sais que pour repérer des campements, je peux me limiter à une bande de 100 mètres de part et d'autre des cours d'eau; pour les zones de chasse ou de campement très provisoire, un rayon de 50 mètres autour des lagunes (mares d'eau douce de 10m à 100 mètres de diamètre, généralement circulaires et peu profondes) suffira. Pour l'age du Bronze, nous avons selon les terroirs, deux types d'installations, soit en bord de cours d'eau, toujours à moins de 100 mètres des rives, soit en bord de lagune mais parfois plus éloignées que ne l'étaient les haltes de chasse du méso/néo ancien. Au Premier Age du fer, par contre, la fréquentation des lagunes est absente semble-t-il, seuls les abords des vallées bien drainées étant privilégiés. Inutile de continuer avec les périodes historiques, mais d'autres dynamiques leurs sont inhérentes. Donc, au regard de ces constatations, nous pouvons dans un premier temps nous focaliser sur une partie du territoire de recherche. Mais, dans un deuxième temps, nous étendons aussi nos prospections aux zones que l'on pourrait qualifier de moins sensibles, au cas où et c'est parfois payant : il faut toujours se méfier des apparents déterminismes du peuplement. Etant le plus souvent des pionniers dans les villages sur lesquels nous travaillons, nous sommes assez peu amenés à nous baser sur l'existence de découvertes plus anciennes. Mais dans d'autres régions, on peut aussi fonctionner par rayonnement autour de sites préexistants (qui pour comprendre le rayonnement paroissial au bas Moyen Age, qui pour cerner la pars rustica d'une villa). Ce n'est pas notre cas; nous nous adaptons tous aux conditions de nos terrains.
    cordialement,

    Hervé.

  4. #3
    capricorne 59

    Re : les découvertes

    salut hervé,
    je te remerci pour ta réponse.
    cordialement.

  5. #4
    Mahata

    Re : les découvertes

    Bonjour !

    Les découvertes archéologiques peuvent aussi être dues aux grands travaux (urbains, voirie, lignes de chemin de fer). Lorsque de tels projets sont menés, il est obligatoire pour les entreprises d'autoriser l'intervention des archéologues de l'inrap (institut nationale de recherches archéologiques préventives) ou d'organismes privés ayant les mêmes compétences. L'espace qui sera modifié par les travaux sera donc d'abord analysé par une série de sondages diagnostics destinés à révéler la présence de sites archéologiques. Si les sondages sont positifs, différentes autorités compétences statueront sur l'utilité de fouiller le ou les sites découverts. Tous les sites ne sont donc pas fouillés, faute de temps, de moyens : seuls les sites considérés comme importants pour la recherche seront donc étudiés.
    Bien évidemment, selon les types de travaux, on peut savoir par avance que l'on tombera sur des vestiges (fouilles des grandes villes comme celles récemment menées à Bordeaux) mais cela n'empêche pas la phase de sondage : cette dernière peut alors apporter des information sur la densité des vestiges selon la zone du site voire même identifier des structures (quartiers de bronziers...). Mais parfois le hasard fait bien les choses et des sites non connus et non répertoriés sont ainsi découverts : ce fut le cas très récemment à Marmande, où une ferme gauloise a ainsi été mise au jour.
    Bref, tout cela est très variable et dépend du cadre dans lequel tu évolues : cadre préventif, cadre bénévole avec axes de recherches...

    Cordialement
    "Il y a des hommes dont il est glorieux d'être haï." Denis Diderot

  6. A voir en vidéo sur Futura

Discussions similaires

  1. Les découvertes de particules au LHC
    Par jojo17 dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 19/09/2008, 08h49
  2. Culture G sur les découvertes
    Par Sevanleboss dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 9
    Dernier message: 07/09/2007, 18h44
  3. Les maths sont-elles découvertes ou inventées ?
    Par reno84 dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 48
    Dernier message: 16/08/2007, 19h26
  4. Question : les découvertes majeures récentes en biologie ?
    Par Fulcanelli dans le forum Biologie
    Réponses: 39
    Dernier message: 01/11/2005, 16h45