Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 31

Construction des pyramides lisses.



  1. #1
    cheops-khoufou

    Construction des pyramides lisses.


    ------

    Bonjour
    Je souhaiterais solliciter l'avis des experts du forum au sujet de mon étude sur la construction des pyramides lisses.
    En voici un bref résumé:
    La façon la plus économique pour construire une pyramide à degrés ainsi que la structure interne à degrés d'une pyramide lisse consiste à utiliser des plans inclinés latéraux (rampes), disposés en zigzag sur chaque gradin. C'est une technique préconisée par l'égyptologue et architecte Allemand Uvo HÖLSCHER.
    A ce stade, nous devons nous poser cette question:
    Que manque-t'il à cette structure à degrés pour la transformer en pyramide lisse ?
    Il manque une maçonnerie complémentaire biseautée.
    Des plans inclinés, disposés sur chaque gradin et orientés en direction du centre de la pyramide, conviendraient parfaitement.
    Or, le volume de ces plans inclinés est identique à celui des rampes qui sont utilisées pour construire la structure interne à degrés. En effet, il est défini par la formule: Longueur x largeur x hauteur / 2, des valeurs qui sont identiques dans ces deux cas de figure.
    L'idée est donc de construire la structure interne à degrés des pyramides lisses en utilisant des rampes en pierres (plutôt qu'en briques) puis à déplacer une partie des pierres pour transformer les rampes en maçonnerie complémentaire et la structure interne à degrés en pyramide lisse.

    - Un résumé illustré est disponible ici: [URL]
    - J'ai réalisé une présentation powerpoint qui explique l'ensemble cette méthode de façon détaillée et conviviale.
    Vous pouvez la télécharger ici [URL]
    - Pour profiter de l'ensemble des fonctionnalités de cette présentation, vous devez disposer d'une version récente de la visionneuse powerpoint. Elle est disponible ici: [URL]
    Merci

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    cheops-khoufou

    Re : Construction des pyramides lisses.

    Personne ne souhaite donner son avis !?

  4. #3
    xxxxxxxx

    Re : Construction des pyramides lisses.

    Citation Envoyé par cheops-khoufou Voir le message
    Personne ne souhaite donner son avis !?
    bonjour

    je ne suis pas expert en archéologie, mais ayant pratiqué la maçonnerie, je trouve que le travail de réflexion est loin d'être idiot pour ce que cette méthode apporte en gain de temps et de travail au moment de la contruction.

    cordialement

  5. #4
    cheops-khoufou

    Re : Construction des pyramides lisses.

    Citation Envoyé par xxxxxxxx Voir le message
    bonjour
    je ne suis pas expert en archéologie, mais ayant pratiqué la maçonnerie, je trouve que le travail de réflexion est loin d'être idiot pour ce que cette méthode apporte en gain de temps et de travail au moment de la contruction.
    cordialement
    Je te remercie d'avoir pris le temps d'étudier ma proposition et de m'avoir fait part de tes impressions.
    Il est vrai que cette méthode "rampiste" est très économique.
    Georges GOYON préconise l'usage de rampes enveloppantes qui présentent l’intérêt d'être moins consommatrice en briques crues que la rampe droite.
    Sa proposition nécessite néanmoins la fabrication / acheminement / démontage / évacuation / stockage / réutilisation de 400.000 m3 de briques.
    Mon hypothèse nécessite quand même l'emploi de briques pour lisser les rampes maçonnées, mais par rapport à la proposition de G.GOYON, j'en utilise 10 fois moins et l'ensemble est infiniment plus solide.
    Merci.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    cheops-khoufou

    Re : Construction des pyramides lisses.

    Bonjour.
    Ci-joint, trois animations qui résument ma méthode: (quand l'image disparaît, observez l'animation suivante)
    Construction de la structure interne à degrés à l'aide de rampes latérales faites en maçonnerie et complétées par des briques pour les lisser:

    images supprimées.

    Les animations ci-dessus sont à l'échelle de la pyramide de Mykérinos.
    Pour Khéops, la largeur des rampes est d'environ 12 m.
    Merci de me donner votre avis.
    Dernière modification par JPL ; 24/08/2011 à 22h29.

  8. #6
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Construction des pyramides lisses.

    Désolé mais nous n'acceptons pas d'images postées sur un serveur externe. Il faut les mettre en pièces jointes ou se borner à mettre un lien vers la page web correspondante.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  9. Publicité
  10. #7
    Rome135

    Re : Construction des pyramides lisses.

    Il n'y a pas une théorie sortit par un français sur la possibilité que les pyramides ont été construites en utilisant des rampes internes ?
    Il me semble avoir vu un reportage (peu objectif j'en conviens) sur sa théorie.
    En avez-vous entendu parlé ?

  11. #8
    Tryss

    Re : Construction des pyramides lisses.

    Ça me semble, à première vue, une méthode plausible et efficace...

    Maintenant, a moins d'avoir des preuves archéologiques, ça ne reste malheureusement que de la spéculation.

  12. #9
    xxxxxxxx

    Re : Construction des pyramides lisses.

    Citation Envoyé par Tryss Voir le message
    Ça me semble, à première vue, une méthode plausible et efficace...

    Maintenant, a moins d'avoir des preuves archéologiques, ça ne reste malheureusement que de la spéculation.
    bonjour Tryss

    j'ai du mal a discener si tu parles du reportage où de ce qui est proposé ici. si tu acceptais de m'éclairer

    merci par avance si tu acceptes

    cordialement

  13. #10
    cheops-khoufou

    Re : Construction des pyramides lisses.

    Bonjour Rome 135 et Tryss,
    Il ne m'appartiens pas de juger la théorie de J.P HOUDIN qui exploite l'idée des rampes internes. Comme l'évoque Tryss, il faut des preuves archéologiques pour valider une hypothèse et, pour l'instant, JPH n'en a aucune.
    L'intérêt de la mienne est qu'elle est très facilement vérifiable puisqu'il suffit de mesurer certains blocs pour vérifier s'ils ont 2 dimensions communes.

  14. #11
    Tryss

    Re : Construction des pyramides lisses.

    Citation Envoyé par xxxxxxxx Voir le message
    bonjour Tryss

    j'ai du mal a discener si tu parles du reportage où de ce qui est proposé ici. si tu acceptais de m'éclairer

    merci par avance si tu acceptes

    cordialement
    Je parlais de ce qui est proposé ici.

    Je ne fais que rappeler que ça n'est pas parce qu'une hypothèse de construction est ingénieuse et efficace, que c'est celle que les égyptiens ont choisis.

    D’ailleurs il est possible que les égyptiens n'aient pas choisis la meilleure méthode à leur disposition

    Concernant l'hypothèse de la rampe interne, elle me semble un peu trop compliquée. Par contre, au niveau des preuves archéologiques, il me semble que c'est plus parce qu'il n'a pas eu l'autorisation d'en chercher plutôt qu'il n'ai rien trouvé.

    L'intérêt de la mienne est qu'elle est très facilement vérifiable puisqu'il suffit de mesurer certains blocs pour vérifier s'ils ont 2 dimensions communes.
    Pour moi, ça ne suffira pas à prouver entièrement l'hypothèse. A la rendre plus probable par contre, sans aucun doute

  15. #12
    cheops-khoufou

    Re : Construction des pyramides lisses.

    Citation Envoyé par Tryss Voir le message
    Je parlais de ce qui est proposé ici.
    Je ne fais que rappeler que ça n'est pas parce qu'une hypothèse de construction est ingénieuse et efficace, que c'est celle que les égyptiens ont choisis.
    D’ailleurs il est possible que les égyptiens n'aient pas choisis la meilleure méthode à leur disposition.
    Je suis bien d'accord avec toi. Dans mon exposé, je qualifie mon hypothèse de "méthode à l'arrache". Je considère, en effet, que si c'est bien ma méthode qu'ils ont empolyé, leur démarche me déçoit un peu car j'ai longtemps cru à un procédé très méthodique et organisé, ce qui est loin d'être le cas ici.
    Citation Envoyé par Tryss Voir le message
    Pour moi, ça ne suffira pas à prouver entièrement l'hypothèse. A la rendre plus probable par contre, sans aucun doute
    Le but de ces mesures est de contrôler si des blocs (à titre d'exemple) de la 10° assise ont été déplacés vers la 1°, de la 9° vers la 2° etc.
    Si c'est le cas, on devrait trouver dans la 1° assise des blocs qui ont une dimension qui correspond à l'épaisseur de la 10°, dans la 2° assise des blocs qui ont une dimension qui correspond à l'épaisseur de la 9° etc.
    Si un tel constat était fait de façon très fréquente, il me semble que ça constituerait bel et bien une preuve.
    En tous cas, ça me rassure de savoir que mon hypothèses te semble crédible. Merci.

  16. Publicité
  17. #13
    cheops-khoufou

    Re : Construction des pyramides lisses.

    Bonjour Tryss
    Dans un précédent message tu précisais à propos de l'hypothèse de J.P HOUDIN: "Par contre, au niveau des preuves archéologiques, il me semble que c'est plus parce qu'il n'a pas eu l'autorisation d'en chercher plutôt qu'il n'ai rien trouvé."
    A ma connaissance, JPH comptait utiliser la thermographie infrarouge pour valider son hypothèse.
    En gros, le procédé consiste à "filmer" la pyramide avec une caméra très sensible au rayonnement infrarouge. Si le résultat obtenu ressemblait à l'image jointe, l'affaire serait définitivement prouvée.
    Il se plaint de ne pas avoir obtenu l'autorisation d'effectuer cette vérification non invasive, mais pour ma part, j'estime qu'il s'est tiré une balle dans le pied. C'est comme si n'importe quel touriste demandait à Zahi Hawass l'autorisation de filmer la pyramide depuis sa chambre d'hotel. En conclusion, s'il avait réellement envie de vérifier son hypothèse, il aurait installé le matériel sur le balcon de sa chambre d’hôtel et basta.
    Pour ma part, j'ai fais appel à un ami qui est sur place du 20 au 27 aout pour effectuer quelques contrôles au niveau des premières assises. Si c'est encourageant, je serai alors amené à demander des autorisation d'ausculter les assises supérieures puisqu'il est interdit de gravir les pyramides. Contrairement à JPH, en aucun cas je ne demanderai l'autorisation de monter sur les toutes premières assises car c'est ce que font quotidiennement de nombreux touristes. J'attend donc le retours de mon amis avec impatience.
    Images attachées Images attachées  

  18. #14
    cheops-khoufou

    Re : Construction des pyramides lisses.

    Bonjour,
    Les nouvelles versions FR et GB au format pdf de mon hypothèse sont consultable / téléchargeables ici

  19. #15
    cheops-khoufou

    Re : Construction des pyramides lisses.

    Bonjour,
    Si la lecture de 13 pages vous rebute, voici une brève présentation du principe mis en oeuvre pour construire n'importe quelle pyramide à faces lisses:
    - On construit d'abord une pyramide à degrés. (Ce type d'infrastructure est parfaitement visible sur beaucoup d'entre elles et est quasi certaine sur Khéops).
    - Pour cela, on utilisera des rampes latérales disposées sur chacun des degrés en cours de construction (procédé très économique).
    - Les rampes seront faites en pierres plutôt qu'en briques.
    - Quand la pyramide interne à degrés est achevée, il suffit de déplacer 50 % des pierres utilisées pour construire les rampes pour transformer la pyramide à degrés en pyramide lisse.
    C'est aussi simple que ça et c'est extrêmement efficace. Sur Khéops, le procédé devrait permettre de hisser chaque bloc sur une dénivellation de 18 mètres en trois minutes environ (y compris s'il pèse 70 tonnes).
    Téléchargement / Consultation de la version française:
    Merci de bien vouloir commenter.

  20. #16
    Fab63

    Re : Construction des pyramides lisses.

    Salut,

    Votre idée (qui est celle d'Hölsher à la différence que vous remplacez les briques par de la pierre, ce qu'il faudra d'ailleurs prouver) est claire lorsqu'on lit les 13 pages de votre lien mais comme je n'ai pas encore tout lu, deux questions pour commencer :

    En effet, la conversion d’une pyramide à degrés en pyramide lisse implique de remplacer les rampes par une maçonnerie complémentaire. Plus aucun
    moyen d’acheminement n’est alors disponible pour achever la transformation.
    C'est entendu mais en remplaçant des briques par de la pierre, ça ne pourrait "résoudre" qu'une partie seulement de la problématique : à une hauteur X, comment résolvez-vous la question de l'acheminement des 50% de matériau manquant ? En effet : puisque la façade lisse était terminée dans la partie inférieure, plus de rampe alors comment faire monter des blocs de plusieurs tonnes jusqu'à des hauteurs importantes ? Vous ne le précisez pas sinon par le terme "moyen de levage", c'est juste.

    Ainsi, près de 91% des matériaux utiliséspour construire les rampes et les rendre fonctionnelles seraient suffisants et prêts à être convertis en maçonnerie complémentaire; 50% de ce volume ne nécessiterait aucune manipulation supplémentaire.
    Comment avez-vous calculé vos taux de pierre ?

    Cordialement.
    A trop cercar un chaval sans tara, val mai marchar a pé

  21. #17
    cheops-khoufou

    Re : Construction des pyramides lisses.

    Bonjour Fab63
    - Page 6 j'explique: "On effectue chacune de ces opérations simultanément sur chaque face, en commençant par le sommet et en terminant par la base de l’édifice."
    Chacune de ces opérations est constituée par la transformation des rampes en maçonnerie complémentaire et par la pose de 50% du revêtement manquant (par l'intermédiaire des rampes inférieures qui sont accessibles avant l'achèvement de chaque niveau).
    Tu as probablement été influencé par l'illustration 7 qui met en évidence les lacunes de la méthode Hölscher. Là, contrairement à mon hypothèse, la transformation d'une pyramide à degré en pyramide lisse ne pourrait commencer qu'à partir de la base (et s'arrêter aussitôt) car il faut évacuer les briques pour les remplacer par de la pierre. Avec mon hypothèse, il n'y a pas lieu de procéder ainsi puisque toutes les pierres sont déjà à niveau.
    Ton sujet d'inquiétude est compréhensif et enrichissant car il va m'amener à intégrer cette précision à mon document.
    - Par moyen de levage, j'entends tout procédé qui ferait appel à des chèvres ou des leviers.
    - Les volumes sont calculés en m'aidant de mon logiciel 3D: 91% de pierres et 9% de briques pour les rampes. 50% des pierres des rampes sont à leur place définitive. Le reste sera déplacé.
    En espérant t'avoir éclairé.

  22. #18
    cheops-khoufou

    Re : Construction des pyramides lisses.

    Bonjour,
    Mieux que de longues explications, voici quelques animations brièvement commentées:
    - On commence par construire une pyramide à degrés en utilisant des rampes latérales en pierres (larges d'environ 13 m pour Khéops et d'environ 4 m pour les petites pyramides de reines):
    structure_interne.gif
    - Quand la pyramide interne à degré est achevée, on procède au déplacement d'une partie des pierres des rampes afin de transformer celles-ci en maçonnerie complémentaire qui donne à la pyramide sa forme quasi définitive.
    On commence par le sommet. Au début de l'animation, la partie supérieure de la pyramide est déjà traitée. La moitié du revêtement - qui était inséré dans les rampes à son emplacement définitif - est automatiquement mis à découvert:
    deplacement_calibres.jpg
    - On pose le reste du revêtement qui a été acheminé via les rampes inférieures puisqu'elles sont encore opérationnelles. On procède enfin au ravalement.
    deplacement_tourah.jpg
    - Quand le processus de transformation d'un niveau est achevé, on procède de la même façon pour le niveau au-dessous et ainsi de suite jusqu'à l'achèvement complet de la pyramide.
    PS: Le déplacement des blocs est ici assuré par la construction de petites rampes secondaires, mais pourrait l'être par l'usage d'un quelconque procédé de levage (leviers ou chèvres).
    Lecture / téléchargement du nouveau document auquel cette discussion se réfère.
    Merci de nous faire partager vos commentaires.

  23. Publicité
  24. #19
    cheops-khoufou

    Re : Construction des pyramides lisses.

    Problème d'affichage de deux animations dans le message précédent:
    Voir animation 2
    Voir Animation 3
    Images attachées Images attachées  

  25. #20
    DonPanic

    Re : Construction des pyramides lisses.

    Bonjour
    Si la Pyramide de Khéops a été d'abord construite en escalier, dont on aurait raboté les arêtes pour la polir,
    il aurait fallu polir ses quelques 268640 m² de surface de façades "in situ".

    J'ai consulté des tailleurs de pierres. Pour eux, l'évidence est qu'ils conçoivent de poser des pierres précisément taillées
    au préalable à proximité des sites d'extraction plutôt que poser des pierres à raboter ultérieurement.

    La loi du moindre effort voudrait qu'on transportât des pierres de façade au préalablement taillées
    plutôt que transporter des pierres "brutes", plus massives, à tailler sur place et avoir à dégager les gravats produits par la taille "in situ".

    Ils seraient par conséquent plus favorables à une construction par l'intérieur,
    en commençant par la pose des pierres de parement, donc une Pyramide lisse dès sa base,
    sans aucune rampe extérieure faisant éventuellement obstacle aux visées de vérification.

    Concernant les rampes, dans le cas d'une méthode de construction où la pyramide de Khéops aurait été lisse dès le départ,
    avec des accès internes pour les équipes chargées du gros œuvre,
    quelqu'un pourrait-il m'expliquer l'intérêt qu'il y aurait à ne pas se servir de la pente,
    à condition de protéger les pierres de parement, pour hisser des pierres au niveau de la surface de travail ?

    Ci-dessous un schéma montrant la pyramide atteignant sa mi-hauteur
    Nom : FacePyramideMiHauteur.jpg
Affichages : 163
Taille : 73,5 Ko

  26. #21
    kheops2014

    Re : Construction des pyramides lisses.

    Prenons comme exemple la pyramide de Khéops et ses incroyables chambres de décharges. Le plus gros monolithe de granit pèse 70 tonnes.
    Dans le cadre d'un halage humain, la formule couramment employée par les pyramidologues pour estimer l’effort (f) fourni par chaque ouvrier est:

    f = ( p x sin a) + ( p x cos a x µ) avec (p) poids de la charge tracté, (a ) la déclivité de la rampe et (µ) le coefficient de frottement* (entre 0.2 et 0.25 si bois sur bois, un peu plus si bois sur calcaire)

    Cette force f peut être mesurée avec un peson à ressort (dynamomètre) et ne peut pas dépasser 10 à 12 kilos, ces chiffres correspondent à la limite des capacités humaines.
    Pour tracter ce bloc il vous faudrait plus de 5000 haleurs et quoi qu’il en soit une rampe ou un escalier afin que ces derniers puissent rentrer chez eux le soir.

    La rampe enveloppante de Chéops-Khoufou* a le mérite d’être très économe en matériaux et beaucoup plus simple qu’une rampe interne, de plus, Mr Houdin utilise des encoches au niveau des arêtes mais il n’explique pas comment les boucher, ce qui pour moi, est rédhibitoire.

    *sa théorie vient d’être publiée dans une revue archéologique sérieuse.

    Cdt jmc

  27. #22
    gunthiern
    Modérateur

    Re : Construction des pyramides lisses.

    *sa théorie vient d’être publiée dans une revue archéologique sérieuse.
    Exact, c'était au journal de midi france 2 ou 3 ,
    une revue suisse, les français sont sceptiques

  28. #23
    jiherve

    Re : Construction des pyramides lisses.

    Bonsoir
    Cette force f peut être mesurée avec un peson à ressort (dynamomètre) et ne peut pas dépasser 10 à 12 kilos, ces chiffres correspondent à la limite des capacités humaines.
    Sources?
    JR
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  29. #24
    kheops2014

    Re : Construction des pyramides lisses.

    bonjour

    C’est une valeur communément admise, entre autre par l’auteur de cette théorie.
    Un haleur peut tracter pendant ses heures de boulot avec f =12 kg :

    60 kg coef de frottement de 0.2, pente 0 deg
    40 kg coef de frottement de 0.3, pente 0 deg
    33 kg coef de frottement de 0.2, pente 10 deg
    26 kg coef de frottement de 0.3, pente 10 deg

    Sur leurs hiéroglyphes, ils ne paraissent pas bien épais, cette valeur est, peut être, un peu optimiste. Il est fort probable qu’ils aient utilisé une bricole (sangle) ; sur une scène Assyrienne les esclaves/prisonniers en sont munis , elle est particulièrement visible sur les premiers haleurs (pièce jointe).
    Au delà de l’effort physique, le revêtement du sol doit être stable pour ne pas patiner.
    jmc
    Images attachées Images attachées  

  30. Publicité
  31. #25
    DonPanic

    Re : Construction des pyramides lisses.

    Citation Envoyé par kheops2014 Voir le message
    Prenons comme exemple la pyramide de Khéops et ses incroyables chambres de décharges. Le plus gros monolithe de granit pèse 70 tonnes.
    Dans le cadre d'un halage humain, la formule couramment employée par les pyramidologues pour estimer l’effort (f) fourni par chaque ouvrier est:
    f = ( p x sin a) + ( p x cos a x µ) avec (p) poids de la charge tracté, (a ) la déclivité de la rampe et (µ) le coefficient de frottement* (entre 0.2 et 0.25 si bois sur bois, un peu plus si bois sur calcaire)
    Je n'aime pas le mot "incroyable", il est d'autres adjectifs plus adaptés comme "impressionnant".
    Pyramidologue ne suis, en revanche, je suis familier des chantiers de construction, et avant d'émettre des théories, je préfère m'adresser au tailleur de pierres, au maçon qui se coltine le port de sacs de sable de 35 kilos, ou autre ouvrier qualifié pour obtenir leur avis.

    Citation Envoyé par kheops2014 Voir le message
    Cette force f peut être mesurée avec un peson à ressort (dynamomètre) et ne peut pas dépasser 10 à 12 kilos, ces chiffres correspondent à la limite des capacités humaines.
    Pour tracter ce bloc il vous faudrait plus de 5000 haleurs et quoi qu’il en soit une rampe ou un escalier afin que ces derniers puissent rentrer chez eux le soir.
    Je n'en crois rien, un bonhomme de 55 kilos normalement constitué est fort capable de hisser une masse de 25 kilos à l'aide d'une poulie à plusieurs dizaines de mètres de hauteur, de tirer un sac de sable de 35 kilos attaché à une corde sur plusieurs centaines de mètres sur un sol quelconque.
    Des gravures égyptiennes montrent des hommes déversant du liquide en avant des patins des traîneaux de transport de pierres, il convient donc de réduire grandement les forces de frictions, lesquelles sont par ailleurs inversement proportionnelles à la pente.
    La moitié des effectifs que vous citez serait probablement suffisante pour hisser une pierre de 70 tonnes les grosses pierres formant toiture des chambres de décharge étant situées moins de 68 mètres de hauteur à partir de la base.


    Citation Envoyé par kheops2014 Voir le message
    La rampe enveloppante de Chéops-Khoufou* a le mérite d’être très économe en matériaux et beaucoup plus simple qu’une rampe interne, de plus, Mr Houdin utilise des encoches au niveau des arêtes mais il n’explique pas comment les boucher, ce qui pour moi, est rédhibitoire.
    La modélisation du message #18 où il faudrait ajuster des pierres par dessous le porte à faux aux angles de la Pyramide est une opération fort scabreuse, pour ne pas dire plus.

    Concernant la théorie d'une construction où les pierres de parement seraient posées en gradins qu'il faudrait araser et polir par la suite, casser les angles provoquerait des chutes de pierre et de gravats,
    imaginez les dévaler les gradins... les pyramidologues proposant cette solution n'ont probablement réfléchi*au danger, ni à d'éventuelles fractures non désirées lors de la taille des pierres.

    Dernier point, si lisser une grande surface était un ouvrage facile, il est probable que les Égyptiens auraient soigneusement nivelé toute la surface de roche supportant la Pyramide avant de l'édifier

  32. #26
    DonPanic

    Re : Construction des pyramides lisses.

    La pyramide de Khéops doit avoir des faces soigneusement polies et alignées suivant la même précision que sa base,
    soit +/- 10 cm pour ~230 m et des poussières, il est nécessaire de vérifier à chaque nouveau gradin de pierres de parement leur parfaite horizontalité,
    probablement en utilisant des rigoles faites d’argile du Nil,
    procéder à des visées ou des mesures avec des cordes, sachant que chaque face de la Pyramide de Cheops présente un retrait
    à sa médiane pour obtenir à la lumière rasante du Soleil une belle ombre s’arrêtant plein milieu et effaçant les imperfections de planéité de l’ouvrage.

    Pyramide+Ombre.png

    Il me paraît plus logique, que cette pyramide soit construire en commençant à chaque niveau par la pose des pierres de parement taillées aux cotes voulues,
    Après vérification des mesures, et éventuelles corrections, à l’intérieur de cette enceinte aux mesures aussi parfaites que possible au goût de Hémiounou,
    pose des pierres grossières de remplissage de l’extérieur vers l’intérieur, ce qui nécessite un galerie d’accès interne et un accès interne tout au long du chantier,

    En ce qui concerne les rampes, puisque mon avis est que la pyramide a été construite dès le départ avec ses faces soigneusement polies,
    je n’exclus pas que ces faces aient porté un échafaudage en bois destiné à supporter des glissières pour hisser des charges
    et même dotés d’échelles et ainsi servir de voies d’accès supplémentaires pour.les ouvriers ne souffrant pas de vertige,

    A mi hauteur de la pyramide, l’aire de la surface d’un niveau est celle d’un carré de 115 m, plus que deux terrains de foot,
    sur lesquels vous pouvez loger facilement 3000 hommes bien rangés.

    Voila comment je verrais l’échafaudage
    RampesBoisPyramides04.jpg

  33. #27
    DonPanic

    Re : Construction des pyramides lisses.

    Bien évidemment, l'hypothèse que je formule de rampes et échelles en bois de charpente adossées aux flancs des Pyramides de Gizeh
    fermement ancrées au sol et tenant par la gravité, est soumise à la ressource en bois, la disponibilité de grumes, donc les bons rapports des Égyptiens avec les habitants des Monts Liban, ou de leur assujettissement à l'Empire Égyptien.

    Bien que je fus partisan des rampes externes,
    - d'une part, l'hypothèse de la transformation d'une pyramide à façade en gradins par la suite rabotés et lissés de haut en bas
    m'a toujours heurté, ainsi que probablement tout tailleur de pierre, et tout maçon qui met à plat un mur préférentiellement en comblant les vides plutôt qu'en abrasant les bosses.
    - d'autre part pour satisfaire à l'acheminement et la pose des quelques 2 millions et demi de blocs de pierres,
    à mon avis et après quelques estimations à la louche par le calcul, quatre rampes externes jusqu’à approximativement la mi-hauteur des pyramides puis deux par la suite ne suffisent en aucun cas, à moins d'avoir d'une largeur autoroutière.

    La solution que je propose permet d'envisager des dizaines et des dizaines de rampes et échelles posées sur toute la largeur de façade au niveau de travail.
    Leur très forte pente étant compensée par l'augmentation d'une main d’œuvre volontaire et récompensée.
    Elle ne limite pas seulement la recherche de solutions aux pyramides lisses au seuls savoir faire des Égyptiens en ouvrages maçonnés et taille de pierre,
    mais aussi à leurs talents en charpente et menuiserie, largement démontrée par leur constructions contemporaines de barques en bois ou en roseaux du Nil. Elle permet de se passer de l'évacuation des gravats générés par la taille et l'abrasion des gradins, travail que toute personne qui a fréquenté un chantier de construction, du maitre d’œuvre au manouvrier préfèrent éviter.

  34. #28
    DonPanic

    Re : Construction des pyramides lisses.

    Bonjour
    Citation Envoyé par kheops2014 Voir le message
    C’est une valeur communément admise, entre autre par l’auteur de cette théorie.
    Un haleur peut tracter pendant ses heures de boulot avec f =12 kg :

    60 kg coef de frottement de 0.2, pente 0 deg
    40 kg coef de frottement de 0.3, pente 0 deg
    33 kg coef de frottement de 0.2, pente 10 deg
    26 kg coef de frottement de 0.3, pente 10 deg

    Sur leurs hiéroglyphes, ils ne paraissent pas bien épais, cette valeur est, peut être, un peu optimiste.
    Vous semblez suggérer que les hommes de cette époque auraient été moins forts qu'un homme de maintenant.
    Il est probable que la main d’œuvre dévolue au halage ou hissage de charges lourdes ait été sélectionnée parmi les plus forts.
    Les Viets du delta du Mékong ne semblent pas bien épais non plus, du temps des porteurs d'eau, ils trimbalaient gaillardement 2 seaux de plus de trente litres d'eau accrochés à un joug d'épaules en début de tournée.
    Je connais peu de mes contemporains qui se risqueraient à tel exercice.

    une remarque, il y a deux manières de tracter un charge, soit les tireurs se déplacent en tirant sur les cordes, soit ils sont statiques, et tirent sur les cordes de manière synchronisé rythmée par quelque chant local de ahan, en faisant passer la corde de main droite à main gauche.
    Dernière modification par DonPanic ; 24/01/2015 à 12h05.

  35. #29
    kheops2014

    Re : Construction des pyramides lisses.

    Les égyptiens de la IV dynastie ne connaissaient pas la roue, la poulie, le cabestan, le palonnier…
    Porter une charge et la tracter sont deux choses différentes.
    Je te conseille le site http://pyramidales.blogspot.fr/ de Mr Chartier, tu y trouveras une compilation de toutes les hypothèses, plusieurs sont très proches de la tienne et le forum ddchampo.
    Cdt jmc

  36. #30
    DonPanic

    Re : Construction des pyramides lisses.

    Citation Envoyé par kheops2014 Voir le message
    Les égyptiens de la IV dynastie ne connaissaient pas la roue, la poulie, le cabestan, le palonnier…
    Porter une charge et la tracter sont deux choses différentes.
    Je te conseille le site http://pyramidales.blogspot.fr/ de Mr Chartier, tu y trouveras une compilation de toutes les hypothèses, plusieurs sont très proches de la tienne et le forum ddchampo.
    Cdt jmc
    L'affirmation que les Egyptiens constructeurs de la Pyramide de Kheops ne connaissaient pas la roue est fort présomptueuse.
    Toutes les sources que j'ai consultées datent l'invention de la roue entre -3500 et -3000, probablement en Mésopotamie.
    Il m’étonnerait fort qu'une invention ou un concept ne puissent franchir les quelques 1400 km par voie de terre entre Egypte et Mésopotamie en moins de quelques mois.

    D'autre part, la géométrie la plus basique ne peut se passer de compas. Quand on sait fabriquer un compas, et percer du bois, le concept de la roue en découle très vite.
    Que les Égyptiens de la IV dynastie n'aient pas utilisé des roues dont l'efficacité sur des sols sablonneux ou meubles est douteuse ne signifie en aucun cas qu'ils ne les connaissaient pas.
    Dernière modification par DonPanic ; 30/01/2015 à 14h25.

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Construction des pyramides Nouveau concept.
    Par cheops-khoufou dans le forum Archéologie
    Réponses: 10
    Dernier message: 05/05/2010, 18h08
  2. [Physiologie] stimulation des muscles lisses de l'intestin
    Par Bonbon25 dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 04/03/2009, 16h57